Dieu créateur a juré qu’il ne permettra plus à ces traîtres congolais de faire souffrir son peuple

Lettre ouverte du 14 juillet 2017

Je livre ce message au peuple congolais pour l’orienter et ainsi ne pas le laisser s’embrouiller par cet état d’ébriété dans lequel se retrouvent certains de nos compatriotes. J’aimerais tout d’abord remercier la sœur Georgine Samba pour son message délivré concernant David qui fait échos à mes paroles. Que Dieu lui accorde pleinement sa grâce et des bénédictions.

Mais que veulent tous ces traîtres congolais ?! Le bilan du nombre de morts au Kasaï ne cesse de s’alourdir avec cette nouvelle que je viens d’apprendre de l’un de nos magistrats faisant état de 38 nouvelles fosses communes découvertes au Kasaï. Avec un tel génocide, on trouve encore des Congolais qui font des déclarations affligeantes comme celles de ce soi-disant pasteur qui selon une révélation qu’il aurait reçue, affirme que Kanambe alias Joseph Kabila doit encore se maintenir au pouvoir. Ou encore cette méchante femme que je croyais être Luba, peuple que Kanambe est en train de décimer, qui va dire que cet imposteur, selon elle, doit encore se maintenir au pouvoir !

Vous qui dites être Congolais, comment avez-vous l’audace de dire que vous accordez encore du temps à ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila ? Vous auriez dû prêter attention aux paroles de l’Éternel disant : « Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras établi ta demeure, et que tu diras : Je veux mettre un chef, un roi sur moi, comme toutes les nations qui m’entourent, tu mettras sur toi un chef, un roi que choisira l’Eternel, ton Dieu, tu prendras un chef, un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère ». Et surtout n’oubliez pas que Jeanette, la soeur de Kanambe alias Joseph Kabila nous a confirmé qu’ils étaient des tutsi rwandais et que c’est eux qui devraient continuer de présider à la tête du pays.
Pour être clair, laissez-moi vous rappeler les paroles que la bouche autorisée de l’Eternel Dieu avait déclarées : « quiconque va s’allier à ce génocidaire rwandais Kanambe, qui vient d’exterminer le peuple congolais dans plusieurs provinces, sera maudit ».

Sachez que le Dieu créateur a juré qu’il ne va plus permettre à ces traîtres congolais de faire souffrir son peuple. Il ne le permettra pas, ainsi dit le Seigneur ! Ainsi il est révoltant aujourd’hui de voir les Kimbanguistes qui, à partir de leur siège, sont en train de détruire les prophéties données par Kimbangu en les offrant à cet étranger génocidaire. Le font-ils vraiment au nom de Kimbangu ? Quelle malédiction ! Ecoutez ce que Dieu a dit dans sa parole : « Mais le prophète qui aura l’audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurais point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort ». Que l’Eternel Dieu s’occupe de tous ceux qui en son nom disent des choses contraires à sa parole. Je le dis et je le répète, que ces gens puissent expérimenter la malédiction prononcée par l’Éternel au milieu de son peuple. Si l’Eternel Dieu ne m’a pas envoyé, moi Mukungubila, pour conduire ce peuple, ils pourront y échapper. Autrement, si c’est bien l’Eternel Dieu qui m’a envoyé comme conducteur de ce peuple, ils vont expérimenter dès à présent cette malédiction, qu’ils soient hommes ou femmes.

Kanambe va même jusqu’à ternir notre histoire en nous offrant des héros parmi les musiciens, éclipsant ainsi les véritables héros de notre histoire comme Lumumba; tout simplement parce que Kanambe est rwandais et ces musiciens ont fidèlement servi les intérêts du Rwanda. Certains de ces musiciens vont même jusqu’à dire qu’ils n’ont rien contre le Rwanda, qu’ils sont simplement artistes et chantent. L’un d’entre eux vient d’être propulsé par ce génocidaire rwandais pour aller défier les Congolais en France. C’est scandaleux !

La carte de notre beau pays le Congo a été découverte à Capernaüm en Israël mais au lieu de faire état de cette merveille révélée par le Créateur, Kanambe a éclipsé la chose comme s’il aurait préféré que ce soit la carte du Rwanda qui apparaisse. Ce pays désertique, aux mille collines qui était regardé comme un village dans le désert, a pillé le Congo pour se construire avec le sang des Congolais. C’est avec raison que les parlementaires européens ne sont plus tranquilles, se demandant si l’on a réellement accordé l’indépendance au Congo. La communauté internationale va-t-elle rester sans intervenir, afin que ce peuple continue à souffrir à cause des richesses enfouies par Dieu dans son sous-sol ?! Ce pouvoir d’occupation a corrompu ici et là les parlementaires congolais. C’est incroyable le décalage qui existe entre la population qui comme moi est en pleurs et ces opposants qui ne savent même pas ce qui se passe dans leur propre pays. Point n’est besoin de dire que moi Mukungubila je dénonce cela.

Fort heureusement, l’Eternel Dieu a choisi son instrument libérateur du milieu de ce peuple congolais qui est pleinement ce peuple de Dieu comme je l’avais déclaré avec Esaïe 18. Cette autre nation qui va produire les fruits, cette nation dont il est question en Matthieu 21, c’est la nation congolaise. Nous sommes un peuple vaillant et redoutable selon Esaïe 18 alors soyez debout ! Ce n’est plus le temps de féliciter le génocidaire car Dieu a dit que son pouvoir est terminé ! Les Rwandais avaient voulu se faire passer pour des Israélites. J’avais d’ailleurs alerté, dans ma lettre ouverte d’octobre 1996, le peuple congolais du danger venant de ceux qui nourrissaient de telles ambitions. Depuis la fin des années 90, le Rwanda a eu à mentir pour piller le Congo mais il faut louer l’Eternel de nous avoir gardé, ne pas être distrait et se remplir de vaillance pour mettre fin à cette humiliation imposée par le Rwanda avec l’aide de certaines puissances.

Il n’y a que les méchants congolais qui continuent à servir cette occupation à cause des miettes qu’ils reçoivent pensant que cela va encore durer, alors qu’ils devraient plutôt se sentir honteux. Cet imposteur massacre vos frères et vos sœurs ! Les Congolais ont droit à la vie et il est du devoir de la communauté internationale de nous protéger et juger ces envahisseurs rwandais et leurs alliés tutsi qui nous entourent. Que la communauté internationale nous aide enfin à mettre en place un gouvernement de transition car il n’y a plus de pouvoir à Kinshasa. Kanambe alias Joseph Kabila est en train de faire du banditisme avec tout son entourage, il ne gère pas le peuple. En laissant le temps continuer de s’écouler avec lui au pouvoir, les Congolais sont massacrés et c’est ainsi que nous avons 38 fosses communes supplémentaires selon l’ONU. Plus on le laisse au pouvoir plus les Congolais sont massacrés. Intervenez s’il vous plaît.

Ceux qui parlent des élections le font comme pour se moquer de nous. Vous voyez très bien comment Kanambe massacre le peuple mais vous continuez de nous dire qu’il doit organiser les élections. Ne continuez pas ainsi à nous faire souffrir en parlant des élections. Est-ce une mauvaise blague ou un manque de compassion ? Quel est ce peuple qui pourrait accepter d’être égorgé ainsi comme les Congolais le sont ? Depuis que le monde a été créé, quel est ce peuple qui a connu pareil génocide ? Nous voyons des sentences tomber sur les autres chefs d’état dont les crimes ne sont même pas comparables à ceux de Kanambe. Ce qu’il vient de faire au Congo est une horreur jamais vécue et à plus forte raison au 21ème siècle. Il mérite d’être arrêté, d’être pendu à la face du monde. Mais quand on prend des sanctions contre lui et ses collaborateurs concernant leurs avoirs, cela se répercute sur le peuple. Il faudrait donc carrément les arrêter ou mettre un terme à ce banditisme. Pour moins que cela, le conseil de sécurité avait demandé que l’on chasse l’ancien président gambien. Peut-on encore se permettre ainsi d’accorder ne serait-ce qu’une semaine à ce criminel Kanambe ?

Pour terminer, mes chers compatriotes, ne soyez plus distraits ni embrouillés par les soubresauts de la fin de ce pouvoir d’occupation. Très très bientôt, c’est l’odeur de la véritable indépendance octroyée que vous allez respirer.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Lettre ouverte du 27 juin 2017

Dans quel siècle est-ce que je me retrouve aujourd’hui moi Mukungubila ?

Puis-je demander à l’Eternel Dieu, qui a fait de moi son instrument libérateur, si c’était une erreur d’être né Congolais ? Pourquoi le peuple et notamment les Luba, tribu à laquelle j’appartiens, sont en train d’être décimés ? Que ce soit ceux du Kasaï ou ceux du Katanga, ils sont en train d’être décimés. C’est une tribu à laquelle je suis très fier d’appartenir et qui constitue le peuple congolais.

C’est avec les larmes aux yeux que je lance un cri de détresse en espérant que ce cri soit entendu aujourd’hui par la communauté internationale. Point n’est besoin de rappeler à la communauté internationale la raison d’être de cette plus haute institution internationale, l’ONU. Alias Joseph Kabila est en train de décimer terriblement ce peuple congolais. Le choc que nous vivons, mes compatriotes et moi, c’est d’entendre certaines déclarations. A l’époque de l’administration Obama j’avais entendu son secrétaire d’état qui venait de féliciter ce génocidaire pour avoir bien « exercé la démocratie ». Les Congolais s’en étaient inclinés en pleurant parce que le ciel s’obscurcissait pour eux et parce qu’il n’y avait personne qui pouvait intervenir comme défenseur. Tout le monde était éberlué d’entendre cette phrase du secrétaire d’état américain au moment où le Rwanda continuait à massacrer les fils et les filles martyrs du Congo.

Aujourd’hui on entend des éloges venant de M. Zuma à l’égard du génocidaire alias Kabila le félicitant d’avoir stabilisé le Congo au moment où il est en train d’exterminer cruellement les miens au Kasaï ! Le Rwanda est soutenu dans ce génocide et dans tous ces massacres.
On a totalisé 52 fosses communes rien que pour le Kasaï c’est-à-dire rien que chez les Luba. Chers compatriotes, je suis en train d’écrire cette lettre avec des larmes. Dieu sait que je suis troublé comme l’a chanté mon bien aimé frère Mukenge Matthieu qui est Luba comme moi : « Il est quelle heure à l’horloge de l’Eternel ?». Combien de membres de nos familles cet homme, ce sanguinaire a-t-il massacrés ? Nous sommes encore en train de les pleurer jusqu’au jour d’aujourd’hui. La déclaration qui nous vient de Zuma disant que ce sanguinaire “exerce bien la démocratie, et a stabilisé le pays”, est choquante !
Au moment où je vous écris, le dollar qu’on changeait avant à 1200 franc congolais est passé à 1500 franc congolais et ça continue de monter. Dieu créateur, cette question je la pose au nom de tous nos compatriotes congolais martyrs : est-ce mauvais d’être né congolais parce que tu as enfoui dans nos terres toutes les richesses qui se retrouvent partout ailleurs sur cette planète ? Est-ce là le péché que nous avons commis ?!

La presse internationale dont RFI est en train de se demander ce qui se passe, rapportant que les autorités sud-africaines qui ont reçu Kanambe, n’ont pas dit un mot sur les violences au Kasaï, tandis que la presse sud-africaine a posé la question à lui-même Kanambe avant sa réunion avec M. Zuma en lui demandant pourquoi il est en train de massacrer la population au Kasaï. La réponse de ce sanguinaire rwandais a été : “je n’ai rien à vous répondre, je vais parler avec votre président”. C’est donc la réponse d’un homme au sommet de l’état congolais, l’ami de Zuma. Que le monde nous regarde et réponde à cela ! Voilà celui qui a été placé à la tête de l’état congolais, voilà l’ami de M.Zuma, celui dont Zuma fait l’éloge. Il continue à massacrer et à faire sa sale besogne mais la seule réaction de Zuma est de le féliciter d’avoir stabilisé le Congo et amélioré la sécurité. Est-ce que ce Kanambe devait être reçu par ce peuple frère et ami que mon pays le Zaïre à l’époque avait pu grandement soutenir plus qu’aucun autre pays africain ? Selon les propos du journaliste Christophe Rigaud (révélation), Zuma est “intéressé par l’électricité du barrage d’Inga 3” qui se trouve au Congo. Ainsi l’on comprend mieux les déclarations de Zuma à l’égard d’alias Kabila. Kanambe le Rwandais a vendu presque toutes les usines du Congo ainsi il pense à tort qu’il pourra faire de même avec nos barrages.

Malgré toute l’humiliation infligée à ce Congo, moi Mukungubila et mes compatriotes constituons toujours ce Congo. Ce n’est pas un Rwandais comme ce génocidaire qui représentera le Congo. Sa seule fierté est de commettre les massacres qu’il a voulus mais il ne représentera jamais le Congo et nous lui ferons amèrement payer cela ainsi qu’à tous ses frères, je le jure devant cet ange qui m’était apparu. Dieu créateur a dit que c’en est assez !

Communauté internationale nous vous demandons à présent de ne pas rester passive. Nous vous avions demandé de chasser ce génocidaire qui vient à nouveau de décimer la population.
A vous mes compatriotes, je vous dis ceci : notre traversée du fleuve a été très dure, considérez que ce fleuve peut être comparé à la mer rouge. Moi, en tant qu’instrument libérateur, comprenez que Dieu a tenu compte de tout ce sang versé et je vous assure que nous sommes presque arrivés à la rive de l’autre côté. Ce n’est plus le temps pour que les humains fassent des éloges à ce génocidaire rwandais.

Le Congo comme j’en avais parlé, reste non seulement la plaque tournante à partir de laquelle Dieu créateur doit parler mais également le siège de la paix. Je crois que les esprits des ténèbres ne seront pas là pour contester cela mais ils doivent comprendre à présent que c’est terminé pour eux car Dieu créateur a décidé de renverser toutes ces tables. Mes chers compatriotes vous pleurez jusqu’au moment où l’Eternel Dieu lui-même va essuyer vos larmes par sa main. C’est le temps pendant lequel je suis en train de vous parler. Il ne manque pas de gens de bonne volonté qui soient en colère contre ce génocidaire, nous citons ici la nouvelle administration américaine, nous citons également le nouveau siège de l’ONU qui peut être ne comprenaient pas toute la teneur de mon message mais aujourd’hui ils sont touchés (l’ONU a eu à me répondre deux fois pour la même question) parce que le sanguinaire leur a montré toutes ses couleurs en allant jusqu’à massacrer la délégation en mission. C’est cela sa véritable couleur, c’est ce qu’il a fait des années durant. Kanambe est allé deux fois au Kasaï pour essayer d’effacer ses traces.
Il distribue massivement de l’argent pour effacer les traces de tous ses massacres au Kasaï. Je vous le dis, Kanambe n’ira plus loin, ainsi dit le Seigneur ! Je répète, que tout homme qui s’allie à ce génocidaire soit maudit parce que l’Eternel a juré de restaurer le Congo et c’est par ce serment que j’ai dit que personne ne pourra être capable de s’opposer au plan de Dieu sur cette question concernant la situation au Congo. Personne non plus ne pourra prétendre avoir les capacités de gérer ce Congo si l’Eternel Dieu ne l’y a pas destiné ! C’est l’Eternel Dieu qui va diriger le Congo pour pacifier le monde entier. C’est à partir de la libération, cette libération du Congo, que le monde entier va avoir la grâce d’être pacifié. J’avais déjà mis en garde tous ceux qui vivent sur cette planète, afin qu’ils aident le Congo. Car si vous allumez le feu au Congo, attendez-vous à ce que toute la planète soit ravagée par le feu. Par contre, si vous accordez la paix au Congo, c’est toute la planète qui connaîtra la paix.

J’aimerais rappeler à vous mes compatriotes de l’opposition de ne pas vous laisser embrouiller par l’étranger. C’est votre pays que vous êtes en train de défendre. Le Congo n’appartient pas aux tutsis car il n’y a pas de tribu tutsi au Congo. Ce jeu que les tutsis sont en train de faire allant jusqu’à essayer d’introniser leurs chefs coutumiers n’aboutira pas. Je vous préviens vous qui jouez ce jeu-là, commencez à préparer vos bagages pour rentrer au Rwanda parce que ces terres qui s’appellent le Congo appartiennent à l’Eternel Dieu.

A vous mes chers frères et compatriotes, prêtres catholiques, je vous demande de ne plus faire le jeu des étrangers avec ces accords que le peuple refuse. Vous persistez avec ces accords qui favorisent les étrangers. Nous aimerions entendre de vos bouches les mots “occupation” et “invasion” rwandaise. Il ne faut pas parler un autre langage. Vous savez très bien que Kanambe est rwandais et qu’il est là pour occuper le Congo. On ne va pas attendre la fin de 2017 mais il faut encourager le peuple dès maintenant à se mettre debout pour chasser Kanambe. En 2016, je vous avais prévenu, que ce soit Tshisekedi ou la CENCO, en vous disant de ne pas accorder davantage de temps à Kanambe au pouvoir. A présent, vous voyez comment il est en train de sacrifier mes frères Luba au Kasaï, c’est vous qui en êtes responsables.

Bien que Kanambe ait été reçu par les autorités sud-africaines, le fait de s’être déplacé du Congo vers l’Afrique du Sud représente une fuite selon Dieu. Seul Dieu pourrait nous interpréter cela pour nous le faire comprendre (Kanambe et celui qui l’a reçu croient pouvoir se moquer des Congolais mais il faut qu’ils notent que Dieu vient d’interpréter cela comme une fuite. Kanambe a fui le pays). Que tous les Congolais se mettent ensemble car Kanambe est en fuite. Que notre Dieu vous fasse comprendre que Kanambe n’est plus au pouvoir après avoir décimé les Congolais. Vous les traîtres congolais, cessez ce que vous faites car c’est terminé pour lui, revenez à vous et sentez-vous bien en tant que Congolais malgré la situation. Même si Dieu a enfoui ces richesses dans nos terres, ce n’est pas une raison pour rester sous occupation.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Deux poids, deux mesures.

Lettre ouverte du 20 janvier 2017

Le peuple congolais est éberlué de voir la décision que prend le conseil de sécurité sur la Gambie ! Nous, Congolais, sommes en train de nous demander quel péché nous avons commis vis-à-vis des nations. Est-il vraiment possible que la justice internationale soit accordée à tous les pays sauf au Congo ? D’un côté, le génocidaire des Congolais, le criminel Kanambe alias Joseph Kabila, est soutenu par les institutions internationales pour rester au pouvoir et organiser des élections, de l’autre côté on voit les armées africaines présentes, de manière prompt, à la frontière gambienne pour intervenir militairement. Comment peut-on réclamer aux Congolais des accords alors que Kagame, par son soldat Kanambe, ainsi que les militaires rwandais et ougandais, sont en train d’occuper le pays ? Les Rwandais auxquels on avait autorisé de paître leurs vaches chez nous à Mulenge viennent à présent d’introniser leur frère en tant que chef coutumier sur le territoire congolais.

Aujourd’hui, comme à l’époque du découpage, Kanambe se précipite pour organiser l’enrôlement qu’il avait lui-même refusé durant tout son mandat et tout ceci avec l’aval de la communauté internationale. Malgré sa criminalité et le génocide à son actif, il doit quand même organiser les élections alors même qu’il les a boycottées durant tout ce temps et qu’il a refusé de déclarer qu’il ne se représentera plus tel que cela lui avait été demandé. Kanambe a pillé et dilapidé l’argent du Congo notamment avec sa sœur Jaynet afin de ne pas organiser les élections. D’ailleurs les preuves avaient été fournies aux autorités belges par Jean-Jacques Lumumba, petit-fils de Patrice Emery Lumumba ; malgré tout cela, aux yeux de la communauté internationale, Kanambe alias Joseph Kabila doit absolument organiser les élections !

Les opposants sont emprisonnés. Ce criminel Kanambe alias Joseph Kabila a corrompu et terrorisé l’opposition. Le peuple congolais refuse catégoriquement ce sanguinaire et demande à ce que les étrangers rentrent chez eux au Rwanda mais son cri n’est pas entendu par les institutions internationales alors que les preuves de l’occupation sont détenues par les autorités belges au-travers les documents fournis par Jean-Jacques Lumumba.

Le 20 décembre 2016, moi Mukungubila j’avais demandé à ce qu’il soit arrêté et rien n’a été fait. Et vous voyez la promptitude de la réaction concernant la Gambie ! Kanambe alias Kabila continue de tuer les Congolais dans plusieurs provinces notamment au Kasaï. De plus, il entretient le retour du M23 amnistié. Au moment où j’écris, étant vraiment abattu, dans les villages du feu Mwando Nsimba, la tribu Tabwa est attaquée et tuée par la milice pygmée de Kanambe. Les Tutsi de Kanambe seraient également présents parmi les Pygmées car on aurait découvert des Tutsi tués par les Tabwa qui se sont défendus face à ces attaques répétées. Jusqu’à aujourd’hui les attaques continuent. Voilà ce Kanambe alias Joseph Kabila qui doit toujours présider à la tête du Congo ?!

Est-ce qu’aujourd’hui la planète peut vraiment être gérée de cette façon alors qu’on soutient les génocides et les actes de banditisme de ces Rwandais à qui on donne le droit de tuer ? Que se passe-t-il au siège des nations unies à New York ? Nous avons crié et demandé secours à maintes reprises mais c’est comme si la communauté internationale n’avait plus la capacité de sécuriser les nations alors qu’elle est là avec son plein pouvoir. Je dis et je le répète, le 20 décembre 2016, Kanambe, qui n’a plus le pouvoir, a tué. Ce jour-là, il était hors circuit mais il n’a pas été arrêté ni même inquiété. Le siège des nations unies a encouragé à ce que les accords soient conclus avec le génocidaire à la tête du pays. Quel espoir peut-on mettre sur les élections que Kanambe le génocidaire pourrait organiser dans ce pays ? Nous demandons à ceux qui peuvent nous aider, que nous veulent ces institutions internationales?

Nous sommes sans sécurité, nous avons tout perdu. Personnellement, je n’ai plus de résidence dans mon pays. Kanambe a tout détruit jusque dans mon village. Il a également massacré ma famille. Il a détruit mes véhicules, camions, bus et autres. Tout a été brûlé après qu’ils aient détruit mes résidences à Lubumbashi, à Kinshasa. Voilà la démocratie que moi, Mukungubila, je viens d’expérimenter.

Pour quelle raison les Congolais doivent-ils payer tout ce que Kanambe alias Joseph Kabila est en train de leur faire ? Quel est ce mal que les Congolais ont fait au Rwanda ? Si les Congolais avaient fait du mal au Rwanda, les institutions internationales auraient dû intervenir pour nous juger et non pas laisser les Rwandais intervenir pour nous massacrer sur notre propre territoire.

En ce moment où le Congo est sous occupation, les institutions internationales préfèrent-elles intervenir ailleurs, en Gambie ?! Pour rappel, les Congolais ont perdu plus de 12 millions des leurs dans les massacres organisés par ce Kanambe alias Joseph Kabila depuis l’époque de l’AFDL. Nous, peuple congolais, nous vous demandons plutôt d’intervenir urgemment au Congo en arrêtant ce génocidaire Kanambe alias Joseph Kabila afin de permettre aux Congolais d’organiser de véritables élections.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Kanambe alias Joseph Kabila veut assassiner les rescapés de l’attaque de Kisala

Communiqué du 10 décembre 2016

Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le gouvernement assassin de Kanambe alias Joseph Kabila ne se lasse pas de persister dans sa barbarie.
Après avoir attaqué Kisala et massacré ses habitants, notamment des membres de la famille de l’opposant Joseph Mukungubila ainsi que ses disciples et partisans, ce régime sanguinaire, dans sa folie meurtrière, cherche maintenant à tout prix, à effacer toute trace du massacre perpétré le 22 novembre dernier.

En effet, Kanambe alias Joseph Kabila a ordonné au personnel médical d’Ankoro d’administrer des substances mortelles pour empoisonner les blessés, rescapés du massacre de Kisala, admis dans cet hôpital, dans le but de les achever complètement. Mais les responsables de l’hôpital, indignés, ont refusé de le faire et ont alerté les blessés.

Depuis le début de cette vague de massacres des Luba par des Pygmées dans le Tanganyika, le gouvernement de Kinshasa n’a cessé de démontrer sa totale responsabilité dans ces faits déplorables, d’abord en ne venant pas au secours de cette population luba sauvagement tuée et en essayant de cacher la vérité sur cette réelle tragédie humaine. Il est ainsi très choquant pour les victimes et leurs familles d’entendre le gouverneur du Tanganyika Richard Ngoy Kitangala dire sur les ondes de Radio Okapi que ces massacres des Luba par des Pygmées sont juste un fait relevant “d’une psychose” car pour lui il n’y a rien de réel dans ce qu’il qualifie, à tort, de rumeur.

Ce gouverneur de la république n’est pas à son premier mensonge; après les tueries dans les villages environnant Kabalo, le même avait déclaré, toujours sur Radio Okapi que deux bataillons dont l’un venant de Kongolo et l’autre de Nyunzu se seraient déployés dans cette zone pour protéger la population apeurée. Or tous ces bataillons sont restés fictifs jusqu’à ce jour (de Kongolo il était venu moins de cinquante militaire. Au total, de Kongolo et de Nyunzu étaient venus moins de cent militaires. Voilà ce dont avait parlé le gouverneur). Tout cet enfumage avait pour objectif de continuer à massacrer en toute impunité et dans l’indifférence les Luba jusque dans Kisala, village d’origine de l’opposant Joseph Mukungubila. Nous rappelons que lors de son passage à Kabalo, le gouverneur Ngoy Kitangala avait offert de l’argent aux Pygmées après que ceux-ci aient semé la mort et la terreur chez les Luba livrés à eux-mêmes et dont les villages ont été rasés par le feu. Tous les villages des différents chefs coutumiers ont été rasés. Le gouverneur n’avait rien remis aux familles luba pourtant victimes d’attaques de Pygmées. Comprenez vous-mêmes, c’est un gouvernement qui prend, de manière suspecte, fait et cause pour les Pygmées à qui il reconnaît subitement toutes sortes de droits !

Nous demandons une nouvelle fois aux Nations unies d’envoyer une équipe pour aller constater les dégâts causés à Kisala: outre les victimes humaines déplorées et plusieurs blessés, il y a le dépôt de carburant qui a été brûlé, ainsi que 4 véhicules neufs fournis par l’opposant Joseph Mukungubila pour le bénéfice de la population, dont 2 camions, un gros bus, et 1 Pick Up; des chalets ont également été détruits, il s’agit de petites maisons apprêtées par l’opposant Joseph Mukungubila pour accueillir des ouvriers. Dans un premier temps, les deux camions avaient résisté au feu mais les Pygmées, voyant cela, étaient allés les saboter en coupant tous les câbles. Ils n’ont laissé qu’un seul chalet où se trouvaient des tôles, parce que Kisala était en construction.

Il n’a pas suffi à alias Joseph Kabila et à ses sbires de vandaliser toutes les résidences de l’opposant Joseph Mukungubila à Kinshasa et à Lubumbashi le 30 décembre 2013 et les jours qui ont suivi; il leur fallait aller jusque dans son village pour l’anéantir !

Nous prenons à témoins le peuple congolais et la communauté internationale devant cet acharnement de monsieur Kanambe alias Joseph Kabila sur l’opposant Joseph Mukungubila dont le seul tort est d’avoir dénoncé l’imposture du Rwandais Kanambe Hyppolite, le frère de Kanambe Mutwale, tous deux enfants d’Adrien Kanambe, ami de feu Laurent-Désiré Kabila (révélations faites par la presse belge dans tout son ensemble et dont l’authenticité a été confirmée à la presse par les autorités belges). Le seul tort de l’opposant Joseph Mukungubila Mutombo est de défendre sa patrie, le Congo, et de lutter pour sa libération contre l’occupation rwandaise.

Ce qui étonne l’opposant Joseph Mukungubila est que les serviteurs de Dieu, qu’ils soient catholiques ou protestants, cherchent à réaliser une médiation avec ce pouvoir d’occupation qui a tué plus de 8 millions de Congolais. L’opposant Joseph Mukungubila se demande si cela est fait au nom de Jésus, de Dieu le père ou au nom de Satan ? Ces opposants ne peuvent-ils pas, même s’ils ont besoin de postes, penser à cette tragédie causée par le rwandais Kanambe alias Joseph Kabila ? Comment peuvent-ils dire qu’ils aiment la patrie tout en continuant à négocier avec lui ?

Chers compatriotes, serviteurs de Dieu et opposants, nous vous demandons de vous instruire sur le mot “alliés”. Quand il y avait eu occupation en Europe, ils avaient eu à recourir à nos pères africains, entre autre les tirailleurs sénégalais parmi lesquels se trouvaient des Congolais, afin de casser l’occupation. A présent, ceux qui nous avaient demandé de l’aide pour casser l’occupation en Europe, vous demandent à vous Congolais qui êtes occupés, d’aller négocier avec l’occupant (dialogue), au lieu de venir s’allier pour casser l’occupation au Congo.

Dieu créateur réclame que ce pouvoir génocidaire du Rwanda cesse afin que le Congo reste libre pour que l’annonce de l’Evangile du royaume puisse être faite selon le programme arrêté par Dieu dans sa prescience. Les opposants et les soi-disant hommes de Dieu sont-ils donc devenus les ennemis du peuple congolais ? Sachez, vous opposants et soi-disant serviteurs, que vous allez devoir répondre de vos actes devant Dieu créateur. Vous cautionnez ce règne de terreur en le soutenant par tous les moyens. Sachez que nous, Congolais, sommes déjà morts car le peuple congolais, dans tout son ensemble, a déjà accepté de mourir plutôt que de rester sous colonisation des Rwandais. Sachez que vous allez répondre de tout le mal que vous avez causé.

Bureau de Joseph Mukungubila Mutombo




Il ne faut pas attendre jusqu’au 19 décembre pour faire partir Kanambe alias Joseph Kabila

Lettre ouverte du 29 Novembre 2016

Dans ce contexte de deuil dans lequel je me trouve, c’est avec les larmes aux yeux que je m’adresse à la Belgique. J’ai eu à maintes reprises à m’adresser à la communauté internationale et rares, les fois où j’ai eu à écrire les lettres ouvertes sans avoir à les réserver à sa Majesté, le Roi.

Notre préoccupation depuis toujours, est celle d’être aidés à nous dégager de cette occupation rwandaise. Et voilà que l’occupant rwandais Kanambe alias Joseph Kabila, après m’avoir assassiné dans ma maison à Lubumbashi, en massacrant plus de 300 de mes disciples et partisans, est allé cette fois-ci jusqu’à mes racines, jusqu’à mon origine à Kisala, mon village, pour assassiner toute ma famille en les massacrant, ainsi que tous mes disciples qui y étaient. Ceux qui ont survécu sont actuellement soignés, tous les autres sont tombés.

Permettez que je puisse rappeler aujourd’hui que si Kanambe alias Joseph Kabila était réellement congolais, nous allions nous réjouir de compter les quelques jours qui nous restent avant la fin de son mandat, parce qu’il ne nous reste que quelques 3 semaines. Mais hélas, cet occupant rwandais Kanambe, voyant la façon dont nous l’avons empêché de faire son glissement, et comme ce n’est ni pour la constitution ni par respect de celle-ci qu’il est en train de gérer le peuple congolais, a promis de semer le chaos avant de quitter le pouvoir car ce n’est pas son peuple, ce ne sont pas ses frères. Tous ceux qu’il a tués pendant son règne, il n’en est pas satisfait. Et vous êtes témoins de son arrogance même devant le conseil de sécurité qui s’est déplacé à Kinshasa. Vous-mêmes êtes au courant de ce qu’il a donné comme réponse malgré les conseils de ce dernier qui lui demandait d’arrêter car il n’a plus droit de continuer à réclamer d’autres mandats. Serait-ce une exagération de rappeler que cet occupant rwandais, qui a été placé par coup d’état en 2001 après la mort du président Laurent-Désiré Kabila, a déjà fait plus de 2 mandats, ce qu’il fait oublier à la communauté internationale ? Puisque, après la mort de Laurent-Désiré Kabila, ce Rwandais a été placé au sommet de l’Etat, de manière illégale, comme vous le savez. Et depuis lors, y a-t-il quelqu’un qui l’a remplacé ? Quand il parle de 3e mandat, je ne sais pas s’il y a perte de mémoire. Depuis lors, le pays est aux arrêts. Ce qu’il a trouvé à faire, cet occupant, c’est uniquement de déstabiliser le pays : c’est cela le travail qu’Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila a fait. Et pour y parvenir, il a complètement saccagé et détruit le peu d’usines qu’il nous restait, il en a vendu d’autres. Nous connaissons même la destination vers laquelle il les a déplacées, dans d’autres pays. Quant au peuple, certains n’attendaient que de mourir de faim, d’autres attendaient de recevoir la cartouche ou la baïonnette des Rwandais. Quatre ans durant, il n’a fait que cela, jusqu’au moment d’être reçu par le parlement belge. Et son discours, si je ne m’abuse, avait été mollement applaudi par le parlement belge qui, en entendant ses paroles, était éberlué, étonné. Comprenez vous-mêmes pourquoi les parlementaires belges étaient étonnés, parce que le discours n’était pas propre à l’égard des Congolais. C’est à ce moment-là que Dieu me dira de m’impliquer dans la politique. J’avais compris que l’occupant était un homme sans instructions. C’est la raison pour laquelle la Belgique, aujourd’hui, ne peut pas se sentir vraiment à l’aise en tant qu’ancienne métropole. Je suis certain et convaincu que la Belgique ne se sent pas bien à cause de l’instabilité du peuple congolais. Et parce que nécessairement, je peux dire ici que la Belgique, prodigieusement, doit se sentir ou devra se sentir attachée pour la vie à notre histoire, l’histoire du Congo.

Bien que le peuple congolais, de par ses ancêtres, ait enduré la souffrance pendant que le Roi Leopold II avait la gestion du pays, c’est prodigieusement qu’il avait pu garder notre pays complètement indépendant ! Pourquoi donc ? Vous qui connaissez l’histoire, savez qu’avant d’obtenir la gestion du Congo, le Roi Leopold II avait demandé aux moines de l’abbaye de Gand de prier. Il leur fut alors révélé qu’une étoile du même type que celle de Bethléem, parue à la naissance de Jésus, était également sur cette terre du Congo. Avec de telles révélations, comment le Roi Leopold II ne pouvait-il pas acquérir ces terres comme sa propriété privée ? C’est ainsi que pendant longtemps, ce dernier ne les céda pas à la Belgique mais il les garda plutôt comme sa propriété privée. Et, comme dans nos coutumes, Leopold II, ne devient-il pas un grand père pour nous aujourd’hui ? J’avais déjà eu à exprimer cela dans certaines de mes interventions. Même si nous n’avons pas vécu dans de bonnes relations, le fait d’avoir pris notre pays fait de lui notre grand père.

Aujourd’hui, prodigieusement, la Belgique se retrouve attachée à l’histoire du Congo parce que Jean-Jacques Lumumba, le petit-fils de Lumumba notre héros national, a fourni aux autorités belges des documents par lesquels il montre les origines de Kanambe alias Joseph Kabila qui est le frère de Kanambe Mutwale. Il montre comment Kanambe alias Joseph Kabila, Jaynet, ainsi que ses frères, ont monté un mécanisme qui leur a permis pendant toutes ces années de piller le Congo. Un représentant des autorités belges interviewé par la presse belge s’était exprimé en disant que c’est un scandale. Ce n’est un secret pour personne car toute la Belgique a entendu parler de ce scandale.

Si Kanambe alias Joseph Kabila a pillé le Congo de cette façon, c’est parce qu’il n’est pas fils du pays, c’est un imposteur à qui l’on a confié la tâche d’être au sommet de l’état.
La Belgique a vérifié l’authenticité des documents fournis par Jean-Jacques Lumumba et c’est ainsi que par son représentant, elle a dit qu’elle est compétente pour mener l’enquête si on l’y autorise. Permettez que je rappelle que la Belgique est membre de cette communauté internationale. Je ne vois pas pour quelle raison on devrait taire ce scandale. La Belgique sait que ceux qui ont pillé ce pays sont rwandais. Comment la Belgique pourrait-elle ainsi continuer à parler de respect de la constitution ? Dès lors que l’on a prouvé l’authenticité des documents comme l’a dit la Belgique, je crois qu’au même moment, on devrait stopper ce régime génocidaire de Kinshasa. Mis à part le fait que Kanambe alias Joseph Kabila n’ait pas organisé les élections, nous savons pertinemment qu’il n’a pas intérêt à le faire car c’est un occupant qui est là pour boire le sang des Congolais. L’occupation ne permet plus à la communauté internationale de parler de lois, cela n’a plus de sens. La communauté internationale a été créée pour ne plus voir une occupation sur cette planète. Lorsque l’on parle d’occupation, il faut d’abord voir celle que l’Europe a connue avec l’Allemagne. Aujourd’hui la communauté internationale a enfin découvert l’imposture de celui qui se fait appeler injustement Joseph Kabila. Ce n’est pas un Kabila, c’est un Kanambe, alors pourquoi le laisser continuer jusqu’à la date du 19 décembre 2016 ? Faut-il que le sang continue de couler ?

Nous demandons à la Belgique de prendre toutes ses responsabilités non seulement en tant qu’ancienne métropole mais également en tant que membre de la communauté internationale car c’est elle qui détient toutes les révélations données par Jean-Jacques Lumumba. C’est même la raison pour laquelle j’en ai parlé à M François Hollande et il en a tenu compte. Quant à la Belgique, elle est non seulement l’ancienne métropole, mais elle doit aussi sentir que nous sommes frères en mémoire du Roi Léopold II qui nous a fait vivre ensemble en prenant la gestion de nos terres. Alors, ayant toutes ces révélations, elle n’a plus de raisons de soutenir ce pouvoir génocidaire de Kanambe. Kanambe, avec l’argent qu’il pille et les armes qu’il a acquises avec cet argent, notre argent, a complètement détruit l’opposition en la terrorisant de toutes les manières possibles. Cette opposition, terrorisée par Kanambe et qui vient d’ailleurs d’entendre les révélations de Jean-Jacques Lumumba faites par les autorités belges, ne devrait-elle pas se réveiller et donner pleinement raison à l’opposant Mukungubila ?
L’opposition devrait avoir un sens plus profond de patriotisme et une pensée politique appropriée pour l’amour de ce pays, le Congo. Malheureusement, tout cela est absent en eux. Le terme “occupation” aurait dû se retrouver dans la bouche de tous les opposants s’ils aimaient réellement ce pays, le Congo. S’ils aiment leur pays, le Congo, les opposants devraient désormais parler le même langage avec le peuple : réclamer le départ de Kanambe alias Joseph Kabila, non pas rentrer dans le jeu du 19 décembre car Kanambe doit partir avant même le 19 décembre.

Je dis, je le répète: le pays est occupé par le Rwanda avec l’aide de ceux qui ont voulu nous dépouiller de nos matières, nous dépouiller de nos richesses. Cette constitution ne sera jamais respectée. Attendre le 19 décembre va seulement aider ceux qui pillent le pays, ceux qui aident Kanambe à piller le pays parce qu’ils ont des intérêts dans cela. Que les Congolais maintiennent leur détermination de faire partir l’envahisseur Kanambe avec tous les tutsis rwandais.

Il n’est d’aucune fierté pour la Belgique de voir l’occupation continuer. Non, ce ne sera pas une fierté. Ainsi donc, je demande à la Belgique de décider dès maintenant, avant le 19 décembre. Il faut qu’on mette à nu cette occupation. Et la mettre à nu, c’est stopper le régime génocidaire de Kanambe contre le Congo, afin que l’histoire ne puisse pas ternir l’image de la Belgique ni non plus celle de la communauté internationale.
Aujourd’hui, pendant que je suis en train de pleurer la famille qui me restait et qui n’est plus, Kanambe a pris le soin d’entretenir la milice des Pygmées. Ces mêmes Pygmées vivaient en bonne relation avec les Luba et toutes les autres tribus bantous. Et pour atteindre Mukungubila, il a fait son découpage à bon escient. Maintenant, on se retrouve avec la province du Nord Katanga ou encore la province du Tanganyika. Chacune de ces provinces a donc un gouvernement provincial. Pour entretenir cette milice pygmée, il a placé au ministère de l’intérieur un certain Kamona dont le père est mukalanga et la mère est pygmée. Et c’est ce ministre de l’intérieur qui envoie de l’argent aux Pygmées car le chef des Pygmées, s’exprimant à la radio de Kabalo, va remercier ce Kamona, ministre de l’intérieur du gouvernement provincial du Tanganyika. Il l’a remercié pour lui avoir envoyé des unités. Comprenez-vous donc ? C’est trop grave. Les Pygmées, au moment où je vous parle, ont même tué mon petit-frère, comme c’est lui le responsable coutumier. Et, c’est ce que Kanambe est en train de faire : tous les villages des chefs coutumiers ont été brûlés et jusqu’à ce jour, ils n’ont pas d’abris, ils ne sont plus dans leurs villages. Pourquoi ? Parce qu’au ministère de l’intérieur, Kanambe a pris soin de placer un Pygmée. Même le conseil du gouverneur, placé à Kalémie, a été constitué de conseillers pygmées. Donc, vous voyez qu’ils détruisent des villages en toute quiétude; personne ne peut les inquiéter. Les Pygmées tuent et Kanambe alias Joseph Kabila a donné des injonctions aux militaires pour ne pas qu’ils soient dérangés. Par contre, il a interdit aux Luba de se lever contre les Pygmées pour les tuer.

La Belgique, notre ancienne métropole, vous devriez faire quelque chose, avant que l’irréparable n’arrive. Il ne faut pas attendre la date du 19 décembre. Nous vous demandons de grâce, d’agir rapidement, de le stopper. C’est vous, la communauté internationale, que nous regardons. C’est vous ! C’est vous qui détenez tous ces rapports sur le scandale. Après tout cela, devriez-vous continuer à appeler Kabila Joseph, chef de l’état congolais alors qu’il brûle des villages partout ? Il a détruit dans les deux territoires de Kabalo et Manono; le troisième territoire, c’est Nyunzu où il a bien entretenu sa milice. Les Pygmées, de manière indisciplinée, ont tiré des flèches sur certains de nos militaires congolais qui en sont morts. Ce chaos, mériterait-il qu’en parlant de Kanambe alias Joseph Kabila, vous continuiez à dire : “il y a un chef de l’Etat au Congo ?” Non, c’est un envahisseur, un occupant. Alors, pour garder une bonne image, la Belgique qui est notre “famille”, à cause des liens historiques, doit nous aider. Je pense que cela pourrait être une belle histoire à garder car nous, Congolais, comptons traiter avec la Belgique. La Belgique ne doit pas compter traiter avec les Rwandais, parce que le sang a coulé et parce que les enfants du Congo, les Congolais, sont déterminés à se libérer. Et moi, je demande à vous, la Belgique, que vous nous facilitiez la tâche. Epargnez nous ce sang-là. Aidez-nous à mettre fin au régime génocidaire de Kanambe parce que si vous le laissez, l’histoire parlera.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Défaite de Mme Clinton aux élections américaines 2016

Communiqué du 9 novembre 2016

Le Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila félicite le nouveau président élu par le peuple américain Donald Trump. Que cette victoire qualifiée par tous d’historique puisse bénéficier aux Américains mais aussi au reste du monde.

L’élection de monsieur Trump qui a plongé la planète entière dans la stupéfaction et a suscité inquiétudes et incertitudes, devrait pousser l’opinion internationale à s’interroger sur les raisons profondes ayant permis ce séisme politique.

Le 26 octobre 2016 Joseph Mukungubila avait, face au coup d’état orchestré par alias Kabila et validé à Luanda par un syndicat de chefs d’états africains acquis à sa cause, appelé la communauté internationale à être un témoin attentif aux événements à venir. En sa qualité d’homme politique congolais et surtout de prophète, il prédisait entre autres l’issue de l’élection américaine qui allait indubitablement avoir des incidences sur le Congo. En effet,l’occupation rwandaise, brutale et sanguinaire de la RDC qui continue à massacrer quotidiennement le peuple congolais est le fruit du coup d’état de 1996 mené par l’AFDL dont le clan Clinton est l’un des principaux artisans. Le Dieu du pays, Dieu du Congo ne peut permettre qu’une telle imposture se pérennise. Par conséquent, cette cuisante défaite d’Hillary Clinton doit être perçue par tous comme le signe qui vient confirmer le début de la fin de l’occupation du Congo par le Rwanda.

Les grandes crises internationales qui font la une de l’actualité depuis quelques mois voire quelques années doivent être mises en relation avec le discours constant de Joseph Mukungubila selon lequel la paix mondiale dépend de la paix du Congo.

Nous espérons que le président Obama dont le prophète Joseph Mukungubila avait prédit la victoire dès le début 2007, saura mettre à profit ses derniers jours pour oeuvrer de façon plus efficace à la paix du Congo, donc à la paix mondiale.

Nous espérons également que le mandat du président Donald Trump saura rencontrer de manière concrète les aspirations profondes du peuple américain et que le 45ème président des Etats-unis d’Amérique tirera les leçons constructives du propos du prophète Joseph Mukungubila.

Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila