“J’ai beaucoup d’inquiétudes sur l’attitude qu’affiche une frange de mes frères kasaïens”

Communiqué de la présidence du 11 janvier 2019

Moi, le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph, je suis à cet instant, cruellement choqué d’entendre et de voir le déchirement en cours au milieu des miens, de mes frères du Kasaï et très particulièrement des quelques brebis égarées, certainement enivrées par le levain du virus tutsi rwandais que depuis plus de 20 ans Kanambe inocule dans les veines de nos enfants, de nos jeunes et de nos parents…

Comment pourrais-je, du haut de ma responsabilité, de mon mandat divin, ne pas le constater, lorsqu’une frange de mes frères confond ou oublie délibérément les instances pressantes de leurs pères fondateurs en politique qui n’avaient qu’une seule sentence à l’égard de cette gangrène  d’envahisseurs, je cite : “Zongisa ye na Rwanda” ?

Ce même père fondateur de l’UDPS, pour ne pas le citer, avait une seule conception du pouvoir; à savoir que le pouvoir ne peut que venir directement du peuple et non d’une combine ou d’une négociation obscure !

Aujourd’hui cette frange de mes frères du Kasaï, serait-elle en train de renier ouvertement la vision de Tshisekedi Etienne pour rallier une épidermique et non moins opportuniste déclaration de Kyungu Gabriel, qui en son temps de triste souvenir, avait fait de Kanambe le fils de notre frère ?!

N’est-ce pas là l’aveu d’inconstance et même d’apatride que mes frères chercheraient mal à cacher derrière la manifestation de cette euphorie de grands chemins curieusement porteuse de la continuation ou d’une nouvelle instauration de l’impunité à l’égard de nos bourreaux, de nos pilleurs d’hier à qui nous serions en passe d’assurer un dévouement inexplicablement perpétuel ?

De par ma conscience patriotique, j’aurais aimé ne pas donner foi à la communauté internationale et à la CENCO. Mais que dire de l’alliance contre nature entre Kamerhe le lieutenant de Kanambe et Tshisekedi fils ?

Si le pouvoir n’a pas de prix à vos yeux mes frères, sachez néanmoins que le Dieu du Pays, le Dieu qui m’a oint pour régner sur le Congo, récupère son pouvoir dans quelques heures.

Ce n’est pas vous qui allez régner.

Rappelez-vous comment et combien tous vos frères congolais étaient à vos côtés pour compatir lorsque Kanambe s’employait à vous exterminer, vous les Kasaïens. Les traces sont encore fraîches avec plus de 80 fosses communes mises à jour (dans le Kasaï).

Toute ma jeunesse, moi MUKUNGUBILA, toute ma lutte, tout mon combat, et tous les sacrifices que j’ai endurés contre les Rwandais pour vous tous Congolais, sans distinction tribale, ni considération de tous ceux qui se sont égarés…, si ma chair n’a pas été mangée c’est par la pure grâce de l’Eternel Dieu qui m’a mis à part pour sa mission dans mon pays, le Congo, que je vais gouverner dans quelques heures.

Enrayez s’il vous plaît le tribalisme et revenez à la raison afin que vous preniez part à ce que l’Eternel réalise en accomplissement de sa promesse sur notre pays.

Je vous exhorte sans conditions à sortir de l’agitation obscurantiste qui vous a conduit avant hier et hier à attribuer les prophéties et les prédictions de Dieu à Kanambe.

Dans la foulée, vous vous êtes laissés aller jusqu’à inscrire Shadary dans ce saint palmarès avant de vous rétracter encore une fois dans la mauvaise direction pour y introduire Tshilombo Félix.

Pourtant, l’oint que l’Eternel Dieu vous a présenté dans ce pays, vous le connaissez bien, très bien, c’est moi le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph.

Rentrez dans la crainte du Créateur qui ne reculera pas et qui, dans quelques heures, va installer son oint, son élu sur son trône au Congo.

Le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph




La communauté internationale veut cautionner la parodie d’élection en République démocratique du Congo

Communiqué de la présidence du 9 janvier 2019

Moi, le Président Mukungubila Mutombo Joseph, pour la énième fois, je mets au défi la communauté internationale et je dénonce, non seulement, la parodie électorale qu’elle a laissé organiser dans mon pays la République démocratique du Congo par les envahisseurs à sa solde !

Aujourd’hui, je prends la responsabilité devant tout mon peuple et devant les nations d’accuser ouvertement cette communauté internationale qui est en train d’endosser la proclamation de ce soi-disant scrutin à la seule fin de trouver le moyen d’embraser mon pays et de faire couler encore des torrents de sang de mon peuple.

Sachez que, ce sang, la justice de mon Dieu va vous le réclamer sans délai.

Le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph




L’imposteur Kanambe Alias Kabila vient d’assassiner un disciple du Prophète Joseph Mukungubila

Communiqué conjoint d’AV30 asbl et du bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila

C’est avec beaucoup de douleur et de consternation que l’Association pour les Victimes des massacres du 30 décembre 2013 au Congo (AV30 asbl) et le bureau du Prophète Joseph

Mukungubila tiennent à informer l’opinion congolaise et internationale du décès de Pablo Issumo Eleka, mort survenue dans la nuit du 17 décembre 2018 à la prison de Ndolo, à Kinshasa, en RDC, où il était incarcéré de manière arbitraire depuis près de 5 ans !

Agé de 59 ans et disciple du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila depuis plusieurs années, Pablo Issumo Eleka avait été arrêté le 02 Janvier 2014 pendant la chasse à l’homme perpétrée par le pouvoir sanguinaire de Kinshasa à l’égard des disciples et partisans du Prophète Mukungubila. Il fut enlevé, ainsi que d’autres disciples, par un commando armé d’Alias Kabila alors qu’ils se trouvaient dans une résidence du Prophète Mukungubila à Kinshasa.

De là, il fut détenu dans les geôles de l’ANR, subissant le martyr, avant d’être transféré à la prison de Ndolo avec 19 autres disciples de Joseph Mukungubila . Durant tout ce calvaire, il fut victime d’indescriptibles tortures, de brimades et de sévices multiples qui l’ont conduit à la mort. Les avocats avaient pourtant alerté les autorités sur la dégradation de sa santé et sollicité à multiples reprises son transfert vers un centre de soin spécialisé selon les recommandations expresses des médecins du dispensaire de Ndolo. Mais le ministère public, à la solde du génocidaire, a toujours catégoriquement rejeté toutes ces requêtes.

Le nom de Pablo Issumo Eleka s’ajoute ainsi aux centaines de disciples et partisans de Mukungubila assassinés par le régime sanguinaire de Kanambe alias Kabila. A date, il y a encore plus d’une centaine de partisans de Joseph Mukungubila, toujours détenus dans les gêoles du pouvoir dispersées sur l’étendue de la RDC. Nous mettons à témoin la communauté internationale et le peuple congolais devant cette barbarie sans nom et ce terrorisme d’état du gouvernement d’alias Joseph Kabila !

Pablo Issumo Eleka, citoyen congolais, vient de mourir en martyr, pour le seul motif d’être disciple du Prophète Joseph Mukungubila.

Nous appelons tous les organismes nationaux et internationaux de défense des droits de l’homme à se saisir de ce dossier et diligenter une enquête pour faire toute la lumière sur ce énième crime perpétré par le pouvoir en place. Nous mettons à nouveau la communauté internationale devant ses responsabilités, notamment d’assurer le respect de la vie des citoyens du monde. Et nous lui demandons une nouvelle fois de mettre fin au calvaire de plusieurs dizaines de détenus politiques, notamment les disciples et partisans de Joseph Mukungubila qui croupissent arbitrairement dans différentes prisons du Congo alors même que le rapport d’enquête de la très sérieuse organisation FIDH et de bien d’autres, établissent leur innocence en ce qui concerne les événements tragiques du 30 décembre 2013 en RD Congo. La fin imminente du régime sanguinaire en place est la seule manière de mettre fin à la tragédie que connaît peuple congolais.

Que Dieu console la famille du vaillant compatriote….




Mise en garde : évitons de contrarier l’Eternel Dieu, notre Créateur

Communiqué de la présidence du 25 novembre 2018

Très Chers Compatriotes, peuple congolais, peuple de Dieu, vous tous à qui, Moi, le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph, je rappelle toujours que vous constituez le deuxième Choeur de l’Eternel.

La communication que je vous adresse ce jour vient lever toute équivoque sur et autour de la prophétie que Dieu a résolu de nous envoyer par la bouche du révérend Bishop Claudio.

Que nos frères aient délibérément cherché à travestir la prophétie comme l’on ferait d’une donnée scientifique sujette à une quelconque démonstration, cela devrait sérieusement nous inquiéter ! Car n’oublions jamais que le temps, l’instrument et le moyen utilisés par Dieu pour nous faire parvenir cette prophétie, sont exceptionnels et chargés de symboles !!!

1) Le Moyen d’abord.

Seuls ceux qui me liraient pour la première fois pourraient s’étonner de la liberté et de la profondeur exacte de mon propos… Autrement, depuis que je dénonce l’occupation de mon pays par le régime sanguinaire de Kanambe sous la houlette du Rwanda, je n’ai pris peur ni du risque, ni des sévices, ni des martyres tant physiques que corporels que j’ai eus à endurer. Que par le moyen de ce que l’Eternel publie à travers le Bishop Claudio et bien d’autres Serviteurs, je me trouve plus que consolé du fait que les propos des uns et des autres corroborent mon irréversible identification en tant que Seul Oint de l’Eternel, connaissant parfaitement la Parole de Dieu et le craignant à tout point de vue.

C’est en effet, moi qui, entre autres, ai enseigné et prêché sans détour sur Sophonie 3 et Esaïe 18 concernant mes lettres de créance, l’objet de mon accréditation.

Deux prophéties largement évoquées par le Bishop Claudio à la fois pour établir l’originalité divine de sa mission et pour éviter toute confusion gratuite sur l’identité de l’Oint de l’Eternel, les opportunistes étant plus que nombreux à courir nos villes et nos campagnes. Le moyen, c’est celui que vous avez, très Chers Compatriotes, de venir me chercher maintenant pour me ramener au pays parce que telle est la volonté de Dieu. Le moyen, c’est enfin celui de vous livrer intensément à la prière afin que vous trouviez tous le courage et la force de ne pas tomber dans le piège des élections !!!

2) L’Instrument ensuite.

Pourquoi le révérend Bishop Claudio ? Alors que le message dont il est porteur est presqu’en tout point semblable aux messages tout aussi prophétiques de certains frères et soeurs congolais… Le révérend Bishop Claudio est de par sa race, le type représentatif du Gouvernement Mondial auquel lui-même fait allusion. Ce que Moi, votre Président, MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph, je n’ai pas cessé de fustiger sous la terminologie populaire de « Communauté Internationale ». Comme vous le savez Chers Compatriotes, dès la conférence de Berlin en 1884, le Gouvernement Mondial avait manifesté son voeu de ne pas perdre le Congo : entendez par là, les richesses du Congo. Et à ce titre, les Américains, en tête, se sont toujours arrangés pour placer l’instrument de leur convenance à la tête du Congo afin de jouir à leur aise des richesses du sol et du sous-sol congolais. Un Congo, champ libre du commerce mondial. Il est malheureux de constater que certains Congolais sur le plateau de télévision n’étaient pas tranquilles vis-à-vis des révélations du Bishop Claudio comme s’ils s’attendaient à ce que cet Oint de l’Eternel vienne du camp du pouvoir, de l’opposition ou tout simplement de Genève ! Malheureusement pour eux, le Bishop Claudio, l’homme qui craint Dieu, va marteler : « je ne connais pas toutes ces personnes-là“ va-t-il répondre. “L’Oint de l’Eternel ne peut pas venir de là où la corruption du Gouvernement Mondial a cours. Je ne peux rien ajouter ni retrancher à ce que Dieu m’a dit”. Maintenant c’est le temps de l’Oint de l’Eternel. Raison pour laquelle il avait dit dans sa première émission : “faisons comme les Jean-Baptiste, je vous invite tous à prier Dieu pour qu’il nous envoie l’Oint de l’Eternel. C’est le plan parfait de Dieu”.

3) Enfin le Temps.

Pour fabriquer et tenir en laisse ses instruments, le Gouvernement Mondial a toujours eu recours aux élections truquées et frauduleuses. Élections dans et au cours desquelles opposition et pouvoir ont toujours trouvé chacun son compte. A telle enseigne qu’en R.D.Congo la longévité au pouvoir de Kanambe et du clan tutsi n’est que la résultante de cette manigance-là ! Le Bishop Claudio le dit clairement : « le temps des combines est terminé !  Ceux qui sont là, entendez au pouvoir, sont hors du temps ». Vouloir exclure l’Oint de l’Eternel va faire que Dieu provoque un événement pour tout précipiter…

Ce temps, c’est aussi et surtout le temps de l’ALERTE que je vous adresse sous forme d’une mise en garde; vous devriez tous ne pas céder aux élections et laisser Dieu vous prendre en charge. Une indication, au nom du Gouvernement Mondial : Louis Michel vient de se dévoiler sans gêne au Parlement Européen, c’est tout dire…

Le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph




Les agitations de l’esprit impur dans le camp ennemi

Communiqué de la présidence du 22 novembre 2018

Mes très Chers Compatriotes, suite à une certaine confusion que des esprits mal intentionnés cherchent à perpétuer dans l’entendement et la bonne compréhension de mon peuple, le peuple congolais, je tiens à faire la mise au point suivante.

Moi, le Président, MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph, je ne peux pas donner le champ libre aux laquais du pouvoir et de l’occupation qui, ensemble, ont permis que pendant près de vingt ans, mon peuple ait été martyrisé et paupérisé par le régime sanguinaire aux ordres du Rwanda. Qui donc aujourd’hui se paye le toupet de changer ou de modifier le « Ainsi dit l’Eternel » ?

Quel que soit le prix en argent, comme ce fut le cas pour Judas Iscariot au temps de notre Seigneur Jésus-Christ, tout l’argent ou menace que les uns et les autres auraient reçu pour manipuler l’annonce de Dieu, cela va coûter cher, très cher aux visionnaires congolais, à leurs familles et au peuple congolais… Mais que la soeur Rebecca trouve le moyen de revenir sur la révélation que l’Eternel lui a faite pour son amour souverain pour le Congo, j’en suis tout révulsé ! Où est-elle donc allée chercher un Fayulu à installer sur le siège royal de Dieu au Congo ?

Comment le peuple congolais pourrait-il oublier en un tour de main que c’est elle même, Rebecca qui affirmait que le choix de Dieu n’est ni dans le camp du pouvoir, ni dans le camp de l’opposition ?

Dans le doute provoqué par ce revirement que Rebecca et d’autres corrompus et alliés aux forces du mal, le bishop Claudio, d’origine italienne dont je vous parlais également, vient de prendre ses distances et précise : le choix de Dieu pour son siège royal au Congo, est un OINT de L’ETERNEL, un homme qui connaît parfaitement la parole de Dieu, un homme qui craint Dieu en tout et pour tout. Prendre le risque d’installer quelqu’un d’autre sur cette chaise-là, équivaudrait à la transformer en une chaise électrique !!! Le bishop Claudio de repréciser que comme dans l’histoire du Prophète Samuel avec Isaï et ses huit enfants ; le choix de Dieu s’était porté non sur les sept qui étaient présents à la maison, mais sur le huitième qui était en brousse, en exil…

Que votre attention ne soit pas détourné peuple congolais, ni par les hypothétiques élections, ni par les faux messagers qui parleraient sans mandat au nom de Dieu.

Soyez plutôt en prière pour éviter toute distraction car la récréation est finie. N’oubliez pas Chers Compatriotes, aujourd’hui c’est le second tour appartenant à l’Eternel comme je l’avais indiqué en 2006. Et c’est maintenant le temps !  AINSI DIT L’ETERNEL.

Le Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph




Message prophétique de Bishop Claudio concernant la RD Congo au micro de Bobo Koyangbwa.