Le peuple meurtri de la RDC, le peuple congolais, attend de la communauté internationale l’arrestation de M. Kanambe Hyppolite alias Joseph Kabila, le cannibale.

Lettre ouverte du 16 septembre 2017

Je suis très choqué par cette nouvelle que je viens d’apprendre. Selon Afrikarabia, la France projette de demander aux Congolais de participer à un nouveau dialogue avec le pouvoir de Kinshasa. Ce n’est pas la France qui ignore tout le mal que Kanambe alias Joseph Kabila fait aux Congolais. Les autorités françaises n’ignorent pas non plus que les Congolais sont victimes du cannibalisme des Rwandais au Congo. Vers où allons-nous donc quand la France veut que les Congolais aillent au dialogue avec leurs bourreaux ? Ce monde est donc en train d’évoluer vers le mal au lieu de progresser vers le bien. Hier les fosses communes traumatisaient la communauté internationale mais aujourd’hui cela ne la perturbe plus.

J’en arrive même à me demander si les ONG des droits de l’homme sont encore nécessaires dans ce monde de violence; elles semblent être là pour distraire. Avec Kanambe alias Joseph Kabila, on se demande si toutes ces organisations des droits de l’homme ont une réelle utilité ou si elles doivent disparaître. Les soldats rwandais de Kagame, dont fait partie Kanambe, sont en train de souiller la planète avec notre propre argent, celui des Congolais, au point de faire disparaître toute sagesse et toute intelligence des hommes.

Entendre les journalistes dire que Kanambe ne devrait pas s’opposer à l’idée d’un nouveau dialogue est choquant pour les Congolais comme si l’avis de ce génocidaire comptait encore. Le peuple congolais n’est donc plus souverain ? C’est Kanambe qui est souverain malgré la chair des Congolais qu’il est en train de manger ?! Kanambe aurait déjà dû être arrêté depuis longtemps mais voilà qu’on le considère encore comme le chef de ce pays, la RDC, c’est tout simplement scandaleux et inadmissible ! Hier vous lui reprochiez de réclamer un 3ème mandat mais aujourd’hui vous cherchez le moyen de le soutenir pour qu’il accède à un 3ème mandat bien qu’il soit un occupant rwandais et le territoire congolais en est rempli, à tous les niveaux.

Comment la France peut-elle avoir l’idée de prolonger le règne de Kanambe le Rwandais ou même chercher à lui accorder de se maintenir au pouvoir ? N’est-ce pas la France qui avait sauvé l’honneur à l’époque en chassant Jean-Bedel Bokassa lui-même accusé de cannibalisme ? Aujourd’hui Kanambe a fait bien pire ; tout ce que la communauté internationale a interdit, il l’a fait. Comment la France ne peut-elle pas avoir pitié du peuple congolais, elle qui a également eu à ressentir cette souffrance, celle de l’humiliation lui causée par l’Allemagne ? La France, en premier lieu, a l’obligation d’aider le Congo car elle a vécu une situation similaire à la nôtre, celle de l’occupation. Elle avait par la suite châtié tous les traîtres. Comment la France pourrait-elle oublier son grand rôle, elle le principal acteur, enseignant de la démocratie ? Si la France oublie, ce sera la catastrophe.
Hier la France avait besoin des Africains, des tirailleurs sénégalais et des Congolais, auxquels elle avait lancé un appel pour demander secours. Aujourd’hui la France va-t-elle enjamber les morts congolais et oublier la mémoire de tous les Français qui étaient tombés sous l’occupation allemande ? De tous les peuples sur la Terre, je trouve que c’est la France vers qui nous devons demander secours en premier lieu car la France avait senti cette souffrance et cette humiliation. La France devrait prendre Mukungubila le plus vite possible et défendre le Congo très valablement auprès des Nations unies. Ce n’est pas la France qui va oublier qu’elle n’a pas eu sa liberté par de la négociation avec l’occupant. Aucun autre pays ne peut devancer la France pour défendre la RDC. Nous sommes des humains, ne pensez pas le contraire à cause de notre naïveté. Aidez-nous s’il vous plait, que la France nous aide. Que la France ne permette pas que ce dont elle a souffert arrive à la RDC.
Ce nouveau schéma qu’attendent les Congolais c’est le gouvernement de transition après le départ de Kanambe, et non des accords ou des négociations. Plusieurs parlementaires belges sont en train de se lever pour dénoncer le soutien qu’apporte leur gouvernement à l’occupation rwandaise. Quant à Kanambe, il ne devrait faire partie d’aucun nouveau schéma si ce n’est celui de son arrestation.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Dieu créateur a juré qu’il ne permettra plus à ces traîtres congolais de faire souffrir son peuple

Lettre ouverte du 14 juillet 2017

Je livre ce message au peuple congolais pour l’orienter et ainsi ne pas le laisser s’embrouiller par cet état d’ébriété dans lequel se retrouvent certains de nos compatriotes. J’aimerais tout d’abord remercier la sœur Georgine Samba pour son message délivré concernant David qui fait échos à mes paroles. Que Dieu lui accorde pleinement sa grâce et des bénédictions.

Mais que veulent tous ces traîtres congolais ?! Le bilan du nombre de morts au Kasaï ne cesse de s’alourdir avec cette nouvelle que je viens d’apprendre de l’un de nos magistrats faisant état de 38 nouvelles fosses communes découvertes au Kasaï. Avec un tel génocide, on trouve encore des Congolais qui font des déclarations affligeantes comme celles de ce soi-disant pasteur qui selon une révélation qu’il aurait reçue, affirme que Kanambe alias Joseph Kabila doit encore se maintenir au pouvoir. Ou encore cette méchante femme que je croyais être Luba, peuple que Kanambe est en train de décimer, qui va dire que cet imposteur, selon elle, doit encore se maintenir au pouvoir !

Vous qui dites être Congolais, comment avez-vous l’audace de dire que vous accordez encore du temps à ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila ? Vous auriez dû prêter attention aux paroles de l’Éternel disant : « Lorsque tu seras entré dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le posséderas, que tu y auras établi ta demeure, et que tu diras : Je veux mettre un chef, un roi sur moi, comme toutes les nations qui m’entourent, tu mettras sur toi un chef, un roi que choisira l’Eternel, ton Dieu, tu prendras un chef, un roi du milieu de tes frères, tu ne pourras pas te donner un étranger, qui ne soit pas ton frère ». Et surtout n’oubliez pas que Jeanette, la soeur de Kanambe alias Joseph Kabila nous a confirmé qu’ils étaient des tutsi rwandais et que c’est eux qui devraient continuer de présider à la tête du pays.
Pour être clair, laissez-moi vous rappeler les paroles que la bouche autorisée de l’Eternel Dieu avait déclarées : « quiconque va s’allier à ce génocidaire rwandais Kanambe, qui vient d’exterminer le peuple congolais dans plusieurs provinces, sera maudit ».

Sachez que le Dieu créateur a juré qu’il ne va plus permettre à ces traîtres congolais de faire souffrir son peuple. Il ne le permettra pas, ainsi dit le Seigneur ! Ainsi il est révoltant aujourd’hui de voir les Kimbanguistes qui, à partir de leur siège, sont en train de détruire les prophéties données par Kimbangu en les offrant à cet étranger génocidaire. Le font-ils vraiment au nom de Kimbangu ? Quelle malédiction ! Ecoutez ce que Dieu a dit dans sa parole : « Mais le prophète qui aura l’audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurais point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort ». Que l’Eternel Dieu s’occupe de tous ceux qui en son nom disent des choses contraires à sa parole. Je le dis et je le répète, que ces gens puissent expérimenter la malédiction prononcée par l’Éternel au milieu de son peuple. Si l’Eternel Dieu ne m’a pas envoyé, moi Mukungubila, pour conduire ce peuple, ils pourront y échapper. Autrement, si c’est bien l’Eternel Dieu qui m’a envoyé comme conducteur de ce peuple, ils vont expérimenter dès à présent cette malédiction, qu’ils soient hommes ou femmes.

Kanambe va même jusqu’à ternir notre histoire en nous offrant des héros parmi les musiciens, éclipsant ainsi les véritables héros de notre histoire comme Lumumba; tout simplement parce que Kanambe est rwandais et ces musiciens ont fidèlement servi les intérêts du Rwanda. Certains de ces musiciens vont même jusqu’à dire qu’ils n’ont rien contre le Rwanda, qu’ils sont simplement artistes et chantent. L’un d’entre eux vient d’être propulsé par ce génocidaire rwandais pour aller défier les Congolais en France. C’est scandaleux !

La carte de notre beau pays le Congo a été découverte à Capernaüm en Israël mais au lieu de faire état de cette merveille révélée par le Créateur, Kanambe a éclipsé la chose comme s’il aurait préféré que ce soit la carte du Rwanda qui apparaisse. Ce pays désertique, aux mille collines qui était regardé comme un village dans le désert, a pillé le Congo pour se construire avec le sang des Congolais. C’est avec raison que les parlementaires européens ne sont plus tranquilles, se demandant si l’on a réellement accordé l’indépendance au Congo. La communauté internationale va-t-elle rester sans intervenir, afin que ce peuple continue à souffrir à cause des richesses enfouies par Dieu dans son sous-sol ?! Ce pouvoir d’occupation a corrompu ici et là les parlementaires congolais. C’est incroyable le décalage qui existe entre la population qui comme moi est en pleurs et ces opposants qui ne savent même pas ce qui se passe dans leur propre pays. Point n’est besoin de dire que moi Mukungubila je dénonce cela.

Fort heureusement, l’Eternel Dieu a choisi son instrument libérateur du milieu de ce peuple congolais qui est pleinement ce peuple de Dieu comme je l’avais déclaré avec Esaïe 18. Cette autre nation qui va produire les fruits, cette nation dont il est question en Matthieu 21, c’est la nation congolaise. Nous sommes un peuple vaillant et redoutable selon Esaïe 18 alors soyez debout ! Ce n’est plus le temps de féliciter le génocidaire car Dieu a dit que son pouvoir est terminé ! Les Rwandais avaient voulu se faire passer pour des Israélites. J’avais d’ailleurs alerté, dans ma lettre ouverte d’octobre 1996, le peuple congolais du danger venant de ceux qui nourrissaient de telles ambitions. Depuis la fin des années 90, le Rwanda a eu à mentir pour piller le Congo mais il faut louer l’Eternel de nous avoir gardé, ne pas être distrait et se remplir de vaillance pour mettre fin à cette humiliation imposée par le Rwanda avec l’aide de certaines puissances.

Il n’y a que les méchants congolais qui continuent à servir cette occupation à cause des miettes qu’ils reçoivent pensant que cela va encore durer, alors qu’ils devraient plutôt se sentir honteux. Cet imposteur massacre vos frères et vos sœurs ! Les Congolais ont droit à la vie et il est du devoir de la communauté internationale de nous protéger et juger ces envahisseurs rwandais et leurs alliés tutsi qui nous entourent. Que la communauté internationale nous aide enfin à mettre en place un gouvernement de transition car il n’y a plus de pouvoir à Kinshasa. Kanambe alias Joseph Kabila est en train de faire du banditisme avec tout son entourage, il ne gère pas le peuple. En laissant le temps continuer de s’écouler avec lui au pouvoir, les Congolais sont massacrés et c’est ainsi que nous avons 38 fosses communes supplémentaires selon l’ONU. Plus on le laisse au pouvoir plus les Congolais sont massacrés. Intervenez s’il vous plaît.

Ceux qui parlent des élections le font comme pour se moquer de nous. Vous voyez très bien comment Kanambe massacre le peuple mais vous continuez de nous dire qu’il doit organiser les élections. Ne continuez pas ainsi à nous faire souffrir en parlant des élections. Est-ce une mauvaise blague ou un manque de compassion ? Quel est ce peuple qui pourrait accepter d’être égorgé ainsi comme les Congolais le sont ? Depuis que le monde a été créé, quel est ce peuple qui a connu pareil génocide ? Nous voyons des sentences tomber sur les autres chefs d’état dont les crimes ne sont même pas comparables à ceux de Kanambe. Ce qu’il vient de faire au Congo est une horreur jamais vécue et à plus forte raison au 21ème siècle. Il mérite d’être arrêté, d’être pendu à la face du monde. Mais quand on prend des sanctions contre lui et ses collaborateurs concernant leurs avoirs, cela se répercute sur le peuple. Il faudrait donc carrément les arrêter ou mettre un terme à ce banditisme. Pour moins que cela, le conseil de sécurité avait demandé que l’on chasse l’ancien président gambien. Peut-on encore se permettre ainsi d’accorder ne serait-ce qu’une semaine à ce criminel Kanambe ?

Pour terminer, mes chers compatriotes, ne soyez plus distraits ni embrouillés par les soubresauts de la fin de ce pouvoir d’occupation. Très très bientôt, c’est l’odeur de la véritable indépendance octroyée que vous allez respirer.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Communiqué du 9 mars 2017

Le Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila et son bureau sont très préoccupés par la façon dont la communauté internationale traîne les pieds pour apporter de véritables solutions salutaires au peuple congolais. Dans sa précédente lettre ouverte, le Prophète avait déclaré que la mise en place d’un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais est une solution qui ne semble pas arranger la communauté internationale. Pourtant, c’est la seule solution qui peut accorder une paix durable aux Congolais car c’est par ce gouvernement de transition que les Congolais pourront bien se préparer à l’organisation d’élections crédibles et transparentes.

Aussi longtemps que la communauté internationale gardera cet occupant, le soldat de Kagame, Hippolyte Kanambe au pouvoir au Congo, c’est le peuple Congolais qui sera décimé par les armes et la faim. Pas plus tard que ces derniers jours, Kanambe alias Joseph Kabila était en train de faire entrer des tutsi rwandais par Kalémie. Il les dépose discrètement à Kabimba entre 60 et 75 km de Kalémie. Il les disperse ensuite avec des moyens de transport pour les faire entrer à Kalémie.

Après le 19 décembre 2016, lorsque vous commencez à reconnaître le pouvoir de Kanambe, ce sont les Congolais que vous exposez à être exterminés par cet homme. L’invasion rwandaise continue avec ce qui s’est passé ces derniers jours à Kalémie. La population est en débandade à Kabimba, nous ne pensons pas que l’ONU ignore cela. Pour quelles raisons ne voulez-vous pas arrêter Kanambe alias Joseph Kabila ? Pourquoi nous parler des 3 fosses communes que vous venez de découvrir au Kasaï ? Mourir par Kanambe est devenu la vie quotidienne du Congolais. N’oubliez pas qu’il y avait déjà eu précédemment les fosses communes de Maluku, de Ruashi, de Kimbembe etc. Le gouvernement belge avait proposé 1,5 million d’euros pour enquêter sur ces fosses communes mais jusqu’à présent aucune enquête n’a été faite. C’est pourtant la population qui avait alerté la MONUSCO et cette dernière avait confirmé les faits. Après une agitation au sein du gouvernement sanguinaire de Kinshasa, ce fut le calme plat.

Au lieu de l’arrêter, vous voilà à nouveau en train de nous parler d’enquêtes pour donner le temps à Kanambe d’exterminer les Congolais au lieu de lui enlever tout pouvoir. Rappelons que le Prophète de l’Eternel avait lancé le cri d’alarme pour que vous puissiez intervenir et ainsi arrêter les massacres au Kasaï mais vous vous êtes tus comme si de rien n’était et maintenant que Kanambe a jeté les corps dans les fosses communes, vous venez nous parler de 3 fosses communes. Pourquoi nous parler d’enquête à présent alors que vous avez ignoré les cris de détresse du Prophète ? Celui-ci avait également lancé des cris de détresse lorsqu’on massacrait au Katanga. C’est comme si vous preniez plaisir à nous parler de la sale besogne une fois qu’elle est déjà faite. Nous vous demandons d’arrêter ce pouvoir que vous voulez redonner à Kanambe. Dans son équipe, certains auraient déjà fui. Arrêtez-le ainsi que toute son équipe. Ce qui se passe en République démocratique du Congo ne s’est produit nul par ailleurs sur la planète. Il n’y a qu’au Congo où l’on accepte que les Congolais meurent comme des poules ou des canards.

Nous demandons à la communauté internationale d’arrêter Kanambe, et non de réaliser des enquêtes. Pour l’heure, nous avons uniquement besoin de voir le génocidaire Kanambe être arrêté et de mettre en place un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais. Accordez-nous uniquement cela, nous n’avons besoin de rien d’autre. Nous comprenons que ces enquêtes ne seront jamais faites. Les morts de Maluku, plus de 450 cadavres, ne devraient pas être enjambés par la communauté internationale. Dans le contexte actuel, les enquêtes ont pour seul objectif de nous faire perdre du temps et de continuer à exterminer les Congolais ou les voir mourir de faim. Ayez pitié du peuple congolais. Nous demandons à la communauté internationale de prendre urgemment la décision d’arrêter Kanambe pour mettre un terme à ce génocide et permettre aux Congolais de mettre en place leur gouvernement de transition. Kanambe a pillé le Congo jusqu’aux réserves de la banque centrale. Kanambe tue ceux de l’opposition et même ceux de la majorité présidentielle. Il tue tout le monde car ce ne sont pas ses frères. Il les corrompt, les utilise puis les tue. Aujourd’hui, ni ce gouvernement ni Kanambe n’est légal, aucune institution n’a désormais de légitimité, tout est tombé caduc.

Que la communauté internationale prenne toutes les dispositions pour arrêter immédiatement cette invasion rwandaise à partir de Kalémie ainsi que Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila.

Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila




Mon peuple est en train d’être égorgé sans aucun secours humain !

Lettre ouverte du 3 mars 2017

Serait-ce trop de rappeler ma lettre ouverte intitulée « Deux poids deux mesures » ? Voir ce qui est en train de se passer dans mon Congo, ma mère patrie, est inconcevable. Les Congolais, mes compatriotes, ont toutes les raisons de se demander s’il est bien d’avoir été créé Congolais ! La plus noble mission de ce conseil de sécurité est complètement absente en ce qui concerne les martyrs de mon peuple, le peuple congolais. Quel mal avons-nous fait à la communauté internationale pour que cette dernière cautionne que ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila extermine les Congolais en toute quiétude ?

Tout l’après-midi, l’armée de Kanambe a tiré à l’arme lourde dans la capitale Kinshasa pour faire sortir Ne Mwanda Nsemi de sa résidence après lui avoir coupé l’eau et l’électricité. Depuis plusieurs jours, la résidence de ce dernier étant assiégée. Tout cela se fait sous l’œil de la communauté internationale. Rappelons que c’est de la même manière que, le 30 décembre 2013, ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila, avec des Rwandais habillés en uniforme de notre armée, était venu pour m’éliminer dans ma résidence du Golf à Lubumbashi, également sous l’œil cette même communauté internationale. Pourtant, en tant qu’homme politique, je m’étais exprimé démocratiquement au-travers mes deux lettres ouvertes qui avaient été envoyées jusqu’à la présidence de la république (nous disposons encore des accusés de réception) ainsi que dans toutes les chancelleries internationales (dont nous disposons également des accusés de réception). Pourtant, cette communauté internationale nous a fait croire qu’elle était déterminée à ne pas laisser Kanambe au pouvoir après le 19 décembre minuit. Malheureusement, quelques heures après le 19 décembre minuit, cette même communauté internationale nous a parlé d’accords et de dialogues pour la paix.

Pourquoi est-ce que la même communauté internationale n’a pas laissé l’ancien chef de l’Etat gambien pour cette même paix ? Dès que ce dernier avait montré l’ambition de se maintenir au pouvoir, les injonctions du conseil de sécurité n’avaient pas tardé et aussitôt l’armée sénégalaise s’était directement déplacée. Deux poids, deux mesures.

J’aimerais rappeler à la communauté internationale que depuis que ce Rwandais Kanambe Hippolyte alias Joseph Kabila a pris le pouvoir par coup d’état en janvier 2001, il a acheté des armes avec l’argent du contribuable congolais pour massacrer les Congolais au lieu de les défendre. Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, il n’a jamais déclaré la guerre à qui que ce soit ni même à ceux qui nous entourent alors que certains nous ont arraché certaines parties de nos terres. Comment la communauté internationale, qui accepte que Kanambe continue de massacrer les Congolais en toute quiétude, explique cette situation ? Donc vous faites de Kanambe tueur et juge c’est-à-dire que vous accordez à ce tueur (criminel) le droit de mener l’enquête sur les massacres qu’il commet et de juger les Congolais qu’il est lui-même en train d’exterminer. A quoi cela rime-t-il ? Cela devient très révoltant. C’est donc sciemment que vous ne voulez pas l’enlever afin qu’il continue de décimer cette nation.

Que la communauté internationale nous donne un exemple de chef de l’Etat qui s’est comporté comme Kanambe. Comment cette horreur peut-elle être cautionnée par la communauté internationale ?! Ce qui me blesse le plus est que, parmi les institutions qui devraient garantir la paix et la sécurité sur cette planète, nulle n’intervient. Les Congolais sont aujourd’hui dispersés partout, fuyant ce génocide organisé par Kanambe et Kigali. Est-ce que la communauté internationale ne craint pas de rendre ingérable et inhabitable la planète, notamment ma terre mère l’Afrique, en laissant ce criminel continuer à faire sa sale besogne ? Nous comprenons qu’il est soutenu par ces mêmes institutions. Ne trouvez-vous pas que cela est injuste devant Dieu car toutes les nations ont besoin d’être sécurisées par les institutions internationales ?
Raison pour laquelle je demande à la communauté internationale vers où ce monde est en train d’aller s’il n’y a plus d’institutions pour nous sécuriser, pour rendre de véritables jugements. Est-ce que ce Rwandais, soldat de Kagame, devrait être libre jusqu’à présent ?
Pire encore, vous demandez aux Congolais de se réunir afin de dialoguer avec lui. Nous sommes éberlués de voir la communauté internationale reconnaître ainsi ce pouvoir d’occupation. Nous avions supporté jusqu’au 19 décembre mais plus maintenant. Quel genre d’élections demandez-vous à ce Rwandais qui a organisé un génocide tel qu’il n’y en a jamais eu sur la planète ? Jusqu’où voulez-vous que notre patience aille ?

En utilisant les Pygmées, Kanambe est allé jusqu’à exterminer ma famille et mes frères dans mon village à Kisala ; je n’y ai plus de famille. Est-ce cela la démocratie ? Après avoir fait exterminer ma famille, le voilà qui organise un théâtre en demandant la paix entre Pygmées et Bantu afin de masquer ce génocide. Sous quels cieux peut-on être exterminés sans réclamer justice ? Le responsable du PPRD à Kalémie (également président de Buluba i Bukata), M.Kahenga a été retrouvé mort lors du forum pour cette paix après avoir demandé une enquête sur cette situation (il s’était opposé à ce forum en demandant comment est-ce qu’on pouvait dire que tout était terminé sans même avoir enquêté. Jaynet, la soeur de Kanambe, était elle-même présente lors de ce forum. Après avoir déposé le corps à la morgue, le gouvernement n’a même pas pris soin d’informer immédiatement la famille de cette mort). La vie du Congolais ne vaut plus rien au point que nous devons seulement accepter d’être tués sans aucune explication.

Je ne pense pas qu’il faille laisser le Congo continuer à vivre cette tragédie car les différents ministères belges pendant toutes ces années du règne de Kanambe ont eu à déclarer tout haut que ce dernier est un étranger avant même de recevoir les documents fournis par Jean-Jacques Lumumba. La communauté internationale sait donc très bien que le Congo est sous occupation rwandaise. Grave encore, ces documents détenus par les autorités belges parlent de pillages inédits commis par le Rwanda et son soldat Kanambe avec son frère et sa sœur, enfants d’Adrien Kanambe. Pourquoi forcer les Congolais à accepter des élections que Kanambe doit organiser avec son équipe qui a eu à participer à ce génocide ? Cela est inadmissible ! Permettez que je puisse rappeler que la communauté internationale a été créée afin de ne plus voir l’occupation sur cette planète. Aussi, la seule chose que nous attendons de cette communauté internationale est d’arrêter Kanambe alias Joseph Kabila. Il n’y a rien d’autre à nous dire. Arrêtez Kanambe pour qu’il soit jugé pour que nous comprenions la raison de cette extermination des Congolais de cette façon. Pourquoi tenez-vous à ce que ce criminel, qui nous tue et nous extermine, demeure en place ? Le peuple se demande comment cela est possible alors que l’ONU est sur place par le biais de la MONUSCO. Nous vous avons demandé de nous aider à mettre en place un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais mais il se trouve que cela ne vous arrange pas. Après que les Congolais ont été exterminés par les Rwandais, vous vous contredisez pour demander aux Congolais de faire des accords avec ces criminels.
Un peuple sous occupation ne peut jamais exercer la démocratie parce qu’il est mis comme sous esclavage. Voyez déjà comment le peuple est traqué. Si l’on ose dire quelque chose, c’est la prison ou la mort. Quelle est cette paix qui viendrait dans un pays sous occupation ?
Existe-t-il un chef d’état qui ait commis des exactions comme Kanambe ? Il est allé même au-delà de ce qu’Hitler avait fait. Pourquoi n’avez-vous pas pitié de ce peuple congolais qui est traqué comme des rats par Kanambe ?

Sachez que l’histoire se souviendra de tout acte que vous poserez, bon comme mauvais.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Deux poids, deux mesures.

Lettre ouverte du 20 janvier 2017

Le peuple congolais est éberlué de voir la décision que prend le conseil de sécurité sur la Gambie ! Nous, Congolais, sommes en train de nous demander quel péché nous avons commis vis-à-vis des nations. Est-il vraiment possible que la justice internationale soit accordée à tous les pays sauf au Congo ? D’un côté, le génocidaire des Congolais, le criminel Kanambe alias Joseph Kabila, est soutenu par les institutions internationales pour rester au pouvoir et organiser des élections, de l’autre côté on voit les armées africaines présentes, de manière prompt, à la frontière gambienne pour intervenir militairement. Comment peut-on réclamer aux Congolais des accords alors que Kagame, par son soldat Kanambe, ainsi que les militaires rwandais et ougandais, sont en train d’occuper le pays ? Les Rwandais auxquels on avait autorisé de paître leurs vaches chez nous à Mulenge viennent à présent d’introniser leur frère en tant que chef coutumier sur le territoire congolais.

Aujourd’hui, comme à l’époque du découpage, Kanambe se précipite pour organiser l’enrôlement qu’il avait lui-même refusé durant tout son mandat et tout ceci avec l’aval de la communauté internationale. Malgré sa criminalité et le génocide à son actif, il doit quand même organiser les élections alors même qu’il les a boycottées durant tout ce temps et qu’il a refusé de déclarer qu’il ne se représentera plus tel que cela lui avait été demandé. Kanambe a pillé et dilapidé l’argent du Congo notamment avec sa sœur Jaynet afin de ne pas organiser les élections. D’ailleurs les preuves avaient été fournies aux autorités belges par Jean-Jacques Lumumba, petit-fils de Patrice Emery Lumumba ; malgré tout cela, aux yeux de la communauté internationale, Kanambe alias Joseph Kabila doit absolument organiser les élections !

Les opposants sont emprisonnés. Ce criminel Kanambe alias Joseph Kabila a corrompu et terrorisé l’opposition. Le peuple congolais refuse catégoriquement ce sanguinaire et demande à ce que les étrangers rentrent chez eux au Rwanda mais son cri n’est pas entendu par les institutions internationales alors que les preuves de l’occupation sont détenues par les autorités belges au-travers les documents fournis par Jean-Jacques Lumumba.

Le 20 décembre 2016, moi Mukungubila j’avais demandé à ce qu’il soit arrêté et rien n’a été fait. Et vous voyez la promptitude de la réaction concernant la Gambie ! Kanambe alias Kabila continue de tuer les Congolais dans plusieurs provinces notamment au Kasaï. De plus, il entretient le retour du M23 amnistié. Au moment où j’écris, étant vraiment abattu, dans les villages du feu Mwando Nsimba, la tribu Tabwa est attaquée et tuée par la milice pygmée de Kanambe. Les Tutsi de Kanambe seraient également présents parmi les Pygmées car on aurait découvert des Tutsi tués par les Tabwa qui se sont défendus face à ces attaques répétées. Jusqu’à aujourd’hui les attaques continuent. Voilà ce Kanambe alias Joseph Kabila qui doit toujours présider à la tête du Congo ?!

Est-ce qu’aujourd’hui la planète peut vraiment être gérée de cette façon alors qu’on soutient les génocides et les actes de banditisme de ces Rwandais à qui on donne le droit de tuer ? Que se passe-t-il au siège des nations unies à New York ? Nous avons crié et demandé secours à maintes reprises mais c’est comme si la communauté internationale n’avait plus la capacité de sécuriser les nations alors qu’elle est là avec son plein pouvoir. Je dis et je le répète, le 20 décembre 2016, Kanambe, qui n’a plus le pouvoir, a tué. Ce jour-là, il était hors circuit mais il n’a pas été arrêté ni même inquiété. Le siège des nations unies a encouragé à ce que les accords soient conclus avec le génocidaire à la tête du pays. Quel espoir peut-on mettre sur les élections que Kanambe le génocidaire pourrait organiser dans ce pays ? Nous demandons à ceux qui peuvent nous aider, que nous veulent ces institutions internationales?

Nous sommes sans sécurité, nous avons tout perdu. Personnellement, je n’ai plus de résidence dans mon pays. Kanambe a tout détruit jusque dans mon village. Il a également massacré ma famille. Il a détruit mes véhicules, camions, bus et autres. Tout a été brûlé après qu’ils aient détruit mes résidences à Lubumbashi, à Kinshasa. Voilà la démocratie que moi, Mukungubila, je viens d’expérimenter.

Pour quelle raison les Congolais doivent-ils payer tout ce que Kanambe alias Joseph Kabila est en train de leur faire ? Quel est ce mal que les Congolais ont fait au Rwanda ? Si les Congolais avaient fait du mal au Rwanda, les institutions internationales auraient dû intervenir pour nous juger et non pas laisser les Rwandais intervenir pour nous massacrer sur notre propre territoire.

En ce moment où le Congo est sous occupation, les institutions internationales préfèrent-elles intervenir ailleurs, en Gambie ?! Pour rappel, les Congolais ont perdu plus de 12 millions des leurs dans les massacres organisés par ce Kanambe alias Joseph Kabila depuis l’époque de l’AFDL. Nous, peuple congolais, nous vous demandons plutôt d’intervenir urgemment au Congo en arrêtant ce génocidaire Kanambe alias Joseph Kabila afin de permettre aux Congolais d’organiser de véritables élections.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Kanambe alias Joseph Kabila veut assassiner les rescapés de l’attaque de Kisala

Communiqué du 10 décembre 2016

Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le gouvernement assassin de Kanambe alias Joseph Kabila ne se lasse pas de persister dans sa barbarie.
Après avoir attaqué Kisala et massacré ses habitants, notamment des membres de la famille de l’opposant Joseph Mukungubila ainsi que ses disciples et partisans, ce régime sanguinaire, dans sa folie meurtrière, cherche maintenant à tout prix, à effacer toute trace du massacre perpétré le 22 novembre dernier.

En effet, Kanambe alias Joseph Kabila a ordonné au personnel médical d’Ankoro d’administrer des substances mortelles pour empoisonner les blessés, rescapés du massacre de Kisala, admis dans cet hôpital, dans le but de les achever complètement. Mais les responsables de l’hôpital, indignés, ont refusé de le faire et ont alerté les blessés.

Depuis le début de cette vague de massacres des Luba par des Pygmées dans le Tanganyika, le gouvernement de Kinshasa n’a cessé de démontrer sa totale responsabilité dans ces faits déplorables, d’abord en ne venant pas au secours de cette population luba sauvagement tuée et en essayant de cacher la vérité sur cette réelle tragédie humaine. Il est ainsi très choquant pour les victimes et leurs familles d’entendre le gouverneur du Tanganyika Richard Ngoy Kitangala dire sur les ondes de Radio Okapi que ces massacres des Luba par des Pygmées sont juste un fait relevant “d’une psychose” car pour lui il n’y a rien de réel dans ce qu’il qualifie, à tort, de rumeur.

Ce gouverneur de la république n’est pas à son premier mensonge; après les tueries dans les villages environnant Kabalo, le même avait déclaré, toujours sur Radio Okapi que deux bataillons dont l’un venant de Kongolo et l’autre de Nyunzu se seraient déployés dans cette zone pour protéger la population apeurée. Or tous ces bataillons sont restés fictifs jusqu’à ce jour (de Kongolo il était venu moins de cinquante militaire. Au total, de Kongolo et de Nyunzu étaient venus moins de cent militaires. Voilà ce dont avait parlé le gouverneur). Tout cet enfumage avait pour objectif de continuer à massacrer en toute impunité et dans l’indifférence les Luba jusque dans Kisala, village d’origine de l’opposant Joseph Mukungubila. Nous rappelons que lors de son passage à Kabalo, le gouverneur Ngoy Kitangala avait offert de l’argent aux Pygmées après que ceux-ci aient semé la mort et la terreur chez les Luba livrés à eux-mêmes et dont les villages ont été rasés par le feu. Tous les villages des différents chefs coutumiers ont été rasés. Le gouverneur n’avait rien remis aux familles luba pourtant victimes d’attaques de Pygmées. Comprenez vous-mêmes, c’est un gouvernement qui prend, de manière suspecte, fait et cause pour les Pygmées à qui il reconnaît subitement toutes sortes de droits !

Nous demandons une nouvelle fois aux Nations unies d’envoyer une équipe pour aller constater les dégâts causés à Kisala: outre les victimes humaines déplorées et plusieurs blessés, il y a le dépôt de carburant qui a été brûlé, ainsi que 4 véhicules neufs fournis par l’opposant Joseph Mukungubila pour le bénéfice de la population, dont 2 camions, un gros bus, et 1 Pick Up; des chalets ont également été détruits, il s’agit de petites maisons apprêtées par l’opposant Joseph Mukungubila pour accueillir des ouvriers. Dans un premier temps, les deux camions avaient résisté au feu mais les Pygmées, voyant cela, étaient allés les saboter en coupant tous les câbles. Ils n’ont laissé qu’un seul chalet où se trouvaient des tôles, parce que Kisala était en construction.

Il n’a pas suffi à alias Joseph Kabila et à ses sbires de vandaliser toutes les résidences de l’opposant Joseph Mukungubila à Kinshasa et à Lubumbashi le 30 décembre 2013 et les jours qui ont suivi; il leur fallait aller jusque dans son village pour l’anéantir !

Nous prenons à témoins le peuple congolais et la communauté internationale devant cet acharnement de monsieur Kanambe alias Joseph Kabila sur l’opposant Joseph Mukungubila dont le seul tort est d’avoir dénoncé l’imposture du Rwandais Kanambe Hyppolite, le frère de Kanambe Mutwale, tous deux enfants d’Adrien Kanambe, ami de feu Laurent-Désiré Kabila (révélations faites par la presse belge dans tout son ensemble et dont l’authenticité a été confirmée à la presse par les autorités belges). Le seul tort de l’opposant Joseph Mukungubila Mutombo est de défendre sa patrie, le Congo, et de lutter pour sa libération contre l’occupation rwandaise.

Ce qui étonne l’opposant Joseph Mukungubila est que les serviteurs de Dieu, qu’ils soient catholiques ou protestants, cherchent à réaliser une médiation avec ce pouvoir d’occupation qui a tué plus de 8 millions de Congolais. L’opposant Joseph Mukungubila se demande si cela est fait au nom de Jésus, de Dieu le père ou au nom de Satan ? Ces opposants ne peuvent-ils pas, même s’ils ont besoin de postes, penser à cette tragédie causée par le rwandais Kanambe alias Joseph Kabila ? Comment peuvent-ils dire qu’ils aiment la patrie tout en continuant à négocier avec lui ?

Chers compatriotes, serviteurs de Dieu et opposants, nous vous demandons de vous instruire sur le mot “alliés”. Quand il y avait eu occupation en Europe, ils avaient eu à recourir à nos pères africains, entre autre les tirailleurs sénégalais parmi lesquels se trouvaient des Congolais, afin de casser l’occupation. A présent, ceux qui nous avaient demandé de l’aide pour casser l’occupation en Europe, vous demandent à vous Congolais qui êtes occupés, d’aller négocier avec l’occupant (dialogue), au lieu de venir s’allier pour casser l’occupation au Congo.

Dieu créateur réclame que ce pouvoir génocidaire du Rwanda cesse afin que le Congo reste libre pour que l’annonce de l’Evangile du royaume puisse être faite selon le programme arrêté par Dieu dans sa prescience. Les opposants et les soi-disant hommes de Dieu sont-ils donc devenus les ennemis du peuple congolais ? Sachez, vous opposants et soi-disant serviteurs, que vous allez devoir répondre de vos actes devant Dieu créateur. Vous cautionnez ce règne de terreur en le soutenant par tous les moyens. Sachez que nous, Congolais, sommes déjà morts car le peuple congolais, dans tout son ensemble, a déjà accepté de mourir plutôt que de rester sous colonisation des Rwandais. Sachez que vous allez répondre de tout le mal que vous avez causé.

Bureau de Joseph Mukungubila Mutombo