Communiqué urgent de la Présidence du 24 février 2018

Le Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO tient à prendre à témoin toute la Communauté Internationale de l’accélération que le Président hors-mandat (dixit la même communauté internationale) imprime à l’invasion de la RD Congo par les militaires tutsis rwandais aujourd’hui sous forme d’éleveurs…

Moi, je demande à M. Kanambe Hyppolite de prier tous ses frères envahisseurs de plier leurs clics et clacs et de retourner sans délai d’où ils sont venus, chez eux au Rwanda. Car le Congo est un pays indépendant et surtout souverain.

L’Esprit de l’Eternel Dieu exprime maintenant plus que jamais les meilleurs voeux de bonne année à tous mes très chers compatriotes (bonana). Que tous puissent être rassurés, comme je le leur avais annoncé : « le temps de la colère de Dieu est arrivé » !

Vous n’avez plus très chers compatriotes de Kwango, dans le grand Bandundu, comme d’ailleurs, vous n’avez plus aucune raison de craindre ces envahisseurs… Même pas ces soi-disant ministres du président hors-mandat, qui tentent de vous distraire : ne les craignez plus !

Sachez-le, je vous le confirme, pour une ultime fois, que l’Eternel, le Dieu de MUKUNGUBILA, votre Dieu est debout, il est en colère ! C’est désormais Lui, le propriétaire des riches terres du Congo qui combat, qui détruit vos ennemis, les envahisseurs…

Ce qui vous reste à faire, très chers compatriotes, c’est de crier le nom de MUKUNGUBILA en cas et devant toute menace ou devant toute attaque par les envahisseurs. Ayez tout le temps le nom de MUKUNGUBILA à la bouche et expérimentez immédiatement le miracle de l’Eternel tel que je l’ai déclaré sur la radio de Djino.

 

Le Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO




Communiqué du 20 février 2018

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO livre par le présent communiqué de presse l’intégralité de la communication que Son Excellence le Président adresse, en termes de « mise en garde » irrévocable à Messieurs Kagame, Kanambe, Katumbi et à leur hôte le président zambien.

A toi Kagame, à toi Kanambe, à toi Katumbi, ainsi qu’à toi l’hôte de ces trois criminels, ces génocidaires, ces sanguinaires ; rappelez-vous, sachez que c’est moi l’Eternel qui décide : vos projets ne réussiront pas sans moi !!!

Que toute la communauté tant nationale qu’internationale sache par ma voix  que ces criminels viennent de tenir une réunion sécrète en Zambie pour prolonger la SOUFFRANCE de mon peuple, le peuple congolais ! Ceci comme si mon peuple n’avait pas encore suffisamment souffert !
Alors que depuis 1997, c’est plus de dix millions d’hommes, des femmes, des jeunes et des enfants de mon peuple qui ont été massacrés, assassinés, tués par ces mêmes criminels qui viennent de se réunir en Zambie. J’exprime un profond regret de voir que subitement le Président zambien ait glissé dans l’ivresse génocidaire, et a vite oublié les organes génitaux et les mamelles trouvés dans les frigos des rwandais qui furent chassés de la Zambie… Serait-il  ironique ou hypocrite pour dire qu’il aide et qu’il veut soutenir le peuple congolais ?

Souvenons-nous que l’ex gouverneur du Katanga qui, en complicité avec le même Kanambe, s’est enrichi au prix des richesses que l’Eternel a enfouies dans ses terres rd-congolaises et au prix du sang de mes compatriotes ; c’est encore celui-là qui se remet à rêver de revenir sur les mêmes terres riches du Congo pour continuer à faire souffrir mon peuple.

Réunion sécrète ! Oui pour les hommes, mais pas pour le Créateur. Car rien ne peut lui être caché. Aussi cette mise en garde ultime porte sur « les actions terribles » que l’Eternel Dieu annonce par ma bouche et que Lui-même va faire exécuter sans délai ! Non seulement ces actions terribles vont s’abattre sur Kanambe, mais je vous confirme ici que tous ceux de l’intérieur comme de l’extérieur qui se risquent à soutenir ce criminel, ces sanguinaires, ces génocidaires, même les nations et les organisations qui s’impliquent dans cette aventure criminelle auront chacun et chacune sa part d’actions terribles de la colère de Dieu.

J’attire l’attention sur toute la souffrance endurée et qu’endure encore mon peuple, souffrance jamais vécue par un autre peuple, par une autre nation sur la Terre… Le Dieu Créateur a dit : « ça suffit, maudit soit l’homme qui aura des ambitions de continuer à massacrer, à faire souffrir le peuple congolais et surtout à vouloir occuper le siège du pouvoir dans ce pays… »
Ainsi tous ceux qui, de l’intérieur ou de l’extérieur, soutiendraient Kanambe ou quelqu’un d’autre pour occuper ce siège, je le maudis ! Car après ce criminel, personne d’autre n’occupera le siège du pouvoir dans ce pays, si ce n’est Moi-même. Moi, le propriétaire des terres, je dis et je le répète : personne alors personne ne résistera au coup de balai de ma fureur !

Rappelez-vous, quand j’ai fait sortir le peuple d’Israël de la servitude de Pharaon et que ce dernier chercha à se ressaisir, vous connaissez la suite : l’Eternel le fit disparaître avec toute son armée…
Le sang de mon peuple a beaucoup coulé par la méchanceté rwandaise et celle de tous leurs alliés et personne n’est venue au secours de mon peuple. A cause de la désobéissance de mon peuple, je l’ai laissé souffrir. A cause de ma fidélité, à cause de ma parole en 2017, j’ai dit : ça s’arrête là. Et toi le sanguinaire, tu te plais dans ce sang. Je vais t’écraser avec tous ceux qui t’entourent. Maudits soient tous ceux qui voudront te soutenir, te protéger… Parce que Moi j’ai dit : ça s’arrête là.

J’ai dit, je le répète. Maudit sera tout homme de l’intérieur de cette nation ou de l’extérieur qui voudra soutenir ce criminel Kanambe. Je vous dis en tant que Leader de cette nation, je vous dis et vous demande de ne plus continuer à soutenir l’envahisseur Kanambe. Soutenez vos frères, soumettez-vous à l’Eternel. Ne soyez pas des traitres car Dieu a décidé de mettre fin à votre souffrance afin que vous soyez prêts, que vous vous prépariez à l’enlèvement. Je mets en garde toute nation qui voudrait soutenir ce génocide organisé par les tutsis, par le Rwanda…
Ces nations-là seront humiliées par Moi, l’Eternel.
Moi, je les ai créées pour qu’elles vivent en harmonie.
Or la paix du monde est aujourd’hui conditionnée par la paix au Congo, sinon tous périront…

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGIBLA MUTOMBO




J’arrive

Lettre ouverte du 1er janvier 2018

Moi, le Prophète de l’Eternel Mukungubila Mutombo Joseph, je m’insurge contre la barbarie meurtrière doublée du mensonge caractérisé, dont ne cesse de se prévaloir le gouvernement imposteur du Rwandais Kanambe Hippolyte. Je mets au défi quiconque, la communauté internationale comprise, de prétendre que ce ne sont pas des dizaines de catholiques qui sont tombés sous les balles de Kanambe le 31 décembre 2017. Au moins un prêtre a été sauvagement abattu, alors que l’église catholique implantée sur plus de 90 pourcents du territoire RD congolais a mille fois eu l’occasion de se rendre à l’évidence : les Rwandais ont pris le pouvoir ici dans le but d’exterminer le peuple congolais ! Mais qu’aujourd’hui nous soyons contraints à faire le décompte macabre tel que rendu par le comité laïc catholique, la MONUSCO, et les observateurs indépendants ; des dizaines de morts, des centaines de blessés par balle, et d’autres centaines de cas d’arrestation, Kanambe et ses laquais qui ne savent plus comment passer le goût amer qui leur colle le palais pour avoir déjà perdu les effectivités du pouvoir au point de s’en prendre aux enfants, aux femmes et aux hommes, de surcroît chrétiens catholiques marchant pacifiquement pour dire haut et fort la consommation du divorce avec l’envahisseur… Moi, Mukungubila Mutombo Joseph, je dénonce avec la dernière énergie le massacre de mon peuple planifié et télécommandé de l’extérieur.

A mon peuple et à mes très chers compatriotes je dis, soyez confiants, Dieu ne vous a pas abandonnés.

Afin de faire expier à Kanambe tous ses crimes, afin de venger le sang innocent des Congolais, non seulement l’Eternel a révoqué le pouvoir de l’imposteur et de ses suppôts mais, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob m’a mis debout pour m’installer sur son trône en République Démocratique du Congo.

J’arrive.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




16 août 1999 – 16 août 2017, 18 ans après la libération de prison

Lettre ouverte du 16 août 2017

En cette date mémorable du 16 août, moi Mukungubila, en tant qu’instrument libérateur entre les mains de l’Eternel Dieu, je me remémore le parcours difficile que je mène par amour de la patrie. Je trouve aujourd’hui l’occasion de conscientiser tous les compatriotes sans exception aucune quel que soit le camp politique auquel vous appartenez. Rappelez-vous le discours que j’avais prononcé après que Kanambe Hippolyte et ses alliés m’aient assassiné sauvagement en cette date sombre du 30 décembre 2013 dans ma résidence du Golf. C’est comme si je m’étais retrouvé seul dans une jungle, sans le secours d’aucune main humaine. C’est comme si mon pays était en guerre alors que c’était dans une période de paix. Serait-il vraiment nécessaire de rappeler à tous les Congolais, qu’ils soient leaders politiques ou simples acteurs politiques, que le tribut, que moi Mukungubila ai payé, est très lourd. Comme si ce n’était pas assez de nous avoir assassinés avec cruauté, Kanambe et ses collaborateurs m’avaient traité d’assaillant, de terroriste, d’illuminé et j’en passe. Ils avaient voulu faire de moi un assassin alors que j’étais victime et que je n’avais pas quitté ma résidence. Notez en passant qu’il était venu avec les Rwandais qu’il a infiltrés parmi les Congolais, avec des armes de guerre. Comme preuve, ce témoignage donné par cette sœur du Canada, suffit à vous faire comprendre la cruauté avec laquelle, ce Rwandais Kanambe Hippolyte, a voulu éliminer Mukungubila pour ne plus avoir quelqu’un qui puisse le déranger dans le pays du Congo qu’il a envahi.

Je trouve par-là, l’occasion en cette date mémorable, de vous demander à vous mes chers compatriotes de ne point embrouiller aujourd’hui le peuple congolais avec toutes les tentatives que vous voudriez encore faire, je rappelle le dernier conclave. Point n’est besoin de faire ce que vous voudriez faire. Dieu créateur, propriétaire du Congo, cette chère terre de nos ancêtres, avait, dans sa prescience, préparé ce peuple pour être comme un deuxième chœur (une deuxième chorale), raison pour laquelle la carte du Congo est apparue à Capernaüm. C’est Dieu qui s’est ainsi exprimé. Raison pour laquelle vous remarquerez que lorsque la haute cour de l’Afrique du Sud m’a octroyé l’asile, c’est Israël qui a été parmi les premiers à l’annoncer en parlant de ce pasteur congolais.

J’avais mis en garde Kanambe de venir nous défier en Afrique du Sud mais il avait cassé le tabou. Il avait fui le Congo. Chers compatriotes, tenez ces paroles pour vraies. Depuis ce jour où Kanambe est sorti du pays, cet envahisseur a été vomi par les terres de nos ancêtres. Dieu s’est rappelé tout le sang versé des Congolais qu’il a continué à répandre sans aucune compassion, comme si c’était le sang des poules ou des canards.

Point n’est besoin de rappeler la vie de ce sanguinaire à partir de la Tanzanie avant d’être recueilli par son oncle Kabarebe afin d’essayer de s’en sortir en travaillant dans les transports. Par cette occasion, il fera de lui un homme du complot que vous connaissez. C’est ainsi qu’il va être recyclé pour le renseignement. On imposera ensuite à mon cousin Laurent-Désiré Kabila de le responsabiliser en tant que tel et de l’accepter comme étant son fils. C’est à cause de cette planification que le Congo va perdre beaucoup de ses cadres et notamment les officiers de haut rang (les généraux) à Kabalo. Kigali avait planifié cela dans le but d’éliminer tous les cadres et intellectuels congolais. Et comment ? Il fallait que l’œil du serpent (Kanambe) regarde pour voir quels étaient les cadres sur lesquels reposerait l’espoir du peuple congolais. Kanambe les sélectionnait et il donnait les noms à Kigali. Kigali sortait les listes de noms et Kanambe les récupérait en tant que responsable des renseignements dans le gouvernement de Mzee. Puis il disait voilà les traitres congolais qui collaborent avec le Rwanda. C’est ainsi que Kanambe eut à commencer à éliminer tous les cadres congolais. Dès que ton nom était sur le papier de Kanambe Hippolyte que vous appelez Joseph Kabila, directement Mzee était en courroux sans même vérifier, et tu étais passible de mort. Kanambe nous a fait du mal en supprimant ainsi des cadres qui n’avaient jamais trahi le pays. C’est ainsi que l’on a beaucoup perdu. Cela est connu des militaires. C’est sur la même stratégie que le nom de Mukungubila avait été placé sur la liste des personnes à supprimer. C’est ainsi que Mukungubila fût fiché comme chef des rebelles, c’est-à-dire celui qui facilite la tâche aux Rwandais. Mukungubila fût arrêté à l’intérieur du pays le 7 mars 1999.

Laurent-Désiré Kabila ne connaissait pas les réels objectifs des Rwandais c’est ainsi qu’il avait consenti à accepter Kanambe Hippolyte comme son fils alors que c’était un complot au travers lequel ils allaient l’éliminer. Ce serpent avait projeté d’éliminer Mukungubila à Manono en l’accusant faussement. Comme papa Jeannot Bemba Saolona avait été nommé ministre de l’économie, il avait fait pression sur Laurent-Désiré Kabila connaissant les révélations autour de l’homme mystère Mukungubila sur le pays le Congo. Il va lui dire que Mukungubila est son frère et qu’il fallait le libérer. C’est ainsi que Laurent-Désiré Kabila avait été obligé de libérer son frère Mukungubila. Mukungubila fût libéré le 16 août 1999 alors qu’il venait d’avoir un garçon du nom de Joseph, né le 15 juillet dans une clinique proche de la prison. L’Eternel Dieu dira : “tu es Joseph arrêté sur de fausses accusations mais ils ne te tueront pas. Je te protège. C’est ça ton nom”.

Par la suite, Mzee comprendra qu’il avait été dupé car ces listes qui venaient de Kigali, par l’intermédiaire de Kanambe, servaient non pas à éliminer les rebelles mais plutôt à éliminer les cadres congolais dont le pays avait besoin.

En cette belle occasion de la commémoration de la libération de l’homme de Dieu Mukungubila, en cette date du 16 août, je demande à l’Eternel Dieu, en rappelant comment il a sorti l’homme de ces chaînes, de briser aussi les chaînes avec lesquelles on a enchainé notre peuple. Que ces chaînes se désintègrent. Que l’Eternel Dieu puisse accorder au peuple cette indépendance dont j’avais dit qu’on en sentait déjà l’odeur. Effectivement, l’Eternel Dieu a réaffirmé son serment sur la libération du peuple.

Raison pour laquelle, j’ai demandé à tous les compatriotes d’accepter d’être derrière l’homme Mukungubila parce que cet étranger est entré dans la profondeur des fétiches et de la magie. C’est avec cela qu’il a essayé de mater le peuple congolais. Vous-mêmes, leaders politiques, êtes témoins de cela. Malgré toutes vos manoeuvres pour aider le peuple, vous avez été impuissants. Car pour un simple individu n’ayant pas la puissance qui émane de cette divinité qui est à la base de la création, il n’était pas possible de libérer le peuple. Au moment où j’écris ces lignes, Dieu a mis Kanambe KO et je vous rassure à présent que Kanambe est parti. Vous allez incessamment vivre la concrétisation de ce que je dis. Je demande ainsi à tous les compatriotes de ne pas embrouiller le combat que l’Eternel Dieu lui-même est en train de mener pour enfin libérer le peuple et lui permettre de goûter à la joie et au bonheur.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Lettre ouverte du 27 juin 2017

Dans quel siècle est-ce que je me retrouve aujourd’hui moi Mukungubila ?

Puis-je demander à l’Eternel Dieu, qui a fait de moi son instrument libérateur, si c’était une erreur d’être né Congolais ? Pourquoi le peuple et notamment les Luba, tribu à laquelle j’appartiens, sont en train d’être décimés ? Que ce soit ceux du Kasaï ou ceux du Katanga, ils sont en train d’être décimés. C’est une tribu à laquelle je suis très fier d’appartenir et qui constitue le peuple congolais.

C’est avec les larmes aux yeux que je lance un cri de détresse en espérant que ce cri soit entendu aujourd’hui par la communauté internationale. Point n’est besoin de rappeler à la communauté internationale la raison d’être de cette plus haute institution internationale, l’ONU. Alias Joseph Kabila est en train de décimer terriblement ce peuple congolais. Le choc que nous vivons, mes compatriotes et moi, c’est d’entendre certaines déclarations. A l’époque de l’administration Obama j’avais entendu son secrétaire d’état qui venait de féliciter ce génocidaire pour avoir bien « exercé la démocratie ». Les Congolais s’en étaient inclinés en pleurant parce que le ciel s’obscurcissait pour eux et parce qu’il n’y avait personne qui pouvait intervenir comme défenseur. Tout le monde était éberlué d’entendre cette phrase du secrétaire d’état américain au moment où le Rwanda continuait à massacrer les fils et les filles martyrs du Congo.

Aujourd’hui on entend des éloges venant de M. Zuma à l’égard du génocidaire alias Kabila le félicitant d’avoir stabilisé le Congo au moment où il est en train d’exterminer cruellement les miens au Kasaï ! Le Rwanda est soutenu dans ce génocide et dans tous ces massacres.
On a totalisé 52 fosses communes rien que pour le Kasaï c’est-à-dire rien que chez les Luba. Chers compatriotes, je suis en train d’écrire cette lettre avec des larmes. Dieu sait que je suis troublé comme l’a chanté mon bien aimé frère Mukenge Matthieu qui est Luba comme moi : « Il est quelle heure à l’horloge de l’Eternel ?». Combien de membres de nos familles cet homme, ce sanguinaire a-t-il massacrés ? Nous sommes encore en train de les pleurer jusqu’au jour d’aujourd’hui. La déclaration qui nous vient de Zuma disant que ce sanguinaire “exerce bien la démocratie, et a stabilisé le pays”, est choquante !
Au moment où je vous écris, le dollar qu’on changeait avant à 1200 franc congolais est passé à 1500 franc congolais et ça continue de monter. Dieu créateur, cette question je la pose au nom de tous nos compatriotes congolais martyrs : est-ce mauvais d’être né congolais parce que tu as enfoui dans nos terres toutes les richesses qui se retrouvent partout ailleurs sur cette planète ? Est-ce là le péché que nous avons commis ?!

La presse internationale dont RFI est en train de se demander ce qui se passe, rapportant que les autorités sud-africaines qui ont reçu Kanambe, n’ont pas dit un mot sur les violences au Kasaï, tandis que la presse sud-africaine a posé la question à lui-même Kanambe avant sa réunion avec M. Zuma en lui demandant pourquoi il est en train de massacrer la population au Kasaï. La réponse de ce sanguinaire rwandais a été : “je n’ai rien à vous répondre, je vais parler avec votre président”. C’est donc la réponse d’un homme au sommet de l’état congolais, l’ami de Zuma. Que le monde nous regarde et réponde à cela ! Voilà celui qui a été placé à la tête de l’état congolais, voilà l’ami de M.Zuma, celui dont Zuma fait l’éloge. Il continue à massacrer et à faire sa sale besogne mais la seule réaction de Zuma est de le féliciter d’avoir stabilisé le Congo et amélioré la sécurité. Est-ce que ce Kanambe devait être reçu par ce peuple frère et ami que mon pays le Zaïre à l’époque avait pu grandement soutenir plus qu’aucun autre pays africain ? Selon les propos du journaliste Christophe Rigaud (révélation), Zuma est “intéressé par l’électricité du barrage d’Inga 3” qui se trouve au Congo. Ainsi l’on comprend mieux les déclarations de Zuma à l’égard d’alias Kabila. Kanambe le Rwandais a vendu presque toutes les usines du Congo ainsi il pense à tort qu’il pourra faire de même avec nos barrages.

Malgré toute l’humiliation infligée à ce Congo, moi Mukungubila et mes compatriotes constituons toujours ce Congo. Ce n’est pas un Rwandais comme ce génocidaire qui représentera le Congo. Sa seule fierté est de commettre les massacres qu’il a voulus mais il ne représentera jamais le Congo et nous lui ferons amèrement payer cela ainsi qu’à tous ses frères, je le jure devant cet ange qui m’était apparu. Dieu créateur a dit que c’en est assez !

Communauté internationale nous vous demandons à présent de ne pas rester passive. Nous vous avions demandé de chasser ce génocidaire qui vient à nouveau de décimer la population.
A vous mes compatriotes, je vous dis ceci : notre traversée du fleuve a été très dure, considérez que ce fleuve peut être comparé à la mer rouge. Moi, en tant qu’instrument libérateur, comprenez que Dieu a tenu compte de tout ce sang versé et je vous assure que nous sommes presque arrivés à la rive de l’autre côté. Ce n’est plus le temps pour que les humains fassent des éloges à ce génocidaire rwandais.

Le Congo comme j’en avais parlé, reste non seulement la plaque tournante à partir de laquelle Dieu créateur doit parler mais également le siège de la paix. Je crois que les esprits des ténèbres ne seront pas là pour contester cela mais ils doivent comprendre à présent que c’est terminé pour eux car Dieu créateur a décidé de renverser toutes ces tables. Mes chers compatriotes vous pleurez jusqu’au moment où l’Eternel Dieu lui-même va essuyer vos larmes par sa main. C’est le temps pendant lequel je suis en train de vous parler. Il ne manque pas de gens de bonne volonté qui soient en colère contre ce génocidaire, nous citons ici la nouvelle administration américaine, nous citons également le nouveau siège de l’ONU qui peut être ne comprenaient pas toute la teneur de mon message mais aujourd’hui ils sont touchés (l’ONU a eu à me répondre deux fois pour la même question) parce que le sanguinaire leur a montré toutes ses couleurs en allant jusqu’à massacrer la délégation en mission. C’est cela sa véritable couleur, c’est ce qu’il a fait des années durant. Kanambe est allé deux fois au Kasaï pour essayer d’effacer ses traces.
Il distribue massivement de l’argent pour effacer les traces de tous ses massacres au Kasaï. Je vous le dis, Kanambe n’ira plus loin, ainsi dit le Seigneur ! Je répète, que tout homme qui s’allie à ce génocidaire soit maudit parce que l’Eternel a juré de restaurer le Congo et c’est par ce serment que j’ai dit que personne ne pourra être capable de s’opposer au plan de Dieu sur cette question concernant la situation au Congo. Personne non plus ne pourra prétendre avoir les capacités de gérer ce Congo si l’Eternel Dieu ne l’y a pas destiné ! C’est l’Eternel Dieu qui va diriger le Congo pour pacifier le monde entier. C’est à partir de la libération, cette libération du Congo, que le monde entier va avoir la grâce d’être pacifié. J’avais déjà mis en garde tous ceux qui vivent sur cette planète, afin qu’ils aident le Congo. Car si vous allumez le feu au Congo, attendez-vous à ce que toute la planète soit ravagée par le feu. Par contre, si vous accordez la paix au Congo, c’est toute la planète qui connaîtra la paix.

J’aimerais rappeler à vous mes compatriotes de l’opposition de ne pas vous laisser embrouiller par l’étranger. C’est votre pays que vous êtes en train de défendre. Le Congo n’appartient pas aux tutsis car il n’y a pas de tribu tutsi au Congo. Ce jeu que les tutsis sont en train de faire allant jusqu’à essayer d’introniser leurs chefs coutumiers n’aboutira pas. Je vous préviens vous qui jouez ce jeu-là, commencez à préparer vos bagages pour rentrer au Rwanda parce que ces terres qui s’appellent le Congo appartiennent à l’Eternel Dieu.

A vous mes chers frères et compatriotes, prêtres catholiques, je vous demande de ne plus faire le jeu des étrangers avec ces accords que le peuple refuse. Vous persistez avec ces accords qui favorisent les étrangers. Nous aimerions entendre de vos bouches les mots “occupation” et “invasion” rwandaise. Il ne faut pas parler un autre langage. Vous savez très bien que Kanambe est rwandais et qu’il est là pour occuper le Congo. On ne va pas attendre la fin de 2017 mais il faut encourager le peuple dès maintenant à se mettre debout pour chasser Kanambe. En 2016, je vous avais prévenu, que ce soit Tshisekedi ou la CENCO, en vous disant de ne pas accorder davantage de temps à Kanambe au pouvoir. A présent, vous voyez comment il est en train de sacrifier mes frères Luba au Kasaï, c’est vous qui en êtes responsables.

Bien que Kanambe ait été reçu par les autorités sud-africaines, le fait de s’être déplacé du Congo vers l’Afrique du Sud représente une fuite selon Dieu. Seul Dieu pourrait nous interpréter cela pour nous le faire comprendre (Kanambe et celui qui l’a reçu croient pouvoir se moquer des Congolais mais il faut qu’ils notent que Dieu vient d’interpréter cela comme une fuite. Kanambe a fui le pays). Que tous les Congolais se mettent ensemble car Kanambe est en fuite. Que notre Dieu vous fasse comprendre que Kanambe n’est plus au pouvoir après avoir décimé les Congolais. Vous les traîtres congolais, cessez ce que vous faites car c’est terminé pour lui, revenez à vous et sentez-vous bien en tant que Congolais malgré la situation. Même si Dieu a enfoui ces richesses dans nos terres, ce n’est pas une raison pour rester sous occupation.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Communiqué du 9 mars 2017

Le Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila et son bureau sont très préoccupés par la façon dont la communauté internationale traîne les pieds pour apporter de véritables solutions salutaires au peuple congolais. Dans sa précédente lettre ouverte, le Prophète avait déclaré que la mise en place d’un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais est une solution qui ne semble pas arranger la communauté internationale. Pourtant, c’est la seule solution qui peut accorder une paix durable aux Congolais car c’est par ce gouvernement de transition que les Congolais pourront bien se préparer à l’organisation d’élections crédibles et transparentes.

Aussi longtemps que la communauté internationale gardera cet occupant, le soldat de Kagame, Hippolyte Kanambe au pouvoir au Congo, c’est le peuple Congolais qui sera décimé par les armes et la faim. Pas plus tard que ces derniers jours, Kanambe alias Joseph Kabila était en train de faire entrer des tutsi rwandais par Kalémie. Il les dépose discrètement à Kabimba entre 60 et 75 km de Kalémie. Il les disperse ensuite avec des moyens de transport pour les faire entrer à Kalémie.

Après le 19 décembre 2016, lorsque vous commencez à reconnaître le pouvoir de Kanambe, ce sont les Congolais que vous exposez à être exterminés par cet homme. L’invasion rwandaise continue avec ce qui s’est passé ces derniers jours à Kalémie. La population est en débandade à Kabimba, nous ne pensons pas que l’ONU ignore cela. Pour quelles raisons ne voulez-vous pas arrêter Kanambe alias Joseph Kabila ? Pourquoi nous parler des 3 fosses communes que vous venez de découvrir au Kasaï ? Mourir par Kanambe est devenu la vie quotidienne du Congolais. N’oubliez pas qu’il y avait déjà eu précédemment les fosses communes de Maluku, de Ruashi, de Kimbembe etc. Le gouvernement belge avait proposé 1,5 million d’euros pour enquêter sur ces fosses communes mais jusqu’à présent aucune enquête n’a été faite. C’est pourtant la population qui avait alerté la MONUSCO et cette dernière avait confirmé les faits. Après une agitation au sein du gouvernement sanguinaire de Kinshasa, ce fut le calme plat.

Au lieu de l’arrêter, vous voilà à nouveau en train de nous parler d’enquêtes pour donner le temps à Kanambe d’exterminer les Congolais au lieu de lui enlever tout pouvoir. Rappelons que le Prophète de l’Eternel avait lancé le cri d’alarme pour que vous puissiez intervenir et ainsi arrêter les massacres au Kasaï mais vous vous êtes tus comme si de rien n’était et maintenant que Kanambe a jeté les corps dans les fosses communes, vous venez nous parler de 3 fosses communes. Pourquoi nous parler d’enquête à présent alors que vous avez ignoré les cris de détresse du Prophète ? Celui-ci avait également lancé des cris de détresse lorsqu’on massacrait au Katanga. C’est comme si vous preniez plaisir à nous parler de la sale besogne une fois qu’elle est déjà faite. Nous vous demandons d’arrêter ce pouvoir que vous voulez redonner à Kanambe. Dans son équipe, certains auraient déjà fui. Arrêtez-le ainsi que toute son équipe. Ce qui se passe en République démocratique du Congo ne s’est produit nul par ailleurs sur la planète. Il n’y a qu’au Congo où l’on accepte que les Congolais meurent comme des poules ou des canards.

Nous demandons à la communauté internationale d’arrêter Kanambe, et non de réaliser des enquêtes. Pour l’heure, nous avons uniquement besoin de voir le génocidaire Kanambe être arrêté et de mettre en place un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais. Accordez-nous uniquement cela, nous n’avons besoin de rien d’autre. Nous comprenons que ces enquêtes ne seront jamais faites. Les morts de Maluku, plus de 450 cadavres, ne devraient pas être enjambés par la communauté internationale. Dans le contexte actuel, les enquêtes ont pour seul objectif de nous faire perdre du temps et de continuer à exterminer les Congolais ou les voir mourir de faim. Ayez pitié du peuple congolais. Nous demandons à la communauté internationale de prendre urgemment la décision d’arrêter Kanambe pour mettre un terme à ce génocide et permettre aux Congolais de mettre en place leur gouvernement de transition. Kanambe a pillé le Congo jusqu’aux réserves de la banque centrale. Kanambe tue ceux de l’opposition et même ceux de la majorité présidentielle. Il tue tout le monde car ce ne sont pas ses frères. Il les corrompt, les utilise puis les tue. Aujourd’hui, ni ce gouvernement ni Kanambe n’est légal, aucune institution n’a désormais de légitimité, tout est tombé caduc.

Que la communauté internationale prenne toutes les dispositions pour arrêter immédiatement cette invasion rwandaise à partir de Kalémie ainsi que Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila.

Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila