Carte prodige du Congo à Capernaüm

Chers concitoyens de notre planète (planète Terre), que j’ai toujours considérés comme étant mes contemporains, permettez au jour d’aujourd’hui de vous faire comprendre cette grande intervention du Dieu Créateur qui, dans son immense bonté et miséricorde, a merveilleusement décidé de nous épargner diverses supputations, différentes polémiques ainsi que plusieurs philosophies émanant de l’homme autour de cette grande prophétie d’Esaïe 18; cette grande et importante convocation de tous les habitants de la Terre auxquels l’Eternel Dieu, a voulu par là donner de véritables indices, les repères afin que nous, tous les humains, nous ne puissions nous perdre. Mais plutôt que nous puissions regarder pour voir réellement cette Terre d’origine, la Terre-Mère de toute la Terre, le Congo.

Chers frères et soeurs, mes concitoyens de notre planète, vous conviendrez avec moi que des siècles avant la naissance de Jésus ni même après sa naissance, Dieu n’a jamais fait vivre aux humains un événement comme celui qu’il vient de nous faire vivre par cette carte prodige du Congo à Capernaüm. Voyant de quelle façon le Seigneur Jésus avait été crucifié, et son cri de détresse sur la croix “Eloi Eloi, lama sabachthani “, c’est-à-dire “Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi tu m’as abandonné”.

Et 48 heures après, l’homme se présente vivant devant eux ! Il était normal chers amis que les disciples qui avaient perdu tout espoir eu égard à ce que j’ai pu énumérer précédemment, qu’ils aient pu poser la question : “Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël” ? Voici la réponse du Seigneur : “Ce n’est pas à vous de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la Terre”.

Or, chers concitoyens de notre planète, au jour d’aujourd’hui, il est important que vous puissiez comprendre qu’en tant que païens (les Gentils) c’est vous qui vous retrouvez aux extrémités de la Terre de par mon Evangile, moi Mukungubila.

Puisque les extrémités de la Terre, c’est chez moi (par la grâce de mon Dieu, j’espère que nos Évangélistes et différents serviteurs auront la noble tâche de vous enseigner toutes ces choses).

Quelle est la raison qui a poussé le Dieu Créateur à mettre cette carte prodige du Congo sur les pavés à Capernaüm ?

Comme je vous le disais tout à l’heure, il fallait à tout prix freiner l’élan de tous les colporteurs de mensonges, de tous ces faux serviteurs qui ont souillé la Terre avec leurs Évangiles mensongers pour qu’ils ne puissent pas créer des polémiques inutiles et empêcher les habitants de la Terre de voir la bannière (l’homme de prédilection) dressée sur les montagnes (de Kalemie) dans ce pays sillonné de fleuves, le Congo.

Cependant, il est impérieux de rappeler au peuple congolais que l’Eternel Dieu vient de vous désigner du doigt par cette carte géographique. C’est vous qui êtes concernés par tout le programme que l’Eternel Dieu a planifié pour parachever son œuvre.

Néanmoins, il est important que vous puissiez comprendre comme cela se dit : “Tout obstacle a toujours eu sa raison d’être”. Pourquoi cette préférence de Dieu sur vous Congolais ? Il serait vraiment inutile de te taper la poitrine qu’en tant que Congolais, je suis peuple de prédilection ?! Ce qui est plutôt nécessaire et souhaitable, c’est de recevoir ce message de l’Eternel Dieu par son Fils le Christ avec joie mais aussi avec crainte et tremblement de l’Eternel Dieu.

Car il ne suffit pas tout simplement d’être désigné peuple de prédilection sans avoir reçu avec amour celui que Dieu vous a envoyé pour vous faire connaître cette préférence de Dieu sur vous. L’homme qui vous révèle les choix de Dieu sur vous, c’est son bien-aimé. Dieu l’aime beaucoup, sans mesure. Et l’Eternel Dieu avait juré de ne point l’abandonner ni le rejeter car il est lié à la divinité.

Instruisez-vous, pour tirer la leçon sur ce qui était arrivé à Israël par Moïse, à Israël par Jésus de Nazareth. Autour de l’Histoire sur le rapport donné par les explorateurs que Moïse avait envoyés, seuls Josué et Caleb avaient gardé la foi, confiance en ce Dieu de Moïse (Nombres 14:1-12).

L’Eternel Dieu décida de détruire tout le peuple et il dit à Moïse : “Je frapperai ce peuple par la peste et je le détruirai. Mais je ferai de toi une nation plus grande et plus puissante que lui”. Dieu avait fait comprendre qu’il ne peut pas se séparer de son serviteur. Si le peuple montre de la désobéissance, si le peuple se rebelle contre son serviteur, Dieu est capable de détruire tout le peuple et de refaire, par son serviteur, un peuple qui aura confiance totale en lui.

Et qu’est-ce qui était arrivé selon Matthieu 21:33-42 ? Dieu Créateur a envoyé des serviteurs, à maintes reprises Israël a pu se comporter en rebelle. Israël les a toujours mal reçus, frappés, lapidés, tués et Dieu a compris que ce peuple qu’il s’était choisi, ne lui faisait pas confiance totale. C’est ainsi qu’au final, Dieu enverra son fils, le Christ.

Lui non plus, Israël ne l’a pas reçu. Vous savez comment les choses se sont très mal terminées. Ils l’ont crucifié, ils l’ont tué. Ils ont trouvé bon de tuer le Fils. Israël s’était mal comporté car il avait refusé de recevoir le Christ. C’est pourquoi Dieu a trouvé la raison pour agir autrement. C’est à cause de cela que l’Eternel va décider de leur enlever le royaume. Dans Matthieu 21:43, ayant compris les raisons pour lesquelles Dieu avait décidé de se trouver une autre nation parmi les nations très loin d’Israël. Il est allé tout droit vers la Terre de Genèse (“Ngaluilo” en Kiluba ou “Commencement” en Français).

Si l’Evangile devait partir de Jérusalem, le témoignage continuerait vers la Samarie et traverserait jusqu’au bout du monde, vers les extrémités de la Terre. Or c’est à partir de là que Dieu s’était mis au travail de créer. C’est là où l’Evangile va aboutir. Voilà la raison pour laquelle aujourd’hui c’est avec joie et fermeté que je vous livre le message qui vous est destiné.

Pour terminer, mes chers concitoyens de notre planète, vous devez impérativement retenir de tout ce que je viens de vous dire, que dans tout ce que Dieu Créateur avait planifié pour sauver l’humanité par son Christ, il avait carrément décidé de le faire en 2 temps, c’est-à-dire par les deux réveils interprétés par le prophète Joël comme étant des pluies. La pluie de la première et de l’arrière saison c’est-à-dire pluie d’automne et du printemps.

La première pluie, c’est ça le premier réveil que vous avez baptisé du nom de Pentecôte. La deuxième pluie, le printemps, c’est la restauration, la continuité de l’œuvre de Pentecôte. 

Pendant les deux réveils, Dieu a répandu de son esprit. Pentecôte du premier réveil et Pentecôte du deuxième.

Comme je le disais dans la lettre précédente, Jésus de Nazareth nous avait amenés à comprendre strictement qu’il ne pouvait pas dépasser les limites lui assignées : “je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël”. Et lui nous avait fait comprendre par le silence qu’il n’avait pas la mission de s’adresser à nous, les païens. L’homme qui venait après lui, typifié par Jean, et que Jésus aimait beaucoup comme son propre fils, c’est celui-là auquel il avait confié Marie sa mère comme étant la propre mère de Jean avant d’expirer. Si aujourd’hui Dieu s’est mis en colère, une très grande colère, il a frappé le monde par tous ces mouvements qui ont endeuillé toute la planète et qui continue d’endeuiller la planète par différents mouvements, calamités et Corona.

J’invite en rappelant à tous les grands, à tous ceux qui se sentent puissants de la Terre d’obéir au Dieu Créateur de la même façon qu’ils s’étaient ressaisis à la fin de la Seconde guerre mondiale en disant “Plus jamais ça”. Aujourd’hui, il est plus que temps que les décideurs prennent urgemment les résolutions d’imposer la paix dans ce pays de prédilection, le Congo. De la même manière qu’ils avaient pris des résolutions pour accorder la paix à nos frères juifs, à Israël, en 1945/46/47/48…

C’est de cette façon que les résolutions doivent être prises sur le Congo. Vous savez pertinemment bien que le Congo est convoité par plusieurs nations, notamment les Rwandais, mais aujourd’hui je vous demande, à vous qui constituez les institutions internationales les plus importantes de prendre sans retard les décisions pour stopper l’élan de tous les envahisseurs du Congo. Que toutes ces institutions internationales se mettent ensemble, qu’elles se réunissent avec des résolutions de faire respecter la souveraineté du Congo.

En accordant au peuple congolais de se réorganiser avec comme chef l’Eternel Dieu lui-même qui doit gouverner le peuple par son Christ et la frappe de Dieu sur les habitants de la Terre va nettement s’arrêter. Corona et toutes les calamités vont disparaître dans le monde entier. Et la paix va engendrer la prospérité sur toute la planète, dans tous les domaines. Ce sera comme une renaissance de vie, politiquement, économiquement, scientifiquement… Non seulement au Congo mais aussi partout ailleurs.

Joseph Mukungubila Mutombo

Prophète de l’Eternel




Congo, pays de prédilection (Esaïe 18 : 1-2)

Le monde entier est convié par Dieu Créateur à avoir part à une nourriture riche et très abondante pour toute la Terre. Au fait, c’est à partir de ce pays sillonné de fleuves que le Dieu Créateur invite tous les habitants de la Terre à y participer. Ce n’est plus un marché au petit rayon, comme ce fut en Israël au temps de l’homme de Nazareth. Par contre ici, l’invitation est adressée à toutes les nations sans exception aucune. Avec Jésus de Nazareth, la nourriture était juste réservée à un petit nombre de gens, c’était juste pour une nation (Israël). Il y a là, bien sûr, différence entre un petit marché où l’on ne trouve qu’un rayon ou deux juste pour une seule nation. Par contre ici, il y est question de ce qu’on appelle un supermarché, là où il y a tout. Je voudrais dire ceci, en Zacharie 10 : 6, ce sont les deux maisons : Juda d’abord c’est-à-dire Jésus, puis Joseph c’est-à-dire l’élu de Dieu en Afrique, il s’appelle Tsaphnath-Paenéach ce qui signifie “ce vivant est l’approvisionnement du pays”. Quand Jésus ne répondait pas à la femme (Matthieu 15 : 21-28), il comprenait qu’il n’avait qu’un petit rayon. C’est ainsi que je vous accorde la lecture de Jean 13 : 20. L’intention de Jésus n’était pas celle de nous injurier mais de nous préciser le temps.

La différence d’entre ce qui nous arrive et ce qui leur était arrivé à eux (Israël), je me dois de pouvoir la stigmatiser. Je peux la stigmatiser par un exemple plus frappant du Seigneur Jésus en pleine mission pendant l’un de ses déplacements dans les territoires de Tyr et de Sidon, c’est justement dans ces contrées que Jésus de Nazareth rencontre une femme cananéenne qui lui crie : “AIE PITIE DE MOI SEIGNEUR, FILS DE DAVID” ! Ma fille est cruellement tourmentée par les démons ».

Très chers frères, vous tous, occupants de ces espaces de notre planète, vous tous mes contemporains, soyez attentionnés à l’attitude de Jésus de Nazareth suite au cri de détresse de cette femme malheureuse de Canaan ! Je reprends pour votre meilleure compréhension ! Quelle est l’attitude qu’affiche l’homme de Nazareth à ce cri d’alarme ?!

Jésus ne lui répond pas, pas un seul mot. Pourquoi ? Cette attitude de Jésus marque le temps. Lorsque Pierre tient à faire comprendre ce qui venait de leur arriver suite à ce vent impétueux qui avait secoué Jérusalem, il se lève avec les autres apôtres pour expliquer aux foules qu’ils ne s’étaient pas enivrés, par contre c’est l’accomplissement de ce que Dieu Créateur avait d’avance annoncé par le Prophète Joël (Actes des apôtres 2 : 14-16, 17, 18). Et pour répandre l’Esprit dont il est question, le Créateur se devait de pouvoir y procéder à deux reprises (Joël 2 : 28, 29). Et pour bien déterminer les temps, Dieu symbolise ce temps en leur annonçant qu’il leur enverrait la pluie de la première (automne) et de l’arrière-saison (printemps).

Je dis et je le répète, ainsi dit le Seigneur : Dieu Créateur, en ce qui concerne son plan de la rédemption, n’avait prévu que deux réveils. Ces deux réveils, déterminés  par les deux chœurs (Néhémie 12 : 31-32, 38-40). A la tête du premier chœur, il y avait comme chef Hosée, Dieu Sauveur en la personne de Jésus. A la tête du deuxième chœur, c’était Néhémie qui veut dire consolation. Dieu Créateur a pu stigmatiser sa réconciliation avec le monde qu’il a créé en célébrant son nom, le nom de l’Eternel (Joël 2 : 26), en indiquant avec précision les deux endroits à partir desquels on célébrerait le nom de l’Eternel : à Sion et à Jérusalem. Ainsi c’est par ce nom de l’Eternel que Dieu pouvait se réconcilier avec le monde. Quiconque invoquera ce nom peut avoir de bons résultats.

Revenons à présent à la femme cananéenne, malgré son cri de détresse, Jésus de Nazareth ne bouge pas d’un seul pouce. La femme s’écrie disant : “AIE PITIE SEIGNEUR, FILS DE DAVID”. Pourtant Jésus, plein de compassion, pouvait rapidement répondre à l’appel au secours, hélas Jésus garda le silence comme s’il n’avait aucune pitié pour cette femme. Jésus marque le temps en disant que cette femme n’appartenait pas à ce temps d’Israël parce qu’elle était païenne, des Gentils.

La planète aujourd’hui étant frappée par le Dieu Créateur, Mukungubila l’homme destin n’a pas hésité un seul instant à balancer son nom en tant que Prophète de l’Eternel, un homme illuminé comme disent les païens. Dieu l’avait déjà alerté, prévenu qu’il allait frapper la Terre et il fallait que l’homme de Dieu alerte le monde entier de ce qu’il fallait faire. Quel grand amour de ce grand Dieu ! De toute la Terre, y compris Israël,  il n’y a que cet homme congolais que le Créateur a pu alerter pour prévenir les gens du malheur qui allait s’abattre sur les habitants de la Terre et le moyen d’échapper aux dégâts de la frappe de l’Eternel Dieu.

Revenons encore à notre sœur mujentaila (signifie païen en Kiluba), à notre sœur des Gentils.

Jésus, pour marquer le temps, garde le silence et les disciples réagissent, c’est une explication : si tu ne veux pas lui répondre, se disent les disciples, autant la renvoyer parce qu’elle nous crie derrière, elle nous dérange. La réponse surprenante de Jésus : je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. Je n’ai été envoyé qu’aux seules brebis perdues de la maison d’Israël. Jésus répond sans ambages. Il n’a pas voulu créer l’ambiguïté. Par manque de connaissance dans les choses de Dieu, facilement, tu peux traiter Jésus de méchant et parce que notre sœur mujentaila ne lâche pas prise, elle se jette au-devant de Jésus, elle se prosterne. Ce geste de la femme ne fait pas fléchir Jésus. Pourtant les cris de la femme : “AIE PITIE, SEIGNEUR”. Jésus répond de manière très surprenante : “il n’est pas bon de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens” ! Quel choc !

Jésus marque le temps et Mukungubila, l’homme de Kalemie sur les montagnes, vient de répondre au temps en se précipitant à vouloir vous révéler que le seul moyen possible d’échapper à ce malheur, c’est de prier Dieu en citant ce nom de Mukungubila. Autrement, si toi frère, tu persistes dans ton entêtement comme ces prétentieux prieurs (soi-disant pasteurs qui prient au nom de Jésus), tu risques de mourir comme plusieurs d’entre eux, vous avez ces témoignages.

Je tenais à vous préciser que pendant ces deux réveils, Dieu de miséricorde et qui est compatissant, s’est révélé à nous ses enfants avec son nom pour confirmer notre réconciliation avec lui. De la même manière qu’il s’était tu devant ce cri de détresse de la femme cananéenne sans pouvoir lui répondre favorablement, si quelqu’un se sent être retardé mentalement, qu’il ose alors continuer à prier sans citer le nom de Mukungubila. Ce serait se bloquer soi-même.

Quelqu’un a décidé de mettre fin à ses jours, c’est une femme. Elle s’est pendue. Les gens sont intervenus mais le corps était inerte sans vie, c’était trop tard. Notre sœur Monique, la femme de notre frère Kalala (son prénom est Pierre) apprenant cet incident malheureux accourut elle aussi à l’endroit où s’était pendue la femme. Les gens commençaient à pleurer et l’Esprit de Dieu chuchota à notre sœur d’aller toucher le corps de la femme au nom de Mukungubila, et de prononcer le nom de Mukungubila pour qu’elle se réveille. En effet, c’est ce qui fut fait.

Plusieurs sont ceux-là qui avaient été touchés par la frappe de Dieu, par Corona, et qui ont été, de manière instantanée, guéris au nom de Mukungubila ! A telle enseigne que certains d’entre eux, après guérison instantanée, commencèrent à demander aux autres s’ils avaient été réellement malades. Le fait d’être guéri instantanément, en quelques secondes par l’Esprit, fait que les malades oublient l’état dans lequel ils se trouvaient.

Avec la foi, Dieu qui nous a créés, dès que nous nous humilions, malgré notre état de Gentils (mujentaila), Dieu accepte de se réconcilier avec nous. Ce qui est malheureux et choquant aujourd’hui, c’est de trouver certains Congolais piqués par une certaine jalousie, je ne sais de quelle sphère, qui commencent à bouder cette grâce que vient d’avoir le pays de nos ancêtres, de la même manière qu’ils avaient comploté avec les ennemis de l’autre pays (les Rwandais) en cachant cette grande révélation autour de la carte géographique de notre pays sur les pavés de Capernaüm. Au lieu d’en parler aux autres nations, ils optent de pouvoir cacher cette grandiose bénédiction de Dieu à toute l’humanité. Chers compatriotes congolais, vous devriez afficher le comportement positif, celui d’annoncer à nos frères et sœurs, à tous nos contemporains cette grâce inouïe que l’Eternel Dieu vient d’accorder à ce pays le Congo au lieu de vouloir cacher, taire. L’œil de l’Eternel Dieu est en train de vous observer. Sachez que votre attitude va être sûrement punie et châtiée. Il est souhaitable pour vous tous, Congolais, d’acclamer ce Dieu qui vient de vous visiter.

Un citoyen qui ne soit pas Congolais, il est citoyen d’une nation sur cette Terre, il a droit d’être encouragé par toi, Congolais dont ton pays vient d’être clairement désigné comme pays de prédilection. Quand les parents, papa et maman, nous offrent des cadeaux dans certaines circonstances, de manière polie, on dit obligatoirement : merci papa, merci maman. Et que dire du Créateur qui peut décider en quelques secondes d’enlever le souffle de ton corps ? Comment ne pourriez-vous pas arranger votre attitude ?! Le fait de désigner ton propre pays comme étant le pays préféré par le Créateur lui-même. Comment cela peut-il te déranger ?! Quand il s’agit des choses futiles dans votre vie, vous vous précipitez à y mettre corps et âmes ; et à plus fortes raisons, c’est Dieu qui vous a créés, qui vous a donné la vie, qui vous a formés pour que vous puissiez être comptés parmi les hommes et faire de vous ce que vous êtes devenus.

De manière merveilleuse, il vous révèle que vous êtes cette nation qu’il s’est choisie à part Israël. En tant que bouche autorisée et en tant que l’homme de prédilection car le pays, Congo, ne peut être considéré comme pays de prédilection s’il ne porte pas en son sein, l’homme de prédilection. Dire que le pays est pays de prédilection, automatiquement comprenez que ce pays a en son sein l’homme de prédilection. S’il se retrouve des Congolais qui ont la difficulté d’aimer de tout leur cœur l’homme de prédilection, que peut dire le peuple congolais ?! Et que peut dire le Dieu Créateur lui-même ?!

Permettez que je pose une simple question : cher compatriote, Congolais, as-tu des capacités de percevoir les messages qui viennent directement de Dieu Créateur ? Est-ce qu’il t’a chuchoté ce qui doit arriver dans ces quelques jours ?!

Il ne faut pas oublier que le dossier Corona est toujours pendant, toujours d’actualité. L’Eternel Dieu, son œil d’aigle, est sur toute la planète. La furie de tous ces mouvements qui bousculent le monde aujourd’hui a sa raison d’être. Cela ne t’échappe pas, tu comprends clairement que l’Eternel Dieu a juré de faire exécuter tout ce qu’il faut pour arranger la situation du Congo, pays de prédilection. Vous tous Congolais, ne vous distrayez plus et n’autorisez personne, quel que soit son rang, à vous distraire puisque dans peu de temps, bientôt, Dieu fait exécuter son plan. Je déconseille tout Congolais ou groupe de Congolais de vouloir essayer de combattre Dieu au risque et péril de leur vie car Dieu n’est pas un homme pour mentir ni fils d’un homme pour se repentir ; ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas, et ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ?!

C’est vrai, je me suis efforcé aujourd’hui de rappeler au monde entier et notamment au peuple concerné, peuple Congolais, que ce n’est pas un jeu d’enfants que le Créateur a organisé alors que le monde, dans son entièreté, a été plongé dans le deuil. Mes chers frères et sœurs, pensez-y profondément et essayez de partager cette douleur que ressent en ce moment toute la planète. Si toi Africain, et notamment Congolais, tu as été grandement épargné par cette frappe de Dieu c’est grâce à cet homme mystère, homme destin, homme de prédilection que Dieu a placé sous sa protection ces terres africaines. Vous tous, habitants du monde, habitants de la Terre, regardez le drapeau (l’étendard) que le Dieu Créateur vient de dresser sur les montagnes de Kalemie au Congo et soyez très attentif à toutes les paroles que prononce cet homme mystère, le Christ.

Joseph Mukungubila Mutombo

Prophète de l’Eternel




Message de condoléances du Prophète de l’Eternel Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO à la famille biologique et politique de feu Antoine Gabriel KYUNGU WA KUMWANZA

C’est avec un profond déchirement physique, moral et surtout spirituel que j’apprends la disparition de mon père de sang Gabriel KYUNGU que la maladie vient d’arracher cruellement à notre affection. Que toute sa famille biologique, dont moi-même, ainsi que toute sa famille politique trouvent ici par ma voix la grande consolation du Dieu Créateur dont je suis l’interface parmi les peuples et les nations.

Que tous les Katangais, pour qui son leadership n’a pas souffert de contestation, reçoivent ces condoléances que je vous exprime avec tristesse dans une parfaite espérance; car je m’engage, au-delà de la douleur, à parachever cette œuvre qu’il avait commencée avec le concours de tous. Dans et par l’amour de Dieu, soyons forts dans cette dure épreuve.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel




Communiqué très urgent du 23 février 2021

Le Bureau de son excellence le Prophète de l’Eternel et homme politique congolais se fait le devoir urgent de donner l’ALERTE sur l’imminence de la prise de la ville de Lubumbashi et du Haut-Katanga par les Bakata Katanga, sous la houlette, aujourd’hui plus qu’avérée de M Kanambe qui continue à bénéficier des hautes complicités dans les sphères gouvernementales de notre pays. Il va de soi que des personnalités telles le ministre sortant de la défense nationale, Ngoy Mukena, le Gouverneur Zoë Kanambe etc., déjà cités et dénoncés plusieurs fois dans la presse écrite pour leur implication dans la vandalisation à dessein des armureries des FARDC…

Par et pour son AMOUR illimité pour ce pays de sa prédilection exclusive, l’Eternel Dieu vient d’instruire son OINT de tirer sur la sonnette d’alarme afin que la haute autorité de la R.D. Congo ne puisse être surprise… Avec l’arsenal volé, tout est fin prêt pour le déclenchement de la prise de Lubumbashi ! Qu’on ne s’y trompe pas, le séjour de Kanambe à Dubaï risque de ressembler à celui qu’il effectua en janvier 2001 à Lubumbashi pour éloigner sa responsabilité dans l’assassinat de Mzee L.D.Kabila.

« Que mes frères baluba ne commettent plus l’erreur qu’ils ont commise plus d’une fois », souligne le Prophète Mukungubila Mutombo Joseph, qui tient à préciser que Gabriel Kyungu, que vous dites être étranger, est bel et bien muluba du Katanga. L’étranger c’est sans doute Kanambe qui n’a rien et ne connaît rien de nos coutumes et traditions… Dieu a averti, son Prophète a parlé, que son excellence Félix Antoine Tshisekedi et le peuple congolais en tirent la bonne part pour l’intérêt supérieur de la Nation.

Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila Mutombo




Coronavirus part two: The Guide

What does Coronavirus mean? Could we take Coronavirus for a disease naturally experienced by humans on this Earth? No, I don’t think Coronavirus can be mistaken for a natural disease! If so, the man would not have named it an invisible enemy. And why to name it the invisible enemy? It is simply in fear that there may not be any misunderstanding. The authorities even had to take out the war tanks. Corona has proven to be the never-known terrorist enemy since the dawn of time. Recognize that Corona has not proven to be a disease naturally experienced by humans. Coronavirus is God’s expression.
Why you man of God Mukungubila, you qualify Corona as being the expression of God and not a disease as such? Can I, the man of God, also ask the question to my contemporaries, those with whom I have just experienced the event? This is my question: why have our scientists, despite all their efforts, failed to find an efficient vaccine against Corona?
Accept my dear brothers and sisters that I lead you pictorially to the burning bush from which God met Moses (Exodus 3: 1-6). There, it is God who approaches Moses. Excuse me for being very specific in this protocol of the meeting with Moses. It is not Moses who approaches God but rather God who approaches Moses. Surely Moses will be attracted by this burning bush which was not consumed. God calls him by his name, he is familiar to him by saying “I am the God of your father”. He is a familiar God because he reveals himself to Moses as the God of Moses’ father. Do we completely agree? Then, he gives the reasons why he wanted to approach Moses by telling him: « I saw the suffering of my people and I heard the cries of their oppressors, because I know their pains ». Here are the reasons that lead God to meet Moses. Automatically, he puts Moses in full confidence because he is no longer stranger to him. Then he will say, « I have come down to charge you to go in my name to meet the king, you and your brother, and to meet the people of Israel. »

To not be very longer, God the Creator had just appeared to Moses making him understand that he was no stranger to him because he was the God of his father and because he was shocked at the way the Egyptians oppressed this people. who would soon know this God. He said, “I know that when I send you with this message, in his stubbornness, King Pharaoh will not accept. He is a stubborn dictator. Reason why I say, it will take my intervention with the mighty hand. I repeat and say, I will have to step in with the mighty hand. I know that to diminish the pride of the king, whose heart is really hardened and I will continue to harden it, I will continue the strikes to make him understand that I have no similar, I am the God that you must fear ”. In Exodus 3: 20,19: I know that he will be able to leave the people only if the mighty hand strikes him with wonders and miracles. This is indeed what Coronavirus is. It is not a disease to be considered like others, like plague, cholera … All these diseases are natural diseases for which our scientists have managed to work to eradicate them. But here we are faced with a strike because God the Creator is angry. He found that just as in that time Pharaoh had behaved wickedly towards the people whom God was preparing to bear his name, in the same way the nations united against this people who are the second choir and by which the The Lord intends to prepare the bride and prepare the world.

It’s almost history repeating itself as Scripture says. This power from Egypt rose up against God’s program and they fought Israel until it became a slave. Despite all the precautions taken, God was finally right. Likewise, today it is with a broken heart that I see what is happening in this favorite country, the Congo. As I lay these lines, children and adults are being slaughtered there like cattle. Meanwhile, the international community is not waking up to find a way to prevent, to punish these barbarians. While we are in an evolved time, where we are governed by laws, we act as in the time of barbarism. In this country, the Congo, we can say that it is the jungle. And why ? During the suffering endured by Israel, God was able to make Moses, God, and Aaron, his prophet, to end this power of Egypt. When the strikes fell, God spoke of plagues, saying that he was going to strike Egypt with many plagues (Exodus 9:14). God says: “I will send all my plagues”. What we saw as simple illnesses, God explained that they were not illnesses but means of repression to make man understand that he should not cripple his program. What happened to Israel is the same thing that happens to us Congolese who have lost millions of lives. We are being slaughtered day after day. How many millions of lives are we going to achieve when a few months ago I spoke about it in my speech saying: “Corona is a Latin expression that means the Crown. Corona arrives to claim the power of God, the power of justice ”.

Despite my intervention, I feel like I haven’t been listened to or even heard. Never mind, we will have to be able to understand these things, hence the reason for my intervention today. It is so that you, dear brothers and sisters, my contemporaries, can be attentive to what I am revealing to you. As I just explained, Corona is an expression. This is exactly the same way the Lord our God spoke to bring Israel out of Egyptian slavery. Likewise, the Lord has just drawn this map of the Congo in Capernaum, Israel, on the pavement where our Lord Jesus of Nazareth set his feet to preach. It is from there that this map drawn with the finger of God came out to make it understood that after the preaching made from Israel, God moves to another nation, this nation belonging to this map drawn in this location. It is God who drew this map to make the whole world understand, that there are many countries but only these lands of the Congo are those from which God will send his message once again to the whole world. It is from these lands that God intends to give his message to the whole world. As I have said over and over again, you Congolese people, you are a teaching people, not to teach anything but to teach the word of God. It is your God-given mission: to teach this truth to the whole world. This is not the message with a bit of lies and truth, but only the truth. Reason why God has just raised up Christ from among this people.

In turn, the Congo must go and teach the whole world. You alone are the ones who make up this choir, this chorus. When the Lord God appears to Moses, it is because the cry of the people of Israel came up to him and God was angry with Egypt. Corona is not a natural disease, however, it is the plague with which it has struck the entire planet. By Corona, God has just asked you, all the institutions that run the world, to look into this issue concerning the tragedy that the Congolese are going through, attacked by several nations thirsty to plunder the wealth of this country. That the international community intervene and stop this momentum. May the international community stop the barbarism of the Rwandan Tutsis who have made the people suffer for several years and prevented the Congolese from forming their government through which they could work freely in all serenity, which would allow them to govern and manage themselves. If the international community does not intervene forcefully in this situation, know that these are the reasons that prompted God to bring judgments (Coronavirus). Intervene quickly against this suffering which the Congolese people endure unjustly. Day by day, it is the attacks, the death of children and adults, Rwanda which allows itself to make incursions and put its military base. All of these things must be stopped.

To you, Congolese, my dear compatriots, I have tried to enlighten you today on this point by making you understand that this plague (this flail) of Corona was sent by God the Creator to do you justice. You should no longer behave like a traitor by allying with Rwandans. Know that the time has come to establish the sovereignty of this Congolese people who have been martyred for a long time. Pay attention to you who seem very thirsty for money, I do not speak lightly but so says the Lord. God is determined to grant sovereignty to the Congolese people, this people of choice, because his time is now.

Finally, you have just been unambiguously enlightened that time today belongs to God. Reason why he approached me saying: « I dedicate the year to you ». It meant he was dedicating the year 2020 to me, but that’s not exactly it. Here he has just made us experience what he had granted to his servant Joshua. He had stopped the course of the Sun and the course of the Moon. Remember that it was Joshua’s mouth that ordered the stoppage of these two great presidents. My dear contemporaries, God is coming back to me to make me understand: “Mukungubila my Son, I gave you time, I made you liberator and savior of this people. I know you, only you, that’s the reason I’m telling you this. It’s not just 2020. Time stands still on you, 2020, 2021, 2022, 2023… ”. I point out to you that this precision concerning the time was revealed to several servants belonging to different religious denominations. God revealed this to them while specifying: “you must all, you who ask me God, line up behind my Son Mukungubila for the success of everything you ask me because on Earth it is he alone that I know. I hold him to walk with him in order to run my whole program ”. If we all humble ourselves before the program of the Creator God, who has set himself the goal of doing justice to his Son Mukungubila and to his people, the second choir, in the days to come we will not be long in realizing that calm could come back to us. I even trust our God who will be able to spare us by stopping this plague.

I beg you, my dear contemporaries, that everyone have the good will and the concern to rehabilitate this martyred people of the Congo (the Congolese). I repeat that this is the people of choice because it is from the bosom of this people that Christ was born and aroused for the second revival. Speaking thus, you who would like to set yourselves up as enemies of God in order to block his program, I advise against doing so. For what God has stopped in his foreknowledge is what I have just revealed to you today. Remember it as a saying, word or maxim because they are examples attached to the tales of our ancestors. Moses, Jesus of Nazareth and Joseph Mukungubila, the child of Kibenze the terrible, the formidable, all these three characters, God forced them to drink the water of the Nile. The Nile in itself is a prophecy. Because all the theaters, which were played on the side of the Nile delta and around it, were inspired by the strength of our ancestor who had the intelligence and the wisdom to be the first to rule on the Earth, I speak here about Nimrod. Understand that all of Earth had to draw this intelligence and wisdom from Egypt. Now the Pharaohs, who reigned in Egypt, were ruled by the source of the Nile, so their power came from the source of the Nile.

In conclusion, remember that Creator God did not approach Moses until he understood that the time was right. This is how he came to recommend that he go to Pharaoh. Despite Moses’ hesitation, God encouraged him and then he left. As a result, Pharaoh ended up freeing the children of Israel. Likewise, my dear compatriots, despite the suffering endured for a long time, the time has come when the Eternal God decides to set you free. Why ? To take the message of Salvation around the world because it is you alone, in the first place, that is entrusted with this mission. It is to you that the Eternal God has entrusted this mission to bring the Gospel of the Kingdom into the world. We are not well equipped but know that this is so said the Lord. Those who have the means will support you and you will go all over the world, so says the Lord. From this isolation and this humiliation that you have undergone, God must free you and put good dispositions in your contemporaries who did not understand you. They will finally help you to be released. As was the case with Israel vis-à-vis the Egyptians. God had put good dispositions in the Egyptians who had given them many means to walk in the desert. Thus says the Lord, among your contemporaries, who can read me, will arise people of good will, in spite of all the humiliations you have suffered. You will be blessed and I wish it to you, saying: “be blessed by the Lord”. Also be aware that you cannot chest-beating as a Favorite People while pushing the Favorite Man aside. Do not act like Israel who made Jesus cry (Luke 19: 41-44). Understand here that this is the very essence of the message. God must now reign and he can only reign through his Son. For when they left Egypt, Israel was a free people headed by Moses. This is the type today of that independence that various visionaries spoke of. They had left Egypt as a free people and the Lord God reigned. Christ, the Son of God, must now reign in this land of predilection to help all nations so that finally the people can come out of suffering and benefit from all that God had planned. This is not a slogan, Christ must really rule. Have the goodwill to grant God a real reign and you will see that what was predicted to us, we will live it. So we will benefit from the stop of time. God will begin to make us live the time of eternity. We will see the disappearance of many diseases. God is going to supply the country with such food that the Congo will be able to help other countries. Let us not speak of Christ who reigns only by the mouth. Congolese, you are called to make Christ reign as he should because it is through you that the Eternal God will be able to do what he has promised throughout the world. He will extend the benefits of this reign everywhere. It is time to surpass ourselves to invoke the reign of our God. May this reign from heaven come to Congo. We have just been stripped of our strength, Corona has brought us to our knees, many have lost their jobs, are unemployed; we have lost many of our loved ones and in addition we have been seriously affected in the global economy. The whole world has been destabilized. After reading this, I believe you have understood me sufficiently. You should no longer persist in forcing people to go for vaccines that cannot even help them. In this regard, I would like to thank the authorities in certain countries who have refused to make the vaccine compulsory. At least, the real vaccine and remedy, with regard to Coronavirus, have just been revealed to you through this letter or quite simply this book that I have just written to you: it is to believe and do what God has asked of us by his son. See, for example, lockdown is destabilizing us in the economy when so far our scientists have not yet find a real vaccine for peace of mind. However, the only way to have peace of mind for life and to remove the fear is to believe in this God whom I have just revealed to you (if it were possible for a president, head of state, to accept and order all his people to believe in this God and that several of them be baptized, this country would not see Corona destroy it again. They could work without being lockdown and life would return to normal). If there are countries that have understood me correctly and claim that their citizens can be baptized, know that this is the simplest and most effective vaccine. These bodies will no longer need to have any further protection. As soon as we baptize, Corona and even all kinds of poisons no longer have the power to attack this baptized body because if we baptize you the body becomes immune. It is the seal or the sign like circumcision in the time of Moses. In a house that believes in the Lord, we do not baptize children until they are 13 years old. Under 13, we do not baptize. On the other hand, the children of those who accept baptism are automatically protected by the faith of their parents. Not even Corona will be able to come close. There is no baptism under 13 years old.

From now on, as soon as one of yours is affected by Corona, here we are talking about isolated cases, get directly on your knees and quote the name of Mukungubila imploring God the Creator. You will instantly see that the disease will stop. We would like to inform you that, from today, we are making ourselves available to the authorities of each country who so wish in order to have our help to put an end to the effects of Corona while waiting, of course, for all those in charge of managing the world to apply themselves to curbing the momentum of barbarism in this country of predilection: the Congo. We can send evangelists to help you, to teach you what are the behaviors and measures to adopt before God to put an end to the effects of Corona. Do not minimize these words because Corona is the expression of God. We can help you with this task.

In order to catch up with us, in order for God to grant us grace, I beg you to do what I have asked you to do through this book, not to say this letter. Thus you will see that this mouth, which has spoken to you, is the only one authorized by heaven to prepare the bride. May the Eternal God grant you to receive this message with humility and may he, the Creator, deign to rehabilitate us so that life may begin again. Thank you.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophet of the Eternal24




Coronavirus deuxième partie : le guide

Coronavirus veut dire quoi ?

Pourrions-nous prendre Coronavirus pour une maladie naturellement vécue par l’homme sur cette Terre ? Non, je ne pense pas que Coronavirus puisse être pris pour une maladie naturelle !

Si c’était le cas, l’homme ne l’aurait pas qualifié d’ennemi invisible. Et pourquoi l’appeler l’ennemi invisible ? C’est tout simplement dans la crainte qu’il ne puisse y avoir de l’incompréhension. Les autorités ont même été amenées à sortir les chars de guerre. Corona s’est avérée être l’ennemi terroriste jamais connu depuis la nuit des temps. Reconnaissons que Corona ne s’est point révélée comme étant une maladie naturellement vécue par l’homme. Coronavirus est une expression de Dieu. Pourquoi toi l’homme de Dieu Mukungubila, tu qualifies Corona comme étant l’expression de Dieu et non pas une maladie en tant que telle ? Puis-je, moi l’homme de Dieu, aussi poser la question à mes contemporains, ceux avec qui je viens de vivre l’événement ? Je pose la question : et pourquoi nos scientifiques, malgré tous les efforts déployés, ne sont-ils pas parvenus à avoir le vaccin efficace contre Corona ? Acceptez mes chers frères et sœurs que je puisse vous conduire de manière imagée vers le buisson ardent à partir duquel Dieu rencontre Moïse (Exode 3 : 1-6). Là, c’est Dieu qui aborde Moïse. Excusez-moi d’être très précis dans ce protocole de la rencontre avec Moïse. Ce n’est pas Moïse qui aborde Dieu mais plutôt Dieu qui aborde Moïse. Sûrement que Moïse va être attiré par ce buisson ardent qui ne se consumait pas. Dieu l’appelle par son nom, il lui est familier en disant moi “je suis le Dieu de ton père”. C’est un Dieu qui lui est familier car il se révèle à Moïse comme étant le Dieu du père de Moïse. Sommes-nous parfaitement d’accord ? Ensuite, il donne les raisons pour lesquelles il a voulu aborder Moïse en lui disant : “j’ai vu la souffrance de mon peuple et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs”. Voici les raisons qui amènent Dieu à rencontrer Moïse. Automatiquement, il met Moïse en toute confiance car il ne lui est pas étranger. Ensuite il va dire “Je suis descendu pour te charger d’aller en mon nom au-devant du roi, toi et ton frère, et au-devant du peuple d’Israël”. 

Pour ne pas être très long, Dieu Créateur venait d’apparaître à Moïse en lui faisant comprendre qu’il ne lui était pas étranger car étant le Dieu de son père et parce qu’il était choqué de la façon dont les Égyptiens opprimaient ce peuple qui allait bientôt connaître ce Dieu. Il dit “Je sais que quand je t’envoie avec ce message, dans son obstination, le roi Pharaon n’acceptera pas. C’est un dictateur obstiné. Raison pour laquelle je dis, il faudra mon intervention avec la main puissante. Je dis et je le répète, il faudra que j’intervienne avec la main puissante. Je sais que pour diminuer l’orgueil du roi, dont le cœur est vraiment endurci et je vais continuer de l’endurcir, je vais continuer les frappes pour lui faire comprendre que je n’ai pas de semblable, je suis le Dieu qu’on doit craindre”. Dans Exode 3 : 20,19 : je sais qu’il ne pourra laisser le peuple que si la main puissante le frappe par des prodiges et des miracles. C’est effectivement ce qu’est Coronavirus. Ce n’est pas une maladie à considérer comme d’autres, comme la peste, le choléra… Toutes ces maladies sont des maladies naturelles pour lesquelles nos scientifiques sont parvenus à travailler pour les éradiquer. Mais ici, nous nous retrouvons devant une frappe parce que Dieu Créateur est en courroux. Il a trouvé que, de même qu’en ce temps Pharaon s’était comporté méchamment envers le peuple que Dieu préparait à porter son nom, de la même manière les nations ont coalisé contre ce peuple qui est le deuxième choeur et par lequel l’Éternel entend préparer l’épouse et préparer le monde. 

C’est presque l’histoire qui se répète comme le dit l’Ecriture. Cette puissance d’Egypte s’est levée contre le programme de Dieu et ils ont combattu Israël jusqu’à en faire un esclave. Malgré toutes les précautions prises, Dieu a finalement eu raison. De la même manière, aujourd’hui c’est avec un cœur pincé que je vois ce qui est en train de se passer dans ce pays de prédilection, le Congo. Au moment où je couche ces lignes, on y égorge les enfants et les adultes comme du bétail. Pendant ce temps, la communauté internationale ne se réveille pas pour chercher le moyen d’empêcher, de punir ces barbares. Alors que nous sommes dans un temps évolué, où nous sommes régis par des lois, on agit comme au temps de la barbarie. Dans ce pays, le Congo, on peut se permettre de dire que c’est la jungle. Et pour quelles raisons ? Pendant la souffrance endurée par Israël, Dieu avait pu faire de Moïse, Dieu, et d’Aaron, son prophète, pour en finir avec cette puissance d’Egypte. Quand les frappes tombaient, Dieu parlait de plaies en disant qu’il allait frapper l’Egypte de plusieurs plaies (Exode 9 :14). Dieu dit : “ je vais envoyer toutes mes plaies”. Ce que l’on voyait comme de simples maladies, Dieu expliquait que ce n’étaient pas des maladies mais des moyens de répression pour faire comprendre à l’homme qu’il ne fallait pas handicaper son programme. Ce qui est arrivé à Israël est la même chose qui nous arrive à nous Congolais qui avons perdu des millions de vies. On est en train de nous égorger jour après jour. Combien de millions de vies allons-nous atteindre alors qu’il y a quelques mois, j’en avais parlé dans mon intervention en disant : “Corona est une expression latine qui parle de la Couronne. Corona arrive pour réclamer le pouvoir de Dieu, pouvoir de justice”. 

Malgré mon intervention, j’ai l’impression de ne pas avoir été écouté ni même entendu. Qu’à cela ne tienne, il faudra que nous puissions comprendre ces choses d’où la raison de mon intervention aujourd’hui. C’est pour que vous, chers frères et sœurs, mes contemporains, puissiez être attentifs à ce que je suis en train de vous révéler. Comme je viens de l’expliquer, Corona est une expression. C’est exactement de la même manière que l’Eternel notre Dieu s’était exprimé pour sortir Israël de l’esclavage des Egyptiens. De la même manière, l’Eternel vient de dessiner cette carte du Congo à Capernaüm, en Israël, sur le pavé où notre Seigneur Jésus de Nazareth posait ses pieds pour prêcher. C’est à partir de là qu’est sortie cette carte dessinée du doigt de Dieu pour faire comprendre qu’après la prédication faite à partir d’Israël, Dieu se déplace vers une autre nation, cette nation appartenant à cette carte dessinée en ce lieu. C’est Dieu qui a dessiné cette carte pour faire comprendre au monde entier, qu’il y a beaucoup de pays mais seules ces terres-là du Congo sont celles à partir desquelles Dieu va faire partir une fois de plus son message vers le monde entier. C’est à partir de ces terres que Dieu entend donner son message au monde entier. Comme je n’ai cessé de le dire, toi peuple congolais, tu es un peuple enseignant, non pour enseigner n’importe quoi mais pour enseigner la parole de Dieu. C’est ta mission donnée par Dieu : enseigner cette vérité dans le monde entier. Ce n’est pas le message avec un peu de mensonge et de vérité mais uniquement la vérité. Raison pour laquelle Dieu vient de susciter le Christ du milieu de ce peuple.

A son tour, le Congo doit aller enseigner le monde entier. Vous seuls êtes ceux qui constituent ce chœur, cette chorale. Quand l’Eternel Dieu apparaît à Moïse, c’est parce que les cris du peuple d’Israël lui sont montés et Dieu était en courroux contre l’Egypte. Corona n’est pas une maladie naturelle, par contre, c’est la plaie par laquelle il vient de frapper toute la planète. Par Corona, Dieu vient de demander, à vous, toutes les institutions qui dirigent le monde, de vous pencher sur ce dossier concernant la tragédie que traversent les Congolais, attaqués par plusieurs nations assoiffées de piller les richesses de ce pays. Que la communauté internationale intervienne et stoppe cet élan. Que la communauté internationale stoppe la barbarie des tutsis rwandais qui ont fait souffrir le peuple pendant plusieurs années et empêché les Congolais de former leur gouvernement par lequel ils pourraient travailler librement en toute sérénité, ce qui leur permettrait de se gouverner et se gérer. Si la communauté internationale n’intervient pas avec force dans cette situation, sachez que ce sont les raisons qui ont poussé Dieu à amener des jugements (Coronavirus). Qu’on intervienne rapidement contre cette souffrance qu’endure injustement le peuple congolais. Au jour le jour, ce sont les attaques, la mort des enfants et des adultes, le Rwanda qui se permet de faire des incursions et mettre sa base militaire. Toutes ces choses doivent être arrêtées. 

A vous-même, Congolais, mes chers compatriotes, j’ai essayé de vous éclairer aujourd’hui sur ce point en vous faisant comprendre que cette plaie (ce fléau) de Corona a été envoyée par Dieu Créateur pour vous rendre justice. Vous ne devriez plus vous comporter en traître en vous alliant aux Rwandais. Sachez que le moment est venu pour établir la souveraineté de ce peuple congolais qui a été longtemps martyrisé. Faites attention à vous qui paraissez très assoiffés d’argent, je ne parle pas avec légèreté mais c’est ainsi dit le Seigneur. Dieu est déterminé à accorder la souveraineté au peuple congolais, ce peuple de prédilection, parce que son temps est là.

Pour terminer, vous venez d’être éclairés sans ambiguïté que le temps aujourd’hui appartient à Dieu. Raison pour laquelle il m’a abordé en me disant : “je te dédie l’année”. Ça sous-entendait qu’il me dédiait l’année 2020 mais ce n’est pas exactement cela. Ici, il vient de nous faire vivre ce qu’il avait accordé à son serviteur Josué. Il avait arrêté la course du Soleil et la course de la Lune. Retenez que c’est la bouche de Josué qui avait ordonné l’arrêt de la course de ces deux grands présidents. Mes chers contemporains, Dieu me revient pour me faire comprendre : “Mukungubila mon Fils, je t’ai donné le temps, j’ai fait de toi libérateur et sauveur de ce peuple. Je te connais, toi seul, c’est la raison pour laquelle je te dis ceci. Ce n’est pas seulement 2020. Le temps s’arrête sur toi, 2020, 2021, 2022, 2023…”. Je vous signale que cette précision concernant le temps a été révélée à plusieurs serviteurs appartenant à différentes confessions religieuses. Dieu leur a révélé cela tout en précisant : “vous devez tous, vous qui me demandez à moi Dieu, vous ranger derrière mon Fils Mukungubila pour la réussite de tout ce que vous me demandez parce que sur la Terre c’est lui seul que je connais. Je le tiens pour marcher avec lui afin d’exécuter tout mon programme”. Si on s’humilie tous devant le programme du Dieu Créateur, qui s’est assigné comme objectif de rendre justice à son Fils Mukungubila et à son peuple, le deuxième chœur, dans les jours qui viennent on ne tardera pas à réaliser que le calme pourrait nous revenir. Je fais même confiance à notre Dieu qui pourra nous épargner en stoppant cette plaie. 

Je vous en supplie, mes chers contemporains, que tout un chacun ait la bonne volonté et le souci de réhabiliter ce peuple martyr du Congo (les Congolais). Je répète que c’est le peuple de prédilection car c’est du sein de ce peuple qu’est né et suscité le Christ pour le deuxième réveil. En parlant ainsi, vous qui voudriez vous ériger en ennemis de Dieu pour bloquer son programme, je vous déconseille de le faire. Car ce que Dieu a arrêté dans sa prescience, c’est ce que je viens de vous révéler aujourd’hui. Rappelez-vous-en comme adage, dicton ou maxime car ce sont des exemples attachés aux contes de nos ancêtres. Moïse, Jésus de Nazareth et Joseph Mukungubila, l’enfant de Kibenze le terrible, le redoutable, tous ces trois personnages, Dieu les a obligés à boire l’eau du Nil. Le Nil en soi est une prophétie. Car tous les théâtres, qui se sont joués du côté du delta du Nil et autour de ça, étaient inspirés par la force de notre ancêtre qui a eu l’intelligence et la sagesse d’être premier à gouverner sur la Terre, je parle ici de Nimrod. Comprenez que toute la Terre a eu à puiser cette intelligence et cette sagesse à partir de l’Egypte. Or les Pharaons, qui ont régné en Égypte, étaient ordonnés par la source du Nil, donc leur pouvoir venait de la source du Nil. 

En conclusion, retenez que Dieu Créateur ne s’était approché de Moïse que lorsqu’il avait compris que le temps était là. C’est ainsi qu’il était venu pour lui recommander d’aller auprès de Pharaon. Malgré les hésitations de Moïse, Dieu l’avait encouragé puis il était parti. Comme résultat, Pharaon avait fini par libérer les enfants d’Israël. De la même manière, mes chers compatriotes, malgré la souffrance endurée pendant longtemps, le temps est arrivé où l’Eternel Dieu décide de vous libérer. Pourquoi ? Pour emmener le message de Salut dans le monde entier car c’est à vous seul, en premier lieu, qu’est confiée cette mission. C’est à vous que l’Eternel Dieu a confié cette mission d’apporter l’Evangile du Royaume dans le monde. Nous ne sommes pas bien équipés mais sachez que c’est ainsi dit le Seigneur. Ceux qui ont des moyens, vont vous soutenir et vous irez dans le monde entier, c’est ainsi dit le Seigneur. De cet isolement et cette humiliation que vous avez subis, Dieu doit vous libérer et mettre de bonnes dispositions dans vos contemporains qui ne vous comprenaient pas. Ils vont enfin vous aider à être libérés. Comme ce fut le cas pour Israël vis-à-vis des Egyptiens. Dieu avait mis de bonnes dispositions dans les Egyptiens qui leur avaient donné beaucoup de moyens pour marcher dans le désert. Ainsi dit le Seigneur, parmi vos contemporains, qui peuvent me lire, se lèveront des gens de bonne volonté, malgré toutes les humiliations que vous avez subies. Vous serez bénis et moi je vous le souhaite en disant : “soyez bénis de par l’Eternel”. Sachez aussi que vous ne pouvez pas vous taper la poitrine en tant que peuple de prédilection, tout en écartant l’homme de prédilection. N’agissez pas comme Israël qui avait fait pleurer Jésus (Luc 19 : 41-44). Comprenez ici que c’est le fond même du message. Dieu doit maintenant régner et il ne peut régner que par son Fils. Car en quittant l’Egypte, Israël était un peuple libre ayant comme chef, Moïse. C’est le type aujourd’hui de cette indépendance dont avaient parlé différents visionnaires. Ils avaient quitté l’Egypte comme peuple libre et c’est l’Eternel Dieu qui régnait. Le Christ, le Fils de Dieu, doit maintenant régner dans ce pays de prédilection pour aider toutes les nations pour qu’enfin le peuple puisse sortir de la souffrance et bénéficier de tout ce que Dieu avait prévu. Ce n’est pas un slogan, Christ doit réellement régner. Ayez la bonne volonté d’accorder à Dieu de régner réellement et vous verrez que ce qui nous avait été prédit, nous allons le vivre. Ainsi nous allons bénéficier de l’arrêt du temps. Dieu va commencer à nous faire vivre le temps de l’éternité. On constatera la disparition de beaucoup de maladies. Dieu va ravitailler le pays en nourriture à tel enseigne que le Congo sera en mesure d’aider d’autres pays. Ne parlons pas du Christ qui règne seulement par la bouche. Congolais, vous êtes appelés à faire régner le Christ comme il se doit car c’est par vous que l’Eternel Dieu pourra faire ce qu’il a promis dans le monde entier. Il va étendre les bienfaits de ce règne partout. Il est temps de se surpasser pour invoquer le règne de notre Dieu. Que ce règne d’en haut vienne au Congo.

Nous venons d’être dépouillés de notre force, Corona nous a mis à genoux, plusieurs ont perdu leur travail, sont au chômage; nous avons perdu plusieurs de nos proches et en plus nous avons été sérieusement touchés dans l’économie mondiale. Le monde entier a été déstabilisé. Après m’avoir lu, je crois que vous m’avez suffisamment compris. Il ne faut plus que vous persistiez à forcer les populations à aller vers des vaccins qui ne peuvent même pas les aider. A ce propos, je remercie énormément les autorités de certains pays qui ont refusé de rendre le vaccin obligatoire. Du moins, les véritables vaccin et remède, en ce qui concerne Coronavirus, viennent de vous être révélés à travers cette lettre ou tout simplement ce livre  que je viens de vous écrire: c’est de croire et faire ce que Dieu nous a demandé par son Fils. Voyez par exemple, le confinement nous déstabilise dans l’économie alors que jusqu’à présent nos scientifiques n’ont pas encore trouvé un véritable vaccin pour se tranquilliser. Or le seul moyen d’être tranquille pour la vie et d’enlever la peur, c’est de croire en ce Dieu que je viens de vous révéler (si c’était possible qu’un président, chef de l’Etat, accepte et ordonne à tout son peuple de croire en ce Dieu et que plusieurs d’entre eux se fassent baptiser, ce pays-là ne verrait plus Corona le détruire. Ils pourraient travailler sans confinement et la vie redeviendrait normale). S’il y a des pays qui m’ont bien compris et qui réclament que leurs citoyens puissent être baptisés, sachez que c’est le vaccin le plus simple et le plus efficace. Ces corps n’auront plus besoin d’avoir une autre protection. Dès que nous baptisons, Corona et même toutes sortes de poisons n’ont plus le pouvoir de s’attaquer à ce corps baptisé car si nous te baptisons le corps devient immunisé. C’est le sceau ou le signe pareil à la circoncision au temps de Moïse. Dans une maison qui croit au Seigneur, nous ne baptisons les enfants que lorsqu’ils atteignent l’âge de 13 ans. En dessous de 13 ans, nous ne baptisons pas. Par contre, les enfants de ceux qui acceptent le baptême sont automatiquement protégés par la foi de leurs parents. Même Corona ne pourra pas s’en approcher. Il n’y a pas de baptême en dessous de 13 ans.

Dorénavant, dès qu’un des vôtres est touché par Corona, ici nous parlons de cas isolés, mettez-vous directement à genoux et citez le nom de Mukungubila en implorant Dieu Créateur. Vous verrez de manière instantanée que la maladie va stopper. Nous tenons à faire savoir, qu’à partir d’aujourd’hui, nous nous mettons à la disposition des autorités de chaque pays qui le souhaitera afin d’avoir notre aide pour mettre fin aux effets de Corona en attendant bien sûr que tous les responsables qui gèrent le monde s’appliquent à freiner l’élan de la barbarie dans ce pays de prédilection : le Congo. Nous pourrons envoyer des évangélistes pour vous aider, vous enseigner quels sont les comportements et mesures à adopter devant Dieu pour faire cesser les effets de Corona. Ne minimisez pas ces paroles car Corona est l’expression de Dieu. Nous pouvons vous aider dans cette tâche.

Pour nous rattraper, pour que Dieu nous accorde la grâce, je vous en supplie, faites ce que je vous ai demandé à travers ce livre pour ne pas dire, cette lettre. Ainsi vous verrez que cette bouche, qui vous a parlé, est la seule autorisée par le ciel pour préparer l’épouse. Que l’Eternel Dieu vous accorde de recevoir ce message avec humilité et qu’il daigne, lui le Créateur, nous réhabiliter pour que la vie reprenne. Je vous remercie.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel

Tél : +33(0)6 23 16 23 99 / +33(0)6 67 78 38 62

Mél : contact@mukungubila.com