Quelle quantité de sang des Congolais faudra-t-il atteindre pour que ça vous oblige à agir ?

Quelle quantité de sang des Congolais faudra-t-il atteindre pour que ça vous oblige à agir ?

 

Lettre ouverte du 12 Septembre 2015, à la communauté internationale

 

 

Faudra-t-il atteindre jusqu’à quelle quantité de sang des Congolais versé pour que ça vous oblige à pouvoir agir ? Faudra-t-il combien de millions de Congolais que cet homme Kanambe, le Rwandais, pourra-t-il tuer pour que ça vous oblige à intervenir ?!

L’horreur de plus de 450 morts a obligé les habitants des alentours de Maluku de pouvoir alerter la communauté internationale dont la MONUSCO. Et, touchée au plus profond d’elle même, la Belgique, notre ancienne métropole proposera de pouvoir sortir un million et demi d’euros pour qu’il se fasse urgemment une enquête. Les différentes ONG dont Human Rights Watch (HRW) vont exiger qu’il y ait exhumation des corps. Mais l’intouchable Kanambe, le Rwandais, avec son équipe de traîtres Congolais, vont détourner l’attention de la communauté internationale et aujourd’hui c’est le silence plat.

Au moment où je suis en train de vous écrire, un Congolais va nous renseigner qu’il s’est rendu il y a quelques 48 ou 72 h à Maluku. Et Kanambe y a placé déjà, des Rwandais qui prennent soin de contrôler les fosses communes afin que les Congolais n’y aient pas accès. Je rappelle ici que l’ONG HRW avait demandé  à ce qu’il y ait exhumation afin de permettre aux familles de pouvoir enterrer les leurs. Mais l’intouchable Kanambe, avec son équipe, a refusé, catégoriquement.

Le monde ainsi que toute la communauté internationale, ne peuvent-ils pas avoir pitié des Congolais ? Aujourd’hui, la science a tellement évolué qu’elle nous a produit des médecins pour traiter les animaux. Donc, la vie du Congolais n’a vraiment pas plus de valeur, pas plus que l’animal ? Si vous, la communauté internationale, ne voulez pas arrêter ce Rwandais Kanambe Hyppolite, si vous ne voulez pas l’arrêter, ça aurait été mieux de pouvoir nous accorder la paix après que nous ayons perdu les nôtres. Et, nous accorder la paix, c’est mettre fin à ce pouvoir sanguinaire, c’est-à-dire, il faut arrêter cet homme afin que les Congolais puissent s’organiser pour mettre en place un pouvoir de transition dont le but sera de préparer de véritables élections à l’avenir.

Je ne parviens plus à comprendre pourquoi, pourquoi les Congolais doivent toujours être sous ce pouvoir qui les tue, qui les extermine. Je dis bien, je me répète, je ne parviens plus à saisir l’idée qu’a la communauté internationale en laissant ce sanguinaire continuer à faire sa sale besogne alors que cette même communauté internationale avait montré sa capacité à stopper un dirigeant qui n’aime pas ses administrés. Ça s’est fait en Lybie, ça s’est fait en Irak et même en Afrique. J’ai vu cette communauté internationale intervenir pour stopper le pouvoir.

Sera-t-il nécessaire de rappeler que cette communauté internationale avait enregistré des irrégularités et les tricheries lors des dernières élections ? C’est pour dire que le pouvoir qui est en place n’est même pas un pouvoir légitime. Et pourquoi les laisser continuer ? Pour qu’il ait encore plus les possibilités de tuer ? Parce que, vous savez très bien qu’il revient au peuple en tant que souverain primaire, de s’exprimer. Le peuple congolais s’était déjà  exprimé en 2011, mais le pouvoir a tué. Dès qu’on ose descendre dans la rue, dès qu’on ose manifester, ce pouvoir tue. Un pouvoir illégitime, je rappelle. Et maintenant, pourquoi vous de la communauté internationale, ne voulez pas nous aider comme vous avez pu aider les autres ( je répète, il y a eu votre intervention en Côte d’Ivoire, au Mali, en Sierra Léone ou au Libéria) ?

A vous communauté internationale, plus de 8 millions de morts ? Nous approchons des 10 millions (voir plus) que cet homme a pu tuer. Au moment où je vous écris, je sais que vous ne l’ignorez pas. Parce que, à l’époque de l’AFDL vous aviez déjà demandé qu’il y ait une enquête à cause du génocide commis par cet homme vers Kisangani. Vous de la communauté internationale, aviez aussi demandé qu’il y ait une enquête suite au génocide commis, toujours par cet homme, vers l’Equateur. Aujourd’hui, vous n’avez plus besoin de preuves à chercher sur la criminalité de cet homme parce qu’il est entré dans ma parcelle pour me tuer, et il a massacré tous les miens. Et par la grâce du Seigneur, j’ai été sauvé. Selon les ONG, en comptant les partisans, il y a eu plus de 300 victimes. Et, les corps ont été brandis à vos yeux. Je répète encore, dans ma parcelle, la parcelle à moi Joseph Mukungubila, au quartier Golf, à Lubumbashi. J’ai été massacré. Ce n’était pas hors de ma parcelle. Je n’étais pas sorti, j’avais été attaqué dans ma parcelle. Attaqué par qui ? Par ce pouvoir.

Il faudrait quelles preuves et il faudra quelle faute de la part de cet homme pour que vous puissiez dire que nous Congolais, devons vivre en paix sur cette planète ? Il faudra combien de preuves ? Ce que je ne parviens pas comprendre c’est, pourquoi laisser ce pouvoir continuer ? Pourquoi parler de 2016 ? Ce pouvoir va continuer jusqu’en 2016 afin que les Congolais perdent combien des leurs ? Je vous demande afin que vous puissiez comprendre que nous ne méritons pas de mourir ainsi, comme des poules. Intervenez s’il vous plaît. Et, nous n’allons pas supporter d’attendre une semaine. Dans toutes les tentatives de cet homme Kanambe pour se maintenir au pouvoir, il faudra que nous perdions combien de Congolais ? Je vous demande, je vous le répète, c’est aujourd’hui que j’aimerais voir, comme bénédiction, votre intervention pour mettre fin à ce pouvoir. Il est inutile de demander quelle qualification il a ? Et, c’est cet homme que vous allez laisser ainsi massacrer impunément les Congolais ?

Aujourd’hui, les Congolais, impuissants, dans l’esprit de la démocratie, sont en train de pleurer, d’enregistrer leurs morts. Aidez-nous, nous vous demandons. On ne va plus supporter même une semaine. Aidez-nous à pouvoir mettre fin à ce pouvoir pour nous permettre ensuite de mettre en place un gouvernement de transition. En même temps, ce n’est jamais permis dans vos lois, qu’un pays qui est d’ailleurs voisin, puisse nous envahir. Cette invasion, elle est là. Vous la voyez, vous la regardez. Nous demandons à toute la communauté internationale d’évacuer tous les Rwandais. Qu’ils rentrent chez eux. Ce qu’ils ont pillé, ceux qu’ils ont tués, que ça s’arrête là. Nous sommes à bout maintenant, nous sommes à bout. Comprenez que nous sommes à bout. Lui, a des armes. Si, il n’y a aucun homme sur terre, aucun pays, aucune nation sur terre qui puisse avoir pitié de nous, ce qu’il nous reste, c’est de pouvoir nous adresser au ciel. Et lui, comme il a les armes qu’il a acheté avec notre argent, l’argent de nos contribuables, ce qui va s’en suivre c’est qu’il nous trouvera à genoux en regardant le ciel.

Je répète, nous vous demandons de nous aider; de ne pas attendre encore deux jours ou une semaine. Intervenez, au nom de la justice ou de la paix. Car, notre malheur n’est pas dans les extraits de lois, notre malheur c’est qu’on nous a placé un étranger à la tête du pays. Aujourd’hui, j’entends parler de glissement. Ce pouvoir fait toutes les tentatives pour faire le glissement. Je rappelle, même à mes compatriotes, que cet homme Kanambe, qui est Rwandais s’était déjà glissé parmi les Congolais. Il a déjà été glissé car ce n’est pas un Congolais. C’est ainsi qu’il nous a trompé. Et c’est normal qu’il ne daigne pas comprendre qu’il faut quitter le pouvoir après deux mandats. Il a occupé cette place, le sommet de l’Etat, par glissement.

 

 

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel




Qui est Mukungubila, se demande Mwenze Kongolo ?

Mwenze Kongolo. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Mwenze Kongolo

Le Bureau du Prophète Joseph Mukungubila a pris connaissance des propos tenus par Mwenze Kongolo le 2 août 2014 sur le plateau de l’émission “Véracité” présentée par Benoit Mudiayi.

Dans cette émission, il soutient que Joseph Mukungubila n’est pas opposant et que c’est un rêveur. Nous déplorons le comportement de Mwenze Kongolo qui met en lumière la médiocrité de la politique menée par certains Congolais pour ne pas dire des Congolais qui se sont vendus.

Il est vrai que nombre de ceux qui entourent Kanambe alias Joseph Kabila, le sanguinaire au pouvoir, ont des origines douteuses, surtout venant du Rwanda.

En parlant ainsi de Joseph Mukungubila, nous pensons que Mwenze Kongolo, qui est katangais comme lui, est peut être frappé d’amnésie pour ne plus se souvenir de l’oeuvre de combat de l’homme pour son pays le Congo. Le sachant sain d’esprit, nous croyons alors que cela est juste une campagne de dénigrement de sa part pour discréditer le Prophète qui constitue aujourd’hui le seul espoir du peuple congolais pour sa libération.

En tant que ministre de la justice de Laurent Désiré Kabila, Monsieur Mwenze Kongolo aurait-il pu ignorer que Joseph Mukungubila avait été arrêté en 1999 au motif fallacieux qu’il était de connivence avec les Rwandais et qu’il allait renverser le pouvoir de Laurent Désiré Kabila ?

Contacté par nos soins pour rétablir le droit et faire libérer le Prophète qui était innocent de toutes accusations, Mwenze Kongolo nous exigera 3000 dollars pour qu’il intervienne personnellement dans le dossier. Le Prophète Mukungubila refusera de payer catégoriquement cette somme arguant que l’affaire était politique. Il sera par contre relâché, sur décision de Laurent Désiré Kabila lui-même, après plusieurs mois de détention (de mars à août 1999).

Faut-il rappeler à Mwenze Kongolo que c’est suite à la publication des deux lettres ouvertes écrites démocratiquement par Joseph Mukungubila les 5 et 28 décembre 2013, lettres reçues par différentes institutions de la République avec accusés de réception, qu’alias Kabila a ordonné le carnage du 30 décembre 2013 sur les disciples et partisans du Prophète ?

C’est bien en tant qu’opposant que le Prophète a exprimé ses opinions politiques dans divers médias depuis l’époque de Mobutu jusqu’à ce jour, au péril de sa vie. Nous soulignons par ailleurs qu’il n’y a aucun autre Congolais, opposant soit-il, qui ait dénoncé l’entrée massive des Rwandais, emmené par Laurent Désiré Kabila en 1996 lors de la guerre dite de libération, que seul le Prophète aura le courage historique de qualifier de guerre d’invasion, du fait justement de la présence rwandaise dans les troupes de l’AFDL.

La lettre ouverte écrite par Joseph Mukungubila à ce propos en 1996, gardée par les Congolais, dans leurs maisons, en est la preuve suffisante !

Que Mwenze Kongolo dénie alors à Mukungubila le statut d’opposant est tout simplement  malhonnête et frôle le ridicule. Comment donc peut-il refuser à Mukungubila ce statut d’opposant, le traitant de rêveur pour dire trente secondes plus tard qu’il ne le connait pas ?

Mwenze Kongolo se contredit ainsi lui-même. Cette malhonnêteté de Mwenze Kongolo est mise en avant par la connaissance du sujet démontrée par le journaliste.

Il est tout aussi regrettable que lui, ex-ministre de la justice sous Laurent Désiré Kabila, tienne ces propos de dénigrement sur le Prophète pour plaire à alias Joseph Kabila qui l’aurait corrompu alors qu’il a qualifié les massacres du 30 décembre 2013 de carnage. Ce qui nous pousse à constater amèrement que les dignitaires congolais ont perdu leur identité en reniant leur dignité.

Mwenze Kongolo est l’un de ceux qui font souffrir le peuple congolais en souhaitant que le pouvoir d’alias Kabila se pérennise. Il préfère encore qu’un étranger dirige le Congo en lieu et place du véritable opposant qu’est Joseph Mukungubila, qui a le souci du bien-être des Congolais et qui a consacré toute sa vie pour défendre leurs intérêts.

Il nous revient que la révélation faite aux différents visionnaires, hommes d’église, prophètes des visions rapporte que Dieu entend mettre fin aux souffrances du peuple congolais en intronisant son oint. Aussi longtemps que le Congo sera dirigé par des Congolais en dehors de son homme de choix, le Prophète de l’Eternel, le peuple va expérimenter une souffrance perpétuelle.

Que tous ceux qui s’acharnent contre Mukungubila en cherchant à tous prix à lui ôter le statut de véritable opposant sachent que leurs efforts sont vains car Dieu Créateur a décidé de consoler les Congolais en faisant accéder Joseph Mukungubila à la magistrature suprême.

 

Le Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila




JOSEPH DE LA SOURCE DU NIL

Les temps passent, les hommes passent et trépassent. Mais la prophétie demeure. Jamais la parole de Dieu ne
meure. Vivre l’accomplissement d’une prophétie c’est exhumer la force des anciens pour toute péripétie.
Insignifiante parait la symbolique des choses, mais elle a la force du serment qui noue les causes.
Une femme s’est écriée par la voix des médias : « voici j’envoie mon Joseph aller toucher les eaux du Nil pour
la délivrance de la RDC
».

Qui dit Joseph, évoque l’Égypte.
Qui cite l’Égypte, parle du Nil.
Et le Nil a sa source dans le grand lac,
Le majestueux lac TANGANYIKA, véritable mer intérieure.

Il est vrai que l’esprit a parlé. Et l’homme de Dieu, l’élu de Dieu MUKUNGUBILA avait bien entendu sa voix qui lui
avait dit : « va toucher les eaux de la source du Nil et tu verras ce que moi l’Éternel je vais faire dans le pays

Dans cette effervescence électoraliste, où la politique des enchères caracole en tête dans la foire des alliances, cette stratégie pouvait paraitre, tout au moins, insolite.
Pour aller à Kalémie, MUKUNGUBILA devait être accueilli par Lubumbashi, Elisabethville d’antan.

Les noms des villages et autres contrées habitées sont, pour nous Africains et particulièrement nous Congolais
le soubassement d’une histoire riche, où l’irrationnel, le spirituel, se mêle au rationnel, et traduit les ambitions et
les serments des anciens. S’ouvre alors, pour l’élu de Dieu, la porte sur une des plus belles histoires de notre pays.
Et il va y être involontairement confronté.

Avant qu’il ne prenne l’avion de KINSHASA pour LUBUMBASHI, un Kalémiard va lui faire parvenir ce message, comme
pour confirmer ce que l’Éternel son Dieu lui avait déjà dit, à savoir : « le prophète de l’Éternel doit descendre à Kalémie, où j’ai vu la remise et reprise se faire entre le Prophète MUKUNGUBILA et le Roi Albert qui attendait, documents en mains, depuis que le Congo est dit indépendant que l’ayant droit vienne récupérer ces documents pour la délivrance de la RDC et du monde ».
Que vient faire le Roi Albert dans le voyage, serait-on tenté de se demander. Et, c’est là le deuxième maillon qui
forme la trame de ce voyage haut en couleurs et en symboles. Si le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper le regard, il vient assurément de manière à frapper l’esprit d’étourdissement.

Qui avait dit : « j’ai envoyé sur eux (juifs) un esprit d’assoupissement … »
Et encore : « j’anéantirai l’intelligence des intelligents … »
Nous sommes bien au Congo dans une histoire oubliée que nous devrions conter sous toutes les chaumières du
pays, car un peuple qui ne connait pas son histoire est un peuple esclave.
LUBUMBASHI qui devait accueillir l’élu de Dieu dans sa marche vers Kalémie, c’est Elisabethville du nom d’une Reine
des Belges qui pour la circonstance va faire des caprices et retiendra son illustre hôte sur place, l’obligeant de passer chez elle la fête du 30 Juin. Elle devait préparer son mari le Roi Albert à accueillir son prestigieux hôte.
Et, oui, Elisabeth est bel et bien l’épouse du Roi Albert qui lui donna son nom à la ville qu’on appelle aujourd’hui Kalemie.
Et un plongeon dans l’histoire de cette ville, par des sujets Belges est révélateur à plus d’un point. Guy Wein dans son livre Albertville rapporte que les autochtones qu’ils rencontrèrent en premier, sont des BENA MBAO. Ce sont eux qui établirent, les premiers, le contact avec les sujets du Roi Albert. Et, les BENA MBAO constituent une des royautés LUBA du KATANGA.
Ils sont aussi appelés originairement les BAPEMBA qui veut dire « ceux qui habitent les terres entourées des eaux ».
Ces terres où on les retrouve s’étendent effectivement le long du Tanganyika, de la Lukuga, du Lualaba, du Luvua et, en remontant plus loin au sud, jusqu’au lac Moëro, la terre des KARUND. C’est là que ILUNGA MBIDI, luba de son état, ira chercher sa femme, une Reine KARUND. Ce qui est extraordinaire, c’est que les BENA MBAO constituent la souche dont est originaire le prophète de l’Éternel MUKUNGUBILA qui, de part la loi des successions, détient du côté de sa mère KABILA LEONIE et du côté de son père MUTOMBO ESIASA les insignes de la majesté.
Dès lors, il devenait très intérressent de voir ce qu’aller donner la rencontre entre ce digne fils de BENA MBAO et le Roi Albert.
C’est accompagné d’une délégation de plus de soixante personnes que le prophète était parti de Kinshasa.
La délégation redoutait le séjour à Kalémie pendant cette période appelée «Saba-Saba » qui veut dire 7-7 et qui couvre tout le mois de Juillet, période réputée pour la violence de ses vents pouvant donner naissance à des tourbillons, les fameux Mulula. De plus, la mer est très agitée et retient tous ses poissons en cette période, d’où les regrets de la délégation qui allait se voir donc priver des poissons du lac le plus poissonneux du monde !

Initialement prévu pour le 12 Juillet 2011, l’arrivée à Kalémie sera finalement effective le lendemain, le grand jour de la fameuse rencontre. Mais la délégation du prophète forte d’une trentaine de personnes, et une autre partie à suivre, à cause des petits aéronefs qui desservent la ligne.
Nous voilà en vue de Kalemie, le pilote craigant justement le vent sur le lac annonce la descente par la LUKUGA.

Aussitôt sur le sol de Kalemie, Albertville, l’élu de Dieu mû par une hâte soudaine de toucher les eaux du majestueux TANGANYIKA, va quasiment s’y précipiter à grandes enjambées. MUKUNGUBILA MUTOMBO touche enfin les eaux de la source du Nil, mains et pieds dedans ! Et la prière à suivre :
« Que l’Éternel mette fin à la souffrance du peuple et apporte la nourriture à ceux qui sont affamés et qu’il délivre véritablement ce peuple congolais. Jusques à quand tardera-t-il maintenant qu’il s’était exécuté conformément à son ordre ».
Tout Kalémie va être témoins de cette cérémonie extraordinaire, via les médias locaux. Quelque chose avait changé !
Et l’on ne tardera pas à le vivre, en effet. La population était dans l’attente des terribles vents de SABA-SABA qui atteignent des pics le 15 Juillet. Non seulement que la mer était étonnement calme depuis le 13 Juillet, mais de plus, dans la nuit du 15 au 16 Juillet quelques pêcheurs courageux s’hasardèrent sur le TANGANYIKA rapportant Ô miracle les fameux MIKEBUKA et NDAKALA.

Du jamais vu à cette période de l’avis de Kalémiards.
Le double miracle s’est opéré, l’Éternel a exaucé la prière de son oint, il a fait taire la mer agitée, et il a produit du poisson pour son peuple. Et comme il en était advenu de Saul qui lors de son parcours ministériel, va se retrouver avec le nom de Paul; Paul de Tarse. De même l’Éternel va déclarer à son oint que ce double miracle confirme, d’une part, qu’il est l’approvisionnement des nations de son nom Égyptien :

« TSHAPHNATH PAENEACH, C’EST TOI JOSEPH DE LA SOURCE DU NIL, TU NE T’APPELLERAS PLUS PAUL JOSEPH MUKUNGUBILA, MAIS BIEN JOSEPH MUKUNGUBILA SELON L’ONCTION QUI REPOSE SUR TOI EN CE JOUR.
RAPPELLE-TOI, C’EST DEPUIS QUE TU AVAIS ÉTÉ INJUSTEMENT ARRÊTÉ EN 1999 QUE JE T’AVAIS DIT QUE TU ÉTAIS JOSEPH, IL FALLAIT QUE TU ACCEPTES DE SOUFFRIR DANS TON CORPS ET QUE TU SOIS PRISONNIER COMME L’AVAIT ÉTÉ JOSEPH EN EGYPTE. CE JOUR DU 15 JUILLET OÙ ILS VIVENT CE 2ème MIRACLE, C’EST LA DATE DE NAISSANCE DE TON FILS QUI PORTE LE NOM DE JOSEPH, NÉ PENDANT QUE TU ÉTAIS EN PRISON. CECI ATTESTE L’IRRÉVOCABILITÉ DE LA VOIX QUE TU AS ENTENDUE : « TU ES JOSEPH ET MOI L’ETERNEL J’AI PARLÉ ».
D’AUTRE PART, TU AS CALMÉ LA FOUGUE DE LA MER, C’EST ICI QUE LA GUERRE MONDIALE S’ÉTAIT TERMINÉE, ET QU’ON A SALUÉ L’AVÈNEMENT DE LA PAIX. TU ES LE PACIFICATEUR, CELUI QUI VA RESTAURER LA PAIX ».

En effet à MUANA NDENGE, tous les anciens de Kalémie l’attestent, c’est là que la guerre, s’est terminée, il y a même un cimetière où reposent nos soldats et ceux du corps d’armée belge.
Les canons sur les collines d’Etat attestent de la détermination des occupants à défendre la ville contre les envahisseurs.
C’est donc armé de cette nouvelle onction que sa majesté Joseph MUKUNGUBILA attend l’ordre ultime de celui qui l’a envoyé. Tous les esprits du lac se sont apaisés comme pour honorer ce digne fils de BENA MBAO et permettra de décharger la royauté des belges d’un fardeau de plus en plus pesant pour eux.
Ceci, peut être, explique cela ; tous les déboires politiques que connaissent les Belges à ce jour ne sont-ils pas pour rappeler que le contentieux ne sera vider qu’à l’avènement de ce Joseph de la source du Nil ?
L’étoile sur ce pays entrecoupés des fleuves et, pour laquelle Léopold II (Kinshasa) à user de tous les artifices politiques afin de se l’approprier, mais ne sachant pas à qui restituer cette royauté usurpée, chargera sa postérité de le faire.
Que vive Sa Majesté Joseph Mukungubila !
Que le règne de Dieu soit !
Que l’Éternel bénisse le Congo !
Qu’il bénisse cette nouvelle ère !