L’INOPPORTUNITÉ DU CALENDRIER ÉLECTORAL EN RDC

Lettre ouverte du 9 novembre 2017

Quel rapport y a-t-il entre une charte dont le socle est bâti sur une profession de foi tournée vers plus de justice entre les peuples, pour des relations entre les nations fondées sur le droit, et un régime mafieux qui tue, qui viole et use de pratiques cannibales sur sa propre population, s’il est vrai qu’elle soit sa population ?

L’innommable a été commis devant le silence de la communauté internationale. La République Démocratique du Congo n’en finit pas de mourir chaque jour par cette occupation rwandaise. Comment la communauté internationale peut-elle cautionner le meurtre au quotidien d’une population déjà exsangue !? La RDC n’est pas régie par une constitution ; c’est ce que veut nous dire la communauté des nations. Parce que la caution qu’elle accorde à ce régime d’occupation au-delà d’être inacceptable, est un outrage à la lettre et à l’esprit de la charte des Nations unies. Comment peut-on accorder à un régime qui se nourrit d’artifices et de mensonges en tous genres un chèque en blanc !? Ce gouvernement de Kinshasa n’a plus d’assises parmi le peuple… C’est depuis le 19 décembre 2016 que ce gouvernement, de soubresauts en soubresauts, lutte pour légitimer l’inacceptable, l’inconstitutionnalité de son statut ! C’est maintenant à découvert qu’il va avec l’argent du contribuable congolais corrompre autant que faire se peut pour garder un sursis, ainsi s’agglutinent autour de lui une poignée de Congolais pestiférés, prêts à vendre monts et vaux qui s’activent à poursuivre le massacre systématique de leurs frères congolais. Tous ces crimes, je les ai dénoncés à la face du monde sans contredits.

L’histoire de mon peuple fait mal. Dès qu’il s’est constitué en nation, les forces du mal ont voulu l’effacer de la Terre ! C’était déjà 10 millions de morts comme tribut à l’occupation coloniale, sur une population de 20 millions d’habitants ! Aujourd’hui, s’ajoutent 10 millions de plus au supplice de mon peuple par cette autre occupation que la communauté internationale voudrait considérer comme un gouvernement représentatif du peuple congolais !!! Ce cynisme doit s’arrêter maintenant et ce gouvernement être stoppé. La communauté internationale devrait mettre hors d’état de nuire Kanambe. La transition dès maintenant devra être conduite sans lui et pilotée entre Congolais. Ce gouvernement ne survit que par des tergiversations politiques et des atermoiements à l’interne comme à l’externe… L’opposition devrait évaluer sa responsabilité dans cette crise pour avoir accordé à cet étranger l’alibi qu’il recherchait pour rendre effectif le glissement. En lui concédant le dialogue, il s’est maintenu aux dépens de ceux qui lui ont tendu la perche. Aujourd’hui, il monologue avec sa CENI. Il n’y a pas de calendrier électoral qui tienne ! Cette annonce n’a qu’un seul objectif : rester au pouvoir ! L’exhortation de la communauté internationale au gouvernement de la RDC signale qu’il faut que ce dernier veille à ce que chaque citoyen ait le droit de se réunir, de tenir des réunions publiques en toute liberté, de battre campagne comme l’autorise la constitution ! Le message que nous donne la communauté internationale est clair : ce gouvernement va continuer à empêcher les gens de se réunir, de tenir des réunions publiques, de battre campagne.

Ce gouvernement est inconstitutionnel, comment pourrait-il assurer la constitutionnalité d’un processus constitutionnel ? Personne n’est dupe, encore moins la population congolaise. Ce calendrier électoral est conçu de telle sorte qu’il puisse voler toutes les clés d’une alternance politique apaisée dans le pays. Ce n’est pas un calendrier électoral, c’est un calendrier cleptomane ! J’insiste, persiste et signe, moi Mukungubila, ce dont le pays a besoin, ce n’est pas d’un calendrier électoral préparé par Kanambe, mais d’une transition politique sans Kanambe. C’est cette transition qui va se pencher, qui va organiser les élections, ainsi qu’une dynamique qui va installer la paix et les institutions dont le pays a besoin. Le message du gouvernement congolais avec sa CENI est clair : il n’y aura pas de transparence, il n’y aura pas de décrispation… il n’y aura pas d’élections… Par contre, ce qui est en chantier, c’est la énième tentative pour rester au pouvoir. Ce n’est pas possible que la communauté internationale ne voie pas cette ultime manœuvre ! Kanambe veut-il encore éprouver la capacité de mon peuple à endurer une humiliation de plus !? Le peuple, c’est comme des grandes eaux, seul l’Eternel, maître du vent, peut en calmer la furie d’une tempête déferlante…
Que l’Eternel voie et juge !
Que l’Eternel daigne bénir la RDC.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Lettre ouverte du 27 juin 2017

Dans quel siècle est-ce que je me retrouve aujourd’hui moi Mukungubila ?

Puis-je demander à l’Eternel Dieu, qui a fait de moi son instrument libérateur, si c’était une erreur d’être né Congolais ? Pourquoi le peuple et notamment les Luba, tribu à laquelle j’appartiens, sont en train d’être décimés ? Que ce soit ceux du Kasaï ou ceux du Katanga, ils sont en train d’être décimés. C’est une tribu à laquelle je suis très fier d’appartenir et qui constitue le peuple congolais.

C’est avec les larmes aux yeux que je lance un cri de détresse en espérant que ce cri soit entendu aujourd’hui par la communauté internationale. Point n’est besoin de rappeler à la communauté internationale la raison d’être de cette plus haute institution internationale, l’ONU. Alias Joseph Kabila est en train de décimer terriblement ce peuple congolais. Le choc que nous vivons, mes compatriotes et moi, c’est d’entendre certaines déclarations. A l’époque de l’administration Obama j’avais entendu son secrétaire d’état qui venait de féliciter ce génocidaire pour avoir bien « exercé la démocratie ». Les Congolais s’en étaient inclinés en pleurant parce que le ciel s’obscurcissait pour eux et parce qu’il n’y avait personne qui pouvait intervenir comme défenseur. Tout le monde était éberlué d’entendre cette phrase du secrétaire d’état américain au moment où le Rwanda continuait à massacrer les fils et les filles martyrs du Congo.

Aujourd’hui on entend des éloges venant de M. Zuma à l’égard du génocidaire alias Kabila le félicitant d’avoir stabilisé le Congo au moment où il est en train d’exterminer cruellement les miens au Kasaï ! Le Rwanda est soutenu dans ce génocide et dans tous ces massacres.
On a totalisé 52 fosses communes rien que pour le Kasaï c’est-à-dire rien que chez les Luba. Chers compatriotes, je suis en train d’écrire cette lettre avec des larmes. Dieu sait que je suis troublé comme l’a chanté mon bien aimé frère Mukenge Matthieu qui est Luba comme moi : « Il est quelle heure à l’horloge de l’Eternel ?». Combien de membres de nos familles cet homme, ce sanguinaire a-t-il massacrés ? Nous sommes encore en train de les pleurer jusqu’au jour d’aujourd’hui. La déclaration qui nous vient de Zuma disant que ce sanguinaire “exerce bien la démocratie, et a stabilisé le pays”, est choquante !
Au moment où je vous écris, le dollar qu’on changeait avant à 1200 franc congolais est passé à 1500 franc congolais et ça continue de monter. Dieu créateur, cette question je la pose au nom de tous nos compatriotes congolais martyrs : est-ce mauvais d’être né congolais parce que tu as enfoui dans nos terres toutes les richesses qui se retrouvent partout ailleurs sur cette planète ? Est-ce là le péché que nous avons commis ?!

La presse internationale dont RFI est en train de se demander ce qui se passe, rapportant que les autorités sud-africaines qui ont reçu Kanambe, n’ont pas dit un mot sur les violences au Kasaï, tandis que la presse sud-africaine a posé la question à lui-même Kanambe avant sa réunion avec M. Zuma en lui demandant pourquoi il est en train de massacrer la population au Kasaï. La réponse de ce sanguinaire rwandais a été : “je n’ai rien à vous répondre, je vais parler avec votre président”. C’est donc la réponse d’un homme au sommet de l’état congolais, l’ami de Zuma. Que le monde nous regarde et réponde à cela ! Voilà celui qui a été placé à la tête de l’état congolais, voilà l’ami de M.Zuma, celui dont Zuma fait l’éloge. Il continue à massacrer et à faire sa sale besogne mais la seule réaction de Zuma est de le féliciter d’avoir stabilisé le Congo et amélioré la sécurité. Est-ce que ce Kanambe devait être reçu par ce peuple frère et ami que mon pays le Zaïre à l’époque avait pu grandement soutenir plus qu’aucun autre pays africain ? Selon les propos du journaliste Christophe Rigaud (révélation), Zuma est “intéressé par l’électricité du barrage d’Inga 3” qui se trouve au Congo. Ainsi l’on comprend mieux les déclarations de Zuma à l’égard d’alias Kabila. Kanambe le Rwandais a vendu presque toutes les usines du Congo ainsi il pense à tort qu’il pourra faire de même avec nos barrages.

Malgré toute l’humiliation infligée à ce Congo, moi Mukungubila et mes compatriotes constituons toujours ce Congo. Ce n’est pas un Rwandais comme ce génocidaire qui représentera le Congo. Sa seule fierté est de commettre les massacres qu’il a voulus mais il ne représentera jamais le Congo et nous lui ferons amèrement payer cela ainsi qu’à tous ses frères, je le jure devant cet ange qui m’était apparu. Dieu créateur a dit que c’en est assez !

Communauté internationale nous vous demandons à présent de ne pas rester passive. Nous vous avions demandé de chasser ce génocidaire qui vient à nouveau de décimer la population.
A vous mes compatriotes, je vous dis ceci : notre traversée du fleuve a été très dure, considérez que ce fleuve peut être comparé à la mer rouge. Moi, en tant qu’instrument libérateur, comprenez que Dieu a tenu compte de tout ce sang versé et je vous assure que nous sommes presque arrivés à la rive de l’autre côté. Ce n’est plus le temps pour que les humains fassent des éloges à ce génocidaire rwandais.

Le Congo comme j’en avais parlé, reste non seulement la plaque tournante à partir de laquelle Dieu créateur doit parler mais également le siège de la paix. Je crois que les esprits des ténèbres ne seront pas là pour contester cela mais ils doivent comprendre à présent que c’est terminé pour eux car Dieu créateur a décidé de renverser toutes ces tables. Mes chers compatriotes vous pleurez jusqu’au moment où l’Eternel Dieu lui-même va essuyer vos larmes par sa main. C’est le temps pendant lequel je suis en train de vous parler. Il ne manque pas de gens de bonne volonté qui soient en colère contre ce génocidaire, nous citons ici la nouvelle administration américaine, nous citons également le nouveau siège de l’ONU qui peut être ne comprenaient pas toute la teneur de mon message mais aujourd’hui ils sont touchés (l’ONU a eu à me répondre deux fois pour la même question) parce que le sanguinaire leur a montré toutes ses couleurs en allant jusqu’à massacrer la délégation en mission. C’est cela sa véritable couleur, c’est ce qu’il a fait des années durant. Kanambe est allé deux fois au Kasaï pour essayer d’effacer ses traces.
Il distribue massivement de l’argent pour effacer les traces de tous ses massacres au Kasaï. Je vous le dis, Kanambe n’ira plus loin, ainsi dit le Seigneur ! Je répète, que tout homme qui s’allie à ce génocidaire soit maudit parce que l’Eternel a juré de restaurer le Congo et c’est par ce serment que j’ai dit que personne ne pourra être capable de s’opposer au plan de Dieu sur cette question concernant la situation au Congo. Personne non plus ne pourra prétendre avoir les capacités de gérer ce Congo si l’Eternel Dieu ne l’y a pas destiné ! C’est l’Eternel Dieu qui va diriger le Congo pour pacifier le monde entier. C’est à partir de la libération, cette libération du Congo, que le monde entier va avoir la grâce d’être pacifié. J’avais déjà mis en garde tous ceux qui vivent sur cette planète, afin qu’ils aident le Congo. Car si vous allumez le feu au Congo, attendez-vous à ce que toute la planète soit ravagée par le feu. Par contre, si vous accordez la paix au Congo, c’est toute la planète qui connaîtra la paix.

J’aimerais rappeler à vous mes compatriotes de l’opposition de ne pas vous laisser embrouiller par l’étranger. C’est votre pays que vous êtes en train de défendre. Le Congo n’appartient pas aux tutsis car il n’y a pas de tribu tutsi au Congo. Ce jeu que les tutsis sont en train de faire allant jusqu’à essayer d’introniser leurs chefs coutumiers n’aboutira pas. Je vous préviens vous qui jouez ce jeu-là, commencez à préparer vos bagages pour rentrer au Rwanda parce que ces terres qui s’appellent le Congo appartiennent à l’Eternel Dieu.

A vous mes chers frères et compatriotes, prêtres catholiques, je vous demande de ne plus faire le jeu des étrangers avec ces accords que le peuple refuse. Vous persistez avec ces accords qui favorisent les étrangers. Nous aimerions entendre de vos bouches les mots “occupation” et “invasion” rwandaise. Il ne faut pas parler un autre langage. Vous savez très bien que Kanambe est rwandais et qu’il est là pour occuper le Congo. On ne va pas attendre la fin de 2017 mais il faut encourager le peuple dès maintenant à se mettre debout pour chasser Kanambe. En 2016, je vous avais prévenu, que ce soit Tshisekedi ou la CENCO, en vous disant de ne pas accorder davantage de temps à Kanambe au pouvoir. A présent, vous voyez comment il est en train de sacrifier mes frères Luba au Kasaï, c’est vous qui en êtes responsables.

Bien que Kanambe ait été reçu par les autorités sud-africaines, le fait de s’être déplacé du Congo vers l’Afrique du Sud représente une fuite selon Dieu. Seul Dieu pourrait nous interpréter cela pour nous le faire comprendre (Kanambe et celui qui l’a reçu croient pouvoir se moquer des Congolais mais il faut qu’ils notent que Dieu vient d’interpréter cela comme une fuite. Kanambe a fui le pays). Que tous les Congolais se mettent ensemble car Kanambe est en fuite. Que notre Dieu vous fasse comprendre que Kanambe n’est plus au pouvoir après avoir décimé les Congolais. Vous les traîtres congolais, cessez ce que vous faites car c’est terminé pour lui, revenez à vous et sentez-vous bien en tant que Congolais malgré la situation. Même si Dieu a enfoui ces richesses dans nos terres, ce n’est pas une raison pour rester sous occupation.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Deux poids, deux mesures.

Lettre ouverte du 20 janvier 2017

Le peuple congolais est éberlué de voir la décision que prend le conseil de sécurité sur la Gambie ! Nous, Congolais, sommes en train de nous demander quel péché nous avons commis vis-à-vis des nations. Est-il vraiment possible que la justice internationale soit accordée à tous les pays sauf au Congo ? D’un côté, le génocidaire des Congolais, le criminel Kanambe alias Joseph Kabila, est soutenu par les institutions internationales pour rester au pouvoir et organiser des élections, de l’autre côté on voit les armées africaines présentes, de manière prompt, à la frontière gambienne pour intervenir militairement. Comment peut-on réclamer aux Congolais des accords alors que Kagame, par son soldat Kanambe, ainsi que les militaires rwandais et ougandais, sont en train d’occuper le pays ? Les Rwandais auxquels on avait autorisé de paître leurs vaches chez nous à Mulenge viennent à présent d’introniser leur frère en tant que chef coutumier sur le territoire congolais.

Aujourd’hui, comme à l’époque du découpage, Kanambe se précipite pour organiser l’enrôlement qu’il avait lui-même refusé durant tout son mandat et tout ceci avec l’aval de la communauté internationale. Malgré sa criminalité et le génocide à son actif, il doit quand même organiser les élections alors même qu’il les a boycottées durant tout ce temps et qu’il a refusé de déclarer qu’il ne se représentera plus tel que cela lui avait été demandé. Kanambe a pillé et dilapidé l’argent du Congo notamment avec sa sœur Jaynet afin de ne pas organiser les élections. D’ailleurs les preuves avaient été fournies aux autorités belges par Jean-Jacques Lumumba, petit-fils de Patrice Emery Lumumba ; malgré tout cela, aux yeux de la communauté internationale, Kanambe alias Joseph Kabila doit absolument organiser les élections !

Les opposants sont emprisonnés. Ce criminel Kanambe alias Joseph Kabila a corrompu et terrorisé l’opposition. Le peuple congolais refuse catégoriquement ce sanguinaire et demande à ce que les étrangers rentrent chez eux au Rwanda mais son cri n’est pas entendu par les institutions internationales alors que les preuves de l’occupation sont détenues par les autorités belges au-travers les documents fournis par Jean-Jacques Lumumba.

Le 20 décembre 2016, moi Mukungubila j’avais demandé à ce qu’il soit arrêté et rien n’a été fait. Et vous voyez la promptitude de la réaction concernant la Gambie ! Kanambe alias Kabila continue de tuer les Congolais dans plusieurs provinces notamment au Kasaï. De plus, il entretient le retour du M23 amnistié. Au moment où j’écris, étant vraiment abattu, dans les villages du feu Mwando Nsimba, la tribu Tabwa est attaquée et tuée par la milice pygmée de Kanambe. Les Tutsi de Kanambe seraient également présents parmi les Pygmées car on aurait découvert des Tutsi tués par les Tabwa qui se sont défendus face à ces attaques répétées. Jusqu’à aujourd’hui les attaques continuent. Voilà ce Kanambe alias Joseph Kabila qui doit toujours présider à la tête du Congo ?!

Est-ce qu’aujourd’hui la planète peut vraiment être gérée de cette façon alors qu’on soutient les génocides et les actes de banditisme de ces Rwandais à qui on donne le droit de tuer ? Que se passe-t-il au siège des nations unies à New York ? Nous avons crié et demandé secours à maintes reprises mais c’est comme si la communauté internationale n’avait plus la capacité de sécuriser les nations alors qu’elle est là avec son plein pouvoir. Je dis et je le répète, le 20 décembre 2016, Kanambe, qui n’a plus le pouvoir, a tué. Ce jour-là, il était hors circuit mais il n’a pas été arrêté ni même inquiété. Le siège des nations unies a encouragé à ce que les accords soient conclus avec le génocidaire à la tête du pays. Quel espoir peut-on mettre sur les élections que Kanambe le génocidaire pourrait organiser dans ce pays ? Nous demandons à ceux qui peuvent nous aider, que nous veulent ces institutions internationales?

Nous sommes sans sécurité, nous avons tout perdu. Personnellement, je n’ai plus de résidence dans mon pays. Kanambe a tout détruit jusque dans mon village. Il a également massacré ma famille. Il a détruit mes véhicules, camions, bus et autres. Tout a été brûlé après qu’ils aient détruit mes résidences à Lubumbashi, à Kinshasa. Voilà la démocratie que moi, Mukungubila, je viens d’expérimenter.

Pour quelle raison les Congolais doivent-ils payer tout ce que Kanambe alias Joseph Kabila est en train de leur faire ? Quel est ce mal que les Congolais ont fait au Rwanda ? Si les Congolais avaient fait du mal au Rwanda, les institutions internationales auraient dû intervenir pour nous juger et non pas laisser les Rwandais intervenir pour nous massacrer sur notre propre territoire.

En ce moment où le Congo est sous occupation, les institutions internationales préfèrent-elles intervenir ailleurs, en Gambie ?! Pour rappel, les Congolais ont perdu plus de 12 millions des leurs dans les massacres organisés par ce Kanambe alias Joseph Kabila depuis l’époque de l’AFDL. Nous, peuple congolais, nous vous demandons plutôt d’intervenir urgemment au Congo en arrêtant ce génocidaire Kanambe alias Joseph Kabila afin de permettre aux Congolais d’organiser de véritables élections.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel




Communiqué du 23 décembre 2016

Monsieur Tshisekedi, vous mes compatriotes opposants ainsi que la CENCO, même si vous n’êtes pas compatissants avec ce peuple congolais qui vient de mourir il y a 48 heures sous les balles de l’envahisseur Kanambe alias Joseph Kabila, vous devriez avoir honte devant Dieu, toute la nation congolaise ainsi que la communauté internationale.

Monsieur Tshisekedi, mon frère congolais, venait de faire son discours devant les Congolais en disant que Joseph Kabila n’est plus président du Congo sans même exprimer sa tristesse par rapport à ceux qui venaient de tomber. Aujourd’hui Monsieur Tshisekedi, ensemble avec les opposants et autres serviteurs de Dieu, osent dire à ce peuple qu’il doit accepter de mourir pendant encore au moins une année sous les balles du criminel Kanambe. Non, c’est inadmissible ! Même le Dieu créateur au ciel pourrait décider de vous lapider comme il le faisait avec tous les indisciplinés Israélites. Ne trouvez-vous pas que vous méritez un sort semblable à celui-là ? Comment pouvez-vous manquer de pitié vis-à-vis de ce peuple congolais ? On dirait que vous appartenez à une autre nation ?! Laissez le peuple congolais libre et cessez avec vos réunions, vos dialogues ! Vous n’avez plus droit de décider du sort du peuple congolais. Ici, le peuple congolais reste le souverain primaire qui doit à présent se choisir ceux qui doivent le diriger parce que le pouvoir de Kanambe alias Joseph Kabila est terminé. Si vous le souhaitez, gérez vos familles charnelles, celles auxquelles vous appartenez. Laissez le peuple congolais libre, vous n’avez même pas honte ni devant ce peuple ni devant Dieu ! La méchanceté de vos cœurs vis-à-vis des Congolais a atteint son comble. La communauté internationale, de par la Belgique, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, s’est exprimée clairement par la rupture des relations avec ce gouvernement sanguinaire, criminel. A cause de votre cupidité, vous utilisez les Congolais comme votre marchandise pour obtenir de l’argent de Kanambe alias Joseph Kabila. Nous vous demandons d’arrêter !

Au moment où je m’adresse à vous, dans tout le Nord de la province du Katanga, les chefs coutumiers et les populations n’ont plus de maisons car tout a été brûlé. Kanambe et son ministre de l’intérieur entretiennent très bien leurs milices pygmées. Il n’y a plus de villages et même la tuerie continue sous l’oeil impuissant des militaires. Je n’oublie pas non plus la tragédie que vivent depuis quelques semaines les adeptes de Kamwina Nsapu à Kananga dans la province du Kasaï ni la tuerie récente à Lisala dans l’Equateur où l’on fait état de plusieurs fidèles de Waminene blessés ou massacrés. De nombreuses familles avec enfants sont poussées à vivre en forêt dans la clandestinité.

Le peuple congolais attend un gouvernement de transition sans Kanambe alias Joseph Kabila afin de préparer ses élections. Il faut que les Congolais s’organisent correctement pour mettre en place ce gouvernement de transition entre eux, sans ceux qui ont participé au pouvoir de Kanambe alias Joseph Kabila, sans ceux qui ont participé à l’extermination du peuple congolais.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO




Discours de Joseph Mukungubila sur le 19 décembre 2016




Kanambe alias Joseph Kabila continue de massacrer après la date du 19 décembre 2016

Lettre ouverte du 20 décembre 2016

C’est sous le choc que je m’adresse à la communauté internationale. Point n’est besoin de rappeler que le mandat auquel s’accrochait Monsieur Kanambe alias Joseph Kabila, le Rwandais qui est en réalité un occupant (selon les révélations des documents de Jean-Jacques Lumumba certifiées par le gouvernement belge, Kanambe Hyppolite et Francis Selemani Mtwale Kanambe sont tous les deux enfants d’Adrien Kanambe, ami de Laurent-Désiré Kabila), s’est terminé le 19 décembre à minuit. Aujourd’hui depuis quelques heures, nous entendons du trouble dans toutes les villes du pays. Kanambe alias Joseph Kabila utilise ses mercenaires de plusieurs nationalités, des milices pygmées et mêmes des traîtres congolais pour réprimer dans le sang.

A présent, nous vous demandons d’intervenir afin que la gestion de ce monde ne se complique pas. Allez-vous regarder cet homme qui a déjà énormément tué pendant ses 15 ans de règne et même avant sous l’AFDL ? Allez-vous le laisser continuer de massacrer ? Il défie non seulement le peuple congolais mais également vous, la communauté internationale. Finalement, comment pouvons-nous interpréter cette façon d’agir de votre part ? Nous vous demandons d’intervenir car le peuple congolais a déjà trop souffert. Arrêtez la folie meurtrière de Kanambe alias Joseph Kabila. De quelle manière le peuple congolais doit-il s’exprimer pour vous faire réagir ? Faut-il que nous rappelions à la communauté internationale que le mandat de cet homme est terminé ?

Cet homme n’a pas dirigé le peuple démocratiquement et vous le savez fort bien. C’est un occupant auquel on a donné l’étiquette de “chef de l’état qui a dirigé les Congolais démocratiquement”. Nous avons accepté d’être humiliés et de mourir ainsi. Aujourd’hui, la communauté internationale a l’obligation d’arrêter la démence de ce génocidaire plutôt que de laisser le peuple congolais mourir.

Nous vous avions déjà demandé de mettre en place un gouvernement de transition sans Kanambe ni tous les meurtriers qui l’entourent. Que la communauté internationale ne laisse pas l’histoire se compliquer. Intervenez avant qu’il ne massacre toute la journée d’autant plus qu’avec ses méthodes génocidaires, il coupe les communications Internet. Kanambe mérite d’être arrêté !

Tous les militaires utilisés par Kanambe sont des milices car il ne peut plus commander l’armée congolaise. Ce sort est-il seulement réservé aux Congolais ? Allez-vous donc nous laisser être massacrés par quelqu’un qui n’est plus chef de l’état ? Vous voyez cette détermination à tuer, c’est parce qu’il n’a pas été véritablement légitime. Le peuple congolais a encaissé, a accepté d’être humilié, en attendant la date du 19 décembre 2016 que vous aviez indiquée.

Aujourd’hui, allez-vous laisser Kanambe nous tuer, et avec quel statut pour le faire ? A vous de nous expliquer les raisons que vous allez donner pour laisser en place ce sanguinaire malgré tous nos cris, malgré toutes les fosses communes et ce qu’il a fait. Kanambe alias Joseph Kabila ainsi que ses milices, qui ne sont pas l’armée congolaise, ont massacré en toute impunité. Nous vous demandons d’intervenir pour l’arrêter dans ses massacres, que ce soit à Kinshasa, à Lubumbashi et dans les autres villes.

Il ne va pas nous enlever la raison d’être de la communauté internationale. Comme nous le savons, depuis qu’il y avait eu occupation en Europe, la communauté internationale est là pour sécuriser les nations et non pour les tuer. C’est à ce moment que les nations s’étaient réunies pour dire “plus jamais ça”.

Faut-il que Kanambe alias Joseph Kabila nous enlève toutes les raisons d’être de cette communauté internationale ?

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel