L’indifférence de la communauté internationale concernant le génocide perpétré par le Rwanda est inquiétante

Lettre ouverte du 24 mars 2018

Pour la énième et ultime lettre ouverte que je vous écris à l’encre de mes larmes transformées en grumeaux de sang, je voudrais, je souhaite que vous tous mes très chers compatriotes, vous regardiez désormais la Communauté Internationale comme elle mérite d’être vue. Sinon comment pourrais-je comprendre ou envisager « l’indifférence » de cette Communauté Internationale sur le GÉNOCIDE que le Rwanda ne cesse d’organiser et de perpétrer dans mon pays, la République Démocratique du Congo ? De Djugu en Ituri en passant par Béni, Rutshuru, Goma dans le Nord-Kivu, Kahemba dans l’ex Bandundu et Keshola et Nzoa dans le Tanganyika, partout mais alors partout ce sont des colonies d’envahisseurs rwandais qui débarquent et s’installent… Ce sont également des torrents et des fleuves du sang de mes frères, des femmes et des hommes de mon peuple qui ne cessent de couler sous les yeux et l’accompagnement de la Monusco et de cette même Communauté Internationale !!! Que vais-je penser, que vais-je dire ? Qu’il est plus facile et nécessaire pour la Communauté Internationale de respecter les règles démocratiques que de s’alarmer sur la vie humaine et les conditions de vie des Congolais ?

Très chers compatriotes, je voudrais éloigner de ma vue et de ma conscience cette horrible évidence que m’impose malheureusement cette fameuse Communauté Internationale sur le vécu de la réalité dans mon propre pays ! Le malheureux constat va jusqu’à nous faire admettre que la vie du bétail et de la volaille est plus importante que la vie précieuse de mes concitoyens… Et pour nous inculquer cette logique inhumaine, la même Communauté Internationale s’investit dans une totale surdité ! Ni nos alertes, ni nos cris d’alarme, plus rien ne l’émeut… On comprend alors que l’objectif de cette Communauté Internationale, c’est de travailler avec des étrangers sur nos terres afin de perpétuer le pillage de nos richesses !!! Sinon comment le Rwanda peut-il continuer à tuer les Congolais comme il veut et sur leur propre terre s’il n’avait pas l’aval de cette fameuse Communauté Internationale ? Ce n’est pas autre chose que je dis quand je dénonce cette duplicité de cette Communauté Internationale à vouloir maintenir coûte que coûte Kanambe au pouvoir tout en le badigeonnant de Président hors-mandat… Quelle hypocrisie !

Comme à toutes les fois qu’il s’est senti, un tant soit peu acculé par la révolte interne, patriotique et nationaliste, le soldat Kanambe au service du Rwanda a toujours su user de subterfuges… Aujourd’hui il est même allé ressusciter KAMONA, ce fils mukalanga né d’une mère pygmée, qu’il vient de placer au ministère de l’intérieur pour mieux assouvir sa soif d’exterminer le peuple congolais en commençant par rayer de la carte tous ceux de la filiation de son Leader naturel MUKUNGUBILA, de Kisala à Kabalo en passant par Kalemie, Keshola, Kabamba vers la gare de Luizi et Nzoa étant aussi dans l’oeil du cyclone rwandais… Parce qu’il faut le dire tous les chefs coutumiers et chefs de terres sont en débandade. Kanambe fait valoir la politique de la terre brûlée pour la place et le règne aux téléportés du Rwanda !!! Cette même politique qu’il a mise en place et expérimente depuis plus de 15 ans dans le Kivu ! Ici il oppose les Pygmées aux Bantous (dans les territoires de Kalemie, de Moba, de Kabalo, de Nyunzu et de Manono), en les aidant à fabriquer des flèches spéciales empoisonnées… dixit les déclarations des combattants twa enregistrées en vidéo sur le front dans le Tanganyika à Mpweto, Kilwa… Vous comprendrez facilement pourquoi mes larmes, jour après jour, se transforment en grumeaux de sang; ce génocidaire est en train de décimer tous les miens…, tous ceux de mon sang direct !!!

Ce sont aujourd’hui plus de douze millions de Congolais qui sont tombés sous les armes de la milice de Kanambe et des rwandais depuis que par les appétits gloutons du clan Clinton, la première puissance avait bu le calice de la honte uniquement pour faire main basse sur les richesses du Congo via Kagame et le Rwanda… Plus qu’un sursaut, nous attendons, j’attends des États-Unis d’Amérique, qu’ils se rattrapent, que de première puissance mondiale qu’ils sont, ils prennent la tête de la normalisation de la situation congolaise… Qu’ils s’assument parce que chez eux comme partout ailleurs sur cette terre, personne ne réussira l’organisation des élections dites démocratiques dans un pays sous occupation, comme du reste l’a reconnu l’Abbé Shole de la CENCO devant le Conseil de Sécurité des Nations-Unies. Je suis INQUIET que le Botswana qui a élevé la voix au sein de la SADC pour demander à Kanambe de partir ait été contraint par la Communauté Internationale au silence… Pour la bonne cause le Sénégal est intervenu en Gambie dans le cadre de la CEDEAO, ainsi tout est rentré dans l’ordre pour le grand bien du peuple gambien… Mon peuple a également droit aux égards de ses pairs…

C’est du reste pour cette haute raison patriotique que je demande avec instance à tous mes compatriotes : religieux catholiques, protestants, musulmans et de toute autre obédience, et à tous les politiques quelle que soit la tendance, d’avoir pitié de nos soeurs et de nos frères que Kanambe ne cesse d’exterminer. Ce ne sont pas les élections qui doivent nous aveugler au prétexte que leur organisation nous condamne à composer avec celui qui nous tue !!! C’est clair, c’est net : l’occupation, partout où elle a été constatée, annule la démocratie. Ayez tous le même mot à la bouche et dans la conscience : Kanambe doit partir, mieux il doit être arrêté afin que le Congo et les Congolais se prennent totalement en charge. L’histoire sera ainsi respectée comme en France où le peuple a attendu de se défaire de l’occupation nazie pour se refaire une vraie santé patriotique.

Que soit donc considéré comme traître, tout Congolais qui pactiserait avec Kanambe au nom des élections supposées… Que soit maudit tout celui qui soutient Kanambe et les rwandais… Et que soit béni tout celui qui comme le Botswana oeuvre pour la libération du Congo et de son peuple… Le plus difficile n’est pas de nous enlever Kanambe. Cet homme , installé par coup d’Etat au pouvoir, n’a jamais été ni fils, ni frère de Laurent-Désiré Kabila.

La tempête que Dieu émet va emporter tout traître congolais.

Le Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO




Communiqué urgent de la Présidence du 24 février 2018

Le Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO tient à prendre à témoin toute la Communauté Internationale de l’accélération que le Président hors-mandat (dixit la même communauté internationale) imprime à l’invasion de la RD Congo par les militaires tutsis rwandais aujourd’hui sous forme d’éleveurs…

Moi, je demande à M. Kanambe Hyppolite de prier tous ses frères envahisseurs de plier leurs clics et clacs et de retourner sans délai d’où ils sont venus, chez eux au Rwanda. Car le Congo est un pays indépendant et surtout souverain.

L’Esprit de l’Eternel Dieu exprime maintenant plus que jamais les meilleurs voeux de bonne année à tous mes très chers compatriotes (bonana). Que tous puissent être rassurés, comme je le leur avais annoncé : « le temps de la colère de Dieu est arrivé » !

Vous n’avez plus très chers compatriotes de Kwango, dans le grand Bandundu, comme d’ailleurs, vous n’avez plus aucune raison de craindre ces envahisseurs… Même pas ces soi-disant ministres du président hors-mandat, qui tentent de vous distraire : ne les craignez plus !

Sachez-le, je vous le confirme, pour une ultime fois, que l’Eternel, le Dieu de MUKUNGUBILA, votre Dieu est debout, il est en colère ! C’est désormais Lui, le propriétaire des riches terres du Congo qui combat, qui détruit vos ennemis, les envahisseurs…

Ce qui vous reste à faire, très chers compatriotes, c’est de crier le nom de MUKUNGUBILA en cas et devant toute menace ou devant toute attaque par les envahisseurs. Ayez tout le temps le nom de MUKUNGUBILA à la bouche et expérimentez immédiatement le miracle de l’Eternel tel que je l’ai déclaré sur la radio de Djino.

 

Le Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO




Communiqué du 20 février 2018

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO livre par le présent communiqué de presse l’intégralité de la communication que Son Excellence le Président adresse, en termes de « mise en garde » irrévocable à Messieurs Kagame, Kanambe, Katumbi et à leur hôte le président zambien.

A toi Kagame, à toi Kanambe, à toi Katumbi, ainsi qu’à toi l’hôte de ces trois criminels, ces génocidaires, ces sanguinaires ; rappelez-vous, sachez que c’est moi l’Eternel qui décide : vos projets ne réussiront pas sans moi !!!

Que toute la communauté tant nationale qu’internationale sache par ma voix  que ces criminels viennent de tenir une réunion sécrète en Zambie pour prolonger la SOUFFRANCE de mon peuple, le peuple congolais ! Ceci comme si mon peuple n’avait pas encore suffisamment souffert !
Alors que depuis 1997, c’est plus de dix millions d’hommes, des femmes, des jeunes et des enfants de mon peuple qui ont été massacrés, assassinés, tués par ces mêmes criminels qui viennent de se réunir en Zambie. J’exprime un profond regret de voir que subitement le Président zambien ait glissé dans l’ivresse génocidaire, et a vite oublié les organes génitaux et les mamelles trouvés dans les frigos des rwandais qui furent chassés de la Zambie… Serait-il  ironique ou hypocrite pour dire qu’il aide et qu’il veut soutenir le peuple congolais ?

Souvenons-nous que l’ex gouverneur du Katanga qui, en complicité avec le même Kanambe, s’est enrichi au prix des richesses que l’Eternel a enfouies dans ses terres rd-congolaises et au prix du sang de mes compatriotes ; c’est encore celui-là qui se remet à rêver de revenir sur les mêmes terres riches du Congo pour continuer à faire souffrir mon peuple.

Réunion sécrète ! Oui pour les hommes, mais pas pour le Créateur. Car rien ne peut lui être caché. Aussi cette mise en garde ultime porte sur « les actions terribles » que l’Eternel Dieu annonce par ma bouche et que Lui-même va faire exécuter sans délai ! Non seulement ces actions terribles vont s’abattre sur Kanambe, mais je vous confirme ici que tous ceux de l’intérieur comme de l’extérieur qui se risquent à soutenir ce criminel, ces sanguinaires, ces génocidaires, même les nations et les organisations qui s’impliquent dans cette aventure criminelle auront chacun et chacune sa part d’actions terribles de la colère de Dieu.

J’attire l’attention sur toute la souffrance endurée et qu’endure encore mon peuple, souffrance jamais vécue par un autre peuple, par une autre nation sur la Terre… Le Dieu Créateur a dit : « ça suffit, maudit soit l’homme qui aura des ambitions de continuer à massacrer, à faire souffrir le peuple congolais et surtout à vouloir occuper le siège du pouvoir dans ce pays… »
Ainsi tous ceux qui, de l’intérieur ou de l’extérieur, soutiendraient Kanambe ou quelqu’un d’autre pour occuper ce siège, je le maudis ! Car après ce criminel, personne d’autre n’occupera le siège du pouvoir dans ce pays, si ce n’est Moi-même. Moi, le propriétaire des terres, je dis et je le répète : personne alors personne ne résistera au coup de balai de ma fureur !

Rappelez-vous, quand j’ai fait sortir le peuple d’Israël de la servitude de Pharaon et que ce dernier chercha à se ressaisir, vous connaissez la suite : l’Eternel le fit disparaître avec toute son armée…
Le sang de mon peuple a beaucoup coulé par la méchanceté rwandaise et celle de tous leurs alliés et personne n’est venue au secours de mon peuple. A cause de la désobéissance de mon peuple, je l’ai laissé souffrir. A cause de ma fidélité, à cause de ma parole en 2017, j’ai dit : ça s’arrête là. Et toi le sanguinaire, tu te plais dans ce sang. Je vais t’écraser avec tous ceux qui t’entourent. Maudits soient tous ceux qui voudront te soutenir, te protéger… Parce que Moi j’ai dit : ça s’arrête là.

J’ai dit, je le répète. Maudit sera tout homme de l’intérieur de cette nation ou de l’extérieur qui voudra soutenir ce criminel Kanambe. Je vous dis en tant que Leader de cette nation, je vous dis et vous demande de ne plus continuer à soutenir l’envahisseur Kanambe. Soutenez vos frères, soumettez-vous à l’Eternel. Ne soyez pas des traitres car Dieu a décidé de mettre fin à votre souffrance afin que vous soyez prêts, que vous vous prépariez à l’enlèvement. Je mets en garde toute nation qui voudrait soutenir ce génocide organisé par les tutsis, par le Rwanda…
Ces nations-là seront humiliées par Moi, l’Eternel.
Moi, je les ai créées pour qu’elles vivent en harmonie.
Or la paix du monde est aujourd’hui conditionnée par la paix au Congo, sinon tous périront…

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGIBLA MUTOMBO




J’arrive

Lettre ouverte du 1er janvier 2018

Moi, le Prophète de l’Eternel Mukungubila Mutombo Joseph, je m’insurge contre la barbarie meurtrière doublée du mensonge caractérisé, dont ne cesse de se prévaloir le gouvernement imposteur du Rwandais Kanambe Hippolyte. Je mets au défi quiconque, la communauté internationale comprise, de prétendre que ce ne sont pas des dizaines de catholiques qui sont tombés sous les balles de Kanambe le 31 décembre 2017. Au moins un prêtre a été sauvagement abattu, alors que l’église catholique implantée sur plus de 90 pourcents du territoire RD congolais a mille fois eu l’occasion de se rendre à l’évidence : les Rwandais ont pris le pouvoir ici dans le but d’exterminer le peuple congolais ! Mais qu’aujourd’hui nous soyons contraints à faire le décompte macabre tel que rendu par le comité laïc catholique, la MONUSCO, et les observateurs indépendants ; des dizaines de morts, des centaines de blessés par balle, et d’autres centaines de cas d’arrestation, Kanambe et ses laquais qui ne savent plus comment passer le goût amer qui leur colle le palais pour avoir déjà perdu les effectivités du pouvoir au point de s’en prendre aux enfants, aux femmes et aux hommes, de surcroît chrétiens catholiques marchant pacifiquement pour dire haut et fort la consommation du divorce avec l’envahisseur… Moi, Mukungubila Mutombo Joseph, je dénonce avec la dernière énergie le massacre de mon peuple planifié et télécommandé de l’extérieur.

A mon peuple et à mes très chers compatriotes je dis, soyez confiants, Dieu ne vous a pas abandonnés.

Afin de faire expier à Kanambe tous ses crimes, afin de venger le sang innocent des Congolais, non seulement l’Eternel a révoqué le pouvoir de l’imposteur et de ses suppôts mais, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob m’a mis debout pour m’installer sur son trône en République Démocratique du Congo.

J’arrive.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Communiqué du 9 mars 2017

Le Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila et son bureau sont très préoccupés par la façon dont la communauté internationale traîne les pieds pour apporter de véritables solutions salutaires au peuple congolais. Dans sa précédente lettre ouverte, le Prophète avait déclaré que la mise en place d’un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais est une solution qui ne semble pas arranger la communauté internationale. Pourtant, c’est la seule solution qui peut accorder une paix durable aux Congolais car c’est par ce gouvernement de transition que les Congolais pourront bien se préparer à l’organisation d’élections crédibles et transparentes.

Aussi longtemps que la communauté internationale gardera cet occupant, le soldat de Kagame, Hippolyte Kanambe au pouvoir au Congo, c’est le peuple Congolais qui sera décimé par les armes et la faim. Pas plus tard que ces derniers jours, Kanambe alias Joseph Kabila était en train de faire entrer des tutsi rwandais par Kalémie. Il les dépose discrètement à Kabimba entre 60 et 75 km de Kalémie. Il les disperse ensuite avec des moyens de transport pour les faire entrer à Kalémie.

Après le 19 décembre 2016, lorsque vous commencez à reconnaître le pouvoir de Kanambe, ce sont les Congolais que vous exposez à être exterminés par cet homme. L’invasion rwandaise continue avec ce qui s’est passé ces derniers jours à Kalémie. La population est en débandade à Kabimba, nous ne pensons pas que l’ONU ignore cela. Pour quelles raisons ne voulez-vous pas arrêter Kanambe alias Joseph Kabila ? Pourquoi nous parler des 3 fosses communes que vous venez de découvrir au Kasaï ? Mourir par Kanambe est devenu la vie quotidienne du Congolais. N’oubliez pas qu’il y avait déjà eu précédemment les fosses communes de Maluku, de Ruashi, de Kimbembe etc. Le gouvernement belge avait proposé 1,5 million d’euros pour enquêter sur ces fosses communes mais jusqu’à présent aucune enquête n’a été faite. C’est pourtant la population qui avait alerté la MONUSCO et cette dernière avait confirmé les faits. Après une agitation au sein du gouvernement sanguinaire de Kinshasa, ce fut le calme plat.

Au lieu de l’arrêter, vous voilà à nouveau en train de nous parler d’enquêtes pour donner le temps à Kanambe d’exterminer les Congolais au lieu de lui enlever tout pouvoir. Rappelons que le Prophète de l’Eternel avait lancé le cri d’alarme pour que vous puissiez intervenir et ainsi arrêter les massacres au Kasaï mais vous vous êtes tus comme si de rien n’était et maintenant que Kanambe a jeté les corps dans les fosses communes, vous venez nous parler de 3 fosses communes. Pourquoi nous parler d’enquête à présent alors que vous avez ignoré les cris de détresse du Prophète ? Celui-ci avait également lancé des cris de détresse lorsqu’on massacrait au Katanga. C’est comme si vous preniez plaisir à nous parler de la sale besogne une fois qu’elle est déjà faite. Nous vous demandons d’arrêter ce pouvoir que vous voulez redonner à Kanambe. Dans son équipe, certains auraient déjà fui. Arrêtez-le ainsi que toute son équipe. Ce qui se passe en République démocratique du Congo ne s’est produit nul par ailleurs sur la planète. Il n’y a qu’au Congo où l’on accepte que les Congolais meurent comme des poules ou des canards.

Nous demandons à la communauté internationale d’arrêter Kanambe, et non de réaliser des enquêtes. Pour l’heure, nous avons uniquement besoin de voir le génocidaire Kanambe être arrêté et de mettre en place un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais. Accordez-nous uniquement cela, nous n’avons besoin de rien d’autre. Nous comprenons que ces enquêtes ne seront jamais faites. Les morts de Maluku, plus de 450 cadavres, ne devraient pas être enjambés par la communauté internationale. Dans le contexte actuel, les enquêtes ont pour seul objectif de nous faire perdre du temps et de continuer à exterminer les Congolais ou les voir mourir de faim. Ayez pitié du peuple congolais. Nous demandons à la communauté internationale de prendre urgemment la décision d’arrêter Kanambe pour mettre un terme à ce génocide et permettre aux Congolais de mettre en place leur gouvernement de transition. Kanambe a pillé le Congo jusqu’aux réserves de la banque centrale. Kanambe tue ceux de l’opposition et même ceux de la majorité présidentielle. Il tue tout le monde car ce ne sont pas ses frères. Il les corrompt, les utilise puis les tue. Aujourd’hui, ni ce gouvernement ni Kanambe n’est légal, aucune institution n’a désormais de légitimité, tout est tombé caduc.

Que la communauté internationale prenne toutes les dispositions pour arrêter immédiatement cette invasion rwandaise à partir de Kalémie ainsi que Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila.

Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila




Mon peuple est en train d’être égorgé sans aucun secours humain !

Lettre ouverte du 3 mars 2017

Serait-ce trop de rappeler ma lettre ouverte intitulée « Deux poids deux mesures » ? Voir ce qui est en train de se passer dans mon Congo, ma mère patrie, est inconcevable. Les Congolais, mes compatriotes, ont toutes les raisons de se demander s’il est bien d’avoir été créé Congolais ! La plus noble mission de ce conseil de sécurité est complètement absente en ce qui concerne les martyrs de mon peuple, le peuple congolais. Quel mal avons-nous fait à la communauté internationale pour que cette dernière cautionne que ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila extermine les Congolais en toute quiétude ?

Tout l’après-midi, l’armée de Kanambe a tiré à l’arme lourde dans la capitale Kinshasa pour faire sortir Ne Mwanda Nsemi de sa résidence après lui avoir coupé l’eau et l’électricité. Depuis plusieurs jours, la résidence de ce dernier étant assiégée. Tout cela se fait sous l’œil de la communauté internationale. Rappelons que c’est de la même manière que, le 30 décembre 2013, ce Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila, avec des Rwandais habillés en uniforme de notre armée, était venu pour m’éliminer dans ma résidence du Golf à Lubumbashi, également sous l’œil cette même communauté internationale. Pourtant, en tant qu’homme politique, je m’étais exprimé démocratiquement au-travers mes deux lettres ouvertes qui avaient été envoyées jusqu’à la présidence de la république (nous disposons encore des accusés de réception) ainsi que dans toutes les chancelleries internationales (dont nous disposons également des accusés de réception). Pourtant, cette communauté internationale nous a fait croire qu’elle était déterminée à ne pas laisser Kanambe au pouvoir après le 19 décembre minuit. Malheureusement, quelques heures après le 19 décembre minuit, cette même communauté internationale nous a parlé d’accords et de dialogues pour la paix.

Pourquoi est-ce que la même communauté internationale n’a pas laissé l’ancien chef de l’Etat gambien pour cette même paix ? Dès que ce dernier avait montré l’ambition de se maintenir au pouvoir, les injonctions du conseil de sécurité n’avaient pas tardé et aussitôt l’armée sénégalaise s’était directement déplacée. Deux poids, deux mesures.

J’aimerais rappeler à la communauté internationale que depuis que ce Rwandais Kanambe Hippolyte alias Joseph Kabila a pris le pouvoir par coup d’état en janvier 2001, il a acheté des armes avec l’argent du contribuable congolais pour massacrer les Congolais au lieu de les défendre. Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, il n’a jamais déclaré la guerre à qui que ce soit ni même à ceux qui nous entourent alors que certains nous ont arraché certaines parties de nos terres. Comment la communauté internationale, qui accepte que Kanambe continue de massacrer les Congolais en toute quiétude, explique cette situation ? Donc vous faites de Kanambe tueur et juge c’est-à-dire que vous accordez à ce tueur (criminel) le droit de mener l’enquête sur les massacres qu’il commet et de juger les Congolais qu’il est lui-même en train d’exterminer. A quoi cela rime-t-il ? Cela devient très révoltant. C’est donc sciemment que vous ne voulez pas l’enlever afin qu’il continue de décimer cette nation.

Que la communauté internationale nous donne un exemple de chef de l’Etat qui s’est comporté comme Kanambe. Comment cette horreur peut-elle être cautionnée par la communauté internationale ?! Ce qui me blesse le plus est que, parmi les institutions qui devraient garantir la paix et la sécurité sur cette planète, nulle n’intervient. Les Congolais sont aujourd’hui dispersés partout, fuyant ce génocide organisé par Kanambe et Kigali. Est-ce que la communauté internationale ne craint pas de rendre ingérable et inhabitable la planète, notamment ma terre mère l’Afrique, en laissant ce criminel continuer à faire sa sale besogne ? Nous comprenons qu’il est soutenu par ces mêmes institutions. Ne trouvez-vous pas que cela est injuste devant Dieu car toutes les nations ont besoin d’être sécurisées par les institutions internationales ?
Raison pour laquelle je demande à la communauté internationale vers où ce monde est en train d’aller s’il n’y a plus d’institutions pour nous sécuriser, pour rendre de véritables jugements. Est-ce que ce Rwandais, soldat de Kagame, devrait être libre jusqu’à présent ?
Pire encore, vous demandez aux Congolais de se réunir afin de dialoguer avec lui. Nous sommes éberlués de voir la communauté internationale reconnaître ainsi ce pouvoir d’occupation. Nous avions supporté jusqu’au 19 décembre mais plus maintenant. Quel genre d’élections demandez-vous à ce Rwandais qui a organisé un génocide tel qu’il n’y en a jamais eu sur la planète ? Jusqu’où voulez-vous que notre patience aille ?

En utilisant les Pygmées, Kanambe est allé jusqu’à exterminer ma famille et mes frères dans mon village à Kisala ; je n’y ai plus de famille. Est-ce cela la démocratie ? Après avoir fait exterminer ma famille, le voilà qui organise un théâtre en demandant la paix entre Pygmées et Bantu afin de masquer ce génocide. Sous quels cieux peut-on être exterminés sans réclamer justice ? Le responsable du PPRD à Kalémie (également président de Buluba i Bukata), M.Kahenga a été retrouvé mort lors du forum pour cette paix après avoir demandé une enquête sur cette situation (il s’était opposé à ce forum en demandant comment est-ce qu’on pouvait dire que tout était terminé sans même avoir enquêté. Jaynet, la soeur de Kanambe, était elle-même présente lors de ce forum. Après avoir déposé le corps à la morgue, le gouvernement n’a même pas pris soin d’informer immédiatement la famille de cette mort). La vie du Congolais ne vaut plus rien au point que nous devons seulement accepter d’être tués sans aucune explication.

Je ne pense pas qu’il faille laisser le Congo continuer à vivre cette tragédie car les différents ministères belges pendant toutes ces années du règne de Kanambe ont eu à déclarer tout haut que ce dernier est un étranger avant même de recevoir les documents fournis par Jean-Jacques Lumumba. La communauté internationale sait donc très bien que le Congo est sous occupation rwandaise. Grave encore, ces documents détenus par les autorités belges parlent de pillages inédits commis par le Rwanda et son soldat Kanambe avec son frère et sa sœur, enfants d’Adrien Kanambe. Pourquoi forcer les Congolais à accepter des élections que Kanambe doit organiser avec son équipe qui a eu à participer à ce génocide ? Cela est inadmissible ! Permettez que je puisse rappeler que la communauté internationale a été créée afin de ne plus voir l’occupation sur cette planète. Aussi, la seule chose que nous attendons de cette communauté internationale est d’arrêter Kanambe alias Joseph Kabila. Il n’y a rien d’autre à nous dire. Arrêtez Kanambe pour qu’il soit jugé pour que nous comprenions la raison de cette extermination des Congolais de cette façon. Pourquoi tenez-vous à ce que ce criminel, qui nous tue et nous extermine, demeure en place ? Le peuple se demande comment cela est possible alors que l’ONU est sur place par le biais de la MONUSCO. Nous vous avons demandé de nous aider à mettre en place un gouvernement de transition composé uniquement de Congolais mais il se trouve que cela ne vous arrange pas. Après que les Congolais ont été exterminés par les Rwandais, vous vous contredisez pour demander aux Congolais de faire des accords avec ces criminels.
Un peuple sous occupation ne peut jamais exercer la démocratie parce qu’il est mis comme sous esclavage. Voyez déjà comment le peuple est traqué. Si l’on ose dire quelque chose, c’est la prison ou la mort. Quelle est cette paix qui viendrait dans un pays sous occupation ?
Existe-t-il un chef d’état qui ait commis des exactions comme Kanambe ? Il est allé même au-delà de ce qu’Hitler avait fait. Pourquoi n’avez-vous pas pitié de ce peuple congolais qui est traqué comme des rats par Kanambe ?

Sachez que l’histoire se souviendra de tout acte que vous poserez, bon comme mauvais.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel