• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Réaction du bureau du prophète MUKUNGUBILA aux propos de Vital KAMERHE sur afrikarabia

By dixi
In Articles
mai 15, 2014
0 Comments
1061 Views
image_pdfimage_print
Vital Kamerhe le 5/10/2012 à Kinshasa, lors d’une déclaration politique. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Vital Kamerhe le 5/10/2012 à Kinshasa, lors d’une déclaration politique. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Dans une interview de Vital Kamerhe paru sur Afrikarabia le 9 mai 2014, intitulé RDC: « Kerry a clos le débat sur 2016 » pour Vital Kamerhe, ce dernier déclare que deux évènements ont bouleversé la formation du gouvernement de “cohésion nationale” à savoir :

  1. les attaques de décembre sur Kinshasa, où les fidèles du Pasteur Mukungubila se sont emparés de sites stratégiques de l’Etat

  2. Et puis, il y a eu la mort de Mamadou Ndala, le héros de la guerre de l’Est du Congo

Le bureau du Prophète Joseph Mukungubila se dit choqué et indigné par les propos de monsieur Vital Kamerhe  ci-haut évoqués. Comment cet homme politique, clairement affiché comme étant de l’opposition Congolaise, peut-il s’employer à banaliser les événements tragiques du 30 décembre 2013 survenus au Congo, les considérant comme un simple élément perturbateur à la formation d’un gouvernement ?

Faut-il lui rappeler qu’en cette date noire pour l’histoire de la RDC plusieurs centaines de Congolais, des disciples et partisans de Joseph Mukungubila ont été froidement abattus, exécutés sommairement alors qu’ils manifestaient pacifiquement leur colère, sans armes, droit qui leur est reconnu par l’article 64 de la constitution congolaise?

Monsieur Vital Kamerhe ignore-t-il  la genèse de ces événements du 30 décembre, à savoir que ce sont les militaires (majoritairement des tutsi rwandais) de Joseph kabila qui ont lancé ces attaques à Lubumbahi  en encerclant la résidence principale du prophète Joseph Mukungubila suite à ses lettres ouvertes publiées le 05 décembre 2013 (date du décès de Nelson Mandela) et le 28 du même mois, en y massacrant durant plusieurs heures(toute la journée) les disciples de ce dernier ? C’est ce qui poussera plusieurs autres disciples à se révolter dans différentes  villes de la république dont Kinshasa, en allant manifester dans les sites « dits stratégiques » de l’Etat pour montrer au monde la barbarie avec laquelle Joseph Kabila fait avancer la démocratie.

C’est bien triste de constater la façon dont Vital Kamerhe évoque ces événements, en occultant tous ces morts, dignes fils du pays, injustement tués par armes lourdes au domicile  du prophète, situé au quartier Golf à Lubumbashi alors qu’ils priaient.

En effet, le bureau de Joseph Mukungubila aimerait rappeler à monsieur Vital Kamerhe que le respect des martyrs de la nation et de leur mémoire auquel est tenu tout citoyen congolais aurait dû l’obliger à parler spontanément avec compassion de ces congolais massacrés, entassés dans des camions tel du bétail, d’autres enterrés vivants, d’autres encore arrêtés jusqu’à ce jour dont certaines femmes violées.

Peut-on alors se demander qui est Vital Kamerhe, quelle est la mission qui lui a été confiée ? Kamerhe ne devrait-il pas rappeler à son frère, chef de l’Etat, qu’en cette date du 30 décembre, le drapeau congolais devrait être en berne et le deuil national décrété ? Non! Puisque ce ne sont pas vos frères! Et justement, pour cette raison M Kamerhe parle de l’initiative “Sauvons le Congo” qui consisterait à accorder l’immunité aux anciens chefs d’Etat au Congo. Cela dans le but de pouvoir mettre hors d’atteinte son président, Joseph Kabila, de toutes poursuites pour tous les crimes qu’il a commis durant son mandat. Lui accorder l’immunité serait une façon de bafouer le sang des millions de Congolais qui réclame justice.

Le bureau du prophète Joseph MUKUNGUBILA

Comments are closed.