• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

L’IMPOSTURE DE KANAMBE MISE À NUE PAR LE PEUPLE LUBA

By Yves Neyd
In Articles
février 8, 2014
0 Comments
3159 Views
image_pdfimage_print
Province du Katanga

Province du Katanga

La délégation diligentée par le gouvernement pour une tournée dans le Katanga, à la rencontre du peuple Luba, n’a pas été reçue dans plusieurs villes.

Cette délégation était composée de plus d’une dizaine de membres, tous Lubas, dont les personnalités suivantes: Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Jean-Claude Masangu (Ancien Gouverneur de la Banque centrale du Congo), Kabongo Ngoy (Député, Président du caucus des députés du Katanga),  Ngoy Mukena (Ancien Gouverneur du Katanga), Baudouin Banza Mukalay Nsungu (Ministre titulaire des secteurs cumulés de la Jeunesse, Sports, Culture et Arts), Urbain Kisula Ngoy (Ex Gouverneur du Katanga succédé), et Félix Kabange Numbi (Ministre de la Santé publique).

Loin d’un accueil chaleureux et enthousiaste, la dite délégation  a été tout simplement chassée à son arrivée dans les localités de Kamina, Kabongo, Malemba et Manono.

A Malemba les membres de la délégation n’ont même pas eu le temps de parler. Ils ont eu droit à des huées dans la rue et ont du plier bagage pour prendre la fuite face à l’hostilité de la population qui menaçait même de leur faire du mal.  Après le départ de la délégation, la population a commencé à porter des tee-shirts à l’effigie de Joseph Mukungubila. La population réclame encore des exemplaires de la lettre ouverte écrite par Joseph Mukungubila.

C’est à son arrivée à Kabalo le Dimanche 02 Février 2014, que la délégation a été reçue poliment. L’entretien ayant débuté, Monsieur Kyungu wa Kumwanza va commencer à exposer le motif de leur venue en faisant allusion aux kata Katanga et aux Maï Maï. Rappelons que le prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila s’est toujours opposé à la balkanisation de la RDC. Les notables de Kabalo vont alors le reprendre lui disant de faire une allusion claire à Mukungubila. Ils vont leur reprocher d’avoir « assassiné Mukungubila », d’avoir tué, massacré ses disciples sans raison.  Ils diront qu’ils ne veulent plus entendre parler de ce rwandais (faisant allusion au chef, de l’Etat) ! Ils vont ensuite citer Mukungubila comme étant leur enfant, leur fils, disant que ses parents étaient nés là. Ils diront que Mukungubila est celui qui pense toujours à eux, qui s’occupe de cette population, qui a envoyé des véhicules… (faisant notamment allusion à l’actuelle formation de conduite fournie par les disciples de Joseph Mukungubila à Kisala). Ils reprocheront donc au gouvernement de vouloir détruire les travaux que Mukungubila est en train de faire à Kisala et de l’accuser faussement d’avoir des militaires. Ils diront à la délégation que Mukungubila constituait leur « seul espoir! » et qu’ils ne veulent plus entendre parler de Kanambe ! La société civile de Kabalo sera également hostile à la délégation. Le chef coutumier leur dira qu’il est venu dénoncer les fausses accusations contre Mukungubila, au risque d’être arrêté pour cela.

A cette réaction, la délégation répondra en promettant de rapporter leurs plaintes au Chef, de l’Etat afin qu’il vienne leur rendre visite. Mais les notables de Kabalo ne voudront pas l’entendre de cette oreille ! A cette proposition, la réponse est un refus catégorique, allant même jusqu’à leur demander de dire au chef, de l’Etat de ne plus venir à Kabalo, qu’il n’y est plus le bienvenu ! Faisant ainsi comprendre qu’il n’est pas le fils biologique de Laurent Désiré Kabila qui était de Kabalo. Ils diront  « qu’il aille à Ankoro puisqu’il dit que c’est chez eux… Dites à Kanambe, ce n’est pas notre frère, il est rwandais ! Nous avons besoin de Mukungubila… Dites-nous ce que  Mukubwa (Mukungubila) a dit, c’est ce que nous allons écouter, pas quelqu’un d’autre! »

Ainsi, loin des résultats escomptés, la délégation, dont  Jean-Claude Masangu était le rapporteur, rentre bredouille de cette tournée, avec un message claire du peuple Luba au chef, de l’Etat: « Qu’ils s’en aillent! Que ces rwandais rentrent chez eux ! » Le peuple Luba met ainsi à nu l’imposture au plus haut sommet de l’Etat. Joseph Kabila ou plutôt l’imposteur Hyppolite Kanambe mis à nu par le peuple Luba, n’a plus aucune légitimité; ceux de qui il s’est toujours réclamé être l’enfant viennent de le désavouer. L’ambiance est à la joie présentement dans ces différentes villes, où la population est ravie d’avoir chassé la délégation envoyée par un rwandais.

Comments are closed.