• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Lettre ouverte du 10 février 2017

By Yves Neyd
In À la une
février 10, 2017
0 Comments
992 Views
image_pdfimage_print

Quelle est cette espèce de chantage que veut faire la famille biologique et politique de Tshisekedi en voulant maintenir l’occupation rwandaise dont souffre le Congo ?!

Chers compatriotes, c’est vraiment écœurant pour tous les Congolais de voir M Félix Tshilombo Tshisekedi faire des déclarations pour réclamer la primature auprès de l’occupant Hyppolite Kanambe alias Joseph Kabila dont M Etienne Tshisekedi, de son vivant et à la face du monde le 20 décembre, avait déclaré qu’il n’est plus président. Faudrait-il rappeler à M Félix Tshilombo et à tous ceux qui soutiennent l’occupation, que Tshisekedi, en 2011, avait déclaré que Kanambe alias Joseph Kabila est un sujet rwandais et qu’il souhaiterait si possible l’arrêter, le ligoter et le chasser chez lui au Rwanda ?! Ces paroles, ne sont-elles pas gardées par les Congolais dans leur ensemble ? En parlant ainsi, M Etienne Tshisekedi avait-il menti ? Au moment où je suis en train d’écrire, Kanambe est en train de tuer les Congolais. Alors qu’il n’est plus légitime, il est en train de causer du désordre partout, au Katanga par les Pygmées, au Kasaï par les militaires rwandais mélangés aux traîtres congolais, dans le Bas Congo où le sang continue de couler. M Tshilombo et sa famille, ignorent-ils cela ? Comment Tshilombo et sa mère ne peuvent-ils pas pleurer Tshisekedi, leur père, leur mari ? De manière éhontée, ils réclament la primature auprès de celui au sujet duquel Tshisekedi avait lancé un message en demandant qu’il soit arrêté et emmené au Rwanda. Au lieu de rendre hommage à Etienne Tshisekedi, votre père et mari, pourquoi voulez-vous marchander avec son corps ? M Tshilombo et sa famille oublient qu’ils ne sont pas souverains. Le Congo est un pays souverain dont le peuple devrait être respecté parce que c’est ce peuple-là qui est souverain. A présent, Tshilombo et sa famille passent pour souverains au lieu d’avoir la crainte de jouer avec toute une République. Vous crachez sur tous les morts tombés dans le pays sous les balles de Kanambe alias Joseph Kabila et de ses frères tutsi rwandais. Pourquoi votre famille n’a-t-elle aucune crainte ?

Je vous demande de respecter le peuple congolais. Faudrait-t-il rappeler que vous n’appartenez à aucune royauté. Tshisekedi n’était pas roi sur le Congo pour que M Tshilombo puisse hériter comme prince du Congo. Nous avons perdu beaucoup des nôtres, ce n’est pas pour que vous, ainsi que les traîtres congolais qui veulent vous soutenir, blaguiez ainsi avec le peuple congolais. Est-ce la démocratie dont a parlé Tshisekedi pendant tout ce temps que vous nous brandissez ?

Je regrette amèrement d’entendre ces traîtres qui osent dire que vous, Félix Tshilombo, méritez de recevoir la primature sinon le corps de M Tshisekedi ne serait pas enterré. Je le regrette d’autant plus que parmi ceux qui vous soutiennent se trouve également la femme de feu Floribert Chebeya. La femme de Chebeya ne peut pas oublier que le criminel Kanambe alias Joseph Kabila, après qu’il ait tué son mari Floribert Chebeya, avait terrorisé la population de Kinshasa en empêchant que les gens aillent consoler cette famille. C’est bien triste de voir et d’entendre aujourd’hui que la femme de feu Floribert Chebeya demande aussi que Tshilombo soit nommé par Kanambe alias Joseph Kabila. J’en suis estomaqué. Cette maman, en la mémoire de son cher mari, devrait penser à tous les risques que j’avais pris moi, le prophète Mukungubila, en défiant ce pouvoir sanguinaire. J’avais pris mes gardes, tous habillés en jeans, je m’étais rendu chez elle malgré le terrorisme de Kanambe avec les tutsi et les traîtres congolais. Je m’étais rendu avec mes femmes et ma garde rapprochée chez Floribert Chebeya. La population de Kinshasa peut en témoigner. J’avais pleuré Chebeya avec mes femmes et la maman Annie, la femme de Chebeya avait pleuré avec nous et tous ses frères que j’avais rencontrés. Nous avions tous pleuré. Je dis bien, j’avais trouvé la famille seule, sans visiteur. Mukungubila avait pleuré amèrement. Vous m’obligez à dire ce que je n’aime pas dire car j’avais laissé à l’époque pas grand-chose, 500$ pour que cela puisse atténuer la douleur de la famille. Je lui avais dit que ce crime mérite vengeance. Qui ignore que c’est Kanambe qui avait tué son mari ? Il a suffi que sa fameuse sœur Jaynet parle à son frère pour que les ordres sortent et que Chebeya soit assassiné. J’ai du mal à croire que ce soit cette maman qui demande la primature pour Tshilombo. Si c’est vraiment elle, elle doit se repentir et demander pardon car j’avais risqué ma vie et celles de mes femmes, enfants et tous mes gardes ; personne d’autre ne s’était rendu à ce deuil, je le dis à la face du monde. Je pense que la femme de feu Floribert Chebeya, au lieu de soutenir cette occupation en encourageant Tshilombo à réclamer la primature auprès de l’envahisseur, devrait aussi pleurer avec moi pour me consoler comme Kanambe vient de massacrer tous les miens à Kisala (mon petit frère, mes petites soeurs et mes disciples).

Le comportement qu’affichent les Congolais est vraiment choquant. Je le déclare au-devant de vous mes compatriotes : le Congolais a perdu tout sens de patriotisme et même de raisonnement.
Sachez que nous avons chassé Kanambe et c’est Dieu qui nous y a aidé. Toutes les tentatives de Kanambe pour se maintenir au pouvoir ont été balayées. Kanambe ne représente plus rien pour le Congo comme l’avait d’ailleurs déclaré Etienne Tshisekedi le 20 décembre, en disant que Joseph Kabila n’est plus président. Et aujourd’hui, il est scandaleux d’entendre la classe politique congolaise dire qu’il faut maintenir l’occupation rwandaise malgré les millions de morts !

Nous ne sommes pas dupes. Aujourd’hui, le peuple congolais dans son ensemble sait le jeu que vous êtes en train de faire et comment vous vous étiez entendus dans ce complot. Quand vous parlez de conditions, c’est pour jouer votre théâtre avec Kanambe alias Joseph Kabila. C’est quelque chose que vous aviez déjà monté pour vous jouer du peuple congolais.

Voulez-vous nous faire comprendre que, pendant tout ce temps, l’UDPS a milité pour faire asseoir l’occupation ? Il faut revenir à la raison. Je pense que vous devriez pleurer votre papa ; et le pleurer, c’est l’enterrer avec honneur et non pas ce que vous recherchez en disant qu’il faut que l’occupation soit maintenue (c’est-à-dire que le Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila continue malgré la fin de son mandat, continue à occuper le Congo avec ses frères tutsi). Le respect de notre souveraineté ne dépend ni du conseil que peuvent donner les étrangers ni de l’envahisseur. Faites attention à ce que vous êtes en train de faire, je crois que vous avez perdu les repères.

Comprenez bien que cette occupation rwandaise sera bientôt jugée, raison pour laquelle je vous demande de respecter la souveraineté de notre pays et de son peuple.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel

Comments are closed.