• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Kanambe alias Joseph Kabila veut assassiner les rescapés de l’attaque de Kisala

By Yves Neyd
In À la une
décembre 10, 2016
0 Comments
729 Views
image_pdfimage_print

Communiqué du 10 décembre 2016

Nous portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que le gouvernement assassin de Kanambe alias Joseph Kabila ne se lasse pas de persister dans sa barbarie.
Après avoir attaqué Kisala et massacré ses habitants, notamment des membres de la famille de l’opposant Joseph Mukungubila ainsi que ses disciples et partisans, ce régime sanguinaire, dans sa folie meurtrière, cherche maintenant à tout prix, à effacer toute trace du massacre perpétré le 22 novembre dernier.

En effet, Kanambe alias Joseph Kabila a ordonné au personnel médical d’Ankoro d’administrer des substances mortelles pour empoisonner les blessés, rescapés du massacre de Kisala, admis dans cet hôpital, dans le but de les achever complètement. Mais les responsables de l’hôpital, indignés, ont refusé de le faire et ont alerté les blessés.

Depuis le début de cette vague de massacres des Luba par des Pygmées dans le Tanganyika, le gouvernement de Kinshasa n’a cessé de démontrer sa totale responsabilité dans ces faits déplorables, d’abord en ne venant pas au secours de cette population luba sauvagement tuée et en essayant de cacher la vérité sur cette réelle tragédie humaine. Il est ainsi très choquant pour les victimes et leurs familles d’entendre le gouverneur du Tanganyika Richard Ngoy Kitangala dire sur les ondes de Radio Okapi que ces massacres des Luba par des Pygmées sont juste un fait relevant “d’une psychose” car pour lui il n’y a rien de réel dans ce qu’il qualifie, à tort, de rumeur.

Ce gouverneur de la république n’est pas à son premier mensonge; après les tueries dans les villages environnant Kabalo, le même avait déclaré, toujours sur Radio Okapi que deux bataillons dont l’un venant de Kongolo et l’autre de Nyunzu se seraient déployés dans cette zone pour protéger la population apeurée. Or tous ces bataillons sont restés fictifs jusqu’à ce jour (de Kongolo il était venu moins de cinquante militaire. Au total, de Kongolo et de Nyunzu étaient venus moins de cent militaires. Voilà ce dont avait parlé le gouverneur). Tout cet enfumage avait pour objectif de continuer à massacrer en toute impunité et dans l’indifférence les Luba jusque dans Kisala, village d’origine de l’opposant Joseph Mukungubila. Nous rappelons que lors de son passage à Kabalo, le gouverneur Ngoy Kitangala avait offert de l’argent aux Pygmées après que ceux-ci aient semé la mort et la terreur chez les Luba livrés à eux-mêmes et dont les villages ont été rasés par le feu. Tous les villages des différents chefs coutumiers ont été rasés. Le gouverneur n’avait rien remis aux familles luba pourtant victimes d’attaques de Pygmées. Comprenez vous-mêmes, c’est un gouvernement qui prend, de manière suspecte, fait et cause pour les Pygmées à qui il reconnaît subitement toutes sortes de droits !

Nous demandons une nouvelle fois aux Nations unies d’envoyer une équipe pour aller constater les dégâts causés à Kisala: outre les victimes humaines déplorées et plusieurs blessés, il y a le dépôt de carburant qui a été brûlé, ainsi que 4 véhicules neufs fournis par l’opposant Joseph Mukungubila pour le bénéfice de la population, dont 2 camions, un gros bus, et 1 Pick Up; des chalets ont également été détruits, il s’agit de petites maisons apprêtées par l’opposant Joseph Mukungubila pour accueillir des ouvriers. Dans un premier temps, les deux camions avaient résisté au feu mais les Pygmées, voyant cela, étaient allés les saboter en coupant tous les câbles. Ils n’ont laissé qu’un seul chalet où se trouvaient des tôles, parce que Kisala était en construction.

Il n’a pas suffi à alias Joseph Kabila et à ses sbires de vandaliser toutes les résidences de l’opposant Joseph Mukungubila à Kinshasa et à Lubumbashi le 30 décembre 2013 et les jours qui ont suivi; il leur fallait aller jusque dans son village pour l’anéantir !

Nous prenons à témoins le peuple congolais et la communauté internationale devant cet acharnement de monsieur Kanambe alias Joseph Kabila sur l’opposant Joseph Mukungubila dont le seul tort est d’avoir dénoncé l’imposture du Rwandais Kanambe Hyppolite, le frère de Kanambe Mutwale, tous deux enfants d’Adrien Kanambe, ami de feu Laurent-Désiré Kabila (révélations faites par la presse belge dans tout son ensemble et dont l’authenticité a été confirmée à la presse par les autorités belges). Le seul tort de l’opposant Joseph Mukungubila Mutombo est de défendre sa patrie, le Congo, et de lutter pour sa libération contre l’occupation rwandaise.

Ce qui étonne l’opposant Joseph Mukungubila est que les serviteurs de Dieu, qu’ils soient catholiques ou protestants, cherchent à réaliser une médiation avec ce pouvoir d’occupation qui a tué plus de 8 millions de Congolais. L’opposant Joseph Mukungubila se demande si cela est fait au nom de Jésus, de Dieu le père ou au nom de Satan ? Ces opposants ne peuvent-ils pas, même s’ils ont besoin de postes, penser à cette tragédie causée par le rwandais Kanambe alias Joseph Kabila ? Comment peuvent-ils dire qu’ils aiment la patrie tout en continuant à négocier avec lui ?

Chers compatriotes, serviteurs de Dieu et opposants, nous vous demandons de vous instruire sur le mot “alliés”. Quand il y avait eu occupation en Europe, ils avaient eu à recourir à nos pères africains, entre autre les tirailleurs sénégalais parmi lesquels se trouvaient des Congolais, afin de casser l’occupation. A présent, ceux qui nous avaient demandé de l’aide pour casser l’occupation en Europe, vous demandent à vous Congolais qui êtes occupés, d’aller négocier avec l’occupant (dialogue), au lieu de venir s’allier pour casser l’occupation au Congo.

Dieu créateur réclame que ce pouvoir génocidaire du Rwanda cesse afin que le Congo reste libre pour que l’annonce de l’Evangile du royaume puisse être faite selon le programme arrêté par Dieu dans sa prescience. Les opposants et les soi-disant hommes de Dieu sont-ils donc devenus les ennemis du peuple congolais ? Sachez, vous opposants et soi-disant serviteurs, que vous allez devoir répondre de vos actes devant Dieu créateur. Vous cautionnez ce règne de terreur en le soutenant par tous les moyens. Sachez que nous, Congolais, sommes déjà morts car le peuple congolais, dans tout son ensemble, a déjà accepté de mourir plutôt que de rester sous colonisation des Rwandais. Sachez que vous allez répondre de tout le mal que vous avez causé.

Bureau de Joseph Mukungubila Mutombo

Comments are closed.