• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Interview exclusive du Prophète au Journal Indépendant d’Informations Générales, Eve Hebdo

By dixi
In Articles
novembre 15, 2000
0 Comments
1077 Views
image_pdfimage_print

EVE-HEBDO

Journal Indépendant d’Informations Générales
2ème année N°26 du 15 Novembre 2000

CONFLIT AUTOUR DE LA POLYGAMIE, DE LA PROSPERITE ET DE LA SEMENCE. UNE INTERVIEW EXCLUSIVE DU PROPHETE DONT LES ENSEIGNEMENTS FONT DES RAVAGES DANS LES CAMPS DE KUTHINO FERNANDO (de l’Armée de la Victoire) ET SONY KAFUTA (de l’Armée de l’Eternel).
[button link= »http://mukungubila.com/interview-exclusive-du-prophete-au-journal-independant-dinformations-generales-eve-hebdo-2/ » display_style= »1″ align= »center » icon_before= »im-icon-accessibility » icon_after= »im-icon-accessibility »]Lire 2nde partie[/button]

QUESTION : Il y a trois termes qui sont à la mode aujourd’hui : les miracles, la prospérité et la semence. Des serviteurs de Dieu profitent de la ferveur et de la piété d’une population en quête de salut pour se livrer à une pratique qui a vite prit les allures d’une malicieuse extorsion des fidèles. Quelle réponse avez-vous face à ce phénomène ? Que dites-vous aussi à ses serviteurs de Dieu, dont deux sont en conflit ouvre, qu’à la population qui semble déboussolée ?

P.M. : Merci pour la question. Pour plusieurs raisons, je ne souhaiterai pas qu’on puisse s’éterniser autour de ce conflit qui oppose nos deux frères bien qu’il demeure encore d’actualité. Ça pourrait nous amener à oublier la noble mission nous confiée par notre Seigneur Jésus et notre apport à ce peuple Congolais auquel nous nous adressons, et à travers lui, toutes les nations du monde. Mais comme tu y reviens, je vais quand même aider ceux qui semblent très préoccuper par ce conflit. Dans Matthieu 12:30, le Seigneur dit ceci : « celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’a semble pas avec moi disperse. » Je crois que la confusion dans laquelle on a plongé ce peuple est quelque chose de terrible. Ce qu’on est en droit de se poser comme question, c’est de pouvoir savoir si ces frères aimeraient bien d’être considérés comme serviteurs de notre Seigneur Jésus. Est-ce que mes deux frères sont en train d’assembler pour Jésus-Christ ou ils le font pour eux-mêmes, pour leurs intérêts personnels ? La question, c’est de savoir si on veut assembler les enfants de Dieu pour l’honneur de l’Eternel ou on essaie de le faire pour s’acquérir une certaine prospérité pour soi-même. Dans tous les cas, ce Seigneur Jésus que nous aimerions servir, on ne peut pas le servir n’importe comment. Il a imposé des conditions auxquelles chacun de nous doit se soumettre. Ce sont des préceptes et des commandements de notre Seigneur Jésus. Dans Jean 14:15, il dit : « si vous m’aimez, gardez mes commandements. »
Je crois qu’il est facile de se dire serviteur de Dieu. Mais, ce qui est nécessaire, c’est de pouvoir agir. La bible dit qu’il y a deux jésus : celui que Dieu nous envoyé pour nous sauver et le jésus qu’on doit prêcher, donc un autre jésus qui n’est pas celui qui a été prêché par les apôtres. Et le Jésus prêché par les apôtres a mis comme condition « si vous m’aimez, gardez mes commandements ». C’est à cela qu’on doit reconnaître si on est en train d’assembler pour le Seigneur ou si on est en train de disperser.
Au début de cette interview, j’ai dit que le Seigneur nous a confié une noble mission. Quand je dis nous, il s’agit effectivement de ce grand et beau pays qu’est le Congo ; ce pays sillonné des fleuves, situé au milieu de l’Afrique, Esaïe 18:1 à 3 : « terre, où retentit les cliquetis des armes. Au-delà des fleuves de l’Ethiopie !… » Et comme on bien le remarquer, ce grand et beau pays qu’est le Congo est vraiment différent de tous les autres pays du monde. A première vue, on pourrait penser à ses potentialités, à ces fabuleuses richesses de sous-sol. C’est en partie vrai. Mais, toutes ses richesses ne sont que symbole. Car, il y a plus que ça. Le Congo est très riche en tout. C’est pour cette raison qu’il est très différent des autres pays. L’Eternel Dieu a fait son choix de pouvoir utiliser ce pays comme il en avait fait avec ce peuple que nous connaissons, le peuple d’Israël. Le choix du Congo dans le plan de la rédemption a été mal perçu par les autres peuples. C’est ce qui est la cause de notre souffrance. Nous sommes enviés, très enviés par tous ses peuples. On ne peut jeter des pierres que sur un arbre qui porte des fruits. Et il faut savoir, à ce propos, que nous avons des fruits beaux à voir et bons à manger. Cela étant, nous devons aujourd’hui nous considérés comme cet enfant qui devrait naître dans Apocalypse de Jean 12:1 à 4 : « un grand signe paru dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. Un autre signe paru encore dans le ciel ; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui devait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté ».
Ainsi parle le prophète. A travers ce passage, on comprend que le dragon n’attendait pas voir cette femme accoucher. Puisque l’enfant que cette dernière portait en son sein était dangereux pour tous les plans du dragon. C’est la raison pour laquelle résolution fut prise de pouvoir dévorer cet enfant…le problème du dragon, c’est le ventre cette femme et l’enfant qu’elle portait. Je crois que tu m’as très bien saisi, mon frère journaliste.

QUESTION : Mais en quoi cet enfant constituait-il un danger pour le dragon ?

P.M. : Avant de répondre qui ne manque pas d’intérêt, je vais m’empresser de te renvoyer à une phrase qui a été citée par quelqu’un en Europe. Il a dit en substance ceci : « comment savoir ce que je suis si je ne connais pas d’où je viens ». Cette phrase a été, certes, articulée à partir de l’Europe. Mais, en réalité, c’est une phrase qui est sortie de la bouche de notre Seigneur Jésus, dans Jean 8:12-14 : « Jésus leur parla de nouveau, et dit : je suis la lumière du monde ; celui qui me suis ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. Là-dessus, les pharisiens lui dire : tu rends témoignage de toi-même ; ton témoignage n’est pas vrai. Jésus leur répondit : quoique je rends témoignage de même, mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu et où je vais mais vous, vous ne savez d’où je viens ni où je vais ». Par ces paroles, les contemporains de Jésus vont lui reprocher de trop vouloir témoigner de lui-même, au lieu de laisser aux autres de pouvoir témoigner de lui. Quand bien même Jésus rend témoignage de lui-même, son témoignage est vrai car il sait d’où il est venu et où il va. De cette façon, j’ai essayé au moins de faire comprendre d’où vient cet enfant. Si moi, je témoigne de moi-même, le père a témoigné de moi. Et moi, je ne suis pas comme vous puisque je sais d’où je viens et où je vais ; tandis que vous, vous ne connaissez ni d’où venez ni où vous allez. Je crois avoir répondu à ta question.

QUESTION : Soyez un peu plus explicite.

P.M. : Le danger pour le dragon, c’est justement parce que l’enfant, dans l’Apocalypse 12:1-4, sait d’où il vient et où il va. C’est très malheureux pour mes deux frères qui son en conflit, puisqu’ils savent pas ce qu’ils sont ; ils ne savent d’où viennent et où ils vont. En effet, quand vous demandez à celui-ci de vous dire qui il est, il vous répondra qu’il est de la nouvelle naissance dont le siège est en Suède. Celui-là vous dira qui il est de l’église du saint-esprit dont le siège est en Californie. De la même manière, les gens ne comprennent que le passage d’Apocalypse 12:1-4 nous concerne. Et, on fait de l’interprétention : mais cette femme, c’est qui ? Marie n’est qu’une ombre de cette interprétention. Cette femme, c’est quoi ? C’est exactement la situation que notre pays est en train de vivre. Si, en cette période de notre souffrance, ces frères pouvaient se connaître, je pense qu’ils n’allaient pas perdre leur temps dans des conflits inutiles. Je crois que si ils étaient réellement des serviteurs de celui au nom de qui je parle, à savoir notre seigneur Jésus, ils allaient se montrer calme et s’aimaient pour que notre prière soit efficace devant Dieu. Le drame, c’est qu’ils ne se connaissent pas. Ils ne savent pas ce qu’ils sont eux-mêmes alors que ceux qui nous ont agressés agissent comme ce dragon qui avait projeté de pouvoir dévorer l’enfant. Comment vous pouvez savoir qui vous êtes si vous ne savez pas d’où vous venez ?
Dans Matthieu 24:14, Jésus dit : « cette bonne nouvelle du royaume sera prêché dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin… » Bien qu’il eût parlé de l’annonce de la nouvelle du royaume, le Seigneur dira que, avant que cela n’arrive, l’impie interviendra incessamment. L’impie interviendra avant pour venir d’abord souiller le lieu saint. C’est à la suite de cette souillure que le Seigneur permettra que l’annonce de l’évangile du royaume devint effective. En tout cas, pas avant, mais après la souillure. J’ai toujours dit à maintes reprises que notre Seigneur Jésus, dans son enseignement, il stigmatisait qu’il y aura deux chœurs ; les deux bergeries dont il parlait : une première bergerie et une deuxième. La première bergerie, c’est celle qui se constituait en son temps, c’est l’église que lui-même Jésus dirigeait quand il était dans la chair. Après il laissera cette première bergerie entre les mains des apôtres. Et quand les apôtres lui posèrent la question de savoir quand interviendra la destruction du temple et quel signe accompagnera la fin du monde. Jésus leur dira : « attention aux scribes et faux prophètes. Et pour séduire les gens, ces faux scribes et ces faux prophètes vont opérés des grands miracles, dans le but de pouvoir détourner les gens de la véritable foi. »
C’est pourquoi, le temps de l’intervention de l’impie va être comme un fossé que l’Eternel Dieu permet pour justement séparer les deux bergeries. Ce temps de l’impie explique bien pourquoi aujourd’hui le peuple qui devrait en principe recevoir les bénédictions des serviteurs de Dieu, est entrain de se perdre et ne sait à quel vent se fier.
J’aimerais te dire que ce que nous vivons aujourd’hui, c’est ce que notre Seigneur Jésus avait prévu. Il n’y a rien de nouveau. Le malheur dans tout ça, c’est le fait que le peuple a reçu ce mandat dans la maison de Dieu, dans cette deuxième bergerie. D’ailleurs, il y a plusieurs témoignages à ce propos, des révélations qui convergent vers la même chose dont je viens de parler et qui concerne notre pays.
Comme tu viens de t’en rendre compte, tous ces pays qui nous agressent ont appris cela à travers toutes ces visions et révélations. Et ils veulent mettre la main sur le Congo pour freiner les bénédictions que l’Eternel a préparées.

QUESTION : Revenons un peu sur cette question de la polygamie. Malgré votre intervention où vous avez fait entendre raison- la raison biblique- à chacun de ces deux frères belligérants, en démontrant que la polygamie n’est pas un péché et qu’elle n’est pas une invention de l’homme, on a la nette impression que beaucoup de serviteurs de Dieu et d’adeptes ne veulent pas l’entendre de cette oreille-là. Qu’est-ce que vous en dites ?

P.M. : Je vois que, aussi, tu persistes autour de ce conflit. Et comme il en est ainsi, je pense qu’il vaudrait que je puisse apporter un supplément d’informations. Et je crois que ça tombe bien à propos car j’ai suivi des frères qui m’ont rapporté qu’un serviteur de Dieu aurait dit que, je le cite : « De toutes les façons la polygamie n’est pas un péché. Mais que cela ne veut pas dire qu’on doive l’encourager d’autant plus que la polygamie a toujours crée des problèmes. Au début, Dieu a crée l’homme et la femme. Et les deux se sont unis pour former une seule chair. » Ce même serviteur aurait que : « Celui qui, le premier, a commencé à prendre deux femmes, c’est Lemec, le fils de Caïn… »
Pour ce frère d’outre-mer, qui est intervenu à la télévision, c’est donc l’enfant de Caïn qui a été le premier à avoir pris deux femmes. J’aimerais que tu puisses écrire ce que je vais te dire. C’est pour pouvoir apporter la lumière et aider ce frère qui a fait cette prédication erronée. Surtout qu’il y a, à ce sujet, une doctrine qui soutient que Eve aurait couché avec le serpent pour donner naissance à Caïn.
Caïn est bel et bien l’enfant d’Adam, et non du serpent. Il n’y a aucun passage biblique qui attribue à ce dernier cette progéniture ou cette généalogie. Il faut être correct et honnête dans ses enseignements. Ce frère d’outre-mer, qui a enseigné cette doctrine, doit savoir que c’est une doctrine blasphématoire qui mérite de tomber dans la malédiction; Dieu ne pouvant pas supporter cela. Eve, c’est notre mère ; celle qui nous engendre. Nous descendons d’elle. Caïn aussi, c’est son fils, fils d’Adam et d’Eve.
Caïn n’est pas né du serpent. Ce n’est pas parce qu’il a tué son frère Abel qui faille dire et enseigner qu’il est né du malin. Caïn était « du malin » et non pas « né du malin »1 Jean 3-12. Selon cette fausse doctrine rependue dans le monde depuis l’Amérique, Caïn vient de la relation d’Eve avec le serpent. C’est l’esprit impur qui met de l’ivresse dans les têtes de ces gens qui propagent ou qui enseignent cette fausse doctrine. C’est la raison pour laquelle je peux dire que ce sont de gens privées d’entendement. 2Timothée 3:8,7. Les prédicateurs de cette fausse doctrine sont allés jusqu’à vouloir inventer leurs versets. Or comme j’ai eu à le dire, toute révélation qui n’a aucun appui biblique, doit être considérée comme un ajout aux paroles de l’Eternel. Il nous est formellement interdit par l’esprit-saint de ne rien ajouter, de ne rien retrancher aux paroles de la prophétie de ce livre. Deutéronome 12:30.Apocalypse 22 :18-19. Si le fait que dans le témoignage on ait dit que Caïn était du malin, alors je peux accepter, selon la doctrine de ces gens, que tous les juifs, les frères de Jésus-christ, étaient nés du serpent. C’est-à-dire que la maman de chacun d’eux aurait couché avec le serpent; le même serpent qui avait connu Eve. Car, Jésus les avait d’enfants du diable. Jean 8:43-44. Sil cela n’est pas le cas, alors que les enseignants et autres prédicateurs de cette fausse doctrine comprennent qu’il y a un esprit impur qui les inspire à pouvoir donner des interprétations erronées.

QUESTION : Mais pourquoi le témoignage dit que Caïn était du malin ?

P.M. : Si, dans le témoignage de Jésus , l’apôtre Jean dit que Caïn était du malin, c’est tout simplement pour vouloir montrer que l’acte qui avait été commis par Caïn était mauvais, qu’il était inspiré par le diable 1 Jean 3:8. Autrement alors, si on s’en tient à ces fausses interprétations, on peut, pour tout homme aura assassiné son semblable, interpréter qu’il est né de la relation de sa mère avec le serpent. Or il n’en est pas question. C’est tout simplement le diable qui les trouble pour ne pas comprendre la réalité puisque l’écriture, elle, dit que Caïn est réellement l’enfant d’Adam, né de la relation d’Adam avec sa femme Eve. Genèse 4:1.
J’aimerais aider ces gens envoûtés par un autre esprit en disant que dans ce passage, Genèse 4:1, il n’y a pas naissance des jumeaux comme ils voudraient le faire comprendre aux personnes mal avisées. Et dans tout cela, le drame est que même mes frères qui ont fait la médecine, se laissent embobiner par ce gros mensonge alors qu’ils savent au moins comment se fait la conception quand il y a relation d’un homme avec sa femme. Ce mensonge ne s’arrête pas seulement à souiller notre mère Eve, mais il va loin jusqu’à détruire même la connaissance qu’ils ont acquises sur le banc de l’école. Ils croient, en toute naïveté, que Caïn était jumeau d’Abel ; alors que l’écriture est très claire. Et pour ceux qui n’ont pas encore compris l’éclairage que je viens d’apporter à cela, qu’ils sachent que le créateur lui-même quand il posera la question à Caïn, il lui demandera où se trouvait son frère Genèse 4:8-10. Alors, ces gens-là, pour qui ils prennent Jéhovah ? Ils croient que Jéhovah est moins intelligent qu’eux ; que leurs prophètes sont plus intelligents que Jéhovah. Si Caïn était l’enfant du serpent l’Eternel n’allait pas le laisser vivre. Il allait le détruire comme il avait pour tous les anges qui étaient descendus sur la terre pour venir coucher avec les femmes. L’Eternel allait exterminer. Je ne sais pas si cela ne leur est pas enseigné. Si on lit la bible, Genèse 6:1-7, l’Eternel avait décidé de détruire l’homme à cause du mélange de la semence. C’est ce qui justifie la venue du déluge. S’il y avait eu confusion de semence provoquée par Eve, l’Eternel n’allait pas laisser Caïn vivant. Il n’y a que le diable qui leur donne ces inspirations mensongères, Jean 8:44.
C’est pour cette raison que l’apôtre Jean confirmera les paroles de l’Eternel dans sa première épître du même passage qu’ils avancent pour proférer leur mensonge. 1Jean 3:12. Pour vous rafraîchir la mémoire, sachez, que l’Eternel non seulement il prononcera la malédiction à l’égard de Caïn, mais aussi il promettra de pouvoir protéger Caïn, Genèse 4: 13 à 15. Comme vous venez de le remarquer, quand les anges ont souillé la créature en couchant avec les femmes sur cette terre, l’Eternel n’a pas supporté cela.
J’aimerais maintenant répondre au volet qui concerne la polygamie. C’est vrai que Lemec a pris les deux femmes, Ada et Tsilla, Genèse 4: 17 à 19. Il faut comprendre que la polygamie n’a pas été inventée par Lemec. C’est l’Eternel lui-même qui en avait décidé ainsi parce que la femme avait choqué. Il faut bien lire Genèse 3:6, 9 à 13, 16. Ce n’est pas non plus Lemec qui a enseigné à l’Eternel et à nous tous pour nous faire comprendre que la polygamie était une bonne chose. Ça deviendrait un imbroglio que Lemec devienne ou soit devenu l’enseignant de l’Eternel. Car, après la rébellion de la femme, Eve, comme punition qu’il lui inflige, l’Eternel révélera à la femme que désormais elle sera dominée par l’homme. Dominer, c’est quoi ? Il faut bien comprendre ce passage et ne pas l’interpréter à contre courant. C’est à partir de ce moment que l’homme restera toujours chef pour diriger la femme, pour dominer sur elle. Et, l’Eternel adoptera cette polygamie. Car, il dira aux enfants d’Israël enLévitique 18:1-8, 11 : « l’Eternel parle à Moïse, et il dit : parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : je suis l’Eternel, votre Dieu. Vous ferez point ce qui se fait dans le pays d’Egypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait au pays de Canaan où je vous mène ; vous ne suivrez point leurs usages. Vous pratiquerez mes ordonnances, et vous observerez mes lois, vous le suivrez… ». Ces paroles de l’Eternel, c’est pour confirme la polygamie. C’est l’Eternel qui donnait les instructions. C’est lui qui donnait les femmes. C’est ainsi qu’il donnera même des femmes à ses serviteurs dont David, 2 Samuel 12:7-8. Il serait vraiment aberrant de dire que l’Eternel, lui-même le créateur, avait oublié que l’homme devait nécessairement avoir une seule femme ; ce qui constituerait une seule chair. Grave encore, c’est de l’union cette femme de rue que David avait prise qu’est sorti Jésus de Nazareth alors que David avait d’autres femmes qu’il avait eues d’une manière légitime.

[button link= »http://mukungubila.com/interview-exclusive-du-prophete-au-journal-independant-dinformations-generales-eve-hebdo-2/ » display_style= »1″ align= »center » icon_before= »im-icon-accessibility » icon_after= »im-icon-accessibility »]Lire 2nde partie[/button]

Comments are closed.