• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Il ne faut pas attendre jusqu’au 19 décembre pour faire partir Kanambe alias Joseph Kabila

By Yves Neyd
In À la une
novembre 29, 2016
0 Comments
1778 Views
image_pdfimage_print

Lettre ouverte du 29 Novembre 2016

Dans ce contexte de deuil dans lequel je me trouve, c’est avec les larmes aux yeux que je m’adresse à la Belgique. J’ai eu à maintes reprises à m’adresser à la communauté internationale et rares, les fois où j’ai eu à écrire les lettres ouvertes sans avoir à les réserver à sa Majesté, le Roi.

Notre préoccupation depuis toujours, est celle d’être aidés à nous dégager de cette occupation rwandaise. Et voilà que l’occupant rwandais Kanambe alias Joseph Kabila, après m’avoir assassiné dans ma maison à Lubumbashi, en massacrant plus de 300 de mes disciples et partisans, est allé cette fois-ci jusqu’à mes racines, jusqu’à mon origine à Kisala, mon village, pour assassiner toute ma famille en les massacrant, ainsi que tous mes disciples qui y étaient. Ceux qui ont survécu sont actuellement soignés, tous les autres sont tombés.

Permettez que je puisse rappeler aujourd’hui que si Kanambe alias Joseph Kabila était réellement congolais, nous allions nous réjouir de compter les quelques jours qui nous restent avant la fin de son mandat, parce qu’il ne nous reste que quelques 3 semaines. Mais hélas, cet occupant rwandais Kanambe, voyant la façon dont nous l’avons empêché de faire son glissement, et comme ce n’est ni pour la constitution ni par respect de celle-ci qu’il est en train de gérer le peuple congolais, a promis de semer le chaos avant de quitter le pouvoir car ce n’est pas son peuple, ce ne sont pas ses frères. Tous ceux qu’il a tués pendant son règne, il n’en est pas satisfait. Et vous êtes témoins de son arrogance même devant le conseil de sécurité qui s’est déplacé à Kinshasa. Vous-mêmes êtes au courant de ce qu’il a donné comme réponse malgré les conseils de ce dernier qui lui demandait d’arrêter car il n’a plus droit de continuer à réclamer d’autres mandats. Serait-ce une exagération de rappeler que cet occupant rwandais, qui a été placé par coup d’état en 2001 après la mort du président Laurent-Désiré Kabila, a déjà fait plus de 2 mandats, ce qu’il fait oublier à la communauté internationale ? Puisque, après la mort de Laurent-Désiré Kabila, ce Rwandais a été placé au sommet de l’Etat, de manière illégale, comme vous le savez. Et depuis lors, y a-t-il quelqu’un qui l’a remplacé ? Quand il parle de 3e mandat, je ne sais pas s’il y a perte de mémoire. Depuis lors, le pays est aux arrêts. Ce qu’il a trouvé à faire, cet occupant, c’est uniquement de déstabiliser le pays : c’est cela le travail qu’Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila a fait. Et pour y parvenir, il a complètement saccagé et détruit le peu d’usines qu’il nous restait, il en a vendu d’autres. Nous connaissons même la destination vers laquelle il les a déplacées, dans d’autres pays. Quant au peuple, certains n’attendaient que de mourir de faim, d’autres attendaient de recevoir la cartouche ou la baïonnette des Rwandais. Quatre ans durant, il n’a fait que cela, jusqu’au moment d’être reçu par le parlement belge. Et son discours, si je ne m’abuse, avait été mollement applaudi par le parlement belge qui, en entendant ses paroles, était éberlué, étonné. Comprenez vous-mêmes pourquoi les parlementaires belges étaient étonnés, parce que le discours n’était pas propre à l’égard des Congolais. C’est à ce moment-là que Dieu me dira de m’impliquer dans la politique. J’avais compris que l’occupant était un homme sans instructions. C’est la raison pour laquelle la Belgique, aujourd’hui, ne peut pas se sentir vraiment à l’aise en tant qu’ancienne métropole. Je suis certain et convaincu que la Belgique ne se sent pas bien à cause de l’instabilité du peuple congolais. Et parce que nécessairement, je peux dire ici que la Belgique, prodigieusement, doit se sentir ou devra se sentir attachée pour la vie à notre histoire, l’histoire du Congo.

Bien que le peuple congolais, de par ses ancêtres, ait enduré la souffrance pendant que le Roi Leopold II avait la gestion du pays, c’est prodigieusement qu’il avait pu garder notre pays complètement indépendant ! Pourquoi donc ? Vous qui connaissez l’histoire, savez qu’avant d’obtenir la gestion du Congo, le Roi Leopold II avait demandé aux moines de l’abbaye de Gand de prier. Il leur fut alors révélé qu’une étoile du même type que celle de Bethléem, parue à la naissance de Jésus, était également sur cette terre du Congo. Avec de telles révélations, comment le Roi Leopold II ne pouvait-il pas acquérir ces terres comme sa propriété privée ? C’est ainsi que pendant longtemps, ce dernier ne les céda pas à la Belgique mais il les garda plutôt comme sa propriété privée. Et, comme dans nos coutumes, Leopold II, ne devient-il pas un grand père pour nous aujourd’hui ? J’avais déjà eu à exprimer cela dans certaines de mes interventions. Même si nous n’avons pas vécu dans de bonnes relations, le fait d’avoir pris notre pays fait de lui notre grand père.

Aujourd’hui, prodigieusement, la Belgique se retrouve attachée à l’histoire du Congo parce que Jean-Jacques Lumumba, le petit-fils de Lumumba notre héros national, a fourni aux autorités belges des documents par lesquels il montre les origines de Kanambe alias Joseph Kabila qui est le frère de Kanambe Mutwale. Il montre comment Kanambe alias Joseph Kabila, Jaynet, ainsi que ses frères, ont monté un mécanisme qui leur a permis pendant toutes ces années de piller le Congo. Un représentant des autorités belges interviewé par la presse belge s’était exprimé en disant que c’est un scandale. Ce n’est un secret pour personne car toute la Belgique a entendu parler de ce scandale.

Si Kanambe alias Joseph Kabila a pillé le Congo de cette façon, c’est parce qu’il n’est pas fils du pays, c’est un imposteur à qui l’on a confié la tâche d’être au sommet de l’état.
La Belgique a vérifié l’authenticité des documents fournis par Jean-Jacques Lumumba et c’est ainsi que par son représentant, elle a dit qu’elle est compétente pour mener l’enquête si on l’y autorise. Permettez que je rappelle que la Belgique est membre de cette communauté internationale. Je ne vois pas pour quelle raison on devrait taire ce scandale. La Belgique sait que ceux qui ont pillé ce pays sont rwandais. Comment la Belgique pourrait-elle ainsi continuer à parler de respect de la constitution ? Dès lors que l’on a prouvé l’authenticité des documents comme l’a dit la Belgique, je crois qu’au même moment, on devrait stopper ce régime génocidaire de Kinshasa. Mis à part le fait que Kanambe alias Joseph Kabila n’ait pas organisé les élections, nous savons pertinemment qu’il n’a pas intérêt à le faire car c’est un occupant qui est là pour boire le sang des Congolais. L’occupation ne permet plus à la communauté internationale de parler de lois, cela n’a plus de sens. La communauté internationale a été créée pour ne plus voir une occupation sur cette planète. Lorsque l’on parle d’occupation, il faut d’abord voir celle que l’Europe a connue avec l’Allemagne. Aujourd’hui la communauté internationale a enfin découvert l’imposture de celui qui se fait appeler injustement Joseph Kabila. Ce n’est pas un Kabila, c’est un Kanambe, alors pourquoi le laisser continuer jusqu’à la date du 19 décembre 2016 ? Faut-il que le sang continue de couler ?

Nous demandons à la Belgique de prendre toutes ses responsabilités non seulement en tant qu’ancienne métropole mais également en tant que membre de la communauté internationale car c’est elle qui détient toutes les révélations données par Jean-Jacques Lumumba. C’est même la raison pour laquelle j’en ai parlé à M François Hollande et il en a tenu compte. Quant à la Belgique, elle est non seulement l’ancienne métropole, mais elle doit aussi sentir que nous sommes frères en mémoire du Roi Léopold II qui nous a fait vivre ensemble en prenant la gestion de nos terres. Alors, ayant toutes ces révélations, elle n’a plus de raisons de soutenir ce pouvoir génocidaire de Kanambe. Kanambe, avec l’argent qu’il pille et les armes qu’il a acquises avec cet argent, notre argent, a complètement détruit l’opposition en la terrorisant de toutes les manières possibles. Cette opposition, terrorisée par Kanambe et qui vient d’ailleurs d’entendre les révélations de Jean-Jacques Lumumba faites par les autorités belges, ne devrait-elle pas se réveiller et donner pleinement raison à l’opposant Mukungubila ?
L’opposition devrait avoir un sens plus profond de patriotisme et une pensée politique appropriée pour l’amour de ce pays, le Congo. Malheureusement, tout cela est absent en eux. Le terme “occupation” aurait dû se retrouver dans la bouche de tous les opposants s’ils aimaient réellement ce pays, le Congo. S’ils aiment leur pays, le Congo, les opposants devraient désormais parler le même langage avec le peuple : réclamer le départ de Kanambe alias Joseph Kabila, non pas rentrer dans le jeu du 19 décembre car Kanambe doit partir avant même le 19 décembre.

Je dis, je le répète: le pays est occupé par le Rwanda avec l’aide de ceux qui ont voulu nous dépouiller de nos matières, nous dépouiller de nos richesses. Cette constitution ne sera jamais respectée. Attendre le 19 décembre va seulement aider ceux qui pillent le pays, ceux qui aident Kanambe à piller le pays parce qu’ils ont des intérêts dans cela. Que les Congolais maintiennent leur détermination de faire partir l’envahisseur Kanambe avec tous les tutsis rwandais.

Il n’est d’aucune fierté pour la Belgique de voir l’occupation continuer. Non, ce ne sera pas une fierté. Ainsi donc, je demande à la Belgique de décider dès maintenant, avant le 19 décembre. Il faut qu’on mette à nu cette occupation. Et la mettre à nu, c’est stopper le régime génocidaire de Kanambe contre le Congo, afin que l’histoire ne puisse pas ternir l’image de la Belgique ni non plus celle de la communauté internationale.
Aujourd’hui, pendant que je suis en train de pleurer la famille qui me restait et qui n’est plus, Kanambe a pris le soin d’entretenir la milice des Pygmées. Ces mêmes Pygmées vivaient en bonne relation avec les Luba et toutes les autres tribus bantous. Et pour atteindre Mukungubila, il a fait son découpage à bon escient. Maintenant, on se retrouve avec la province du Nord Katanga ou encore la province du Tanganyika. Chacune de ces provinces a donc un gouvernement provincial. Pour entretenir cette milice pygmée, il a placé au ministère de l’intérieur un certain Kamona dont le père est mukalanga et la mère est pygmée. Et c’est ce ministre de l’intérieur qui envoie de l’argent aux Pygmées car le chef des Pygmées, s’exprimant à la radio de Kabalo, va remercier ce Kamona, ministre de l’intérieur du gouvernement provincial du Tanganyika. Il l’a remercié pour lui avoir envoyé des unités. Comprenez-vous donc ? C’est trop grave. Les Pygmées, au moment où je vous parle, ont même tué mon petit-frère, comme c’est lui le responsable coutumier. Et, c’est ce que Kanambe est en train de faire : tous les villages des chefs coutumiers ont été brûlés et jusqu’à ce jour, ils n’ont pas d’abris, ils ne sont plus dans leurs villages. Pourquoi ? Parce qu’au ministère de l’intérieur, Kanambe a pris soin de placer un Pygmée. Même le conseil du gouverneur, placé à Kalémie, a été constitué de conseillers pygmées. Donc, vous voyez qu’ils détruisent des villages en toute quiétude; personne ne peut les inquiéter. Les Pygmées tuent et Kanambe alias Joseph Kabila a donné des injonctions aux militaires pour ne pas qu’ils soient dérangés. Par contre, il a interdit aux Luba de se lever contre les Pygmées pour les tuer.

La Belgique, notre ancienne métropole, vous devriez faire quelque chose, avant que l’irréparable n’arrive. Il ne faut pas attendre la date du 19 décembre. Nous vous demandons de grâce, d’agir rapidement, de le stopper. C’est vous, la communauté internationale, que nous regardons. C’est vous ! C’est vous qui détenez tous ces rapports sur le scandale. Après tout cela, devriez-vous continuer à appeler Kabila Joseph, chef de l’état congolais alors qu’il brûle des villages partout ? Il a détruit dans les deux territoires de Kabalo et Manono; le troisième territoire, c’est Nyunzu où il a bien entretenu sa milice. Les Pygmées, de manière indisciplinée, ont tiré des flèches sur certains de nos militaires congolais qui en sont morts. Ce chaos, mériterait-il qu’en parlant de Kanambe alias Joseph Kabila, vous continuiez à dire : “il y a un chef de l’Etat au Congo ?” Non, c’est un envahisseur, un occupant. Alors, pour garder une bonne image, la Belgique qui est notre “famille”, à cause des liens historiques, doit nous aider. Je pense que cela pourrait être une belle histoire à garder car nous, Congolais, comptons traiter avec la Belgique. La Belgique ne doit pas compter traiter avec les Rwandais, parce que le sang a coulé et parce que les enfants du Congo, les Congolais, sont déterminés à se libérer. Et moi, je demande à vous, la Belgique, que vous nous facilitiez la tâche. Epargnez nous ce sang-là. Aidez-nous à mettre fin au régime génocidaire de Kanambe parce que si vous le laissez, l’histoire parlera.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO
Prophète de l’Eternel

Comments are closed.