• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Emission « RÉVÉLATIONS » de Richard Kalala Tshitenge de la R.T.N.C : L’HOMME ET SA MISSION

By dixi
In Articles
septembre 21, 1999
0 Comments
1446 Views
image_pdfimage_print

Invité : Le Prophète Paul Joseph Mukungubila Mutombo
Assistance : Frère Mathieu Mukenge
Année : Septembre 1999

[button link= »http://mukungubila.com/emission-revelations-de-richard-kalala-tshitenge-de-la-r-t-n-c-lhomme-et-sa-mission/ » display_style= »2″ align= »center » icon_before= »im-icon-accessibility » icon_after= »im-icon-accessibility » bgcolor_first= »rgba(11,71,115,1) » textColor= »rgba(250,250,250,1) »]Lire 1ère partie[/button]

PAUL MUKUNGUBILA : Oui Paul Joseph, alors ce nom là eh…vous êtes je crois… tu es l’un des Baluba ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui

PAUL MUKUNGUBILA : ça veut dire le surgeon, donc Mutombo c’est-à-dire le surgeon eh!qu’est-ce que je vais dire un autre nom c’est quoi ? Le rejeton par exemple.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Là, l’ange vous visite ?

PAUL MUKUNGUBILA : Oui.

RICHARD KALALA TSHITENGE : A plusieurs reprises et vous donne donc mandat de la part de l’Eternel ?

PAUL MUKUNGUBILA : ma mission à moi, d’une manière crue d’ailleurs ce qu’il m’a dit, je te l’avais répété, tu as oublié, peut être c’est à l’intension de nos téléspectateurs.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Tout a fait vrai.

PAUL MUKUNGUBILA : bon ! Je t’avais dit: « il (l’ange) m’avait dit que l’église a rétrogradé. » Cette église que tu vois c’est-à-dire dans l’ensemble, nous parlons des églises.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui.

PAUL MUKUNGUBILA : mais pour l’Eternel c’est l’église.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Tout a fait.

PAUL MUKUNGUBILA : Voilà, alors ç’a rétrogradé et c’est la raison pour laquelle je t’ai suis apparu. C’était à Kalemie. Pour que tu puisses apporter au moins le remède à cela, donc remédier à la situation, palier à la situation. Et de quelle façon ?je vais t’oindre de mon huile pour que tu puisses…tu seras capable. D’ailleurs il me disait : « VAILLANT HEROS » C’est comme ça qu’il m’appelait. Tu sauras le faire. Et c’est comme ça qu’il donnera le passage d’Esaïe, excuse-moi tu permets à ce que je puisse…

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui on peut lire ça.

PAUL MUKUNGUBILA : Esaïe 58:12, hé ! Lis à la hâte.

FRERE MATHIEU MUKENGE : « Les tiens rebâtiront sur d’anciennes ruines, tu relèveras les fondements antiques ; on t’appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable. »

PAUL MUKUNGUBILA : Donc je voyais à côté de moi un homme habillé comme nos padres catholiques. Donc en tunique. Alors, je comprendrais que c’est l’un de ces hommes là, nos prédécesseurs, nos pères c’est-à-dire les apôtres. Et, on pointera l’un d’eux qui était débout, moi je croyais que c’était un padre, mais cet homme me dira :  » Cet homme c’est Jean « , c’est Jean l’apôtre, l’apôtre qui était aimé par Jésus…

RICHARD KALALA TSHITENGE : C’est lui qui a écrit, en fait le dernier livre ?

PAUL MUKUNGUBILA : …On t’a revêtu de cet esprit. Il me parlera comment il a été enfermé à Pathmos à cause de la parole de Dieu et du témoignage. C’est par là que je compris, que la bible telle qu’elle a été scindée selon nos traducteurs qui nous ont aidés hein ! Des autres langues, de l’Hébreux, de l’Anglais… donc ils ont multiplié dans d’autres langues, et il y a… ils ont glissé des erreurs. La façon dont ils ont scindé eh ! L’ange m’a dit que ce n’est pas comme ça. C’est de leur tête. L’ancien testament et le nouveau testament… Il dit : ce n’est pas ça. Jean a été incarcéré pour ça, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus. Tu sais, tu sais quoi, la parole de Dieu ?
La parole de Dieu c’est-à-dire la loi ce que ces gens sont en train d’appeler l’ancien testament et le témoignage de Jésus c’est quoi ? C’est ce que les gens sont en train d’appeler le nouveau testament, le nouveau testament, ce n’est pas de cette façon que tu vas…d’où est-ce qu’ils tirent ce langage ? Et voilà ma mission, c’est celle de pouvoir corriger et ramener l’église. Si possible que les enfants de Dieu, les élus, puisque lui m’a dit : ils vont venir, ils vont venir, ils vont t’écouter. hein ! ne te décourage pas, tu auras vraiment des difficultés, mais tu y parviendras puisque je serai avec toi. Et c’est comme ça que je mène aujourd’hui un combat qui est difficile, mais mes frères, mes amis, hé ! Ceux que moi je prends pour mes frères appartenant à des confessions religieuses, ce sont mes frères mais ils me prennent pour un ennemi, pourtant je ne suis pas un ennemi, je suis là pour les aider. Ils prient, ils s’inclinent pour prier mais ce qu’ils prient là, la réponse c’est moi, je suis là pour les aider, il y en a d’autres qui disent, qui implorent le Seigneur disant : oh ! Nous voyons que ça ne va pas, il faut que tu nous éclaires comme tu éclairais ceux…maintenant je suis là, c’est ça la réponse, maintenant quand je me pointe, je suis ennemi, je suis ennemi puisque je viens juste pour les éclairer, les ramener sur la véritable voie. Puisqu’ils ont dévié de la vérité. Alors ma mission c’est celle-là. Et par après alors, il me fera comprendre que cet esprit, c’est cet esprit dont a parlé Pierre en Actes 3:19-21 tu permets qu’on lise ça ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui, très rapidement là.

PAUL MUKUNGUBILA : Lis.

FRERE MATHIEU MUKENGE : « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-christ, que le ciel doit recevoir jusqu’au temps de rétablissement…

PAUL MUKUNGUBILA : Jusque là, jusqu’au temps où le ciel doit recevoir, en d’autres termes, que le ciel doit retenir. Jésus sera retenu. Celui qui est monté, sera retenu jusqu’au temps de rétablissement, contrairement à toute la fausseté qui se repend, disant qu’il y aura enlèvement…, il y a eu enlèvement… Mais c’est de la foutaise ça…c’est clair ? C’est l’apôtre Pierre qui dit : ce Jésus que vous avez vu aller, qui était avec nous, qui nous était destiné, il est venu effectué une mission, et vous l’avez rejeté, vous l’avez tué, il sera retenu au ciel jusqu’au temps de rétablissement de toutes choses. Est-ce que je me fais comprendre ici ? Puisque je ne…, je ne sais pas pourquoi les gens se troublent, les autres parlent de l’enlèvement ; quel enlèvement ? Ce Jésus ne vient pas tant que il y aura le restaurateur et tant que ce restaurateur va restaurer, c’est ce que j’ai répondu, je crois, à ceux de langues. Oui j’ai dit, si vraiment l’évangile du royaume a été prêché, je ne sais pas pourquoi est-ce que le Seigneur tarde à pouvoir venir prendre l’église. Puisque le Seigneur doit prendre l’église, n’est pas…

RICHARD KALALA TSHITENGE : Mais le royaume doit être prêché, c’est ça ?

PAUL MUKUNGUBILA : Oui, oui être prêché et puis…

RICHARD KALALA TSHITENGE : C’est vous qui allez d’abord restaurer ? C’est vous qui avez la mission de rétablir toutes choses avant que le Christ revienne ?

PAUL MUKUNGUBILA : Je crois que moi… je pense que c’est ça ma mission, c’est la mission de pouvoir restaurer. C’est-à-dire …

RICHARD KALALA TSHITENGE : Non, ne dites pas que c’est la mission qu’il vous a donnée ?

PAUL MUKUNGUBILA : Mais c’est ça la mission, oui c’est ça la mission qu’il m’a donné. Ha ! C’est un langage modeste. Là, donc c’est la mission qu’il m’a confiée et je me sens vraiment apte à pouvoir l’accomplir, jusque-là, je me sens apte parce que je vois que tous les frères appartenant à différentes confessions religieuses, la plupart de temps quand on cause, on essaie de discuter, on fait des débats et la conclusion est qu’ils comprennent que celui qui m’a envoyé a raison. Et moi je comprends qu’on est sur la ligne droite. Alors raison pour la quelle ça m’encourage, il y en a ceux qui m’encouragent aussi, il y en a ceux qui se détournent de leur voie, ils viennent, il y en a ceux qui communient aujourd’hui avec nous, beaucoup de pasteurs, non pas un, ceux qui se faisaient passer pour des pasteurs, ils sont avec moi. Il y en a beaucoup même ceux que tu vois parfois quand tu me trouves, il y a des pasteurs qui appartenaient à différentes églises. Tu n’as pas encore eu l’occasion de leur poser des questions. Donc ce n’est pas que la mission ait failli ou que l’on ait fait l’oreille sourde, non. Il y en a ceux qui continuent à … dans une semaine je crois au moins on va baptiser d’autres, dans une semaine ou dans quatre jours, il y a donc les enfants de Dieu qui sont là pour entendre la voix du Maître. Le Maître je crois que c’est le Seigneur Jésus.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Il y a…

PAUL MUKUNGUBILA : C’est la raison pour la quelle …

RICHARD KALALA TSHITENGE : Permettez-moi de vous interrompre…

PAUL MUKUNGUBILA : Que je termine…

RICHARD KALALA TSHITENGE : Permettez-moi de vous interrompre…

PAUL MUKUNGUBILA : Oui c’est…c’est…

RICHARD KALALA TSHITENGE : Non non non je dois vous interrompre parce qu’il y a deux questions que je ne peux pas me permettre de ne pas vous poser. Mais c’est toujours dans le cadre de la gestion du temps. Dites-nous clairement à moi et aux téléspectateurs,…

PAUL MUKUNGUBILA : Oui

RICHARD KALALA TSHITENGE : …le type de rapport…

PAUL MUKUNGUBILA : Oui

RICHARD KALALA TSHITENGE : … Exact qu’il y a entre vous et Jésus-christ.

PAUL MUKUNGUBILA : Oui, il est simple du fait que d’emblée déjà je te dis que c’est Jésus qui m’envoie, tu comprends d’abord…ce Jésus justement , c’est Jésus là dont on se réclame, c’est lui Jésus qui m’envoie moi, tu comprends déjà le rapport ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui

PAUL MUKUNGUBILA : Je suis l’envoyé de Jésus selon ce qu’il avait dit et si tu permets à ce qu’on puisse accepter même cinq passages puisque la compréhension sera meilleure si…

RICHARD KALALA TSHITENGE : On peut lire un seul verset et les autres, donner juste des références parce que là nous avons juste cinq minutes à gérer

PAUL MUKUNGUBILA : Bon alors tu peux me lire d’abord Jean 13:19-20, mais qu’on lise même deux versets…

RICHARD KALALA TSHITENGE : Très vite…

FRERE MATHIEU MUKENGE : Dès à présent je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu’elle arrivera, vous croyiez à ce que je suis. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui reçoit celui que j’aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé.

PAUL MUKUNGUBILA : Donc contrairement à ce qui se dit hein !, peut-être sur la rue, pourquoi sur la rue ? Surtout dans les églises, j’ai eu à entendre quelqu’un récemment là, dire : « il faut faire attention, il faut faire attention avec ce que vous voyez à la télévision parce que nous n’avons que le seul Jésus et ce n’est plus au moins le temps des prophètes. » Raison pour laquelle je te dis, permets-moi… parce que c’est très important, un verset ou deux seulement parmi les cinq dont j’ai parlé.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oum !

PAUL MUKUNGUBILA : Alors c’est le temps du fils. Hébreux 1:1

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui

PAUL MUKUNGUBILA : C’est le temps du fils, et quand je dis : « je suis plein » , mes compatriotes devraient comprendre qui est cet homme ! qui est cet homme ? Qui n’a même pas peur. Je n’ai pas peur puisqu’il m’en a parlé, il m’a parlé et il a pris l a Bible, il m’a donné comme une chambre pour y habiter. Cette écriture, je me nourris de ça.

RICHARD KALALA TSHITENGE : Donc vous habitez dans la bible ?

PAUL MUKUNGUBILA : Oui mais un prophète ne doit vivre que de la parole. Autant qu’on me laisse un peu donner quelques versets afin de donner la meilleure compréhension. Donc c’est Matthieu 23:34 il dit ?

FRERE MATHIEU MUKENGE : Matthieu 23:34 : C’est pourquoi, voici je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville. 

PAUL MUKUNGUBILA : Oui, donc s’il y a l’idée qu’on se crée, qu’on conçoit maintenant disant ce n’est plus le temps des prophètes, aujourd’hui c’est le fils qui doit parler comme j’ai eu à le dire enHébreux 1 ; il faut comprendre que c’est une erreur qui va nous renvoyer en enfer parce qu’on ne peut jamais, jamais alors je dis jamais, croire en Jésus sans croire aux prophètes. Ça, c’est la conception de la chrétienté. Vous voyez ce terme là, moi je ne le conçois pas comme ça se conçoit ailleurs. La chrétienté c’est un terme ridicule, et c’est la raison pour laquelle ils appartiennent à la chrétienté qui a été convertie en Jésus sans croire aux prophètes. Et ça c’est pratiquement impossible puisque l’église aujourd’hui est bâtie sur les enseignements des prophètes. L’église du Seigneur je parle… je ne parle pas d’Israël charnel, je parle de l’église du Seigneur Jésus, le christ, celui-là même qu’on a crucifié, celui dont ont parlé les prophètes et les apôtres ; ce Jésus là, on ne peut jamais croire en lui sans croire aux prophètes… ça c’est une foi de la chrétienté donc c’est-à-dire cela émane de l’impie, de l’anti-christ ; et qui leur donne même la liberté de faire des miracles hé !, comme si c’était un appât par lequel ils peuvent avoir les gens. Donc c’est dire tout simplement que selon l’écriture… j’aimerais un peu revenir en arrière parce que je t’ai dit… on a lu… il ne faut pas oublier Matthieu 21:1O-11, si on ne veut pas sentir le prophète et que c’était maintenant le temps du fils. Ce fils était le Prophète. Il ne pouvait jamais œuvrer, effectuer la mission lui confiée par son père sans qu’il ait au moins cette étiquette de Prophète. Je crois que tu me comprends ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Tout a fait.

PAUL MUKUNGUBILA : Donc on parle de Jésus fils de Dieu, mais Jésus était le Prophète. Et Dieu ne peut jamais… agir que par le prophète, donc Jésus lui-même le fils c’était le prophète. Et dire que le temps des prophètes est terminé,maintenant c’est le fils, non non, lui-même Jésus déjà était le Prophète et c’est la raison pour laquelle on peut rappeler à la hâte Matthieu 21:1O-11.

FRERE MATHIEU MUKENGE : Lorsqu’il entra dans Jérusalem, toute la ville fut émue, et l’on disait : qui est celui-ci ? La foule répondait : C’est Jésus, le PROPHETE de Nazareth en Galilée.

PAUL MUKUNGUBILA : Voilà, comme tu viens de l’entendre donc le fils…celui-là même le fils, c’est le Prophète. Il ne peut pas se passer des prophètes. Dieu ne peut agir autrement que par le Prophète, du début à la fin. Est-ce que tu m’entends ? C’est ce qui est prévu dans l’écriture. Quelqu’un qui se trompe, qui, peut-être, a une certaine irritation quand on parle du Prophète. Ce n’est pas que, on voudrait au moins se réfugier derrière cette étiquette là, non. C’est l’Eternel Dieu qui en a décidé ainsi du début à la fin de la rédemption, hein ! Il ne devrait agir que par les prophètes. Et maintenant Hébreux, peut-être c’est les hébreux (épître) que l’on conçoit très mal, s’il y a encore des minutes, je vais y revenir. J’aimerais d’abord qu’on puisse comprendre qu’un chrétien, ne peut jamais le devenir sans croire aux prophètes. C’est la question que va balancer Paul au roi Agrippa en Actes 26; 27-28, il dit :

FRERE MATHIEU MUKENGE : Crois-tu aux prophètes, roi Agrippa ?… je sais pas que tu y crois. Et Agrippa dit à Paul : tu vas me persuader de devenir chrétien ! 

PAUL MUKUNGUBILA : Tu comprends ? Donc la chrétienté est dépassée même par Agrippa qui n’avait pas encore cru. Agrippa comprenait que pour devenir chrétien, il fallait croire aux prophètes. Même si on se réfugie derrière Jésus… Voilà les enseignements, Les faux enseignements dont j’ai parlé. La fausse doctrine, on croit à autre chose. Jésus ne nous dit jamais…il ne faut pas croire aux prophètes, croyez maintenant au Fils, il n’a jamais répété ça au contraire Jésus demandait aux disciples qu’il ne fallait pas être lent à comprendre, lent à croire aux prophètes, il faut croire aux prophètes ; vous ne pouvez jamais croire en moi sans croire aux prophètes, c’est Luc… en Luc 24, c’est lorsqu’il fut ressuscité je crois, le même jour-là, il croisera Cléophas avec son ami auxquels il va reproché cette attitude et c’est comme s’ils avaient oublié ce qu’il venait de leur dire, il dit ceci c’est Luc 24:25-27

FRERE MATHIEU MUKENGE : Alors Jésus leur dit : Ô hommes sans intelligence, et dont le cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les prophètes ! Ne fallait-il pas que le Christ souffrît ces choses, et qu’il entrât dans sa gloire ? Et commença par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les écritures ce qui le concernait.

PAUL MUKUNGUBILA : Donc, vous voyez qu’il leur reproche la lenteur, il faut croire aux prophètes. C’est Jésus qui parle ici. Donc lui-même ne savait pas, les plus intelligents ce sont les gens d’aujourd’hui, mes contemporains qui sont plus intelligents. Et ce qui les pousse c’est le diable, c’est l’esprit impur, c’est celui-là même qui les pousse à marchander avec les miracles. Du temps des apôtres déjà Pierre avait maudit un magicien qui voulait leur donner de l’argent pour qu’il fasse aussi des miracles ; aujourd’hui fort malheureusement, cette chrétienté recourt vers les féticheurs. Et ils recourent même vers ces gens… ces gens que nous voyons qui font… les catcheurs quoi ! Vous voyez, c’est vraiment ridicule, le chrétien, il va demander, il va rechercher la puissance avec laquelle il peut au moins tromper les gens pour attirer des masses afin de s’amasser de l’argent, c’est ça la chrétienté. Et il est facile de pouvoir… Mukungubila les appelle à pouvoir se reconvertir, qu’ils reviennent au Seigneur. Le Seigneur dont vous parlez, qu’il est lent à exaucer les prières, il ne va pas exaucer les prières des féticheurs, ceux-là même dans lesquels vous mettez votre confiance, ce sont des féticheurs. La chrétienté, je la hais même… je hais vraiment ce mot, parler seulement de chrétien et non pas de la chrétienté. Une chrétienté qui refuse même les paroles du Seigneur Jésus ; Jésus nous appelle à croire aux prophètes. Tu as entendu l’écriture ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Oui.

PAUL MUKUNGUBILA : Donc maintenant dire que quelqu’un nous dise aujourd’hui que selon lui, les prophètes c’est l’ancien testament. Bon d’abord d’où est-ce qu’il tire ce mot là ? Bon, si c’est l’ancien testament, alors le Seigneur Jésus nous appelle à croire à l’ancien testament puisque justement il dit : « Ne soyez pas lents à croire aux prophètes et ce n’est pas seulement Jésus, puisqu’il y a Agrippa celui qui n’avait même pas été baptisé, il dit…donc je comprends que tu m’entraînes à pouvoir devenir chrétien . Alors que la question qui lui était posée était : Est-ce que tu crois aux prophètes ? On ne lui a pas…, Paul ne lui a pas demandé : Est-ce que tu crois en Jésus ? La question c’était : Tu crois aux prophètes, roi Agrippa ? Il dit non. Je crois un tout petit peu là tu vas me convertir, je vais devenir chrétien, tu me comprends frère Kalala ? Donc comment est-ce que un Agrippa, Agrippa, le roi peut comprendre mieux qu’un chrétien ? Ce n’est pas possible. Donc tu comprends qu’il y a quelque chose ici qui n’est pas du tout normal, c’est anormal. Paul lui-même d’abord, Paul qui est l’envoyé, le grand d’ailleurs, l’homme de choix de Jésus, il nous dira que bien qu’on nous traite…qu’on traite l’église du Seigneur comme étant une secte. Ce n’est pas d’aujourd’hui, les gens d’antan, déjà ils critiquaient l’église du Seigneur Jésus, ils la traitaient de secte et ce n’était même pas une honte pour eux, ils acceptaient, comme Paul qui dit : « Par cette voie que vous traitez de secte, je sers le Dieu de mes pères » hein ! Selon ce qui est et qu’est-ce qu’il dit ? C’est, je crois que c’est Actes 24:14, il dit ?

FRERE MATHIEU MUKENGE : Je t’avoue bien que je sers le Dieu de mes pères selon la voie qu’ils appellent une secte, croyant tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes. 

PAUL MUKUNGUBILA : Donc vous voyez qu’il croyait lui dans tout ce qui était écrit dans la loi et dans les prophètes, lui Paul. Et la chrétienté aujourd’hui a honte de lire, de croire dans tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes ; et en donnant même l’étiquette à cela « ancien testament », vous voyez que ce terme, il est nouveau, ce n’est pas le terme qui vient au moins… qui nous vient de nos pères là, non, c’est un terme qui vient de quelque part ici… de l’anti-christ, de l’impie. Tu comprends toi-même…c’est depuis, Dieu merci… que Dieu te bénisse frère Kalala, depuis un certain temps ils ont changés un peu de langage, je n’entends plus les gens dire : il est écrit dans « l’ancien testament » … je crois que la leçon a été quand même bien comprise de ce côté-là ; ce n’est pas l’ancien testament, c’est la loi ou alors la parole de Dieu, ou l’écriture. Et tu entends les autres… moi je crois tout, ça c’est Paul l’apôtre. Maintenant si lui croit comme ça et que toi, ton soi disant pasteur, ton évangéliste te dit :« il ne faut plus croire a ça », tu comprends ce que nous sommes, c’est quelle sorte de chrétien ? C’est l’anti-christ, c’est ça ce que j’ai dit, la ville est souillée, la capitale de notre pays, là même où… hé ! Nous, nous nous faisons comme idée que c’est le carrefour. Alors je suis venu juste pour ça, il faut que nous puissions faire quelque chose afin d’aider les frères, les enfants, qui reviennent à Dieu, qu’ils…je ne les appelle pas qu’ils me reviennent à moi, mais qu’ils reviennent à Dieu. Donc ceux-là qui les conduisent en erreur, ils les ont induits en erreur disant : « il ne faut plus croire aux prophètes ». Or j’aimerais terminer, je te laisse le temps. Si Paul croit de tout cœur, tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes, il nous appartient à nous de pouvoir réfléchir. Si Jésus déjà en qui tu crois, il dit : « il faut croire aux prophètes » et ton soi disant pasteur te dit : « non ». Une femme a osé même dire : « ce n’est plus le temps des prophètes », d’abord toi la femme, tu n’as même pas droit de parler, il t’est interdit puisque nous sommes là, les hommes… Un homme comme moi, je parle beaucoup même si c’est le français qui nous manque, nous pouvons parler en Lingala et pourquoi pas en Kiluba puisque c’est la parole de Dieu. Il y aura toujours des interprètes au lieu que la maman pour…qu’elle fasse au moins son boulot comme le dit l’écriture, elle est là pour engendrer les enfants et ça suffit. Elle peut parler si l’homme n’est pas là, apte à pouvoir le faire. Et en parlant d’abord, la femme quand elle parle comme ça je vois comme si elle prenait des cornes et elle est en train d’offenser Dieu, de blasphémer. Tu ne peux pas t’enhardir de cette façon là ; or c’est la raison pour laquelle… revenons un peu pour terminer. Si on ne croit pas aux prophètes, on ne croit pas en Jésus. Tu me comprends ?…donc carrément, il faut comprendre que si tu ne crois pas aux prophètes, ton pasteur, ton évangéliste te dit que : « il ne faut plus… ce n’est plus le temps », il se trompe, puisque Jésus dira, lui qui était le fils de Dieu et encore le prophète, il dira que : « je vais vous envoyer les prophètes et vous allez les maltraiter », justement c’est ce qui est en train de se faire aujourd’hui et alors qu’est-ce qu’il faut ? Il faut entendre d’abord par là… Jésus dira encore plus grave… en Matthieu 5:17, il dira (à la hâte !) : « moi je ne suis pas venu pour abolir hein ! La loi et les prophètes. C’est ce qu’on fait, on crée des choses à l’encontre de l’écriture, c’est de la bouche de Jésus, c’est Jésus lui-même qui parle. Matthieu 5:17

FRERE MATHIEU MUKENGE : Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

PAUL MUKUNGUBILA : Est-ce que c’est compris ? Maintenant si un pasteur se lève, vous qui recevez…les journalistes qui recevez ces gens, il ne faut même leur laisser au moins…hein ! , enfermer ces gens pour les emmener vers l’enfer. C’est clair ! Tous les passages que je donne ici. Jésus nous fait comprendre qu’il n’était pas venu abolir la loi ni les prophètes. Abolir, le mot se comprend, mais pour accomplir c’est-à-dire on ne peut jamais casser la loi ni les prophètes, ce que les prophètes ont dit, c’est dans cette lignée que Jésus est venu. Et c’est la raison pour laquelle Ecclésiaste que l’on ne va pas lire. Ecclésiaste 3:14-15, il dit : « Dieu a fait ceci pour qu’on le craigne ». Qu’est-ce qu’il a fait ? Il dit que  » ce qui est aujourd’hui c’est ce qui a été et c’est ce qui va venir, c’est toujours ce qui est passé, Dieu ramène toujours… «  Donc la parole de Dieu, Paul…l’apôtre Pierre plutôt, il dit : « la parole de Dieu ne change pas, elle demeure donc elle ne peut pas changer » puisque, bon c’est comme ça qu’on avait compris il y a deux mille ans, aujourd’hui ça change, Dieu refuse. Ecclésiaste 3:14 que sa parole demeure, et elle ne change jamais. Il y a un évangéliste ou bien un pasteur qui dit :« que ça peut changer », c’est grave ça .Voyez j’ai suivi le journaliste Nzila Fanan de la R.T.N.C.( Radio Télévision Nationale Congolaise ) que je félicite d’ailleurs, sa façon de pouvoir orienter ses frères ,qui se dit être…qui se disait être je ne sais pas… s’il est évangéliste, s’il est prophète, s’il est pasteur, s’il est…mais on lui pose la question de savoir qui es-tu donc ?est-ce que le prophète est pasteur ? il a refusé. Est-ce que dans cette écriture, dans cette bible il s’est jamais levé un prophète qui ne soit pasteur ? C’est très grave. Un pasteur qui n’est pas prophète, c’est lequel ? Qu’on me cite seulement un. Est-ce que tu me suis bien ? Un pasteur qui n’était pas prophète, voilà la bible est là, je te laisse toi… à toi Kalala qu’on dérange, qu’ils viennent te dire tout simplement : non, ce pasteur n’était pas prophète. J’attends la réponse et que tous ceux qui m’écoutent pour…puisque je ne sais de quelle manière je vais vous convaincre. On vous enferme comme dans un ghetto, c’est du ghetto qu’entretiennent ces soi-disant pasteurs assoiffés d’argent. Donc il y ait… il n’a…il ne s’est jamais levé un pasteur qui ne soit prophète ; un prophète, il peut y avoir un prophète qui n’est pas pasteur, c’est vrai. Mais pas pasteur qui n’est pas prophète, ça jamais. Si Nzila Fana…comment il s’appelle ?

RICHARD KALALA TSHITENGE : Nzila Fanan

PAUL MUKUNGUBILA : S’il peut avoir…être satisfait et consolé au travers ce que je dis. Un pasteur qui n’est pas prophète, il ne s’est jamais levé, un pasteur qui ne soit prophète dans cette bible jamais. Je suis là, je suis à Kinshasa, j’attends la réponse ; un pasteur qui n’est pas prophète, il n’y a que dans la chrétienté, le pasteur qu’ils élisent, qu’ils choisissent eux-mêmes ; or c’est l’Eternel qui établit. Il n’y a jamais eu un pasteur qu’on ait élu. L’église ne peut pas démettre un pasteur, l’église ne peut pas non plus choisir un pasteur, c’est l’Eternel, comme je te l’ai dit : « c’est de par la naissance, donc du sein maternel, je t’avais déjà appelé », c’est comme ça qu’il a appelé Jérémie, c’est comme ça qu’il a appelé Abraham, c’est comme qu’il a appelé David. Et même la malheureuse qui critiquait David, disant : « qu’il est un pécheur », et alors Jésus est né de qui ? C’est de cette femme qui a couché avec David, c’est ça …c’est ça les grands-parents de Jésus. Malheureusement c’est celui-là que cette femme a injurié à la télévision et c’est très grave ça. C’est pourquoi j’ai dit : « que l’autorité me soutienne pour qu’on mette un peu de l’ordre », je suis là pour enseigner, moi je suis professeur de la parole de Dieu ou tout court l’enseignant. Je ne suis pas comme…mais nous ne sommes pas à deux ou trois, là qu’on ne se trompe jamais. Il faut qu’on comprenne bien, que je suis seul enseignant sur cette terre, à l’heure où je te parle ; même chez les blancs, il n’y en a pas, si l’autorité voudrait se sentir encore fière, les autorités de ce pays, de ce beau pays, qu’elles invitent… et elles verront de quel bois je me chauffe. Moi, je cogne fort !

RICHARD KALALA TSHITENGE : La parole de Dieu ne change pas, parce que Dieu est le même, tel qu’il a été hier donc au commencement. C’est ainsi qu’il est aujourd’hui et c’est ainsi qu’il le sera jusqu’à la fin des temps. Dieu ne change pas, sa parole ne change pas. Ceux qui ont tenté de la changer eh ben ! Qu’ils prennent garde parce que vous avez suivi tout comme moi, Paul Mukungubila, le Prophète, cogne fort ; et il cogne avec la parole, ça, vous êtes averti. Un homme averti, me semble-t-il, en vaut mille, moi je dis mille. Et le prochain thème de votre émission « révélations » nous vous l’avons déjà indiqué « quel est le mariage qu’il y a entre le prophète Paul Mukungubila, sa mission et notre pays la République Démocratique du Congo ». Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs, je vous retrouve très prochainement avec cette nouvelle émission « révélations » consacrée donc à ce mariage de la mission du prophète et du pays.
Bonsoir !

[button link= »http://mukungubila.com/emission-revelations-de-richard-kalala-tshitenge-de-la-r-t-n-c-lhomme-et-sa-mission/ » display_style= »2″ align= »center » icon_before= »im-icon-accessibility » icon_after= »im-icon-accessibility » bgcolor_first= »rgba(11,71,115,1) » textColor= »rgba(250,250,250,1) »]Lire 1ère partie[/button]

Comments are closed.