• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Constat amer sur la situation chaotique du Congo (RDC)

By Yves Neyd
In À la une
novembre 27, 2020
0 Comments
489 Views
image_pdfimage_print

Message du 27 Novembre 2020

Moi, Joseph Mukungubila, qui croyais qu’avec l’avènement de monsieur Tshilombo Félix au pouvoir, le peuple congolais allait enfin être consolé par le changement du pouvoir parce que cela mettait fin à l’occupation rwandaise ! Hélas non ! La situation politique étant chaotique, le chef de l’Etat annonce les consultations auxquelles moi, Mukungubila, je réponds favorablement. Hélas ! De manière détournée, l’invitation m’est refusée. Ne trouvant pas une raison valable à donner, Félix et ses services évoquent le pb de la justice ! C’est très malheureux ! Il est très honteux de donner ici les véritables raisons qui créent la panique ! Est-il nécessaire de rappeler, chers compatriotes, que Mukungubila et ses disciples ont été attaqués et massacrés dans la parcelle alors qu’ils étaient en prière de fin d’année et que le seul instrument à la main était la Bible ? Et suite à cela, les manifestations de colère dans différentes villes du pays. Après ces massacres organisés par l’étranger envahisseur et les arrestations, faudra-t-il rappeler à l’opinion tant nationale qu’internationale que Mukungubila en tant qu’homme politique congolais et chef religieux, est bénéficiaire de ces mesures de décrispation politique de la St Sylvestre ? Et en plus n’oubliez pas que suite aux fausses accusations portées contre lui par le pouvoir de Kinshasa, à la justice sud africaine, cette justice avait demandé au pouvoir de Kinshasa de fournir des preuves de ses accusations contre Mukungubila. Et le pouvoir de Kinshasa n’a pas été capable de fournir les preuves pendant plusieurs semaines ou mois. Ce qui amènera madame le juge à pouvoir innocenter Mukungubila, et lui demander de retirer sa caution. Mêmement, le tribunal militaire du Katanga, là où s’étaient déroulés les événements malheureux avait innocenté Mukungubila, en disant que Mukungubila n’était même pas concerné. Et vouloir aujourd’hui écarter Mukungubila qui venait de se prononcer en faveur de ces consultations annoncées par Monsieur Félix, vous conduisez le pays vers où ? Ici, je le répète, Dieu prend acte et date.

Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph

Comments are closed.