• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Communiqué sur l’article de RFI publié le 26 février 2014 intitulé “RDC, les autorités s’attaquent aux gangs de Kinshasa ».

By dixi
In Articles
février 28, 2014
0 Comments
1062 Views
image_pdfimage_print
Joseph MUKUNGUBILA, L'homme en Jean, lors du débat du siècle (1993 à la voix du Zaïre)

Joseph MUKUNGUBILA, L’homme en Jean, lors du débat du siècle (1993 à la voix du Zaïre)

L’article prétend que le Prophète de l’Eternel Paul Joseph Mukungubila aurait revendiqué les attaques meurtrières du 30 décembre 2013, ce qui est faux, car dans son interview accordée à RFI suite à ces évènements, le Prophète déclarait que ce sont ses adeptes, non armés, qui ont été massacrés par le pouvoir de Kinshasa  alors qu’ils protestaient suite à une attaque des militaires de la République dont ils avaient été les victimes quelques heures plus tôt.

Dans cet article, le journal informe dans un premier temps que le gouvernement congolais a lancé un mandat d’arrêt à l’encontre du Prophète Paul Joseph Mukungubila. Dans un deuxième temps, il déclare qu’une nouvelle opération contre les gangs qui sévissent à Kinshasa est en cours.

La mise en commun de ces deux informations indépendantes, au sein d’un même article, entretient une confusion quant à une étroite collaboration entre le Prophète et les gangs de Kinshasa. Cela s’avèrerait être  une accusation sans fondement.

En homme politique engagé, voilà plus de trente années que le Prophète Joseph Mukunguibla oeuvre pour la paix en RDC.

Nous rappelons qu’en 2006, le Prophète Joseph Mukungubila figurait parmi la liste des 33 candidats à l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo.

Et pour toutes ses actions en faveur de la nation, il s’est vu, en 2011 discerner le diplôme de Patriotisme et celui d’émérite civique par deux associations de journalistes congolais(*).

Ainsi, le Bureau du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila dénonce cette tentative visant à discréditer l’image d’un homme profondément engagé pour la libération de son peuple, et demande un droit de réponse à RFI afin que soient levées toutes ambiguïtés.

Comments are closed.