• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 10 JANVIER 2014

By Yves Neyd
In Articles
janvier 10, 2014
0 Comments
964 Views
image_pdfimage_print
Disciples de Mukungubila, manifestant s non armés assassinés le 30 décembre 2013

Disciples de Mukungubila, manifestant s non armés assassinés le 30 décembre 2013

Le gouvernement de Kinshasa a émis un mandat d’arrêt à l’encontre du Prophète de l’Eternel Joseph MUKUNGUBILA. Nous condamnons cette décision qui n’est pas fondée. En effet, comme la France l’a souligné dans un communiqué officiel disponible sur le site du ministère des affaires étrangères, ce sont les auteurs d’exactions qui méritent d’être traduits en justice.

Nous rappelons que:

– Plus de 100 civils non armés ont été massacrés le 30 décembre dernier. Les autorités congolaises auraient plutôt dû rechercher les auteurs de ces exactions et les traduire en justice.

– Plusieurs centaines d’hommes, de femmes et d’enfants ont été arrêtés arbitrairement, torturés, certains exécutés. Les femmes ont été violées par les militaires de la garde présidentielle. Le seul motif étant qu’ils soutiennent le Prophète Joseph MUKUNGUBILA. Ces arrestations arbitraires continuent à ce jour.

Au vu de ces faits d’une gravité insoutenable et innommable :

– Nous considérons les institutions congolaises incompétentes pour mener une enquête transparente et impartiale sur les évènements du 30 Décembre 2013.

– Nous demandons l’ouverture d’une enquête internationale afin que la lumière soit faite  sur les évènements du 30 Décembre 2013 et que les auteurs d’exactions soient traduits en justice.

– Nous appelons la communauté internationale à réagir afin de mettre fin à ces crimes contraires au droit international.

 

Le Bureau du Prophète Mukungubila

Comments are closed.