• Vous tous, habitants du monde, habitants de la terre, Voyez la bannière qui se dresse sur les montagnes, Écoutez la trompette qui sonne !

    Esaïe 18 : 1-3

Cette prophétie donnée par le pouvoir colonial belge

By Yves Neyd
In À la une
avril 29, 2020
0 Comments
768 Views
image_pdfimage_print
Le Prophète Joseph Mukungubila et Simon Kimbangu

Le Prophète Joseph Mukungubila et Simon Kimbangu

Très chers compatriotes,

Aujourd’hui en 2020, nous rendons publique cette prophétie que l’homme de Dieu Joseph Mukungubila avait toujours refusé de publier.

Voici une des plus grandes prophéties données par le pouvoir colonial belge entre 1945-46, donc immédiatement après la deuxième guerre mondiale, alors que lui-même dans sa simplicité ne voulait pas qu’on puisse en parler. C’est l’intervention de cette jeune femme luba du nom de Mbuyu, hier le 28 Avril 2020 à 20 heures (heure de Lubumbashi). L’homme finalement nous autorise à pouvoir en parler, puisque c’est important pour calmer un peu les agitations de certains Congolais qui auraient souhaité que Kimbangu, en son temps, puisse les citer.

Chers frères et soeurs, c’est de l’insolite !!!

Comme on le disait dans l’introduction, hier soir l’homme de Dieu a reçu au téléphone à partir de Lubumbashi, une jeune femme, fille d’un pilote luba de Malemba, détentrice d’un message divin datant des années 1980.

Le message à délivrer était premièrement reçu par ses parents qui étaient kimbanguistes, mais qui avaient refusé de le transmettre à qui de droit, par jalousie parce que le Prophète Joseph Mukungubila ne professait pas le kimbanguisme. C’est ainsi que l’esprit va déporter leur fille, devenue femme aujourd’hui, de chez ses parents incrédules à Kinshasa jusqu’au Shaba/Kabalo, l’obligeant à délivrer le message au Prophète Mukungubila, qu’elle a commencé à chercher depuis les années 1980. Se retrouvant aujourd’hui dans la ville de Lubumbashi au Katanga, cette femme tombe sur une personne qui connaît le Prophète Mukungubila dans une famille. Quel soulagement pour elle après ce marathon d’autant de décennies ! C’est à partir de cette personne que la jeune femme aura la possibilité d’entrer en contact avec le Prophète, hier soir aux alentours de 20 heures. Et le Prophète l’a rassuré qu’ils se verront incessamment.

Le lourd message qu’elle a délivré au Prophète est : “Mukungubila est le grand Roi divin que Dieu avait annoncé par la voix de Kimbangu…”.

Du coup, ce témoignage met fin à toutes spéculations. Cette fois encore, Dieu vient de fixer l’opinion.

C’était à volonté que Kimbangu, dans la gare de Kabalo, dira ceci : “De ces contrées, s’élèvera une étoile pour la délivrance du monde”. Des propos cités dans les chansons des Kimbanguistes : “Betu kuenda Kabalo”. 

La royauté de Mukungubila a longtemps été annoncée et continue à l’être même à ce jour (voir différents visionnaires aujourd’hui, blancs et noirs). Tenez : Nous sommes en 1945, un homme se suicide par pendaison à Kisala (Mahaya). Bula Matari (État) est diligenté par l’autorité coloniale pour mener des enquêtes. L’incident se produit dans le village natal du Prophète Mukungubila, à Kisala (Mahaya). Pendant la nuit, le colon belge eut une vision troublante qui n’avait rien à voir avec sa mission. Le matin, il rassembla tous les habitants de la contrée et demanda s’il y a un clan qu’on appelle Bene Mushika ! Et ceux appartenant à ce clan s’avancèrent vers le Blanc pensant qu’on allait leur faire des reproches sur le suicide mais à la grande surprise de tous, le Blanc révéla sa vision nocturne : “C’est vous Bene Mushika ? Sachez que c’est au milieu de vous que va naître un enfant qui va secouer le monde entier”.

C’est à ce clan qu’appartient Papa Mwamba Mutombo Marcus Esiasa, père de Joseph Mukungubila. Quelque temps après va naître l’ONU qui remplaça la SDN (Société Des Nations), qui va prendre la résolution selon laquelle Israël devait se reconstituer en nation (la naissance de l’Etat d’Israël). Ce que nous pourrions appeler les triplés : trois enfants. C’est ainsi qu’en 1947, va naître Joseph Mukungubila dont la naissance correspond à la tombée de l’étoile à Kabalo juste à l’extrémité de l’aéroport à Kitumba.

Lorsque cette Maman Léonie Kabila, l’épouse de Mwamba Mutombo, conçut; la grand-mère Nkulu Wa Muleka, femme de Mbuyu Kabalo, recommanda à sa belle-fille disant : “Tu mettras ce bout de bois à ton chevet pendant toute la période de la grossesse jusqu’à l’accouchement car l’enfant que tu viens de concevoir est un grand Roi sur cette Terre”.

C’est comme cela que la Maman Léonie Kabila va pouvoir s’exécuter en obéissant à toutes ces recommandations jusqu’à la naissance de l’enfant auquel on donnera le nom de Mukungubila.

S’il vous plaît, pour ceux qui ne comprennent pas le sens ou la signification de ce bois, c’est le bois qu’utilisaient nos ancêtres comme oreiller (voir la pierre utilisée par Jacob dans Genèse 28:10-11). Et ce bois s’appelait Musao.

De tels témoignages autour de la royauté divine du Prophète de l’Eternel Joseph Mukungubila sont légion et doivent nous interpeller à cesser de défier la volonté divine d’établir le pouvoir divin sur le Congo où tout le monde est appelé à baiser le Fils selon Psaumes deuxième.

D’autant plus que ledit pouvoir, Dieu l’établit pour préparer l’épouse à l’enlèvement. Comme conséquence, c’est la fin du monde. N’est-ce pas qu’il y a quelques mois, vous-mêmes Congolais aviez fortement souhaité que le Congo soit remis entre les mains du Créateur lui-même !?

Professeur Edouard Londji

Comments are closed.