Communiqué du 20 février 2018

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGUBILA MUTOMBO livre par le présent communiqué de presse l’intégralité de la communication que Son Excellence le Président adresse, en termes de « mise en garde » irrévocable à Messieurs Kagame, Kanambe, Katumbi et à leur hôte le président zambien.

A toi Kagame, à toi Kanambe, à toi Katumbi, ainsi qu’à toi l’hôte de ces trois criminels, ces génocidaires, ces sanguinaires ; rappelez-vous, sachez que c’est moi l’Eternel qui décide : vos projets ne réussiront pas sans moi !!!

Que toute la communauté tant nationale qu’internationale sache par ma voix  que ces criminels viennent de tenir une réunion sécrète en Zambie pour prolonger la SOUFFRANCE de mon peuple, le peuple congolais ! Ceci comme si mon peuple n’avait pas encore suffisamment souffert !
Alors que depuis 1997, c’est plus de dix millions d’hommes, des femmes, des jeunes et des enfants de mon peuple qui ont été massacrés, assassinés, tués par ces mêmes criminels qui viennent de se réunir en Zambie. J’exprime un profond regret de voir que subitement le Président zambien ait glissé dans l’ivresse génocidaire, et a vite oublié les organes génitaux et les mamelles trouvés dans les frigos des rwandais qui furent chassés de la Zambie… Serait-il  ironique ou hypocrite pour dire qu’il aide et qu’il veut soutenir le peuple congolais ?

Souvenons-nous que l’ex gouverneur du Katanga qui, en complicité avec le même Kanambe, s’est enrichi au prix des richesses que l’Eternel a enfouies dans ses terres rd-congolaises et au prix du sang de mes compatriotes ; c’est encore celui-là qui se remet à rêver de revenir sur les mêmes terres riches du Congo pour continuer à faire souffrir mon peuple.

Réunion sécrète ! Oui pour les hommes, mais pas pour le Créateur. Car rien ne peut lui être caché. Aussi cette mise en garde ultime porte sur « les actions terribles » que l’Eternel Dieu annonce par ma bouche et que Lui-même va faire exécuter sans délai ! Non seulement ces actions terribles vont s’abattre sur Kanambe, mais je vous confirme ici que tous ceux de l’intérieur comme de l’extérieur qui se risquent à soutenir ce criminel, ces sanguinaires, ces génocidaires, même les nations et les organisations qui s’impliquent dans cette aventure criminelle auront chacun et chacune sa part d’actions terribles de la colère de Dieu.

J’attire l’attention sur toute la souffrance endurée et qu’endure encore mon peuple, souffrance jamais vécue par un autre peuple, par une autre nation sur la Terre… Le Dieu Créateur a dit : « ça suffit, maudit soit l’homme qui aura des ambitions de continuer à massacrer, à faire souffrir le peuple congolais et surtout à vouloir occuper le siège du pouvoir dans ce pays… »
Ainsi tous ceux qui, de l’intérieur ou de l’extérieur, soutiendraient Kanambe ou quelqu’un d’autre pour occuper ce siège, je le maudis ! Car après ce criminel, personne d’autre n’occupera le siège du pouvoir dans ce pays, si ce n’est Moi-même. Moi, le propriétaire des terres, je dis et je le répète : personne alors personne ne résistera au coup de balai de ma fureur !

Rappelez-vous, quand j’ai fait sortir le peuple d’Israël de la servitude de Pharaon et que ce dernier chercha à se ressaisir, vous connaissez la suite : l’Eternel le fit disparaître avec toute son armée…
Le sang de mon peuple a beaucoup coulé par la méchanceté rwandaise et celle de tous leurs alliés et personne n’est venue au secours de mon peuple. A cause de la désobéissance de mon peuple, je l’ai laissé souffrir. A cause de ma fidélité, à cause de ma parole en 2017, j’ai dit : ça s’arrête là. Et toi le sanguinaire, tu te plais dans ce sang. Je vais t’écraser avec tous ceux qui t’entourent. Maudits soient tous ceux qui voudront te soutenir, te protéger… Parce que Moi j’ai dit : ça s’arrête là.

J’ai dit, je le répète. Maudit sera tout homme de l’intérieur de cette nation ou de l’extérieur qui voudra soutenir ce criminel Kanambe. Je vous dis en tant que Leader de cette nation, je vous dis et vous demande de ne plus continuer à soutenir l’envahisseur Kanambe. Soutenez vos frères, soumettez-vous à l’Eternel. Ne soyez pas des traitres car Dieu a décidé de mettre fin à votre souffrance afin que vous soyez prêts, que vous vous prépariez à l’enlèvement. Je mets en garde toute nation qui voudrait soutenir ce génocide organisé par les tutsis, par le Rwanda…
Ces nations-là seront humiliées par Moi, l’Eternel.
Moi, je les ai créées pour qu’elles vivent en harmonie.
Or la paix du monde est aujourd’hui conditionnée par la paix au Congo, sinon tous périront…

Le Bureau du Président JOSEPH MUKUNGIBLA MUTOMBO




Communiqué du 17 février 2018

Le Bureau du Président Joseph Mukungubila Mutombo tient à porter à la connaissance de l’opinion tant nationale qu’internationale que suite aux informations persistantes, recoupées du reste par plusieurs sources concordantes; mentionnant une présence très nombreuse des tutsi rwandais dans la province de l’ex Bandundu. Après toutes les vérifications d’usage, le Bureau a alerté le Président Mukungubila par une note détaillée. La réaction du Président a été immédiate !

C’est ainsi que le Bureau du Président Mukungubila s’insurge contre les manœuvres et autres manigances de la Communauté Internationale et de la Cour Pénale Internationale qui au lieu d’émettre un mandat d’arrêt à l’endroit du génocido-sanguinaire Kanambe alias Kabila, se complaisent à lui envoyer un avis d’engagement à organiser les élections auxquelles lui-même ne se présenterait pas. Si réellement ces respectables hommes et femmes, qui tiennent les rênes de la gouvernance mondiale entre les mains, avaient voulu donner un chèque en blanc à Kanambe, est-ce qu’ils l’auraient fait autrement ? En tout cas le génocido-sanguinaire, lui l’a très bien compris ! L’afflux de tutsis-rwandais (éleveurs des vaches en temps et militaires tueurs en opportunité) est fort loin d’être un hasard. C’est véritablement la partie visiblement silencieuse du plan d’extermination à très grande échelle des Congolais sur leur propre terre.

La dernière trouvaille de Kanambe en l’occurrence c’est l’État d’urgence qu’il est plus qu’en passe de décréter pour couvrir officiellement toutes les voix dissonantes qui jusqu’à ce jour s’élevaient encore pour dénoncer ses nombreuses tueries et massacres, quand bien même ses milices se précipitent toujours pour arracher, ramasser les corps aux fins de les faire disparaître… la suite est connue !!! Rien, mais alors rien ne peut justifier le déclenchement d’un état de guerre en RD du Congo; étant donné que le malheur de ce pays, c’est le fait de l’occupation orchestrée à dessein par Bill Clinton. Le malheur du Congo et de son peuple, ce sont naturellement toutes ces richesses que l’Eternel Dieu a enfouies sous nos terres.

Le fait que depuis plus d’un mois la Monusco et la Communauté Internationale soient restées muettes à la traversée du pays de part en part par les forces militaires étrangères, même déguisées en éleveurs, redonnerait la vue même à un aveugle né. Cette Communauté Internationale, au lieu d’arrêter Kanambe qui pendant deux décennies n’a fait que répandre à profusion le sang congolais, à tel point que ce sang est même devenu un parfum que le nez de tout un chacun reconnaît partout sur la surface de la terre !!! Oui, Kanambe mérite d’être arrêté, mieux d’être abattu… Sinon comment la Communauté internationale peut-elle prétendre aider le Congo et son peuple sous occupation ? Ou veut-elle aider réellement les forces d’occupations qui se font passer pour des congolais ? Hitler, Saddam Hussein et Kadhafi réunis n’ont rien fait de semblable à ce que le criminel Kanambe réalise au Congo.

Que le Président Trump et Mme Nikki Haley nous débarrassent de ce criminel via armée américaine.

Le Bureau du Président Joseph Mukungubila Mutombo




J’arrive

Lettre ouverte du 1er janvier 2018

Moi, le Prophète de l’Eternel Mukungubila Mutombo Joseph, je m’insurge contre la barbarie meurtrière doublée du mensonge caractérisé, dont ne cesse de se prévaloir le gouvernement imposteur du Rwandais Kanambe Hippolyte. Je mets au défi quiconque, la communauté internationale comprise, de prétendre que ce ne sont pas des dizaines de catholiques qui sont tombés sous les balles de Kanambe le 31 décembre 2017. Au moins un prêtre a été sauvagement abattu, alors que l’église catholique implantée sur plus de 90 pourcents du territoire RD congolais a mille fois eu l’occasion de se rendre à l’évidence : les Rwandais ont pris le pouvoir ici dans le but d’exterminer le peuple congolais ! Mais qu’aujourd’hui nous soyons contraints à faire le décompte macabre tel que rendu par le comité laïc catholique, la MONUSCO, et les observateurs indépendants ; des dizaines de morts, des centaines de blessés par balle, et d’autres centaines de cas d’arrestation, Kanambe et ses laquais qui ne savent plus comment passer le goût amer qui leur colle le palais pour avoir déjà perdu les effectivités du pouvoir au point de s’en prendre aux enfants, aux femmes et aux hommes, de surcroît chrétiens catholiques marchant pacifiquement pour dire haut et fort la consommation du divorce avec l’envahisseur… Moi, Mukungubila Mutombo Joseph, je dénonce avec la dernière énergie le massacre de mon peuple planifié et télécommandé de l’extérieur.

A mon peuple et à mes très chers compatriotes je dis, soyez confiants, Dieu ne vous a pas abandonnés.

Afin de faire expier à Kanambe tous ses crimes, afin de venger le sang innocent des Congolais, non seulement l’Eternel a révoqué le pouvoir de l’imposteur et de ses suppôts mais, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob m’a mis debout pour m’installer sur son trône en République Démocratique du Congo.

J’arrive.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Réhabilitation de Monsieur Charlie Mingiedi Mbala N’Zeteke

 

Communiqué du 14 novembre 2017

Le bureau du Prophète Joseph FB_IMG_1505164812040Mukungubila informe l’opinion publique de la réhabilitation de Monsieur Charlie Mingiedi Mbala N’Zeteke.

A la suite de sa suspension en date du 11 septembre 2017, il a fait preuve de beaucoup d’humilité et donc de grandeur, en reconnaissant ses fautes et en se repentant sincèrement.

Nous l’avons donc rétabli dans ses fonctions, en l’invitant à se remettre au travail avec respect et patriotisme, et à participer à la libération imminente de notre pays.

Le bureau de Joseph Mukungubila  




L’INOPPORTUNITÉ DU CALENDRIER ÉLECTORAL EN RDC

Lettre ouverte du 9 novembre 2017

Quel rapport y a-t-il entre une charte dont le socle est bâti sur une profession de foi tournée vers plus de justice entre les peuples, pour des relations entre les nations fondées sur le droit, et un régime mafieux qui tue, qui viole et use de pratiques cannibales sur sa propre population, s’il est vrai qu’elle soit sa population ?

L’innommable a été commis devant le silence de la communauté internationale. La République Démocratique du Congo n’en finit pas de mourir chaque jour par cette occupation rwandaise. Comment la communauté internationale peut-elle cautionner le meurtre au quotidien d’une population déjà exsangue !? La RDC n’est pas régie par une constitution ; c’est ce que veut nous dire la communauté des nations. Parce que la caution qu’elle accorde à ce régime d’occupation au-delà d’être inacceptable, est un outrage à la lettre et à l’esprit de la charte des Nations unies. Comment peut-on accorder à un régime qui se nourrit d’artifices et de mensonges en tous genres un chèque en blanc !? Ce gouvernement de Kinshasa n’a plus d’assises parmi le peuple… C’est depuis le 19 décembre 2016 que ce gouvernement, de soubresauts en soubresauts, lutte pour légitimer l’inacceptable, l’inconstitutionnalité de son statut ! C’est maintenant à découvert qu’il va avec l’argent du contribuable congolais corrompre autant que faire se peut pour garder un sursis, ainsi s’agglutinent autour de lui une poignée de Congolais pestiférés, prêts à vendre monts et vaux qui s’activent à poursuivre le massacre systématique de leurs frères congolais. Tous ces crimes, je les ai dénoncés à la face du monde sans contredits.

L’histoire de mon peuple fait mal. Dès qu’il s’est constitué en nation, les forces du mal ont voulu l’effacer de la Terre ! C’était déjà 10 millions de morts comme tribut à l’occupation coloniale, sur une population de 20 millions d’habitants ! Aujourd’hui, s’ajoutent 10 millions de plus au supplice de mon peuple par cette autre occupation que la communauté internationale voudrait considérer comme un gouvernement représentatif du peuple congolais !!! Ce cynisme doit s’arrêter maintenant et ce gouvernement être stoppé. La communauté internationale devrait mettre hors d’état de nuire Kanambe. La transition dès maintenant devra être conduite sans lui et pilotée entre Congolais. Ce gouvernement ne survit que par des tergiversations politiques et des atermoiements à l’interne comme à l’externe… L’opposition devrait évaluer sa responsabilité dans cette crise pour avoir accordé à cet étranger l’alibi qu’il recherchait pour rendre effectif le glissement. En lui concédant le dialogue, il s’est maintenu aux dépens de ceux qui lui ont tendu la perche. Aujourd’hui, il monologue avec sa CENI. Il n’y a pas de calendrier électoral qui tienne ! Cette annonce n’a qu’un seul objectif : rester au pouvoir ! L’exhortation de la communauté internationale au gouvernement de la RDC signale qu’il faut que ce dernier veille à ce que chaque citoyen ait le droit de se réunir, de tenir des réunions publiques en toute liberté, de battre campagne comme l’autorise la constitution ! Le message que nous donne la communauté internationale est clair : ce gouvernement va continuer à empêcher les gens de se réunir, de tenir des réunions publiques, de battre campagne.

Ce gouvernement est inconstitutionnel, comment pourrait-il assurer la constitutionnalité d’un processus constitutionnel ? Personne n’est dupe, encore moins la population congolaise. Ce calendrier électoral est conçu de telle sorte qu’il puisse voler toutes les clés d’une alternance politique apaisée dans le pays. Ce n’est pas un calendrier électoral, c’est un calendrier cleptomane ! J’insiste, persiste et signe, moi Mukungubila, ce dont le pays a besoin, ce n’est pas d’un calendrier électoral préparé par Kanambe, mais d’une transition politique sans Kanambe. C’est cette transition qui va se pencher, qui va organiser les élections, ainsi qu’une dynamique qui va installer la paix et les institutions dont le pays a besoin. Le message du gouvernement congolais avec sa CENI est clair : il n’y aura pas de transparence, il n’y aura pas de décrispation… il n’y aura pas d’élections… Par contre, ce qui est en chantier, c’est la énième tentative pour rester au pouvoir. Ce n’est pas possible que la communauté internationale ne voie pas cette ultime manœuvre ! Kanambe veut-il encore éprouver la capacité de mon peuple à endurer une humiliation de plus !? Le peuple, c’est comme des grandes eaux, seul l’Eternel, maître du vent, peut en calmer la furie d’une tempête déferlante…
Que l’Eternel voie et juge !
Que l’Eternel daigne bénir la RDC.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel




Lettre ouverte du 21 septembre 2017

Une fois de plus, je m’adresse à la communauté internationale en prenant à témoin mes compatriotes congolais ainsi que les autres nations de toute la planète.

Malgré toutes les tueries de ce Rwandais Kanambe Hippolyte alias Joseph Kabila, la 72ème session de l’assemblée générale de l’ONU s’est tenue sans même faire allusion aux massacres des Congolais. Pourtant toutes les tueries dans le Congo de nos ancêtres ont constitué des centaines et des centaines de fosses communes découvertes et annoncées par les institutions internationales dont l’ONU. Nous avons dénoncé le cannibalisme de Kanambe alias Joseph Kabila et des tutsi rwandais qui sont parvenus à manger la chair des Congolais. Est-il possible, après tout ça, que l’ONU et ses différents partenaires siègent en assemblée générale sans même évoquer cela ? Ces institutions devraient prendre des mesures très sévères contre le cannibale Kanambe alias Joseph Kabila mais tout ce qu’elles ont trouvé comme résolution est d’annoncer le calendrier électoral et féliciter la CENI !

Les grands de ce monde vont-ils encore inventer d’autres lois pour protéger les humains sur cette planète ? Comment pourrions-nous nous sentir bien alors que Kanambe, qui tue les Congolais et mange la chair humaine, n’est ni arrêté ni puni ?! La loi pour de tels crimes a-t-elle changé ou c’est seulement Kanambe et les tutsi rwandais qui sont protégés donc non inquiétés par la loi ?! Kanambe Hippolyte pourra-t-il encore diriger les Congolais qu’il est en train de manger ? A l’heure actuelle, les Congolais meurent soit par les cartouches des Rwandais soit par la faim. Ce n’est pas la MONUSCO qui ignore cela.

Pour tous les peuples de la Terre, dès qu’il y a 2 ou 3 morts, on s’inquiète. Mais pour les Congolais, on s’est habitué à la mort. Dans ce contexte macabre, la communauté internationale peut-elle (logiquement) demander aux Congolais d’organiser des élections ? Peut-être faut-il que Dieu créateur, l’invisible, réponde à cette incompréhension ? Kanambe alias Joseph Kabila a occupé presque tout le territoire congolais avec ses frères tutsi en leur donnant la nationalité. Ils détiennent un très grand nombre de cartes d’électeurs. Quand vous, communauté internationale, demandez aux Congolais d’aller aux élections « libres et transparentes », nous nous demandons quelle est votre véritable intention ? Nous les Congolais, nous refusons ces élections-là ! Le peuple qui est meurtri, affaibli par la faim, qui est tué par les armes blanches et les cartouches de Kanambe, refuse ces élections alors que le sang continue de couler tous les jours sur son sol. Les élections peuvent-elles vraiment être acceptées dans un pays où le sang coule, dans un pays où Kanambe égorge au jour le jour alors même que le pays n’est pas en guerre ? Ne pas avoir pitié, qu’est-ce que cela veut dire ? Pourtant, c’est vous, communauté internationale, qui devriez avoir pitié. Je le demande encore, faut-il que l’Eternel Dieu, l’être invisible, intervienne pour parler ? Quel est donc ce pays où vous avez exigé les élections de cette façon alors que le sang coule ? Ou peut-être que vous réclamez les élections pour que les envahisseurs rwandais soient élus et dirigent le pays ? Celui qui est invisible pourrait faire entendre sa voix car ce que les Congolais subissent chaque jour par Kanambe est abominable. Pour les 400.000 morts du Rwanda (qu’on a augmenté faussement à 800.000) toute la planète a été en alerte. Au Congo, on compte beaucoup plus mais on s’y est habitué. Qu’il y ait des richesses ou pas dans notre sol, nous sommes des êtres humains et nous avons droit à la vie.

Nous vous avons demandé à plusieurs reprises d’intervenir pour stopper le carnage de Kanambe sous le commandement des Rwandais mais vous, communauté internationale, avez fait la sourde oreille. Aujourd’hui les Congolais espéraient voir une décision forte à partir de New York mais vous avez seulement demandé la tenue d’élections dans un pays où il n’y a que des cadavres et où l’occupant rwandais continue de tuer. Et c’est encore très troublant parce que la communauté internationale a été créée pour qu’il n’y ait plus occupation. Mais il semble que pour les Congolais, cette occupation est acceptable. Non seulement les Rwandais occupent leur territoire mais en plus ils les mangent et tout cela est normal.
Les Congolais sont dispersés partout dans le monde et ceux qui sont restés sur la terre de leurs ancêtres sont en train d’être exterminés par Kanambe au jour le jour. Pas plus tard qu’hier, j’ai reçu, en tant que conducteur du peuple congolais, le rapport selon lequel Kanambe ayant séjourné 48h à Kalemie a pu transmettre le message aux Pygmées de poursuivre leurs troubles. C’est ainsi qu’ils ont incendié un village nommé Keshola situé dans la chefferie de Kabamba. Ce dernier a même fui à cause des troubles provoqués par les Pygmées. Avec cela, moi Mukungubila et tous mes compatriotes congolais allons-nous continuer à baisser la tête pour que vous veniez nous dire d’accepter “ce Kanambe comme votre chef car vous méritez tout ce qu’il est en train de vous faire” ?
Est-ce donc ce que méritent les Congolais : être égorgés, mourir de faim et être chassés de leurs propres terres ? C’est donc cela la charte de l’ONU ?

Les Congolais n’attendent que la mort, c’est tout ce qu’ils ont comme mérite après que l’Eternel Dieu les a créés. Ne voyez-vous pas que le mot “élection” devient à présent une souillure ? Allez-vous imposer des élections d’une manière qui n’est pas propre ? Il n’y a même pas de résolution pour dire à Kanambe d’évacuer tous ses frères rwandais qu’il a fait rentrer dans le pays ? C’est la façon la plus efficace pour des élections transparentes et véritable : demander à Kanambe Hippolyte de partir et d’évacuer ses frères rwandais qu’il a mis dans tout le pays. La seule solution acceptable est de rendre le pouvoir aux Congolais qui après une transition consensuelle sans Kanambe et tout son système, seront en mesure d’organiser des élections réellement libres et transparentes qui seront en leur faveur. Voir que les institutions internationales refusent cela est troublant.

Voulez-vous que cette grande institution qu’est l’ONU soit associée aux fosses communes et au cannibalisme de Kanambe ? Que le conseil de sécurité de l’ONU puisse rapidement procéder à l’arrestation de Kanambe alias Joseph Kabila pour mettre fin à toutes spéculations. A mon humble avis, la France qui a engendré cette démocratie au-travers beaucoup de souffrances dans sa vaillance, ne doit pas permettre à ce qu’elle se volatilise à cause des intérêts des uns et des autres car cela constitue sa grande fierté au-travers les âges. C’est par la démocratie qu’on a pu ressortir cette liberté. Cette dernière ne peut être réelle qu’en respectant les droits humains. Autrement cela nous mène tout droit à la barbarie. Le monde, comme je l’avais déjà dit, risquerait ainsi de ne plus être gérable.

Il y a 48 heures de cela, les miens, incarcérés injustement depuis presque 4 ans, sont passés devant le tribunal. Quelle autorité a un cannibale pour juger le peuple ? C’est lui qui doit juger le peuple ou c’est le peuple qui devrait plutôt le juger ? Les miens méritent-ils de rester encore prisonniers entre les mains du cannibale ? Communauté internationale, recevez toutes ces paroles que je vous adresse avec amertume afin de mettre fin à ce désordre en RDC. Le seul moyen d’y parvenir est d’arrêter Kanambe et de l’évacuer.

Joseph Mukungubila Mutombo
Prophète de l’Eternel