Tome 3 – Le réveil

Le Prophète lors de son discours à l'occasion de la commémoration du 30 décembre 2016.

Le Prophète lors de son discours à l’occasion de la commémoration du 30 décembre 2016.

Au fait, que veut dire réveil ?

Le mot réveil est très simple quand nous l’articulons dans la bouche, c’est-à-dire dans l’expression courante le terme est très simple, très facile à comprendre. Réveil se définit comme étant : du passage du sommeil à l’état d’éveil. Le réveil nous rappelle aussi la pendule à sonnerie agréable. Plus facile à comprendre néanmoins comme c’est le terme utilisé par l’esprit qui nous réveille, à ne pas oublier que la langue utilisée par l’esprit s’est toujours entachée des énigmes, des points difficiles à comprendre. Réveil de Dieu dont je parle ici, je me réfère au signal d’alerte du tome 1 autour duquel j’ai voulu réveiller votre bonne conscience pour capter le message du Salut dont moi, Mukungubila, suis porteur.

Ainsi le réveil nous donne droit de respirer une vie meilleure, de nous sentir une fois de plus en bonne relation avec le Dieu Créateur; de nous sentir pardonnés par le Créateur que nous avons offensé, et de nous sentir vraiment proches du Créateur; nous sentir protégés sous l’ombre du Tout-puissant (Joël 2:24-25).

Bref, le réveil nous rassure que le véritable peuple de Dieu ne doit jamais plus être dans la confusion (préparation de l’épouse) (Joël 2:26).

Pour rappel, quand Dieu avait obligé nos frères blancs de l’Europe à venir se repentir au Congo-Kinshasa, au milieu de cette profonde forêt africaine, cela nous avait beaucoup étonnés, surtout moi personnellement; je me demandais comment Dieu Créateur les avait bien conduits vers ce peuple de prédilection ?! Dieu leur avait-il révélé la présence de ce petit enfant qu’est le Christ au cœur de l’Afrique, au Congo-Kinshasa ?!

Chers frères, mes chers compatriotes, mes chers contemporains, ce groupe de frères et sœurs venus de l’Europe a amèrement pleuré, mais malheureusement mes compatriotes congolais n’avaient pas très bien compris la raison d’être de cet événement. Ils étaient troublés comme l’on voit quelqu’un dans l’état d’ébriété; retenus dans une sorte de torpeur, un sommeil qui saisit l’homme et parfois l’oblige à somnoler pendant la journée ou carrément le faire tomber dans un profond sommeil. Vous savez, chers frères et soeurs, pardonnez-moi de vous rappeler certains détails de notre vie : l’homme blanc, il est plus sérieux quand il entreprend de s’engager dans un projet. Il y attache beaucoup d’importance pour réussir, contrairement aux habitudes de nos compatriotes.

Lorsque ce groupe d’Europe, composé d’hommes et de femmes, vint à Kinshasa pour se repentir, je ne saurai pas citer tous les mots, pardonnez-moi pour cela, je vous en donne le fond, dans leur confession ils s’articulèrent en disant : “Chers frères et soeurs, nous sommes venus vous demander pardon du fait de vous avoir prêché un Évangile tronqué. Dieu nous a fait sentir qu’il fallait nécessairement venir vous demander pardon parce que ce n’était pas la vérité…” Permettez chers frères et sœurs, vous tous mes contemporains, cette confession faite par ce groupe européen à Kinshasa, dans mon pays, ils ne l’avaient pas faite debout mais à genoux. Ils étaient tous en pleurs… Imaginez-vous, n’est-il pas normal que moi Mukungubila je puisse m’interroger, en me demandant comment est-ce que ces frères et sœurs de l’Europe ont pu cibler seulement ce pays de prédilection, dont la carte géographique a été dessinée par Dieu Créateur à Capernaüm comme signe ou jalon pouvant aider les habitants de toute la Terre (Esaïe 18 : 1-3) ?

Il est important de souligner ici que ce groupe européen était composé de différents frères et sœurs appartenant aux différents pays de l’Europe. Au lieu d’être touchés par ce spectacle de repentir et de supplications de nos frères venus d’Europe, mes compatriotes congolais, les chefs et responsables religieux présents, ne s’étaient pas sentis mal ni même concernés. Malheureusement, nous avions remarqué en eux : triomphalisme ! J’en avais été très choqué, en disant à mes frères qui communient avec moi dans le Seigneur : “mes chers frères, avez-vous remarqué l’attitude de nos frères appartenant aux différentes confessions religieuses ? Au lieu de pleurer avec les autres, pour eux ils ont trouvé là l’occasion de sourire au lieu d’avoir de la peine. Toutes ces églises ont été formées par ce groupe européen. Personne ne pourra se prévaloir de ne pas avoir été formé par ce groupe. Alors c’était pour eux l’occasion de se rendre à l’évidence de leur apostasie ! Toutes ces églises, sans exception aucune, ont été formées à l’européenne. Voyons voir s’ils vont réellement se remettre en question !”

Hélas, toutes ces églises ont pu continuer sans autre ! C’est-à-dire, il leur avait manqué le jugement spirituel de se condamner comme étant les églises de mensonge. Les quelques-uns d’entre eux qu’on avait pu aborder répondirent : “si nous cessons de nous réunir, comment on va vivre !”

De manière éhontée, à l’arrivée de ce groupe européen, ces églises se précipitèrent pour aller les accueillir sans m’alerter. Je n’apprendrai leur arrivée qu’avec un retard de plusieurs heures. En principe, comme ils venaient se repentir devant Dieu et confesser leur faute d’avoir trompé les Africains par un faux Évangile, mes compatriotes congolais avaient le devoir d’aller vers le Prophète Mukungubila car c’est l’unique serviteur de Dieu, le Prophète, qui pendant plusieurs décennies n’a jamais cessé de leur faire comprendre que l’Evangile que vous êtes en train de prêcher est faux. Je dis et je le répète, en principe ils devaient m’amener ce groupe et ensemble nous allions faire cette cérémonie. Comprenez mes chers frères la façon dont les églises, que ce soit au Congo ou partout ailleurs, sont en train d’offenser le Dieu Créateur.

Il a fallu attendre l’avènement de ce fléau mondial, le fléau par lequel Dieu vient de frapper le monde. Je rappelle ici la vision de notre frère David Wilkerson, l’Américain, à qui Dieu avait montré cette grande tempête Mukungubila; tempête à partir de laquelle nous avons été obligés, le Pape François et moi, d’intervenir pour donner le message au monde entier. Vous vous souvenez que c’est en des termes clairs que le Pape François a fait des déclarations que je cite brièvement : “nous avons failli en tant que responsables et intendants de cette Terre, je répète, nous avons failli en tant que responsables et intendants à notre responsabilité. Au lieu de bien gérer cette Terre, nous l’avons pillé etc. Voilà la raison pour laquelle certains mouvements se sont levés dont Coronavirus…” Et moi en tant que bouche autorisée de l’Eternel, j’ai trouvé là le moyen d’éclairer le monde entier, toute la planète, leur indiquant le lieu de refuge, en leur expliquant que seul Christ, ce Christ noir parmi les païens que Dieu vient de susciter au Congo (il faut se référer aux prêtres catholiques du Vatican), est le seul remède et l’unique vaccin car Corona n’est pas réellement une infection ordinaire. Corona, c’est la couronne que Dieu envoie en pourparlers avec les humains parce qu’il est en courroux. Dieu Créateur est très en colère, de voir la façon dont les humains, les peuples, ont coalisé pour piller la terre mère qu’est le Congo. Les gens de la Terre ne veulent pas permettre aux Congolais d’avoir leur souveraineté. C’est en connaissance des choses que j’ai imploré la grâce d’être écouté, d’être entendu, par tous les décideurs en leur demandant d’aider ce peuple congolais à sortir de l’occupation rwandaise. La loi au niveau international oblige chaque peuple à respecter la loi, celle de ne pas piétiner la souveraineté d’un pays. Malheureusement, tous veulent fermer les yeux et les oreilles pour ne pas aider le peuple congolais. Or, nous sommes arrivés au temps où l’Eternel Dieu décide de prendre les rênes du pays. N’oubliez pas la prière enseignée par le Seigneur Jésus : “Notre Père qui es aux cieux…” À cause de cette méchanceté de certains dirigeants de différents pays qui n’ont aucune pitié en ce qui concerne les Congolais et qui ne pensent qu’à semer du désordre au Congo, Dieu vient de frapper toute la planète par cette plaie que vous appelez Coronavirus. 

Selon les prophéties données par certains visionnaires dont David Wilkerson, c’est par cette plaie Coronavirus qu’enfin les faux pasteurs et les faux serviteurs, les faux prophètes ont accepté de fermer leurs églises obligatoirement. Or, le problème n’est pas là. Dieu demande aux nations, à tous les décideurs, d’aider le peuple congolais à s’organiser en toute dignité comme peuple souverain. Le Christ étant déjà là, et c’est du milieu de ce peuple que Dieu l’a suscité, c’est lui qui doit instruire le peuple congolais, et à partir de ce peuple, toutes les nations. Au moment où s’était amené le groupe européen, le peuple congolais aurait dû se saisir de cette occasion pour se repentir et approcher l’homme de Dieu pour les instruire. Cela n’avait malheureusement pas été pris au sérieux.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet : le réveil.

L’Eternel Dieu me parla en disant que le comportement du monde ne lui avait pas plu : “j’amène un vent impétueux, une tempête terrible portant ton nom et qui va causer des dégâts terribles sur Terre”. Vous êtes tous témoins mes chers contemporains. Moi seul, en tant que sentinelle, je me suis précipité à recommander au monde entier : “si vous voyez des membres de votre famille touchés par Corona, priez le Dieu de Mukungubila. En citant seulement ce nom, Corona peut disparaître”. Bien sûr que l’Eternel Dieu ne se limite pas à ce qu’on prie en citant le nom de Mukungubila. Il s’attend à ce qu’on croit réellement en ce Dieu de Mukungubila pour se faire baptiser. C’est la raison pour laquelle nous revenons au réveil. Quel est ce réveil qui vient de nous arriver ? Il est vrai que nous sommes dans la peine et le monde entier est en deuil car on est frappé de cette plaie. J’ai déjà expliqué de quelle manière s’en sortir. Avant de terminer, j’aimerais vous faire comprendre ce qu’est le réveil que nous venons de vivre. Donc nos frères au moment où le Seigneur Jésus va prier avec eux et leur annoncer ses souffrances, puis il a été crucifié, le troisième jour il est ressuscité mais il n’a pas manqué de leur demander d’attendre sans s’éloigner de Jérusalem car il fallait qu’ils soient revêtus de la puissance d’en-haut. C’est ainsi que le jour de la Pentecôte, ils vont entendre un vent impétueux venant du ciel. C’est un bruit qui va se répandre sur eux en montrant les signes des flammes de feu. Ce qui est remarquable c’est que tout un chacun se mit à parler dans des langues différentes. Et comme cela avait coïncidé avec la venue de plusieurs visiteurs à Jérusalem, chacun de ces visiteurs les avait entendus parler dans sa langue et cela les avait fort étonnés. C’est ainsi que l’apôtre Pierre s’était levé pour dire : “on entend les autres nous traiter d’ivre mais nous ne sommes qu’à la troisième heure, ce qui arrive avait été annoncé par le Prophète Joël, il avait annoncé le réveil, un signal du ciel.” C’est ainsi que Joël avait été alerté par l’esprit disant voilà ce que je ferai dans les derniers jours.

Ce vent qui était tombé sur eux a explosé et produit l’expression dans leur bouche. Ce vent impétueux qui m’avait été annoncé par Dieu est celui qui a secoué le monde entier. Certes, il a causé le deuil partout et nous a secoués mais plutôt que de se lamenter, il faut prendre les mesures qui vont apaiser la colère de notre Dieu. Je révèle ce que Dieu m’a dit : il voudrait prendre les rênes et diriger le monde entier à partir de ce Congo pour nous instruire et nous amener la paix. Si nous obtempérons à ses ordres, c’est le bonheur qui va nous arriver. Il n’y aura plus de difficultés ni de pleurs. C’est à ce moment que l’Eternel Dieu va nous faire comprendre le bien-être de l’homme car il est en train de préparer la fin du monde. Dieu n’aime pas voir les humains avec les saletés par lesquels ils se sont entachés pendant des siècles. Dieu ne veut pas le mal, les péchés et les saletés auxquelles on s’est habitué. Dieu veut qu’on y mette fin. C’est par son enseignement que l’on saura comment y mettre fin. Pour cela, il faut accepter d’aider le Congo car c’est là où se trouve le Christ. C’est à partir de ce Congo, où se trouve le Christ, que le monde entier va être enseigné. L’objectif de Dieu Créateur est de nous nettoyer de nos péchés. Dieu avait choisi le peuple d’Israël mais ce peuple l’a rejeté. Ils m’ont amené jusqu’au sacrifice suprême, ainsi ils ont perdu la grâce et Dieu s’est tourné vers une autre nation, celle dont la carte a été dessinée à Capernaüm, c’est le Congo.

Dieu est le maître suprême, il n’y aura personne pour contredire cela. C’est la raison pour laquelle, les sol et sous-sol du Congo regorgent de richesses que les autres nations convoitent. Or Dieu les a préparées pour permettre au peuple congolais d’avoir les moyens financiers pour aller enseigner le monde entier, répandre l’Evangile. Pris de cupidité, les méchants ont voulu tuer le peuple congolais et l’empêcher de se développer. C’est cela qui a déclenché la colère de Dieu qui l’a fait larguer cette plaie. Au lieu de vouloir l’écraser, il faut aider le peuple congolais à sortir de l’invasion rwandaise et freiner l’élan de tous les voisins qui voudraient faire comme le Rwanda. Si les décideurs comprennent mon message, qu’ils fassent tout pour mettre de l’ordre au Congo et non semer le désordre. Le seul moyen est d’accepter le plan de Dieu qui voudrait régner par son Fils. Si les décideurs travaillent dans ce sens, vous verrez que le calme reviendra rapidement et même de manière prodigieuse. Tant qu’on refusera que Dieu règne au Congo, ça ne sera pas une bonne chose pour toute la planète.

Quand le vent est tombé, chacun s’était exprimé selon ce qu’il lui était donné par l’esprit. De même, Dieu vient de faire tomber Corona, qui est l’expression latine pour Couronne, afin de faire comprendre qu’il faut le laisser régner à partir du Congo, la terre mère, la terre bénie, la terre sainte. Si le monde accepte que Dieu règne au Congo alors Dieu mettra fin à la frappe.

Le Prophète Joël avait fait comprendre que le peuple avait chuté ainsi Dieu l’avait puni. Dès que le peuple se repent, le Seigneur Dieu pardonne. A partir de là, il faut une entente entre Dieu et les hommes. La seule façon de montrer qu’il a pardonné est de cette manière (Jöel 2 : 18-19). L’Eternel Dieu montre qu’il est ému, il revient sur sa colère en disant qu’il va leur accorder le temps manqué pendant sa colère. Cela ne peut s’annoncer que par le réveil. Quand la pendule sonne agréablement c’est pour annoncer ce réveil. Ainsi c’est par le réveil que Dieu annonce toujours cette bonne relation à venir. Comme Dieu avait annoncé ce réveil après que Jésus a souffert, ressuscité et monté au ciel, l’apôtre Pierre s’était levé pour rappeler la prophétie donnée par le Prophète Joël. C’est exactement ce qui vient d’arriver.

C’est ainsi que le réveil c’est Dieu qui vient d’annoncer le temps, le temps où il aimerait rétablir la bonne relation avec le peuple. Pendant ce temps, nous respirerons la vie, sentirons la protection du Créateur. Cela vient toujours avec un vent impétueux. C’est ainsi que pendant la Pentecôte, ils avaient vu comme signe sur leur tête, des flammes comme des langues de feu et ils se mirent à extérioriser les hauts faits de l’Eternel Dieu par des miracles et prodiges parce que c’était la pendule qui venait de sonner. Les miracles avaient été opérés pour montrer que Dieu soutenait son peuple. Comment venons-nous de vivre ce réveil ? David Wilkerson avait dit qu’il avait vu l’homme noir qui portait la bible pour parcourir le monde. D’abord nous avons encaissé le vent, maintenant il a donné à son serviteur d’expliquer les raisons de ce vent. Cela est pour préparer la fin du monde, préparer l’épouse. Dieu veut nous faire comprendre que c’est lui qui donnait le pouvoir mais aujourd’hui c’est très délicat de remettre le pouvoir à qui que ce soit raison pour laquelle il a son oint, son Fils pour le mettre à la tête de ce pays, ses terres congolaises. Cela est pour préparer le peuple de Dieu, les Congolais qui doivent aller répandre l’Evangile dans le monde entier. Si vous mettez quelqu’un à la tête du Congo qui ne sait pas expliquer ces mystères, c’est essayer de faire échouer le plan de Dieu. Dieu a ses enfants partout dans le monde entier. Si nous acceptons, nous allons connaître la paix.

Ce réveil, comme expliqué au début, vient nettoyer toute la confusion dans nos têtes. Dieu veut qu’on se rapproche de lui pour avoir l’absolu dans nos têtes, c’est-à-dire la vérité. Raison pour laquelle il s’est adressé à nous dans Zacharie 10. Il a demandé que l’on prie pour qu’il nous envoie la pluie. Cette demande donnée en prophétie par Zacharie fait comprendre au monde qu’on s’était éloigné de Dieu c’est pourquoi il faut prier que Dieu accepte d’envoyer la pluie du printemps (Zacharie 10 : 1). Pour prier, il faut entrer dans les supplications pour demander le pardon car Dieu ne peut pas nous exaucer tant que nous nous souillons dans nos saletés. Il faut d’abord implorer sa grâce et qu’il nous lave par le sang de son Fils, le Christ, pour ensuite qu’il nous envoie la pluie.

Cette pluie dont il est question, c’est ça le réveil dont ont parlé différents visionnaires parmi lesquels Kimbangu, David Wilkerson, Branham. Bien que chacun d’eux ait rapporté selon sa faculté à acquiescer le message. 

Vous qui appartenez aux différents pays sur la planète, Dieu pourrait mettre fin à cela si vous comprenez les raisons qui l’ont poussé à nous frapper. La vraie chorale c’est ça le chœur. La chanson de la chorale, c’est la vérité qui doit être chantée. Elle ne peut être chantée qu’en deux temps. Les deux chœurs se décrivent en Cantiques 7:1. Nous y voyons les deux chœurs dans l’ambiance de la danse. Il n’y a que deux chœurs, deux chorales. Le premier était Israël. Le deuxième est celui dont la carte a été dessinée à Capernaüm, c’est le Congo. Les deux chœurs sont décrits par Néhémie 12 : 31. A la tête de chaque chœur se retrouve leur chef, le Christ. C’est effectivement ce Christ qui est le Roi qui a dirigé le premier chœur et le Roi qui est en train de diriger le dernier chœur dont le travail n’est pas encore terminé (Zacharie 9 : 9). La prophétie stigmatisée par Jésus de Nazareth en Matthieu en 21 : 1 – 9.

La première rencontre c’était avec le Seigneur lors de la Pentecôte. La deuxième rencontre a été sanctionnée par la grande tempête qui nous a secoué à cause de la colère de Dieu. Le chef de l’église ne peut être que le Christ. Il y a le Messie pour Israël et celui que Dieu a envoyé pour les païens. Les deux Messies sont les deux agneaux dont parle Exode, celui du matin et celui du soir. Les deux Messies sont les deux témoins, Moïse et Elie. Or Moïse est le type de Jésus. Elie est le type de l’homme qui doit apparaître aujourd’hui. Il amène les gens hors du temple, il les amène à l’autel qu’il dresse pour adorer Dieu. Rappelez-vous, il n’y avait que deux lieux pour se rencontrer avec l’Eternel: Jérusalem et Sion. Sion tombe exactement au lieu à partir duquel Elie forme le groupe de ceux qui doivent adorer en esprit et en vérité.

Le réveil est toujours accompagné du miracle de la guérison. Tous les maux que nous avons, Dieu peut les guérir en se rappelant que Dieu a envoyé son Fils Mukungubila.

L’automne, c’est la pluie en rapport avec le ministère de Jésus à la Pentecôte. Tandis que le Printemps, c’est la pluie en rapport avec Mukungubila pour la restauration, c’est ça le dernier réveil. Nous sommes en plein dans ce réveil. C’est comme les deux temps utilisés par Dieu. Il a d’abord utilisé son premier serviteur Moïse. Après avoir œuvré avec Moïse, il a terminé par Josué. C’est par Mukungubila que l’Eternel termine l’œuvre. Il n’y aura personne pour l’écraser en ce qui concerne les choses de Dieu. Aujourd’hui, Dieu a demandé à tous de se voiler, hommes comme femmes, c’est-à-dire obéir à la parole de Dieu et se ceindre de Mukungubila comme ceinture. C’est le seul moyen d’échapper à la colère de la tempête dans laquelle est plongé le monde entier. 

Il est temps pour nous d’être comme la génération de ceux que Josué avait circoncis. Nous nous devons d’accepter ce Dieu que prêche le Prophète Mukungubila aujourd’hui. Le Dieu prêché par Mukungubila, c’est le même Dieu prêché par le Seigneur Jésus. Cela nous donnera la joie d’être protégé par le Créateur pendant tout le reste des jours avant l’enlèvement. Il faut nécessairement croire.

Si nous rétablissons notre relation avec Dieu en croyant en lui et en nous faisant baptiser, cette plaie n’aura plus d’effet sur nous comme lorsque Dieu avait demandé à Israël de mettre le sang sur la porte. Dès que l’on se fait baptiser, l’ange de destruction va éviter la destruction de la maison où l’on se trouve en tant qu’enfant du Dieu Créateur.

En conclusion, de la bouche de plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, Coronavirus est considéré comme étant un ennemi invisible différent de tous les autres virus ayant causé des pandémies, des épidémies ou des endémies. Et en le qualifiant comme ennemi invisible, on doit alors le reconnaître comme esprit et pas comme un simple virus qui contamine; et si nous le reconnaissons comme esprit puisqu’il agit, il s’exprime, l’homme se révèle être impuissant devant Corona pour entrer n’importe où (que ce soit dans le bunker, sous-marin, etc.), il entre partout, très intelligent pour déjouer toute manœuvre de l’homme en le terrorisant. Il entend et il voit. Et c’est avec raison que les responsables de tous les Etats dans le monde entier se sont vus dans l’obligation de décréter les couvre-feux nuit.

Une fois de plus, au nom du Tout-puissant qui s’est révélé à partir de ce Congo, la terre mère en souffrance, nous sommes disposés à vous envoyer nos évangélistes pour vous orienter dans la prière et autres commandements du Seigneur (Jacques 5 : 7-8).

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel




Coronavirus deuxième partie : le guide

Coronavirus veut dire quoi ?

Pourrions-nous prendre Coronavirus pour une maladie naturellement vécue par l’homme sur cette Terre ? Non, je ne pense pas que Coronavirus puisse être pris pour une maladie naturelle !

Si c’était le cas, l’homme ne l’aurait pas qualifié d’ennemi invisible. Et pourquoi l’appeler l’ennemi invisible ? C’est tout simplement dans la crainte qu’il ne puisse y avoir de l’incompréhension. Les autorités ont même été amenées à sortir les chars de guerre. Corona s’est avérée être l’ennemi terroriste jamais connu depuis la nuit des temps. Reconnaissons que Corona ne s’est point révélée comme étant une maladie naturellement vécue par l’homme. Coronavirus est une expression de Dieu. Pourquoi toi l’homme de Dieu Mukungubila, tu qualifies Corona comme étant l’expression de Dieu et non pas une maladie en tant que telle ? Puis-je, moi l’homme de Dieu, aussi poser la question à mes contemporains, ceux avec qui je viens de vivre l’événement ? Je pose la question : et pourquoi nos scientifiques, malgré tous les efforts déployés, ne sont-ils pas parvenus à avoir le vaccin efficace contre Corona ? Acceptez mes chers frères et sœurs que je puisse vous conduire de manière imagée vers le buisson ardent à partir duquel Dieu rencontre Moïse (Exode 3 : 1-6). Là, c’est Dieu qui aborde Moïse. Excusez-moi d’être très précis dans ce protocole de la rencontre avec Moïse. Ce n’est pas Moïse qui aborde Dieu mais plutôt Dieu qui aborde Moïse. Sûrement que Moïse va être attiré par ce buisson ardent qui ne se consumait pas. Dieu l’appelle par son nom, il lui est familier en disant moi “je suis le Dieu de ton père”. C’est un Dieu qui lui est familier car il se révèle à Moïse comme étant le Dieu du père de Moïse. Sommes-nous parfaitement d’accord ? Ensuite, il donne les raisons pour lesquelles il a voulu aborder Moïse en lui disant : “j’ai vu la souffrance de mon peuple et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car je connais ses douleurs”. Voici les raisons qui amènent Dieu à rencontrer Moïse. Automatiquement, il met Moïse en toute confiance car il ne lui est pas étranger. Ensuite il va dire “Je suis descendu pour te charger d’aller en mon nom au-devant du roi, toi et ton frère, et au-devant du peuple d’Israël”. 

Pour ne pas être très long, Dieu Créateur venait d’apparaître à Moïse en lui faisant comprendre qu’il ne lui était pas étranger car étant le Dieu de son père et parce qu’il était choqué de la façon dont les Égyptiens opprimaient ce peuple qui allait bientôt connaître ce Dieu. Il dit “Je sais que quand je t’envoie avec ce message, dans son obstination, le roi Pharaon n’acceptera pas. C’est un dictateur obstiné. Raison pour laquelle je dis, il faudra mon intervention avec la main puissante. Je dis et je le répète, il faudra que j’intervienne avec la main puissante. Je sais que pour diminuer l’orgueil du roi, dont le cœur est vraiment endurci et je vais continuer de l’endurcir, je vais continuer les frappes pour lui faire comprendre que je n’ai pas de semblable, je suis le Dieu qu’on doit craindre”. Dans Exode 3 : 20,19 : je sais qu’il ne pourra laisser le peuple que si la main puissante le frappe par des prodiges et des miracles. C’est effectivement ce qu’est Coronavirus. Ce n’est pas une maladie à considérer comme d’autres, comme la peste, le choléra… Toutes ces maladies sont des maladies naturelles pour lesquelles nos scientifiques sont parvenus à travailler pour les éradiquer. Mais ici, nous nous retrouvons devant une frappe parce que Dieu Créateur est en courroux. Il a trouvé que, de même qu’en ce temps Pharaon s’était comporté méchamment envers le peuple que Dieu préparait à porter son nom, de la même manière les nations ont coalisé contre ce peuple qui est le deuxième choeur et par lequel l’Éternel entend préparer l’épouse et préparer le monde. 

C’est presque l’histoire qui se répète comme le dit l’Ecriture. Cette puissance d’Egypte s’est levée contre le programme de Dieu et ils ont combattu Israël jusqu’à en faire un esclave. Malgré toutes les précautions prises, Dieu a finalement eu raison. De la même manière, aujourd’hui c’est avec un cœur pincé que je vois ce qui est en train de se passer dans ce pays de prédilection, le Congo. Au moment où je couche ces lignes, on y égorge les enfants et les adultes comme du bétail. Pendant ce temps, la communauté internationale ne se réveille pas pour chercher le moyen d’empêcher, de punir ces barbares. Alors que nous sommes dans un temps évolué, où nous sommes régis par des lois, on agit comme au temps de la barbarie. Dans ce pays, le Congo, on peut se permettre de dire que c’est la jungle. Et pour quelles raisons ? Pendant la souffrance endurée par Israël, Dieu avait pu faire de Moïse, Dieu, et d’Aaron, son prophète, pour en finir avec cette puissance d’Egypte. Quand les frappes tombaient, Dieu parlait de plaies en disant qu’il allait frapper l’Egypte de plusieurs plaies (Exode 9 :14). Dieu dit : “ je vais envoyer toutes mes plaies”. Ce que l’on voyait comme de simples maladies, Dieu expliquait que ce n’étaient pas des maladies mais des moyens de répression pour faire comprendre à l’homme qu’il ne fallait pas handicaper son programme. Ce qui est arrivé à Israël est la même chose qui nous arrive à nous Congolais qui avons perdu des millions de vies. On est en train de nous égorger jour après jour. Combien de millions de vies allons-nous atteindre alors qu’il y a quelques mois, j’en avais parlé dans mon intervention en disant : “Corona est une expression latine qui parle de la Couronne. Corona arrive pour réclamer le pouvoir de Dieu, pouvoir de justice”. 

Malgré mon intervention, j’ai l’impression de ne pas avoir été écouté ni même entendu. Qu’à cela ne tienne, il faudra que nous puissions comprendre ces choses d’où la raison de mon intervention aujourd’hui. C’est pour que vous, chers frères et sœurs, mes contemporains, puissiez être attentifs à ce que je suis en train de vous révéler. Comme je viens de l’expliquer, Corona est une expression. C’est exactement de la même manière que l’Eternel notre Dieu s’était exprimé pour sortir Israël de l’esclavage des Egyptiens. De la même manière, l’Eternel vient de dessiner cette carte du Congo à Capernaüm, en Israël, sur le pavé où notre Seigneur Jésus de Nazareth posait ses pieds pour prêcher. C’est à partir de là qu’est sortie cette carte dessinée du doigt de Dieu pour faire comprendre qu’après la prédication faite à partir d’Israël, Dieu se déplace vers une autre nation, cette nation appartenant à cette carte dessinée en ce lieu. C’est Dieu qui a dessiné cette carte pour faire comprendre au monde entier, qu’il y a beaucoup de pays mais seules ces terres-là du Congo sont celles à partir desquelles Dieu va faire partir une fois de plus son message vers le monde entier. C’est à partir de ces terres que Dieu entend donner son message au monde entier. Comme je n’ai cessé de le dire, toi peuple congolais, tu es un peuple enseignant, non pour enseigner n’importe quoi mais pour enseigner la parole de Dieu. C’est ta mission donnée par Dieu : enseigner cette vérité dans le monde entier. Ce n’est pas le message avec un peu de mensonge et de vérité mais uniquement la vérité. Raison pour laquelle Dieu vient de susciter le Christ du milieu de ce peuple.

A son tour, le Congo doit aller enseigner le monde entier. Vous seuls êtes ceux qui constituent ce chœur, cette chorale. Quand l’Eternel Dieu apparaît à Moïse, c’est parce que les cris du peuple d’Israël lui sont montés et Dieu était en courroux contre l’Egypte. Corona n’est pas une maladie naturelle, par contre, c’est la plaie par laquelle il vient de frapper toute la planète. Par Corona, Dieu vient de demander, à vous, toutes les institutions qui dirigent le monde, de vous pencher sur ce dossier concernant la tragédie que traversent les Congolais, attaqués par plusieurs nations assoiffées de piller les richesses de ce pays. Que la communauté internationale intervienne et stoppe cet élan. Que la communauté internationale stoppe la barbarie des tutsis rwandais qui ont fait souffrir le peuple pendant plusieurs années et empêché les Congolais de former leur gouvernement par lequel ils pourraient travailler librement en toute sérénité, ce qui leur permettrait de se gouverner et se gérer. Si la communauté internationale n’intervient pas avec force dans cette situation, sachez que ce sont les raisons qui ont poussé Dieu à amener des jugements (Coronavirus). Qu’on intervienne rapidement contre cette souffrance qu’endure injustement le peuple congolais. Au jour le jour, ce sont les attaques, la mort des enfants et des adultes, le Rwanda qui se permet de faire des incursions et mettre sa base militaire. Toutes ces choses doivent être arrêtées. 

A vous-même, Congolais, mes chers compatriotes, j’ai essayé de vous éclairer aujourd’hui sur ce point en vous faisant comprendre que cette plaie (ce fléau) de Corona a été envoyée par Dieu Créateur pour vous rendre justice. Vous ne devriez plus vous comporter en traître en vous alliant aux Rwandais. Sachez que le moment est venu pour établir la souveraineté de ce peuple congolais qui a été longtemps martyrisé. Faites attention à vous qui paraissez très assoiffés d’argent, je ne parle pas avec légèreté mais c’est ainsi dit le Seigneur. Dieu est déterminé à accorder la souveraineté au peuple congolais, ce peuple de prédilection, parce que son temps est là.

Pour terminer, vous venez d’être éclairés sans ambiguïté que le temps aujourd’hui appartient à Dieu. Raison pour laquelle il m’a abordé en me disant : “je te dédie l’année”. Ça sous-entendait qu’il me dédiait l’année 2020 mais ce n’est pas exactement cela. Ici, il vient de nous faire vivre ce qu’il avait accordé à son serviteur Josué. Il avait arrêté la course du Soleil et la course de la Lune. Retenez que c’est la bouche de Josué qui avait ordonné l’arrêt de la course de ces deux grands présidents. Mes chers contemporains, Dieu me revient pour me faire comprendre : “Mukungubila mon Fils, je t’ai donné le temps, j’ai fait de toi libérateur et sauveur de ce peuple. Je te connais, toi seul, c’est la raison pour laquelle je te dis ceci. Ce n’est pas seulement 2020. Le temps s’arrête sur toi, 2020, 2021, 2022, 2023…”. Je vous signale que cette précision concernant le temps a été révélée à plusieurs serviteurs appartenant à différentes confessions religieuses. Dieu leur a révélé cela tout en précisant : “vous devez tous, vous qui me demandez à moi Dieu, vous ranger derrière mon Fils Mukungubila pour la réussite de tout ce que vous me demandez parce que sur la Terre c’est lui seul que je connais. Je le tiens pour marcher avec lui afin d’exécuter tout mon programme”. Si on s’humilie tous devant le programme du Dieu Créateur, qui s’est assigné comme objectif de rendre justice à son Fils Mukungubila et à son peuple, le deuxième chœur, dans les jours qui viennent on ne tardera pas à réaliser que le calme pourrait nous revenir. Je fais même confiance à notre Dieu qui pourra nous épargner en stoppant cette plaie. 

Je vous en supplie, mes chers contemporains, que tout un chacun ait la bonne volonté et le souci de réhabiliter ce peuple martyr du Congo (les Congolais). Je répète que c’est le peuple de prédilection car c’est du sein de ce peuple qu’est né et suscité le Christ pour le deuxième réveil. En parlant ainsi, vous qui voudriez vous ériger en ennemis de Dieu pour bloquer son programme, je vous déconseille de le faire. Car ce que Dieu a arrêté dans sa prescience, c’est ce que je viens de vous révéler aujourd’hui. Rappelez-vous-en comme adage, dicton ou maxime car ce sont des exemples attachés aux contes de nos ancêtres. Moïse, Jésus de Nazareth et Joseph Mukungubila, l’enfant de Kibenze le terrible, le redoutable, tous ces trois personnages, Dieu les a obligés à boire l’eau du Nil. Le Nil en soi est une prophétie. Car tous les théâtres, qui se sont joués du côté du delta du Nil et autour de ça, étaient inspirés par la force de notre ancêtre qui a eu l’intelligence et la sagesse d’être premier à gouverner sur la Terre, je parle ici de Nimrod. Comprenez que toute la Terre a eu à puiser cette intelligence et cette sagesse à partir de l’Egypte. Or les Pharaons, qui ont régné en Égypte, étaient ordonnés par la source du Nil, donc leur pouvoir venait de la source du Nil. 

En conclusion, retenez que Dieu Créateur ne s’était approché de Moïse que lorsqu’il avait compris que le temps était là. C’est ainsi qu’il était venu pour lui recommander d’aller auprès de Pharaon. Malgré les hésitations de Moïse, Dieu l’avait encouragé puis il était parti. Comme résultat, Pharaon avait fini par libérer les enfants d’Israël. De la même manière, mes chers compatriotes, malgré la souffrance endurée pendant longtemps, le temps est arrivé où l’Eternel Dieu décide de vous libérer. Pourquoi ? Pour emmener le message de Salut dans le monde entier car c’est à vous seul, en premier lieu, qu’est confiée cette mission. C’est à vous que l’Eternel Dieu a confié cette mission d’apporter l’Evangile du Royaume dans le monde. Nous ne sommes pas bien équipés mais sachez que c’est ainsi dit le Seigneur. Ceux qui ont des moyens, vont vous soutenir et vous irez dans le monde entier, c’est ainsi dit le Seigneur. De cet isolement et cette humiliation que vous avez subis, Dieu doit vous libérer et mettre de bonnes dispositions dans vos contemporains qui ne vous comprenaient pas. Ils vont enfin vous aider à être libérés. Comme ce fut le cas pour Israël vis-à-vis des Egyptiens. Dieu avait mis de bonnes dispositions dans les Egyptiens qui leur avaient donné beaucoup de moyens pour marcher dans le désert. Ainsi dit le Seigneur, parmi vos contemporains, qui peuvent me lire, se lèveront des gens de bonne volonté, malgré toutes les humiliations que vous avez subies. Vous serez bénis et moi je vous le souhaite en disant : “soyez bénis de par l’Eternel”. Sachez aussi que vous ne pouvez pas vous taper la poitrine en tant que peuple de prédilection, tout en écartant l’homme de prédilection. N’agissez pas comme Israël qui avait fait pleurer Jésus (Luc 19 : 41-44). Comprenez ici que c’est le fond même du message. Dieu doit maintenant régner et il ne peut régner que par son Fils. Car en quittant l’Egypte, Israël était un peuple libre ayant comme chef, Moïse. C’est le type aujourd’hui de cette indépendance dont avaient parlé différents visionnaires. Ils avaient quitté l’Egypte comme peuple libre et c’est l’Eternel Dieu qui régnait. Le Christ, le Fils de Dieu, doit maintenant régner dans ce pays de prédilection pour aider toutes les nations pour qu’enfin le peuple puisse sortir de la souffrance et bénéficier de tout ce que Dieu avait prévu. Ce n’est pas un slogan, Christ doit réellement régner. Ayez la bonne volonté d’accorder à Dieu de régner réellement et vous verrez que ce qui nous avait été prédit, nous allons le vivre. Ainsi nous allons bénéficier de l’arrêt du temps. Dieu va commencer à nous faire vivre le temps de l’éternité. On constatera la disparition de beaucoup de maladies. Dieu va ravitailler le pays en nourriture à tel enseigne que le Congo sera en mesure d’aider d’autres pays. Ne parlons pas du Christ qui règne seulement par la bouche. Congolais, vous êtes appelés à faire régner le Christ comme il se doit car c’est par vous que l’Eternel Dieu pourra faire ce qu’il a promis dans le monde entier. Il va étendre les bienfaits de ce règne partout. Il est temps de se surpasser pour invoquer le règne de notre Dieu. Que ce règne d’en haut vienne au Congo.

Nous venons d’être dépouillés de notre force, Corona nous a mis à genoux, plusieurs ont perdu leur travail, sont au chômage; nous avons perdu plusieurs de nos proches et en plus nous avons été sérieusement touchés dans l’économie mondiale. Le monde entier a été déstabilisé. Après m’avoir lu, je crois que vous m’avez suffisamment compris. Il ne faut plus que vous persistiez à forcer les populations à aller vers des vaccins qui ne peuvent même pas les aider. A ce propos, je remercie énormément les autorités de certains pays qui ont refusé de rendre le vaccin obligatoire. Du moins, les véritables vaccin et remède, en ce qui concerne Coronavirus, viennent de vous être révélés à travers cette lettre ou tout simplement ce livre  que je viens de vous écrire: c’est de croire et faire ce que Dieu nous a demandé par son Fils. Voyez par exemple, le confinement nous déstabilise dans l’économie alors que jusqu’à présent nos scientifiques n’ont pas encore trouvé un véritable vaccin pour se tranquilliser. Or le seul moyen d’être tranquille pour la vie et d’enlever la peur, c’est de croire en ce Dieu que je viens de vous révéler (si c’était possible qu’un président, chef de l’Etat, accepte et ordonne à tout son peuple de croire en ce Dieu et que plusieurs d’entre eux se fassent baptiser, ce pays-là ne verrait plus Corona le détruire. Ils pourraient travailler sans confinement et la vie redeviendrait normale). S’il y a des pays qui m’ont bien compris et qui réclament que leurs citoyens puissent être baptisés, sachez que c’est le vaccin le plus simple et le plus efficace. Ces corps n’auront plus besoin d’avoir une autre protection. Dès que nous baptisons, Corona et même toutes sortes de poisons n’ont plus le pouvoir de s’attaquer à ce corps baptisé car si nous te baptisons le corps devient immunisé. C’est le sceau ou le signe pareil à la circoncision au temps de Moïse. Dans une maison qui croit au Seigneur, nous ne baptisons les enfants que lorsqu’ils atteignent l’âge de 13 ans. En dessous de 13 ans, nous ne baptisons pas. Par contre, les enfants de ceux qui acceptent le baptême sont automatiquement protégés par la foi de leurs parents. Même Corona ne pourra pas s’en approcher. Il n’y a pas de baptême en dessous de 13 ans.

Dorénavant, dès qu’un des vôtres est touché par Corona, ici nous parlons de cas isolés, mettez-vous directement à genoux et citez le nom de Mukungubila en implorant Dieu Créateur. Vous verrez de manière instantanée que la maladie va stopper. Nous tenons à faire savoir, qu’à partir d’aujourd’hui, nous nous mettons à la disposition des autorités de chaque pays qui le souhaitera afin d’avoir notre aide pour mettre fin aux effets de Corona en attendant bien sûr que tous les responsables qui gèrent le monde s’appliquent à freiner l’élan de la barbarie dans ce pays de prédilection : le Congo. Nous pourrons envoyer des évangélistes pour vous aider, vous enseigner quels sont les comportements et mesures à adopter devant Dieu pour faire cesser les effets de Corona. Ne minimisez pas ces paroles car Corona est l’expression de Dieu. Nous pouvons vous aider dans cette tâche.

Pour nous rattraper, pour que Dieu nous accorde la grâce, je vous en supplie, faites ce que je vous ai demandé à travers ce livre pour ne pas dire, cette lettre. Ainsi vous verrez que cette bouche, qui vous a parlé, est la seule autorisée par le ciel pour préparer l’épouse. Que l’Eternel Dieu vous accorde de recevoir ce message avec humilité et qu’il daigne, lui le Créateur, nous réhabiliter pour que la vie reprenne. Je vous remercie.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel

Tél : +33(0)6 23 16 23 99 / +33(0)6 67 78 38 62

Mél : contact@mukungubila.com




Signal d’alerte : Coronavirus

Le monde d’aujourd’hui se souviendra de la psychose causée par la prophétie donnée par le peuple maya, ce peuple des Amériques profondes pour ne pas dire des Amériques de l’ancien temps. Une prophétie selon laquelle l’année 2012 devait voir la fin du monde. Il faut reconnaître que la nouvelle concernant cette prophétie des Mayas avait pris de l’ampleur à telle enseigne que le monde entier était plongé dans la panique.

Si on se rappelle bien, c’est en l’année 2012 qu’il y avait eu la réélection du président Obama. Si j’ai bonne mémoire, c’est pendant que je présentais mes félicitations au président nouvellement réélu que j’avais trouvé l’occasion de lui glisser ce message autour de la fin du monde. En lui disant ceci : cette nouvelle autour de la fin du monde n’est pas vraie, parce qu’en tant que sentinelle du Dieu Créateur, la véritable fin du monde n’était pas encore là. Par contre, la fin, dont parle cette prophétie maya donnée il y a longtemps et qui coïncidait avec 2012, est la fin d’un monde c’est-à-dire d’un système.

C’est ainsi que moi en tant que Prophète de l’Eternel Dieu je vous dis, n’oubliez pas chers frères et soeurs, vous qui êtes mes contemporains : Dieu m’a établi justement pour vous éclairer pas à pas vers l’accomplissement de tout ce qu’il avait prévu dans sa prescience. Il est vraiment difficile pour moi de m’étendre largement sur ce bout de papier. Néanmoins, je me retrouve en ce moment précis sur cette planète qui vient d’être endeuillée de manière inhabituelle parce qu’à ce que je sache, depuis que Dieu a créé le monde, nos aînés, ceux qui nous ont précédé, ne nous ont jamais raconté une histoire tragique comme celle que nous venons de vivre aujourd’hui. Il est certes vrai qu’on nous a parlé des épidémies, des endémies, des pandémies qui ont pu également ravager le monde mais la plupart étaient à des endroits bien délimités et n’avaient pas du tout créé l’étonnement des animaux comme aujourd’hui où l’on a vu l’homme obligé à être confiné dans la maison. Les animaux se demandent si le principal responsable de cette planète venait de se volatiliser. Il y a lieu ici s’il vous plaît de reconnaître que les animaux sauvages ont pu visiter l’homme dans certains endroits comme s’ils venaient pour s’enquérir de ce qu’il était advenu de l’homme. C’est pour dire tout simplement que ce malheur qui vient de s’abattre sur nous vient sérieusement de nous perturber.

N’est-ce pas avec raison que certains chefs d’État, que ce soit en Amérique ou en Europe, l’ont désigné comme étant un ennemi invisible ! Pourquoi le qualifier d’ennemi invisible, ce Coronavirus ? D’abord de par sa force de destruction. Et encore, pour toutes les maladies qu’on appelle des épidémies ou des pandémies, nos scientifiques ont été très rapidement bénéfiques : dès qu’une maladie attaque la population, directement nos scientifiques s’y mettent et bien que cela puisse prendre du temps, ils parviennent toujours à maîtriser la maladie en y apportant des remèdes de manière curative et même en prenant toutes les précautions possibles, ils parviennent toujours à y établir le remède préventif c’est-à-dire la médecine préventive (vaccin). Mais avec ce Coronavirus, l’homme n’est pas parvenu à le maîtriser ni de manière curative ou préventive. Même les peuples ne se sentent plus en sécurité et n’acceptent aucun vaccin malgré toutes les explications. Et pourquoi ? Parce que Corona est insaisissable, il se présente sous de multiples formes. Avec une telle situation et devant une telle préoccupation, moi en tant que sentinelle de Dieu parmi les hommes, je me suis vu dans l’obligation de pouvoir essayer d’aider mes contemporains s’ils peuvent me prêter leur attention.

Il est quand même bon de reconnaître, comme je le disais précédemment, que je suis la sentinelle de ce Dieu Créateur parce qu’il y a un peu plus d’une année, avant d’atteindre 2020, l’Eternel Dieu m’avait alerté en me disant (pour plus de détails voir mon “Message de Dieu pour le monde entier” daté du 17 Avril 2020) : “Je vais faire venir un vent impétueux sur Terre, une tempête avec laquelle je vais frapper le monde. Alerte tous mes enfants. Que tous (frères et sœurs, hommes et femmes) puissent mettre le voile”. Or vous savez qu’il est recommandé à la femme de pouvoir se voiler. Par des mots énigmatiques, l’Eternel Dieu me recommandera de pouvoir enseigner à tous ceux qui communient avec moi de se voiler. Deuxièmement, ils doivent se ceindre de cette ceinture qui s’appelle Mukungubila. Tout cela était de l’énigme. Il a fallu expliquer que le voile dont il était question, c’est l’obéissance à la parole de Dieu. Et pour la ceinture, se ceindre de Mukungubila, il nous fera comprendre par la suite, qu’il faudrait à tout prix se confier en Dieu de Mukungubila. Quand on prie, il faut prier le Dieu de Mukungubila et là automatiquement le Corona stoppe ses dégâts. Quand par la suite Dieu va me révéler le nom même de la tempête, comme je vous l’avais déjà donné dans mes précédentes lettres, c’est alors que nous aurons la compréhension de toutes ces choses.

Tout ce que je viens de vous écrire, je le fais parce que nous nous sentons tous menacés par l’insécurité dans notre vie quotidienne. Je donne l’exemple de mes frères qui prient Dieu, les autres se disent pasteurs, les autres évangélistes etc. Ils commençaient à traiter Corona d’esprit impur qu’on peut facilement chasser. Moi Mukungubila, j’ai dû intervenir pour alerter le monde entier en exhortant tous les serviteurs de Dieu en leur disant : “ne traitez pas Corona d’esprit impur de peur que le malheur ne puisse s’abattre sur vous”. Corona, qui est l’expression latine, est la couronne qui vient enfin nous indiquer le temps actuel, nous faisant comprendre que l’Eternel Dieu voudrait enfin terminer avec le monde, c’est ainsi qu’il met fin au règne de l’impie pour prendre les choses en main afin de préparer l’épouse. Voilà la raison pour laquelle dans l’une de mes dernières lettres, j’avais fait comprendre aux décideurs de ce monde de ne point placer quelqu’un à la tête de ce pays de prédilection qu’est le Congo-RDC, parce que le Congo étant la terre-mère, l’Eternel Dieu voudrait le diriger lui-même et à partir de ce Congo, il va répandre l’enseignement saint dans le monde entier.

Or, Dieu lui-même, par des signes et des présages, vient de s’exprimer en faisant apparaître la carte du Congo à Capernaüm comme pour confirmer, stigmatiser les paroles de son Oint. Et là, ça m’étonnerait que quelqu’un puisse ne pas se convaincre que ce Dieu, nous révélé à partir de la bible, est véritablement congolais. Refuser de croire à ça, c’est tout simplement vouloir se bloquer et se détruire.

Raison pour laquelle, les révélations données par ce prêtre catholique du Vatican, je cite “le Christ est déjà là, il est noir. Il est au milieu de ce peuple congolais en train de vivre, manger avec eux…”. Effectivement, dans sa prescience, Dieu avait prévu cela. Comprenez qu’il y a quelques mois, pour vous aider, je vous avais renvoyés au Congo en disant : le Christ est là, dès que vous vous sentez attaqués par Corona. Dieu vient de susciter quelqu’un à partir du Congo, le Christ noir. Ce Christ à partir duquel vous pouvez être bénis. Même Corona ne peut pas causer de dégâts dès que son nom est cité. Inutile de revenir en arrière pour demander pourquoi le Congo. Il faudrait alors vous poser la question pourquoi à Capernaüm. Il faut comprendre que le Congo constitue le deuxième réveil, le deuxième chœur ou chorale. Un groupe qui communie sincèrement avec Dieu, c’est ça le chœur ou chorale pour faciliter la compréhension. Il n’est pas venu à Dieu l’idée de préparer plusieurs autres chœurs, il y a deux chœurs au sein de son église. Le premier chœur, c’était la mission de Jésus avec les apôtres. Quand cela avait éclaté le jour de la Pentecôte, quand ils avaient commencé à parler en langues. C’était le premier réveil qui avait signalé la présence de Dieu parmi les enfants d’Israël. Tandis que le deuxième chœur vient d’éclater avec douleur. Il n’y en a que deux. Pour vous rassurer, il faut lire Cantique des Cantiques 7:1. Plus loin, pendant son ministère, Néhémie va rebâtir la ville (Néhémie 12:32, 38). Le peuple était scindé en deux chœurs. Le premier chœur était dirigé par Hosée. Après la déportation de Babylone, l’Eternel Dieu va demander à Néhémie d’arranger les choses. C’est cela le rôle que doit jouer Elie le Prophète. Il ne peut qu’apparaître à partir du centre de l’Afrique, le Congo. Il ne devait y avoir que deux chœurs. L’un des chœurs est Israël et le second est constitué de ceux que Dieu allait sauver parmi les nations à partir de celui qu’on appelle Elie. Néhémie était la figure de cet homme. Néhémie signifie consolation. A son époque le peuple était perdu et c’est par lui que le peuple a pu se reconstituer. Si on quitte Israël, ce n’est que pour arriver au Congo. Les serviteurs qui viennent d’ailleurs, ce n’est pas la vérité, c’est une imposture.

Ainsi pour aider mes compatriotes aujourd’hui, je vous fais comprendre que Dieu lui-même s’est révélé être un grand dessinateur. Pour ne pas créer la cacophonie ou l’imbroglio, il est descendu lui-même pour dessiner la carte du Congo. De toute la planète, il n’y a que le Congo que Dieu a montré comme le peuple dont Jésus avait parlé en tant qu’autre nation. Cela étant, vous comprenez vous-mêmes qu’il n’y a pas moyen d’éviter le Congo. A partir de là, vous comprenez que le remède, que la planète doit utiliser, se trouve au Congo. Le vaccin dont a besoin toute la planète se trouve au Congo. 

Pour terminer, je demande à la communauté internationale de ne pas considérer Corona comme la peste, le choléra, l’ebola ou comme la rougeole. Corona n’est pas une maladie, c’est une expression de Dieu qui réclame le rétablissement de son pouvoir. Dieu demande à régner au Congo d’abord et qu’à partir de là il pourra accorder la paix dans le monde entier. Je dis et je le répète : que les nations puissent accepter de laisser au Congo sa liberté de constituer le pouvoir émanant de Dieu seul. C’est à partir de ce pouvoir que le Congo va prospérer. Cela permettra à Dieu d’accorder la paix aux autres nations, c’est ça la clé de cette expression Corona. Car de manière injuste, le Congo a été combattu par d’autres peuples et les décideurs n’ont pas voulu rendre justice aux Congolais. Rendez justice à ce Congo dont les nations coalisent pour le dépouiller complètement ce qui met Dieu en courroux contre toutes les nations. De la même manière que les Africains au travers des Sénégalais et des Congolais étaient allés au secours de la France occupée, c’est de la même manière que je demande à ce que les nations puissent aider ce Congo qui est attaqué de tous côtés par les nations à cause de ses richesses. Ce Dieu qui a créé le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, va pouvoir stopper cette tragédie qui endeuille le monde entier aujourd’hui. Dieu réclame le rétablissement de son pouvoir à partir de cette Terre Mère qu’est le Congo.

Joseph MUKUNGUBILA MUTOMBO

Prophète de l’Eternel




La signification hébraïque du nom Biden: « la main de Dieu »

Rabbin israélien

Rabbin israélien

Le Prophète Joseph Mukungubila Mutombo avait eu à parler à son entourage de la synchronisation entre les Etats-Unis d’Amérique et la RD Congo dans cette élection américaine. Et c’est ce qui vient de se réaliser par la victoire de Biden. Rappelons que le Prophète a déjà prédit différentes victoires lors d’élections américaines. Cette fois-ci, il n’a pas seulement prédit la victoire mais il s’est également lui-même mis en prière pour que Biden l’emporte. 

Un site d’information israélien révèle qu’un rabbin en Israël a analysé les résultats de l’élection américaine et a trouvé un lien surprenant entre le candidat démocrate et une voie vers la venue du machiah. Bien sûr, cela nécessite un peu d’explication car certains chemins sont plus rocheux que d’autres.

Source: https://infos-israel.news/la-signification-hebraique-du-nom-de-biden-la-main-de-dieu/

« Nous sommes actuellement dans la position actuelle, après les élections présidentielles américaines, dans lesquelles il est possible que Biden soit le prochain président », a déclaré le rabbin Weingarten. «Tout d’abord, nous devons nous rappeler que quoi qu’il arrive, nous sommes toujours guidés par la main de Dieu. Même dans l’éventualité où Biden serait déclaré président, nous voyons dans son nom (בידן) les lettres yud daled (יד) qui épellent le mot yad (main). Bien sûr, nous reconnaissons les actes merveilleux et formidables que Donald Trump a accomplis pour Israël et les États-Unis, mais cette allusion au nom de Biden nous rappelle que même cette option est la main de Dieu.

Le rabbin Weingarten a examiné de plus près le nom de l’espoir démocrate, notant que les premières et dernières lettres de «  Biden  » épellent le mot   « ben  » (בן), qui signifie fils, ce qui fait allusion au processus de Machia’h (messie) qui viendra à travers Machia’h ben David (le fils oint de David) et le Machia’h ben Yosef (le fils oint de Joseph). Le rabbin Weingarten a ajouté que la gématria (numérologie hébraïque) de «ben» est 52, ce qui équivaut au nom d’Eliyahu (Elie le prophète) qui est le signe avant-coureur du Messie.

«Cela ne veut pas dire que Biden est le Messie ou annoncera le Messie», a déclaré le rabbin Weingarten. «Ceci est simplement un rappel que même un chemin que nous préférerions ne pas choisir peut être la méthode de Dieu pour provoquer la rédemption.»

Le rabbin Weingarten a ensuite noté les lettres intérieures du nom Biden, yud yud et dalet (ייד). La gématria de ces lettres est égale à 24.

«Plusieurs fois dans la Bible, le nom de David est écrit avec un youd (דויד au lieu du plus commun דו) portant le total numérique de son nom à 24», a expliqué le rabbin Weingarten. «Le nom de famille de Biden vient nous rappeler que nous sommes sur le point d’arriver d’Elie pour rétablir la dynastie davidique.

«Il y a trois possibilités», a déclaré le rabbin. «Il se pourrait, comme beaucoup le prétendent, que Biden soit président. Il y a aussi la possibilité que Trump réussisse et qu’il restera président pendant encore quatre ans. La troisième possibilité est qu’il y aura un chaos total aux États-Unis. C’est aussi une possibilité en Russie et dans de nombreux autres pays, toutes les situations qui se développent actuellement. Même ici en Israël, notre gouvernement n’est pas clair. Si cela se produit, cela peut être le meilleur résultat possible pour que les gens prennent ce vide de pouvoir et l’utilisent pour accepter que Dieu est un et que son nom est un.

«Personne ne devrait s’inquiéter de ce qui se passe», a déclaré le rabbin Weingarten. «La seule chose qui est parfaitement claire, c’est que nous sommes entre les mains de Dieu.»

Le rabbin Weingarten a cité un verset d’Esaïe pour illustrer son propos.

« Car Mes plans ne sont pas vos plans, Mes voies ne sont pas non plus vos voies – déclare Hachem. Mais comme les cieux sont au-dessus de la terre, ainsi sont mes voies au-dessus de vos voies et mes plans au-dessus de vos plans. Car comme la pluie ou la neige tombe du ciel et ne revient pas là, mais imbibe la terre et la fait produire de la végétation, produisant des semences pour semer et du pain pour manger, ainsi est la parole qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à Moi insatisfait, mais accomplit ce que je souhaite, réalise ce à quoi je l’ai envoyé. Oui, vous partirez dans la joie et serez ramenés chez vous en toute sécurité. Devant toi, la montagne et la colline crieront à haute voix, Et tous les arbres des champs battront des mains ». Ésaïe 55: 8-12

«Dieu nous a gâté ces quatre dernières années», a déclaré le rabbin Weingarten. «Il nous a apporté les choses les plus douces par l’intermédiaire de Donald Trump. Par lui, Dieu a réalisé des choses que personne n’aurait pu imaginer. Dieu a également mis au monde le coronavirus, une maladie à laquelle personne ne pouvait s’attendre. La vraie façon de servir Dieu, le test, pour ainsi dire, est de servir Dieu dans la joie, quoi qu’il arrive, que ce soit ce que vous auriez choisi ou quelque chose qui semble désagréable.

«Nous devons nous rappeler que tout,  grand et petit, est le fait de Dieu. Quoi qu’il en soit, nous devons continuer à servir Dieu dans la joie. Et le plus important, nous devons être en unité avec notre compatriote juif et apporter l’amitié avec notre prochain. Si nous nous en tenons à ces principes, nous sommes assurés que quoi qu’il arrive, la fin sera la rédemption finale.




Constat amer sur la situation chaotique du Congo (RDC)

Message du 27 Novembre 2020

Moi, Joseph Mukungubila, qui croyais qu’avec l’avènement de monsieur Tshilombo Félix au pouvoir, le peuple congolais allait enfin être consolé par le changement du pouvoir parce que cela mettait fin à l’occupation rwandaise ! Hélas non ! La situation politique étant chaotique, le chef de l’Etat annonce les consultations auxquelles moi, Mukungubila, je réponds favorablement. Hélas ! De manière détournée, l’invitation m’est refusée. Ne trouvant pas une raison valable à donner, Félix et ses services évoquent le pb de la justice ! C’est très malheureux ! Il est très honteux de donner ici les véritables raisons qui créent la panique ! Est-il nécessaire de rappeler, chers compatriotes, que Mukungubila et ses disciples ont été attaqués et massacrés dans la parcelle alors qu’ils étaient en prière de fin d’année et que le seul instrument à la main était la Bible ? Et suite à cela, les manifestations de colère dans différentes villes du pays. Après ces massacres organisés par l’étranger envahisseur et les arrestations, faudra-t-il rappeler à l’opinion tant nationale qu’internationale que Mukungubila en tant qu’homme politique congolais et chef religieux, est bénéficiaire de ces mesures de décrispation politique de la St Sylvestre ? Et en plus n’oubliez pas que suite aux fausses accusations portées contre lui par le pouvoir de Kinshasa, à la justice sud africaine, cette justice avait demandé au pouvoir de Kinshasa de fournir des preuves de ses accusations contre Mukungubila. Et le pouvoir de Kinshasa n’a pas été capable de fournir les preuves pendant plusieurs semaines ou mois. Ce qui amènera madame le juge à pouvoir innocenter Mukungubila, et lui demander de retirer sa caution. Mêmement, le tribunal militaire du Katanga, là où s’étaient déroulés les événements malheureux avait innocenté Mukungubila, en disant que Mukungubila n’était même pas concerné. Et vouloir aujourd’hui écarter Mukungubila qui venait de se prononcer en faveur de ces consultations annoncées par Monsieur Félix, vous conduisez le pays vers où ? Ici, je le répète, Dieu prend acte et date.

Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph




Le destin du peuple congolais

Nous remercions Dieu pour ce message qui est en train de circuler sur internet, donné par notre compatriote Israël MUSIMWA BISHARWA.

Néanmoins, nous aimerions compléter notre compatriote sur quelques points.

Effectivement, la complexité du message politique concernant notre pays le Congo, c’est au niveau de cet enlèvement auquel fait allusion notre frère, car cela impose que ce chef qui dirige le Congo puisse comprendre les enjeux de cette préparation de l’épouse pour l’enlèvement.

Tous nos frères appartenant aux différentes confessions religieuses sur toute la planète, et notamment les concernés qui ne sont autres que nos compatriotes congolais, sont soumis à endurer une souffrance cruelle comme l’avait déclaré ou regretté le Pape qui disait: «Dieu a fait de nous responsables et intendants pour gérer la planète, malheureusement on a failli à nos responsabilités. Voilà la raison d’être de certains mouvements provoqués par l’Eternel dont Corona.»

Comme je disais, la complexité vient du fait qu’il s’agit de préparer à Dieu son épouse pour l’enlèvement. Nous vous supplions, chers frères, de ne pas prendre à la légère la préparation de l’épouse à l’enlèvement.

Comme Paul et les autres apôtres n’avaient cessé de le déclarer que la tâche qu’ils avaient c’est celle de préparer cette épouse sans tache ni ride, immaculée.

Comprenez directement qu’il ne s’agit pas de l’œuvre qui pourrait être faite par les églises aujourd’hui.

Mais je demanderais que tous nos frères appartenant aux confessions religieuses se mettent comme un seul homme dans la prière très intense, très intense à la manière de Daniel avec ses amis, priez pour l’Homme de Dieu qui lui, a justement cette charge, non seulement de conduire les Congolais c’est-à-dire diriger ce deuxième chœur qu’est le Congo, mais enseigner les Congolais qui sont prêts à pouvoir aller dans cette grande mission d’évangélisation dans le monde entier. C’est ça la mission qu’a le deuxième chœur qui n’est autre que le Congo selon l’Oint de l’Eternel Mukungubila. N’est-ce pas il y a quelques jours, si pas deux semaines ou trois semaines que nos frères les Kimbanguistes à partir de NKamba, ont envoyé le message à la prison de Ndolo pour alerter les frères que Dieu venait de préciser que NLONGI qui veut dire maître ou enseignant était déjà debout et son nom c’est Mukungubila.

Lorsque l’Homme de Dieu avait écrit à la communauté internationale, il leur avait dit que ce n’est plus possible de proposer les dirigeants à la tête du pays, le Congo, parce que Dieu s’est déjà choisi son Serviteur, l’Oint de l’Eternel qui doit se mettre au travail en tant que chef du peuple congolais pour préparer tous les serviteurs qui œuvrent dans des églises, leur donner les enseignements selon la saine doctrine afin de leur permettre d’aller apporter l’évangile du royaume dans le monde entier.

Cela dit, il n’est pas permis qu’il y ait des enseignements de complaisance, ni de tolérance. Par contre, c’est la vérité rien que la vérité qui doit être enseignée scrupuleusement.

Je dis bien, je le répète, seul le Christ, que Dieu a suscité aujourd’hui, a ces capacités de préparer l’épouse, lui seul comprend le mystère. C’est lui le NLONGI en Kikongo.

Je dis, je le répète à vous, tous les compatriotes, vous qui vous considérez comme des serviteurs de Dieu, je vous appelle tous à pouvoir vous humilier et accepter de vous prosterner devant Dieu dans des intenses prières pour que l’Eternel Dieu nous fixe dans ce temps qu’il s’est lui-même approprié.

Le peuple congolais s’il continue à souffrir aujourd’hui c’est parce que: en étant intendants ou dirigeants, on manque l’humilité et l’amour de comprendre comme le Pape, qui a dit que ç’aurait été mieux de réorienter notre foi et surtout qu’on puisse s’en remettre à Christ qui est l’ayant droit de toutes ces choses. C’est lui seul qui détient le puissant message que l’on doit apporter au monde entier et c’est lui qui détient les secrets de la puissance de l’économie qui doit intervenir sur notre pays, le Congo.

Le fait tout simplement d’avoir été choisis par le Dieu Créateur, chers compatriotes congolais, chers frères, le conseil que je peux vous donner en bref c’est de vous accaparer de cette prophétie vous concernant dans ce deuxième réveil.

Veuillez vous référer à la carte du Congo apparue à Capernaüm. Vous n’êtes pas Israël d’Afrique mais vous êtes tout simplement Congolais, du deuxième chœur, Matthieu 21:43, «une autre Nation, pas Israël, mais Congo» et j’ajoute, ayez tous l’humilité de vous rassembler autour de l’Homme de Dieu pour être enseignés, parce que le monde entier nous attend.

Dire que « je suis congolais mais je ne suis pas chrétien » ou tout simplement « je ne m’intéresse pas aux choses de Dieu », que cela puisse dorénavant constituer un tabou.

Vous êtes tous congolais, obligés de vous accaparer du Christ comme étant votre chef.

C’est la raison pour laquelle, chrétien ou pas chrétien, nous nous devons tous de pouvoir nous mettre à genoux et implorer le Dieu créateur de mettre fin à cette souffrance et réclamer que Christ puisse régner sur le Congo.

Président MUKUNGUBILA MUTOMBO Joseph